S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


Les Clubs de Poudlard par Lily

[107 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Cette fic a été commencée en novembre 2O11 mais elle n'est pas terminée. Elle contient déjà 176 pages. L'idée m'est venue en regardant un drama coréen où il parlait de clubs.
Note de chapitre:

Bonjour à tous! Voici une nouvelle fic! En fait, cela devait être un OS à la base, mais comment envoyer 171 pages et plus (puisqu'elle n'est pas terminée) en une seule fois, je crois que c'était un peu impossible! Alors je vais essayer d'envoyer plus simplement par petits bouts!
C'est un Hélèna/Sirius, avec un fond de James/Lily.
Cette fic me tient très à coeur alors j'espère qu'elle vous plaira aussi! Par contre elle est très différente de celle que j'ai écris jusque-là, je détaille de plus en plus et j'y vais lentement sur la relation d'Hélèna et Sirius! C'est la première fois que je fais ça donc on va voir si cela plaira! En tout cas c'est une fic vraiment très fille entre mode, vêtements, maquillage, ragots et tout le bazar.

Avant de lire la fic, voici la liste des personnages car il y en a énormément et un petit point sur comment je vois les maisons au vu de leur caractère :


Gryffondor : Ce sont des rouges : courageux, prise de risque, fonce droit, aime le challenge.
Serdaigle : Ce sont les bleus : Habitude, aime contrôler et analyser.
Poufsouffle : Ce sont les jaunes : création, aime parler, sens du contact.
Serpentard : Ce sont les verts, discrets, manipulateurs, rusés.

Liste des personnages :

Gryffondor :
7ème année:
- Chanel Meyer, Rozana Agarwal, Maya, Lily et Katherine.
- James, Sirius, Remus et Peter.
Autre année :
- Angéline (=6ème année, chef de cuisine), Jane (candidate 1er concours), Katia (candidate 1er concours).

Serdaigle :
7ème année :
- Hillary Sati, Elya Parker, Jessica (candidate 1er concours), Kim Jordan (assistante concours).
- Ethan Roy, Dan Petterson, Jack Sylvester, Matthew Lloyd.
Autre année :
- Davis, Laetitia et Espérance (Personnage inventé par Zofia mais que j'utilise dans mes fics. Merci à elle d'avoir crée un tel personnage).

Poufsouffle :
7ème année :
- Angéla Mills (club de couture et de mode), Daniela Gordon, Chelsey (2ème maquilleuse, rivale d’Hillary), Rachel Scott (club de theâtre).
- Kyle Adams, Amos Diggory, Mike Martin, Brian Anderson.
Autre année :
- Sally (6ème année), Angélica et Leïla.

Serpentard :
7ème année :
- Hélèna White, Penelope Dancy, Emily Williams, Spencer Rosier, Narcissa Black.
- Tom Wilkes, Lucius Malefoy, Jason Nott, Rabastan Lestrange, Mike Zabini.
Autre année :
- Regulus Black.

Certains d'entre vous qui lisent mes fics ont déjà vu tel ou tel personnage dans une autre de mes fics, disons qu'ici j'ai décidé de tous les réunir!
Bonne lecture!

Les clubs de Poudlard


Chapitre 1 : Les filles ... la mode...


Pour être une fainéante de première classe, elle était au top. Mais bien sûr ça ne l’avait jamais dérangée, jusqu’au jour pourtant où cette remarque ne vienne d’une certaine personne.

Hélèna White était une élève de 7ème année de Serpentard. Celle-ci était la maison d’où la réputation n’était plus à refaire. Ils étaient connus pour être les méchants. Ils étaient tous plus ou moins rusés, rebelles et sadiques. Et Hélèna n’était pas une exception. Au contraire, elle était première de la liste et elle en était fière. Faire du mal aux gens avait été son sport préféré jusqu’au jour où elle rencontra un adversaire de taille : Sirius Black. Celui qui aidait toutes les pauvres jeunes filles que Hélèna prenait un certain plaisir à maltraiter.

