S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Sélections du mois


Félicitations à Fleur d’épine, Ella C, Eejil9 et CacheCoeur, qui remportent la Sélection Femslash !

Vous voulez de l’action ? De l’aventure ? Ce mois de Sélections est fait pour vous ! Le Jury des Aspics vous invite à lire sur ce thème en octobre avec la Sélection Aventure/Action ! Vous avez jusqu'au 31 octobre pour lire les 5 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter par ici.

Et au mois de novembre, partez dans le futur avec la Next-Gen ! Vous avez jusqu’à la fin du mois d'octobre pour nous faire découvrir sur ce thème si vaste vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots. Pour proposer des textes, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news !

Il y a également la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos nuits d’insomnies ! Jusqu’au mois de décembre, venez découvrir 12 histoires incroyables ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De L'équipe des Podiums le 03/10/2022 23:05


Bad Romance par Epycen

[9 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Je vous présente mon tout premier OS écrit dans le cadre du concours Harry Potter and the glee show organisé par HermioneRonHarry.

J'ai décidé de m'inspirer principalement de l'épisode 20 de la saison 1 de Glee intitulé Complètement Gaga en reprenant Bad Romance de Lady Gaga, une chanson que j'affectionne énormément et qui correspond à la thématique du triangle amoureux. Toutefois, j'ai glissé de multiples clins d’œil à la série : saurez-vous les retrouver? Attention, après la lecture de cette OS vous ne verrez plus certains personnages de la même manière!

Je tiens à remercier Saule pour sa relecture attentive ainsi que ses précieux conseils tant pour le texte que pour la bannière.
Enième rentrée à Poudlard. L'ennui était total. On venait de répartir les premières années dans leurs maisons respectives sous le regard pétillant d'Albus Dumbledore. La chanson du choixpeau n'avait pas été d'une extrême originalité cette année, pas plus que les conversations animées à ma droite dont celle de Lavande Brown qui proclamait à qui veut l'entendre que les dauphins étaient des requins homosexuels tandis qu'à ma gauche Seamus se vantait d'avoir couché avec une myriade de couguars en leur expliquant à quel point c'était mieux de le faire avec elles plutôt qu'avec des midinettes, sous le regard empli d'admiration de Dean et Neville. Oui, le niveau était bas et il fallait que je les écoutasse sans broncher. Les premières crampes d'estomac se firent rapidement ressentir. Par les tripes de Merlin que c'était long! Je m'affalai sur la table en signe d'impatience.

- Un peu de tenu Ronald! gronda Hermione en face de moi.

Je me redressai. Elle me fichait les jetons. Plus elle vieillissait, plus elle ressemblait à ma mère : un vrai cauchemar. Elle n'avait rien d'autre à faire que de me reprendre à longueur de journée. Qu'elle aille martyriser ses foutus bouquins!

Notre couple à Hermione et moi battait de l'aile depuis un certain temps, enfin surtout quand je me suis mis à fréquenter un mec et, une chose entraînant une autre, j'avais fini par la tromper et pas avec n'importe lequel: le pire ennemie de mon meilleur ami, Drago Malefoy. Je n'avais pas encore eu le courage de rompre et de faire mon coming-out ce qui exaspérait mon petit blondinet d'amour. Comme si on annonçait ça tous les jours : « Eh chéri! Je ne t'aime plus, au fait je te trompe avec la fouine. Tu me passes le beurre? ». Vous imaginiez la scène? Et encore, cela n'était qu'un prélude par rapport à la réaction d'Harry. Frustré et excédé de cette relation clandestine on s'était disputé. J'étais assez partisan de ce dicton moldu que me répétait souvent mon père : « Pour vivre heureux, vivons cacher ». Je jetai un discret regard en direction de la table des Serpentards, je m'aperçus qu'il n'était pas installé. Où pouvait-il bien être? Je ne savais pas pourquoi mais je sentis qu'il allait faire un coup en traître.

Mes pensées furent interrompues par l'intervention imminente d'Albus Dumbledore. Devant le pupitre en or massif, il pointa sa baguette à hauteur de sa gorge et lança un Sonorus.

