S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Temps de haine par Labige

[5 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Encore une fois, ce n'est pas un texte glorieux. C'est nul, fade, et court. Mais - ô miracle ! - j'ai trouvé mon titre avant d'écrire ma fic. Je progresse :mrgreen:
Dois-je réitérer mes mercis à Lucette ?
Note de chapitre:

Bonne lecture !

– Non… non… non ! hurla quelqu’un. Non ! Fred ! Non !

Percy secouait son frère, Ron agenouillé à côté d’eux, mais les yeux de Fred regardaient sans voir, le fantôme de son dernier rire toujours gravé sur son visage. Leur monde venait de s’effondrer et il avait vaguement conscience que Ron était aussi effondré que lui. Les bruits des combats bourdonnaient à ses oreilles et il oubliait déjà qu’il avait été à nouveau considéré comme leur frère. Cela lui importait à présent si peu, si peu… Il n’arrivait pas à regarder autre chose que le rictus de Fred, ni rien faire d’autre que de tenter de le réveiller. Il ne pouvait pas être mort, pas comme ça, pas maintenant ! La bataille ne s’arrêtait pas alors que le temps venait pour lui de donner son dernier soupir. A présent, les secondes pouvaient être des minutes et les minutes des heures, rien ne lui importait plus que ce corps sans vie dans ses bras.

Soudain, Percy aperçut les éclats des sortilèges se refléter sur le coin du verre de ses lunettes et compris que tout venait à peine de commencer pour lui. Il s’allongea instinctivement sur le corps de Fred pour le protéger d’autres mutilations. Et aussi pour se donner l’illusion qu’il ne souffrait que d’égratignures et que d’ici quelques instants, il ouvrirait les yeux en riant, fier de sa plaisanterie. Mais au fond, Percy savait que ce n’était qu’une illusion. Qu’une chimère qui le consumait plus encore que l’indifférence de ces trois dernières années. Il ne sentait pas le cœur qui aurait dû insuffler la vie dans ce corps et lui prouver que la peur qui lui tenaillait les entrailles était infondée. La voix de Harry s’écriant qu’il devait partir heurta son tympan sans pour autant qu’il ne l’entende.

Il refusa d’un signe de tête, demandant en silence du temps. Puis il sentit une main se poser sur son épaule et le tirer en arrière. Ron… Pourquoi ne comprenait-il pas la peine qui venait de s’écraser sur ses épaules ? Ce poids qui l’écrasait au sol ? Fred n’était-il pas aussi son frère ? Comment pouvait-il espérer vaincre alors que le monde venait de perdre une partie de son sens ? Les reproches moururent dans sa gorge sans qu’il ait eu le courage d’ouvrir sa bouche. Lâche. Faible. Oh combien de fois s’était-il répété ces mots ?

Il avait toujours cru marcher dans la bonne direction et même si depuis plusieurs mois il avait décidé de faire demi-tour, la lumière qui brillait au bout de sa décision s’était affaiblie. Presque éteinte. Même les hurlements successifs d’Hermione, de Harry et de Ron ne parvinrent pas à le détacher de la douleur possessive, destructrice. Et comme s’il voulait attaquer cette lutte inégale par un autre moyen, afin de sortir de cette torpeur évidente, Potter se baissa et saisit le corps de Fred sous les aisselles. Percy le regarda et comprit difficilement qu’ils devaient bouger son corps. Le mettre à l’abri. Ailleurs. S’il avait pu, il aurait transplané au Terrier mais la chaos reprenait le dessus. Il n’était plus possible d’ignorer les Mangemorts ni les araignées géantes qui grimpaient sur les décombres. Alors Percy cessa d’étreindre le cadavre de son frère et l’aida. Ensemble, penchés le plus bas possible pour éviter les sortilèges qui volaient vers eux depuis le parc, ils emmenèrent Fred à l’abri.

– Ici, dit Harry.

Ils l’installèrent dans une niche, occupée d’habitude par une armure. Percy le déposa à contre cœur, refusant de se séparer de lui, refusant de laisser la vérité infiltrer ses pensées. Mais la colère prenait le pas sur la tristesse, se nourrissant de la douleur et des rancunes contenues depuis trop longtemps. Il pouvait observer indéfiniment Fred sans se lasser, sans avoir la moindre envie de s’en aller, contrairement à Harry qui venait de se retourner, n’en supportant plus le regard. Était-ce pour autant que son frère reviendrait ?

Il fallait être lucide et plus cruellement que jamais à ce moment. Il laissa alors une dernière fois sa main effleurer la chemise ensanglantée, ne laissant son regard se poser nulle part. Seulement, il vit la grande aiguille de sa montre bouger d’un cran et se poser négligemment sur le deux du cadran. Deux heures et dix minutes du matin. Une heure parfaite pour mourir, non ?

Ses pensées n’avaient plus rien de languissant, elles étaient empreintes d’une vivacité qui le terrifiait. Et ce goût acre de vengeance qu’il avait dans sa bouche. Il se releva complètement, mué par une force imposante contre laquelle chaque volonté se doit de faiblir. Percy décida de se laisser emmener par elle et devint aussitôt à l’affût du moindre adversaire qui pourrait la contenter un tant soit peu. Rookwood passa au bout du couloir. La colère prit alors le contrôle de son corps et deux heures dix devint un temps de haine.

Note de fin de chapitre :

Les passages en italique appartiennent à J.K.Rowling, au même titre que les personnages.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.