Elle s’en était pas rendue compte au premier abord, parce qu’au départ tout se passait comme elle le voulait, les filles à qui elle avait fait la misère pleuraient dans un coin et faisaient en sorte de ne pas croiser son chemin. Mais par la suite elle avait été surprise de voir que la fille qu’elle avait remaquillé quelques minutes plus tôt, longeait le couloir un sourire aux lèvres. Elle n’avait pas compris ce qui se passait. Les jours suivants, c’était la même chose. Toutes ses victimes n’en étaient plus. Au contraire on les voyait passer comme des princesses de contes de fées. Et puis, elle s’était mise à les espionner pour voir ce qui se passait. Il y avait un prince charmant pour toutes ces princesses. Il les embrassait après qu’elles se soient faites humiliées. A la fin, toutes ces filles étaient heureuses d’être la victime de Hélèna afin que le beau ténébreux les embrasse. Et il ne s’agissait pas de n’importe qui mais de Sirius Black, le garçon le plus beau de Poudlard.

Du coup, elle avait décidé de régler son compte et cela faisait bien trois ans qu’elle le faisait, à en oublier presque toutes les filles qu’elle maltraitait. Et aujourd’hui c’était une guerre contre Sirius Black.

***


Et chaque jour, elle se sentait obligée d’aller droit devant lui afin de le battre en duel. Evidemment, elle ne gagnait pas tous les jours et souvent ils ne finissaient pas leur duel :

- Alors Black, on s’absente pour un club ? Pour moi c’est plutôt une esquive !

Il rit aux éclats.

- Tu insinues que je t’esquive ? Mais tu délires White ! Contrairement à toi, moi, je mène une vie overbookée, j’ai des tas de choses à gérer!
- C’est ça oui ! Comme si le basket et le Quidditch sont des choses importantes !
- Pour toi ça l’est pas, mais pour nous, ça nous oblige à garder la forme ! Toi, qu’est-ce que tu fais ? A part… à part … Qu’est-ce que tu fais en fait ? Dans quel club es-tu inscrite ? Aucun ! Ben on l’a notre réponse !
- Va te faire voir Black ! Pour moi, ces choses ne sont pas essentielles.
- J’en doute pas, c’est pourquoi t’es toujours toute seule.
- Non, je préfère être seule que mal accompagnée !
- N’importe quoi ! Tu sais quoi, tu devrais t’inscrire au club d’aristocratie, ça t’apprendrait à répliquer correctement et surtout au moins on pourrait avoir un sujet où on pourrait réellement parler parce que là franchement je te parle mais ça ne sert à rien.

Hélèna sentit qu’elle allait lui exploser le cerveau mais c’est avec un calme étonnant qu’elle leva sa baguette.

- Avec toi, il n’y a que ça qui marche de toute façon.
- Ouais avec toi aussi on dirait. Et en plus t’es nulle !

Cela ne lui fit pas extrêmement plaisir aussi lança-t-elle des noms d’oiseaux. Et un duel s’enchaîna. Alors qu’ils se lançaient des sorts, Black tenta de partir parce qu’il avait autre chose à faire que de rester avec elle. Pour être honnête, il en avait réellement marre de ces duels mais à chaque fois, Hélèna venait à lui pour se battre. A plusieurs reprises, il lui avait dit que ça ne l’intéressait pas, mais elle faisait tout pour qu’il se sente obligé de se battre. Donc dès qu’il en avait réellement assez, il s’esquivait.

Et au bout d’un moment alors qu’il lui lança un sort bien dangereux, il s’en alla. Elle leva à peine les yeux qu’il n’était déjà plus là.

Elle jeta des regards alentours mais il n’était plus là. Elle l’appela mais personne ne lui répondit.

- Enfoiré, lâcha-t-elle.