- Silence, hurla t-il, alors que la salle était déjà silencieuse. Cas de sénilité avancé, excusez le. A ceux qui sont ici pour la première fois, je vous souhaite la bienvenue à Poudlard, s'exclama t-il d'une voix enjouée, les bras écartés. Et pour les anciens, je dis : bon retour parmi nous! Comme vous l'avez sans doute remarqué un nouveau professeur a rejoint les rangs de Poudlard. Il l'invita à se lever. Je vous présente Will Shuester, le nouvel enseignent de défense contre les forces du mal qui se chargera également du glee club de Poudlard. Quelques filles dans l'assistance le jaugeaient d'un air appréciateur en gloussant. Il n'était pas moche : blond, la trentaine, dynamique, le visage orné d'un sourire ultrabright ravageur, il allait sans doute avoir son fan club. Si elles avaient eu des pompons elles se seraient mises à les agiter. Le glee club, reprit Albus Dumbledore, est un chant populaire ou traditionnel typiquement et exclusivement anglais, harmonisé pour plusieurs voix égales ou mixtes, trois ou quatre habituellement, chanté le plus souvent a cappella par des voix solistes. Les glees étaient à l'origine chantés exclusivement par des voix d'hommes, mais nous ne voyons aucun inconvénient à ce que des femmes y participent.

- J'espère au moins qu'il est compétent en tant que professeur de défense contre les forces du mal, dit Hermione sceptique. Nous n'avons pas besoin d'une gravure de mode. Reprendre la suite du professeur Rogue ne sera pas une tâche facile. En effet, la pauvre chauve souris avait été déclassé et réaffecté pour son plus grand déplaisir au poste du maître de la tambouille.

- Ne t'inquiètes pas, s'il est nul il ne reviendra pas l'année prochaine. Ce poste est maudit, lui rappelai-je. Apparemment, j'avais encore dit quelque chose qu'il fallait pas vu sa tête.

Code rouge, diversion. Je recueillis l'avis de notre héros national, celui dont le surnom s'était tellement rallongé qu'il était devenu impossible de tout prononcer d'une traite. Il me répondit qu'il réservait son jugement pour plus tard mais remarqua l'absence de Drago et commença à devenir soupçonneux.

Meuh non, Drago n'était pas en train de préparer un mauvais coup ; non il n'allait pas comploter avec Sue Silvester, la sadique en survêt dopé aux amphétamines qui avait remplacé Madame Bibine, encore moins comploter avec elle pour sucrer les subventions de l'équipe de Quidditch. Poudlard, suite aux coûts de reconstruction du château, était en restriction budgétaire et toutes les associations vivaient avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Non Harry, il n'allait pas nous dénoncer, encore fallait-il qu'on ait commis quelque chose. Or, l'année venait à peine de commencer, on avait encore rien fait à ce que j'en savais… à moins que tu n'aies quelque chose à te reprocher. Possible ...

Mais avant que je puisse avancer le moindre de ses arguments cohérents, les portes de la Grande Salle s'ouvrirent violemment. Le vent s'engouffra à l'intérieur de la Grande Salle éteignant au passage quelques chandelles à proximité. Comme tous les autres élèves présents je tournai la tête vers l'entrée, intrigué. Un excentrique personnage était à l'entrée de la Grande Salle, vêtu d'une espèce de combinaison à paillettes dorée. Je ne parvenais pas à distinguer son visage, seulement sa silhouette. Il était mince. Mon regard se porta sur ces longues jambes fines mises en valeur par un leggin en latex blanc. Il s'avança un peu. Ses cheveux crêpés étaient d'un blond presque blanc et il portait d'immenses lunettes rectangulaires bleues … Mon cœur palpita soudainement et je compris alors qui était cette mystérieuse personne : Drago Lucius Malefoy, alias mon petit copain.

