S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

125éme édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 125e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 22 juillet à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Délaissez le temps d'une soirée la plage et les cocotiers,
votre clavier vous appelle, vous avez plein d'histoires à raconter !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De Équipe des Nuits le 28/06/2022 07:52


Concours officiel HPFanfic


Les 25 ans de Harry Potter

 

L'équipe de modération HPFanfic vous propose un concours d'écriture afin de célébrer dignement les 25 ans de Harry Potter.

Vous avez jusqu'au 25 août 2022 pour publier votre texte ! Les votes seront lancés dans la foulée.

Laissez-vous tenter par l'aventure en suivant ce lien ! Vous y trouverez les différentes modalités de ce concours.

A bientôt !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 25/06/2022 17:25


Assemblée Générale Ordinaire 2022


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 24 juin 2022, à 22h.

Venez lire et discuter, et voter pour les candidats au conseil d'administration.

Bonne AG !
De Le CA le 17/06/2022 23:08


124ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 124e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 24 juin à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 08/06/2022 18:45


Assemblée Générale 2022


Chers membres d’HPF,

Nous désirons vous informer que l’Assemblée Générale 2022 aura lieu du vendredi 17 juin 22h au vendredi 24 juin 22h sur le forum.

Seuls les adhérents à l’association peuvent voter, mais tous les membres sont encouragés à venir lire et discuter.

Au plaisir de vous y voir !

Le CA
De Les membres du CA le 06/06/2022 18:39


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Juliette54, Tiiki et Bloo, qui remportent la Sélection Drabbles !

Vous pouvez dès à présent commencer vos lectures pour élire en décembre prochain vos Fictions longues préférées. Vous avez 7 mois pour découvrir 12 univers qui ont conquis les lecteurs ! Pour en savoir plus et pour suivre notre planning de lectures, rendez-vous ICI.

En juillet, on compte sur vous pour la Sélection des Animaux Fantastiques ! Avec la sortie du troisième film, c'est de circonstance, non ? Vous pouvez d'ores et déjà proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Et au mois de juin, remontez aux origines de Poudlard. Nous vous proposons six textes qui mettront à l'honneur, individuellement comme collectivement, ses Fondateurs : Godric Gryffondor, Helga Poufsouffle, Rowena Serdaigle, et Salazar Serpentard. Vous avez jusqu'au 30 juin pour lire et voter par ici.



De Equipe des Podiums le 05/06/2022 16:03


Menteurs, voleurs, tricheurs par Sifoell

[62 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Nous avons quitté Philomena dans le train. Maintenant, elle arrive à la gare (forcément). Elle observe toujours ce qui se passe autour d'elle et découvre à la fin, Poudlard, émerveillée comme les autres élèves.
Gladys n'est pas comme les autres humains. Gladys respire en parlant, ou alors, elle ne respire pas du tout. Philomena subit son avalanche de discours et sa bonne humeur qui ne semble jamais se ternir, tout au long du voyage. Gladys est très gentille, mais qu'est-ce qu'elle est chiante.

D'ailleurs, certains passagers du compartiment se sont endormis, comme Scott, qui dodeline de la tête, et se réveille parfois en sursaut, tentant de faire semblant de lire le magazine de Quidditch qu'il tient à l'envers. Cela fait sourire Philomena. Il est mignon.

Philomena n'écoute plus Gladys que d'une oreille. Et encore. Elle ponctue la conversation de "oui", de "hum", et de "ah bon", à intervalles suffisamment régulières pour rester crédible. En face d'elle, Willow, qui a compris qu'elle n'écoute rien, lui lance de temps en temps des regards amusés, avant de reprendre sa conversation avec Royston. Philomena commence enfin à se détendre. Elle se sent moins seule.

Elle se laisse aller à regarder ces visages dans le compartiment. Ces visages d'enfants plein d'émerveillement, qui n'ont qu'une hâte : entrer à Poudlard. Philomena s'inquiète un peu de ce qu'est cette fameuse cérémonie de répartition. Luis, son cousin, lui en a parlé. Il ne voulait pas lui gâcher la surprise, mais il l'a quand même fait. Elle regarde ces visages aux rondeurs enfantines, et s'imagine déjà les répartir. Gladys à Poufsouffle, parce qu'elle n'en manque pas, de souffle. Philomena pouffe sans pouvoir récupérer son fou rire, mais en voyant Gladys s'illuminer et se gondoler aussi, elle se dit qu'il tombe bien à propos, son rire. Elle a toujours eu du pot, avec ça, Philomena. S'il y a bien quelque chose qu'elle sait faire, c'est observer, et se taire. Les deux premiers trucs fondamentaux qu'il faut savoir pour être une Fletcher. Observer pour s'adapter et éventuellement partir en courant, et se taire, parce que les Fletcher ont toujours été de très mauvais menteurs, et Philomena ne déroge pas à la règle.