***


Elle ne rentra pas directement dans son dortoir parce qu’elle avait décidé de prendre la direction de la salle de Défense Contre les Forces du Mal pour s’entraîner. Contrairement à ce que les autres pensaient, elle avait une activité rien qu’à elle qui était de s’entraîner à lancer des sorts afin de faire du mal à Sirius. Elle voulait lui prouver qu’étant une femme, elle était plus forte que lui.

Après s’être entrainée pendant au moins une bonne vingtaine de minutes, elle se dirigea heureuse vers son dortoir. Elle avait une nouvelle stratégie pour battre Sirius.

***


Et c’était comme ça tout le temps. Ils se battaient souvent en duels et si les autres pouvaient juger, ils diraient qu’Hélèna était la plus douée. Evidemment vu qu’elle s’entraînait tous les soirs et que Sirius, lui, au contraire avait autre chose à faire. Il s’était inscrit à plusieurs clubs et il devait en plus gérer sa petite amie qui aimait le voir à plusieurs reprises dans la journée. Donc chaque fois qu’il se retrouvait face à Hélèna, il soupirait d’agacement parce qu’il n’avait pas envie de se battre et qu’il aurait voulu utiliser ce temps pour autre chose. Il aurait dû l’éviter dès le départ, l’ignorer lors de leur première confrontation comme ça il n’aurait pas eu à faire ces stupides duels avec elle. Et chaque jour, de plus en plus, cela l’énervait.

***


Et un soir, alors que Black était mort de fatigue et qu’il rentrait d’une nuit agitée de la forêt, il se décida à lui dire ses quatre vérités. En effet, chaque pleine de lune, Sirius suivait ses amis dans la forêt interdite parce que Remus se transformait en loup-garou. Et pour lui tenir compagnie, ils avaient décidé de devenir des animagis. Mission réussie et c’est ainsi que depuis trois longues années, Remus ne fut jamais seul lors de soirées de pleine lune. Mais même après trois années, ces nuits restaient identiques pour eux, pleines d’horreur, de fatigue, de combat. Ils en revenaient toujours épuisés, blessés et violents.

C’est pourquoi lorsqu’il trouva Hélèna assise sur le banc à l’attendre, non seulement il eut peur qu’elle ait découvert son secret mais en plus il en arrivait à penser qu’elle le harcelait. Et fatigué comme il était, il ne pensa à rien d’autre quand il se mit face à elle.

- Qu’est-ce que tu fous là ?
- Je t’attends, ça ne se voit pas ?
- Pourquoi ?
- Tu m’as encore filé hier soir.
- Et alors ? T’as pas compris que j’en avais marre.

Elle s’était levée en soupirant.

- Bref, on le fait ce duel ?
- Mais purée tu me fais chier avec tes duels.

Tout ce que voulait Sirius c’était que White déguerpisse parce que James attendait un peu plus loin pour ramener Remus à l’infirmerie.

- C’est ça, tu aimes ça ! C’est pourquoi t’es dans cet état ? T’as trouvé mieux que moi ?
- Tu sais quoi White ? Tu m’énerves ! Alors dégage de là et laisse-moi tranquille !

Mais elle l’ignorait.

- C’est qui ? J’aimerais le défoncer ! Tu es mon adversaire, ok ?
- Eh, fit-il en lui prenant le bras et en le serrant. Je ne t’appartiens pas. Si je préfère me battre avec des mecs, c’est pas ton problème.
- Et alors je suis sûre d’être mieux qu’eux.
- Tu es une fille !
- Détrompe-toi, je suis mieux que…
- Et puis c’est vrai ça ! T’es même pas une fille.
- Comment oses-tu ? Non, en fait je ne suis pas une de ces filles que tu as l’habitude de courtiser.
Il se mit à rire.

- Mais qui aurait envie de te courtiser ?