Je frottai mes yeux en espérant que cela ne soit qu'une stupide hallucination dû à une overdose de chocogrenouilles. Hermione me demanda si j'allais bien. Je lui mentis. Je n'allais pas lui dire que c'était mon petit copain travesti avec qui je la trompais qui se donnait en spectacle devant tout Poudlard. Le manque de luminosité s'estompa au fur et à mesure que les chandelles se rallumèrent. Je pus mieux l'observer. Il posait avec arrogance, même accoutré de cette manière il conservait cette fierté typiquement malfoyenne qui le caractérisait et que j'adorais détester. Sa main gauche reposant sur sa hanche tandis qu'il tenait dans sa main droite sa baguette magique. Des exclamations se firent entendre à travers la salle, je me demandai avec angoisse si certains l'avaient reconnu.

Albus Dumbledore, assez surpris, l'autorisa à rentrer au grand dam de McGonagal qui paraissait scandalisée. Drago ne se fit pas prier et leva sa baguette en l'air : des veloutes de fumées roses et jaunes en forme de clés de sol s'échappèrent et se répandirent dans la Grande Salle véhiculant une senteur agréable. L'atmosphère de la Grande Salle devint plus chaleureuse et on entendit les premières notes de musique résonner contre les parois en pierres. Le son était fort, presque agressif mais entraînant.

Ce fut alors que le nouvel enseignant, Will Shuester, se leva de table et chanta.

Rah-rah-ah-ah-ah-ah!
Roma-roma-mamaa..!
Ga-ga-ooh-la-la!


Draco remonta le hall en martelant le sol dur de ces talons vertigineux, le pas saccadé marquant le rythme. Comment pouvait-il marcher avec ces trucs? Garçons comme filles furent subjugués par son apparence. Il pointa sa baguette dans ma direction.

Want you bad romance , chanta Drago.

Tout le monde se retourna vers moi, stupéfait. J'aurais donner tous les gallions du monde pour disparaître. Mes joues devaient être surement d'une teinte aussi éclatante que ma chevelure. Drago longea inexorablement la table des gryffondors. Même si ses yeux étaient complètement masqués par les verres teintés de ses lunettes fantaisistes, je sentais qu'il me dévisageait et cela lui fit plaisir que je sois si mal à l'aise. Il n'hésita pas à ensorceler certains élèves sur son passage. Il fondit sur moi comme un prédateur. Je déglutis.

I want your ugly
I want your disease
I want your everything as long as it's free
I want your love.


Il se pencha sur moi. Près de moi. Trop près. Il me toucha la main, le geste était doux et électrisant puis la pris brutalement pour l'amener à son visage. J'étais abasourdi par tant de culot. Les gestes qu'il fit ne laissait aucune place à l'imagination, ils étaient suffisamment intimes à mon sens pour être compris de tous. J'étais partagé entre la volonté de l'étriper ou de le prendre à même la table. Finalement, je ne fis rien d'autres que de me laisser torturer avec plaisir sous le regard incrédule d'Hermione.

I want your drama the touch of your hand
I want your leather studded kiss in the sand
I want your love


Je sentis son souffle chaud me susurrer sensuellement jusqu'à mon oreille.

You know that I want you and you know that I need you
I want it bad, your bad romance


Il se redressa, retira ses lunettes et les jeta par terre d'un geste théâtrale. Je sus qu'Harry l'avait reconnu à la manière dont sa mâchoire s'était décroché. Hermione écarquilla les yeux de stupeur, interdite, la bouche grande ouverte mais aucun son n'en sorti.

« C'est Drago Malefoy, cria un élève ! ».

Il se retourna à l'appel de son nom, je pus alors voir une vue plongeante sur son dos dénudé jusqu'à la naissance de sa chute de reins. Instantanément, ma main vint à cet endroit précis de son anatomie dans une vaine tentative de cacher sa vertu des autres pervers qui le matait outrageusement. Drago s'en alla aussi vite qu'il était venu en sautillant. Je me retournai face à mes amis pour jauger leur réaction. Vu sa tête à mi parcours entre la tomate et l'aubergine, j'en avais conclu qu'Harry était en train de s'asphyxier. Hermione resta muette. Miracle ! Pendant que Drago était occupé à me chauffer, une douce folie s'était emparée de la Grande Salle : des élèves, sous le coup des sortilèges du vil serpantard, s'étaient complètement désinhibés et gesticulaient avec plus ou moins de prestance. Certains se ralliaient à l'instigateur de ce spectacle surprise et vinrent se placer derrière lui.