Chica lui picore l'oreille et Philomena lui flatte distraitement le col. Chica entreprend alors avec beaucoup de ténacité de détresser les cheveux de la petite fille qui se laisse faire, et continue de regarder les autres enfants... Son coeur bat très fort dans sa poitrine... Ele a hâte d'y être pour enfin, peut-être, appartenir à une famille dont elle puisse être fière.



Le train commence à ralentir et Philomena se tend vers la fenêtre, essayant de voir quelque chose. Gladys Gourdenièze essaie de vanter les mérites des Dragées Surprises de Bertie Crochue tout en mangeant les friandises qu'elle vient d'acheter, ce qu'elle arrive très bien, d'ailleurs, au grand dam de Philomena qui espère de tout son coeur ne pas être dans le même dortoir qu'elle. Elle ne la supporterait pas. Scott ouvre soudain les yeux et les fixe un instant sur Philomena, arborant un air surpris. La petite fille lui fait un sourire alors qu'il s'étire et donne un coup de coude à Troy qui a récupéré son magazine de Quidditch. Le train se met à freiner, dans de tels crissements que les élèves portent les mains à leurs oreilles. Alors, Daisy agite ses boucles et dit à personne en particulier, que la voie vient d'être refaite, ayant été détruite par des Mangemorts quelques mois auparavant... Il y a un petit temps de flottement, pendant lequel les enfants regardent n'importe où, mais surtout pas dans les yeux de quelqu'un. Philomena s'agite, mal à l'aise. Elle sait que la guerre a touché durement certaines familles de sorciers, mais les Fletcher se sont surtout illustrés par leur absence de conviction dans un camp comme dans l'autre... Ils ont évité toute prise de position et tout combat. Les murmures ajoutent la lâcheté aux autres tares des Fletcher, mais ce défaut a au moins eu le mérite de les garder en vie.

La porte du compartiment s'ouvre en grand, dévoilant Dempster, le préfet de Serdaigle. Il sourit rapidement à Philomena qui était adossée à la porte et balaye du regard le petit espace.

"Préparez-vous, on arrive dans cinq minutes. Si vous n'y arrivez pas avec vos malles, n'hésitez pas à m'appeler."

Et il disparaît aussi rapidement qu'il était apparu. Gladys est la première à se lever, et elle rassemble ses bonbons dans ses mains avant de les enfouir dans ses poches. Philomena les regarde disparaître à regret et détourne les yeux. Les garçons bâillent et s'étirent, les filles se recoiffent et commencent à ranger. Willow aide Troy à ranger ses affaires, tout en racontant à Royston comment elle a encore perdu son fléreur ce week-end, et que la brave bête est terriblement efficace pour trouver les cachettes les plus improbables. Entre deux rires, elle s'essuie les yeux et dévoile sur un ton de conspiratrice comment le fléreur s'est retrouvé pris dans un accident de poudre de cheminette quand ce maladroit, passant sur le manteau de la cheminée, a fait tomber le seau de poudre, juste au moment où sa maman, Mme Seed, prononçait le nom du Bureau de Liaison des Centaures. Ce Bureau étant comme d'habitude vide, les Centaures n'entretenant que très peu de lien avec les Sorciers, les Seed ont mis trois jours à remplir différents formulaires pour enfin pouvoir récupérer le fléreur de fort méchante humeur... Les enfants partent tous dans un éclat de rire, et Philomena les suit, amusée. Elle se promet de retenir cette histoire.




Philomena suit docilement la déjà haute silhouette de Scott. Sa malle lévite paresseusement derrière elle. Ils descendent du train, et sont accueillis par un véritable géant. La petite fille a un instant de frayeur en se rendant compte à quel point cet homme, mais est-ce bien un homme, est grand. Il a de petits yeux très noirs mais souriants, une longue barbe hirsute qui lui mange les joues, et des cheveux noirs. Son manteau ressemble à une tente et ses mains ont la taille de couvercles de marmites. De très grosses marmites. Philomena lui adresse un petit sourire peu rassuré avant de se mettre en rang, toujours derrière Scott. Elle roule des yeux effarés vers Gladys qui, une fois n'est pas coutume, se tait. Philomena se dit qu'elle aurait bien aimé entendre l'avalanche de mots couler de la bouche de la petite blonde. Enfin, plus grande qu'elle.