Il se mit à l’observer des pieds à la tête. Elle portait à ce moment-là un jogging vert très large avec pleins de tâches et une chemise à carreaux rouge et bleu ouverte sur un débardeur blanc. Ses cheveux avaient été coiffés certes mais ses cheveux tombaient mollement sur ses épaules bouclés à certains endroits ce qui lui donnait un air rebelle. Elle portait des claquettes et on pouvait voir ses ongles non manucurés, longs et sales.
Elle se sentit mal à l’aise lorsque Black la fixa ainsi et lorsqu’il posa les yeux vers elle, elle recula.

- Mais franchement regarde-toi ! T’as vu comment t’es sapé ! Et tu dis que t’es une fille ?
- Ça ne veut rien dire ce que tu dis !
- Mais oui, de toute façon avec toi, ça ne sert à rien de parler.
- Mais non vas-y, te gêne pas. C’est juste parce que tu ne peux pas te rincer l’œil que tu parles comme ça.

Il eut un premier rire mais tout de suite après il perdit patience.

- C’est ça ouais. Qui voudrait te regarder ? Même si tu portais une jupe et un débardeur, je parierai que personne ne viendrait te regarder. Même si tu avais une belle coupe et que tu étais maquillée, tu ne serais pas la reine du bal de fin d’année. Et même avec un peu plus de féminité en toi, il n’y a personne qui voudrait sortir avec toi. Non mais regarde-toi. Tu parles comme un mec, tu t’habilles comme une clocharde. Lire, cuisiner, te tenir comme une fille, ça tu ne connais même pas. Sourire, te montrer aimable, tes parents ne te l’ont jamais appris.
- Arrête ! Je ne te permets pas de me parler sur ce ton et encore moins me lister des trucs aussi absurdes.
- Tant mieux parce qu’en fait j’ai pas envie de te parler tout court alors casse toi.
- Non, on va régler ça en duel.
- J’ai pas envie de faire quoi que ce soit avec toi, lui lâcha-t-il avec un regard de dégoût.

Elle recula d’un pas face à la férocité de Black.

- Dégage, je n’ai plus envie de te voir, ni même de faire le moindre duel avec toi. A l’avenir, oublie-moi et va voir quelqu’un d’autre. Je n’ai pas le temps pour toi.
- Je…
- Mais dégage, bon sang, fit-il en la poussant.
- Eh mais…
- Mais merde alors, t’es amoureuse de moi ou quoi ? Tu ne peux pas te passer de moi.
C’était sa meilleure réplique car il vit Hélèna reculer avec dégoût.
- Jamais de la vie.
- Alors qu’est-ce que tu attends ?
- Va te faire voir Black.

***


Lorsqu’elle rentra dans son dortoir, Hélèna était très énervée. Malgré qu’elle se soit bien défoulée à la salle de Défense Contre les Forces du Mal, les paroles de Black continuaient à raisonner dans sa tête. Et ce qu’elle vit, malgré qu’elle le voyait tous les jours, la frappa de plein fouet. Alors qu’elle se massait le bras, elle vit les filles de son dortoir qui entretenaient leur apparence. Il y’avait Narcissa qui se mettait du vernis sur les ongles des pieds, Williams qui lisait un livre de recette, Penelope qui s’épilait les sourcils et Rosier qui avait revêtu une robe de soirée et qui analysait si la robe mettait en valeur ses formes ou pas.

- Tu sors avec qui ? demanda Narcissa.

Rosier pivota sur elle-même comme une princesse pour les fixer. Elle avança sur la pointe des pieds, prit place sur le lit et les fixa :

- Vous ne devinerez jamais ?
- Ah bon ? s’exclama Penelope, je pense que c’est Nott.
- Non, fit-elle alors, c’est Lestrange.
- Waouh, s’exclama Williams en la regardant. Là, t’as vraiment dépassé tout le monde.
- Et comment !

Hélèna les écouta avec attention et fronça les sourcils. Elle ne comprenait vraiment rien. Pourquoi est-ce que sortir avec Rab était une chose extraordinaire ?