Drago entama le refrain de sa chanson sur une chorégraphie endiablée.

I want your love and I want your revenge
You and me could write a bad romance.


Il leva les bras en l'air, les ramena vers lui en se déhanchant, fendit l'air de sa baguette pour ensorceler toute l'assemblée et pivota sur lui même. Les sorts touchaient les rares élèves qui ne s'étaient pas encore décoincés. Les effets chez certains spécimens étaient pour le moins spectaculaires. On découvrit les talents de danseurs de Neville. Malgré son embonpoint, il était souple et enchaînait les pas de danses à la perfection. Dommage que je n'avais pas avec moi l'appareil à photo que mon père avait récupéré au service des objets moldus. Je fus plié de rire en voyant Milicent Bulstrode se prendre pour une ballerine et tenter une pirouette cambrée hasardeuse avant de se croûter.

I want your love and All your lovers' revenge
You and me could write a bad romance.
Caught in a bad romance.


Drago écarta les bras et frappa dans ses mains en twistant rapidement, se baissa puis se releva. Tout le monde le suivaient avec enthousiasme. Et même si la plupart des professeurs le regardait d'un air sévère – l'humour et MacGonagall...-, Dumbledore riait tranquillement dans son grand fauteuil.

Les élèves reprirent en chœur les onomatopées, dirigés par Will Shuester qui s'était improvisé chef d'orchestre.

Rah-rah-ah-ah-ah!
Roma-roma-maa! Ga-ga-ooh-la-la!
Want your bad romance


Drago quitta son cortège de ballerines ensorcelées pour revenir vers moi qui n'avait pas encore décollé de la chaise. Hésitant à le rejoindre.

I want your horror, I want your design
Cause you're a criminal as long as your mine
I want your love Love-love-love
I want your love


Ses mains sur mes cheveux qu'il décoiffa avec hargne.

I want your psycho,
your vertigo stick

Regard insistant sur mon entrejambe en se pourléchant les lèvres. Regard mauvais et calculateur destiné à Hermione pour la provoquer. Cette dernière serrait les poings, on sentait qu'elle allait perdre son calme. C'était tordant.

Want you in my room when you're baby is sick
I want your love
Love-love-love
I want your love


Et encore la voix voluptueuse de Drago qui chuchotait à voix basse.

You know that I want you and you know that I need you
I want it bad, your bad romance


Toute l'assemblée était devenue folle. Les professeurs avaient rejoint leurs élèves tout aussi déchaînés. Peaves profita de la situation pour balancer des slushs à ses malheureuses victimes. McGonagal avait défait son chignon stricte lorsqu'un sort l'avait atteint dans le dos. On entendit des explosions de pétards de part et d'autres de la Grande Salle. Des chandelles roumaines filaient à vive allures, frôlant quelques jeunes sorciers inconscients ; des feux chinois dorés et bleus crépitaient à la table des Serdaigles. Tous complètement gaga!

Et toujours la voix puissante de Drago qui perçait ce brouhaha.

I want your love and I want your revenge
You and me could write a bad romance
I want your love and all your love is revenge
You and me could write a bad romance


Les tables furent écartées comme par magie pour laisser la liberté aux apprentis danseurs de s'exprimer sous une avalanche de flashs made in Denis Crivey.

Crabbe et Goyle, mannequins en herbe, inaugurèrent ce curieux défilé affublés de tenues bizarres. Goyles, tout de rouge vêtu, portait un masque cachant la moitié de son visage avec des pics ; Crabbe un juste au corps bleu pailletés et une perruque style XVIe siècle.

Walk, walk fashion baby,
Work it move that thing crazy


Derrière eux, Neville les suivait. Il déchira son uniforme laissant entrevoir un t-shirt blanc avec un slogan : I like botanic, so fuck off !