Le géant se présente. C'est donc Rubeus Hagrid, le Gardien des Clefs et des Lieux de Poudlard. Il présente aussi un petit homme à la chevelure rare mais grasse, et qui semble voûté plus par une attitude de fourberie que par le poids de l'âge... Philomena s'attendrait presque à le voir frotter ses mains en ricanant. Argus Rusard, le concierge. Un chaton tigré le suit partout en regardant les élèves d'un air méfiant et hautain. La petite fille se méfie instantanément de ces deux-là. En particulier du chaton, qui vient lui renifler le bas de la robe avec dédain.

"Bien... Maintenant que les présentations sont faites, veuillez me suivre. Vos bagages resteront là et seront acheminés jusqu'à vos dortoirs. Vous les retrouverez donc en arrivant."

La silhouette massive de Rubeus se détourne d'eux et de ses grandes foulées il avance très vite, bien que sa démarche soit nonchalante. Ils descendent tous du quai, suivant le géant. Le temps de dépasser la gare de briques rouges, les premiers enfants tournent la tête vers leur droite et poussent des cris d'exclamation. Rubeus se retourne vers eux, souriant. Il tend son bras vers sa droite et annonce de sa grosse voix.

"Au premier plan, vous voyez le Lac Noir. Nous allons prendre les petites barques qui sont amarrées au ponton, et ensuite nous allons le traverser pour entrer dans Poudlard, qui est ce grand château que vous voyez au-delà du lac, perché sur la falaise."

Philomena dépasse à son tour la gare de Pré-au-Lard et ouvre des grands yeux aussi, émerveillée. Même s'il ne fait pas très beau, le paysage est magnifique. Elle quitte sans regret le train rouge et laisse ses yeux s'égarer sur le lac à la surface gris métallique. Les falaises sont escarpées, et elle se demande comment le château peut tenir là-dessus. D'ailleurs, ce château, est superbe, avec ses tourelles comme plantées au petit bonheur.

Chica s'agite sur l'épaule de Philomena, et bat des ailes pour se les dégourdir. Rubeus se retourne, les sourcils froncés.

"Hé, toi, là... Tu n'as pas de cage ?"

Philomena secoue la tête. Rubeus semble se renfrogner et la petite fille le craint un peu.

"Bon, marmonne-t-il dans sa barbe. Tu le mettras dans la volière avec les autres, hein..."

Il achève sa phrase par quelque chose qui ressemble à : "Je veux pas d'ennuis, moi."

Le géant s'arrête soudain sur un ridicule petit ponton de bois qui ploie sous son poids. Il invite de ses grosses mains les premiers élèves à monter dans les barques, quatre par quatre. Mais ceux-ci hésitent. Il y a à peine la place pour le géant, sur ce ponton, alors pour eux... Mais celui-ci agite les mains, leur faisant signe de presser, ce qui fait tressauter le ponton et les incite à plus de réticence encore.

"Ben alors ? Ca fait quarante ans qu'il est là, ce ponton... Pas maintenant qu'il va craquer, l'en a vu d'autres..."

Pour démontrer la véracité de ses dires, le géant fait mine de sauter, pour éprouver la solidité des planches qui grincent atrocement. Les premiers élèves s'engagent prudemment dessus, et le quittent rapidement pour monter dans les barques. L'un d'eux pousse un cri, en ramassant ses mains contre lui : un tentacule tâtonne en effet le rebord de sa barque. Le géant les rassure d'un air bourru.

"Mais t'inquiète pas. Il est pas méchant, le Calamar Géant. T'es dans une école, tu crois qu'on laisserait des choses dangereuses, ici ?"

Il n'attend pas spécialement de réponse, mais semble réfléchir un instant, et a soudain l'air très gêné quand son regard se détourne vers la forêt sombre qui s'étend sur la droite du lac, derrière ce qui semble être des champs. Il marmonne alors...

"Bon... Y a peut-être bien des choses dangereuses dans la Forêt Interdite. D'ailleurs, c'est pour ça qu'elle l'est. Interdite."

Puis il se détourne d'eux, gêné. Les élèves, certains arborant une mine pâle, défilent l'un après l'autre pour s'installer dans les barques. Quatre par quatre.
Note de fin de chapitre :

Prochain chapitre, découverte de Poudlard... Je vous préviens juste que je me prends un peu le chou sur comment bidouiller entre cette histoire et Je vous ferai mentir, qui démarre à la répartition de Philomena. Donc, il est possible qu'à un moment donné, je vous conseille de lire cet OS, qui raconte en gros la première semaine de scolarité de Philomena, et comment elle se venge d'une fillette qui l'humilie.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.