- Et encore, je pense que Wilkes est mon prochain.
- Alors là, si tu l’as, fit alors Williams, je me teins les cheveux en roses.
- Tu serais capable de foirer ton apparence pour ça ?

Hélèna prit la direction dans la salle de bain. Avoir les cheveux en roses ? C’est pas une idée qui lui serait venue ? Teindre tout court ses cheveux ne lui viendrait même pas à l’esprit ! Quelles filles étaient-elles ? Quelle fille était-elle, elle ?

Les paroles de Black lui revinrent en mémoire !

Devait-elle apprendre à être une fille ? Mine de rien, Black avait peut-être raison.

Elle se déshabilla et se mit à observer son corps. Il n’y aurait vraiment rien à regarder ? Elle passa sous la douche et resta durant de longues minutes. Lorsqu’elle sortit, une serviette autour de son corps, elle resta devant le miroir. Ses cheveux tombaient sur ses épaules, frisés. Elle fixa la trousse de maquillage de Rosier et la prit. Elle fixa le contenu sans toucher, puis au bout d’un moment, elle prit le gloss et le plaqua sur ses lèvres. Elles brillaient mais elle n’aimait pas du tout. Pour elle, c’était too much. Elle se lava le visage et jeta la trousse de maquillage.

***


Le lendemain, cependant, lorsque Hélèna se lava le visage, elle observa légèrement ses camarades se pomponner devant la glace. Elle les fixa poser une légère touche de fard à paupière, du mascara, du fard à joue et du gloss. Elle les vit mettre avec un soin particulier du khôl sur les yeux et se parfumer. Elle les suivit alors qu’elles choisirent avec attention leurs vêtements de la journée, fouiller parmi leurs accessoires, cirer leurs chaussures. Et dès qu’elles furent prêtes, elles balancèrent leur sac sur leur dos et quittèrent la pièce.

Une fois parties, Hélèna se retrouva au beau milieu du dortoir, voyant pour la première fois la trousse de maquillage de Williams sur son chevet, la pile de vêtements de Rosier sur une chaise, la belle collection de bijoux de Narcissa et les chaussures de Pénélope qui trainaient près de la salle de bain. Toutes ces choses-là, elles ne les avaient jamais vus auparavant. Vu sûrement, mais pas sous cet angle-là. Ainsi toutes ces choses-là étaient importantes pour une fille ? Mais pourquoi à elle, ça ne l’intéressait pas plus que ça ! Elle n’en avait rien à faire de ce qu’elle portait, rien à faire non plus de ne rien mettre sur son visage. Elle prenait toujours les premiers vêtements qui lui tombaient sous la main. Et les chaussures ? Elle mettait toujours les mêmes : des baskets noirs.

Elle s’assit sur son lit et se décida à essayer un look. Parmi ses vêtements, elle choisit un jeans bleu plutôt large et un tee-shirt blanc avec un message dessus « bad girl » écrit en noir. Elle mit ses baskets, et décida de se maquiller légèrement. Elle mit du khôl comme elle avait vu Rosier le faire et cela lui suffit.

Elle était plutôt fière du résultat et la première pensée qu’elle eut en se regardant dans le miroir fut pour Sirius. Il allait tomber des nues.

***


Lorsqu’elle arriva dans la Grande Salle, personne ne remarqua le moindre changement en elle. Elle fut plutôt déçue de voir que ses camarades la saluèrent sans prendre la peine de la regarder. Et ceux qui le firent, reprirent illico presto leur conversation.

Non mais oh, elle avait fait un effort vestimentaire quand même !!!

Mais aucune réaction ! Elle secoua la tête, prit son petit-déjeuner, tâcha au passage son tee-shirt sans le voir et se leva lorsque la sonnerie retentit.