Walk, walk passion baby,
Work it I'm a frea bitch, baby


Pour clore, Ginny Weasley en robe à peluches multicolores fit un doigt irrévérencieux et tira la langue à la façon des Who, le maquillage en moins. Harry en fut profondément consterné de la voir ainsi. C'est vrai quoi, sa petite Ginny se rebellait! Quant à moi, ne parlions même pas de mon visage rouge et de ma voix qui criait à qui voulait bien l'entendre que Ginny n'avait aucun lien de parenté avec moi.

Soudain, Drago Malefoy s'accroupit et planta ses yeux gris dans les miens. Je fus hypnotisé quand je le vis avachi lascivement au sol.

I want your love and I want your revenge
I want your love I don't wanna be friends


Il chanta en français, une langue qu'il affectionnait particulièrement pour son côté romantique.

Je veux ton amour et je veux ta revanche
Je veux ton amour


Toujours accroupit, il frappa le sol dur de son poing.

I don't wanna be friends
I don't wanna be friends
I don't wanna be friends


Il hurla de toute ses forces, comme si sa vie en dépendait, me demandant de ne pas l'abandonner, me demandant d'assumer.

Want your bad romance

Ce fut le déclic. Je ramassai les lunettes bleues rectangulaires et les mis. Harry me retint le bras pour m'empêcher d'y aller.

- Tu es avec Malefoy, dit-il d'une voix dure que je ne lui connaissais pas.

Pour toute réponse, je fis signe à mon blondinet de venir, tirant sur mon bras pour qu'il me lâche. Ce dernier se releva et courut se jeter dans mes bras. Je l'enlaçai et l'embrassai passionnément devant témoin, enfin les rares qui n'avaient pas encore perdu la boule : Hermione et Harry. A croire qu'il avait fait exprès de les épargner. On entendit des applaudissements à travers la musique mais nous étions déjà loin. Nous étions tout seul dans notre bulle. Loin de tout.

- Alors, tu as aimé ma petite surprise? Demanda mon amant. Tu vois ils sont moins réfractaires que tu ne le pensais.

- Tu m'étonnes, tu les as ensorcelé! Ils vont se souvenir de tout? lui demandai-je.

-Tout redeviendra à la normale à la fin de la chanson et nous continuerons à vivre dans la clandestinité, se résigna t-il en faisant la moue. Drago se nicha dans mon cou.

Nous profitâmes de ce capharnaüm pour s'embrasser encore et encore au milieu de cette joyeuse pagaille. Personne pour nous regarder, nous juger ou encore nous séparer. Seulement nous deux et nos battements de cœur synchronisés. Ses ornes grises rieuses, son sourire qui n'avait jamais été aussi resplendissant. Jamais je n'avais été aussi heureux, à ma place.

Whoaaa oooooh caught in a bad romance
Whoaaa oooooh caught in a bad romance
Rah-rah-ah-ah-ah Roma-roma-maa! Ga-ga-ooh-la-la!
Want your bad romance
Rah-rah-ah-ah-ah! Roma-roma-maa! Ga-ga-ooh-la-la!
Want your bad romance


Fin de la chanson, fin du sortilège. Une lumière blanche envahit la Grande Salle et tout revint à la normale : un temps pour chaque chose et chaque chose à sa place. Les tables avaient été remis en ordre, les élèves assis à table écoutaient sagement le directeur qui reprit son discours de bienvenue après une absence momentanée. Oui, tout semblait normal excepté que je reçus une claque monumentale de la part d'Hermione. Elle sortie excédé en compagnie d'Harry, qui paraissait tout aussi furieux. Je me massai la joue. J'avais loupé un épisode ou quoi! Ce fut le moment où j'entendis cette mélodie qui m'était familière. Je tourna la tête vers Drago que je vis hausser le sourcil gauche et prendre un rictus supérieur.

Want your bad romance
Note de fin de chapitre :

L'idée de Poudlard qui se dévergonde au fur et à mesure de la chanson m'est venue en regardant le clip "Berlin" de Christophe Willem.

La définition du glee club est issue de la page Wikipédia.


Avez-vous aimé?
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.