Arrivée près de la salle de potions, elle s’adossa au mur, les pieds croisés attendant l’arrivée des Gryffondors qui ne tarda pas. Mais quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle vit Sirius attendre comme tous les autres et ne levant qu’un bref regard en sa direction. En réalité, Sirius avait juste levé les yeux vers les Serpentards sans regarder quelqu’un précisément, et encore moins Hélèna après ce qui s’était passé la veille.

Outrée par son comportement, Hélèna décroisa ses pieds et passa devant Black afin qu’il daigne ouvrir les yeux en sa direction mais bien qu’il l’ait aperçu, Sirius ne lui accorda pas la moindre importance.

Elle fronça les sourcils, respira un bon coup et s’apprêta à lui dire ce qu’elle pensait de lui lorsque le professeur de Potions arriva et les invita à entrer.

En cours, elle se mit à réfléchir tout en regardant ses vêtements. Il était clair qu’elle était fière du résultat et pourtant cela paraissait plutôt banal pour les autres, comme si elle, elle avait l’habitude de porter des fringues de ce genre. Elle secoua la tête. Non, c’était peut-être parce que les autres n’avaient rien remarqué. Et elle se devait elle, de leur montrer tout simplement. Elle jeta un regard aux personnes qui étaient autour d’elle et tout en écrabouillant le parchemin sur lequel elle écrivait, se leva et marcha lentement, très lentement vers la corbeille de papier posé par terre près du bureau de son professeur. Elle savait que tout le monde s’était arrêté de parler et la regardait. Le professeur lui-même ressemblait à une statue, la baguette levée en direction du chaudron qui était sur sa table, et son autre main le long de son corps.

Dès qu’elle eut jeté son parchemin, elle se retourna pour voir qu’en effet tout le monde l’avait suivie du regard. De la part des Serpentard, c’était plutôt un froncement de sourcils, pour les peureux, ils étaient bouche-bée et pour d’autres, ils espéraient quelque chose de la part de leur professeur et s’en réjouissaient d’avance.

- Mlle White ?

Hélèna prit cependant le temps de jeter un œil à Sirius avant de se tourner vers son professeur.

- Puis-je savoir en quoi était-ce important de jeter à cet instant ce bout de parchemin dans ma corbeille ?
- En réalité, c’était un prétexte pour voir de plus près le contenu de votre chaudron. De là où je suis, je ne vois pas la couleur qu’elle a.

Qu’est-ce qu’elle était forte quand même !

- Ah oui ? C’est vrai, j’ai oublié de vous le dire ! Bon, ne trichons pas. Que tout le monde se lève et vienne voir sa couleur !
Alors que tout le monde s’apprêtait à obéir leur professeur, Hélèna regagna sa place quelque peu déçue.

Sirius n’avait eu qu’un regard indifférent envers elle.

***


Assise en face de Rosier qui fixait les plats devant elle, Hélèna était perdue dans ses pensées.

Ok, elle était une fille pas fréquentable, qui passait son temps à dire du mal des gens ou à faire du mal aux gens qui passaient devant elle dans le seul but de faire réagir son ennemi et de passer une bonne soirée à se battre en duel. Elle était tout ce qu’il y avait de moins bien chez elle. Mais c’était tout ? Pourquoi un mec, n’importe lequel soit-il ne sortirait pas avec elle ? Elle était mieux habillée que n’importe quel jour. Elle était habillée comme une fille, alors pourquoi les garçons ne la regardaient-ils pas sous un autre angle. Non, ils la regardaient avec le même œil. Comme si rien n’avait changé en elle.

Elle leva les yeux vers les filles de sa maison. Rosier portait un slim bleu retroussé qui avait une vue sur ses spartiates à haut talons rouge. Elle avait un tee-shirt rayé bleu et blanc (tee-shirt marinière) et elle portait un gilet court à manches courtes rouges. Le vernis de ses ongles était rouge, elle portait des boucles d’oreilles argentés et un bracelet argent.

Hélèna fronça les sourcils comme intriguée par le choix de ses vêtements. Williams de son côté portait une robe d’été à bretelles. C’était une robe rose/violette avec des petites fleurs rose foncé et bleu. Elle portait des sandales blanches et un bandeau blanc sur les cheveux. Pénélope portait un jeans large (un jean boyfriend) avec un tee-shirt où il y avait la tête d’un tigre. Elle avait noué ses cheveux avec un foulard qui faisait penser à son tee-shirt genre tigré marron et noir. Quant à Narcissa, elle portait une longue robe noire à bretelles avec une grosse ceinture caramel sur la taille avec des claquettes caramel.

Elle posa un coude sur la table et appuya la tête sur sa main tout en faisant le tour des filles de sa maison. Elle portait toutes des robes d’été, des slim avec des tee-shirts marinières, ou des jeans avec des tee-shirt sympa. En vérité, de plus près, elles avaient toutes un look différent et qui plaisait bien à Hélèna. Non, évidemment, elle ne mettrait jamais un truc pareil, c’était trop osé pour elle. Et pourtant, elle aimait comment elles étaient habillées. Peut-être qu’un jour, elle oserait un look pareil mais pas pour le moment.

Du coup, elle comprenait un peu mieux pourquoi les gens la regardaient normalement. A leurs yeux, elle n’avait fait aucun effort.

- Je compte gagner, trancha alors Rosier en tapant du poing la table, ce qui réveilla Hélèna.

Celle-ci n’avait pas suivi une miette de la conversation qui avait eu lieu entre les quatre filles de son dortoir. Une conversation plutôt animée compte du fait qu’elles avaient toutes une expression sur le visage.

- Toi, tu rêves un peu trop, lui lança Pénélope. Les jurys ne sont pas de ton côté.
- Oui, mais il y a Wilkes.
- Et alors ? Un contre quatre ?
- Oui, mais c’est un concours pour la plus belle et la mieux habillée, pas un concours entre les quatre maisons.

Narcissa haussa un sourcil.

- Bon ok, reprit Rosier en la voyant, soyons réaliste. Les jurys vont tout faire pour que je ne gagne pas, ça va de soi, mais je compte bien participer quand même pour leur montrer que même s’ils décident de faire une victorieuse une de ces sang-de-bourbe, c’est moi la gagnante.
- De quoi vous parlez ? demanda alors Hélèna.
- Tu ne nous écoutais pas ? demanda Pénélope.
- Qu’importe, fit Rosier. De toute façon tu ne comptes pas y participer et tu es loin de gagner !
Elle se mit à rire suivit de ses amies.
Hélèna la foudroya du regard.
- Ok, fit alors Williams cessant de rire. Dans deux semaines, il y a ce fameux concours de beauté. Et des rumeurs courent que les jurys ne sont autres que Tom Wilkes de Serpentard, Amos Diggory de Poufsouffle, Ethan Roy de Serdaigle et Sirius Black de Gryffondor.

Au nom de Black, Hélèna enleva son coude de la table.

- C’est quoi ce bordel ?
- Ce bordel comme tu dis, répliqua Narcissa, a lieu tous les ans mais tu es toujours très occupée ailleurs. Toutes les filles qui veulent y participer se présentent au stade de Quidditch devant les quatre jurys. La fille revêt son meilleur vêtement, fait sa plus belle coupe, se maquille et fait sa meilleure pose devant les jurys. Elle a le droit de marcher aussi comme un mannequin pour faire genre. Bref, tu vois le délire.

Hélèna resta silencieuse quelques minutes. Une idée venait de germer dans son esprit.

- Toutes les filles ont le droit d’y participer ?
- Ouais, pourquoi ?

Rosier éclata alors de rire.

- Ne me dis pas que tu veux y participer ? Crois-moi Hélèna, n’y compte pas. Les gens se moqueront de toi. Mais en même temps vas-y, ça mettra de l’ambiance.
- C’est en tout cas mieux que de savoir qu’on est la plus belle, la mieux habillée et qu’au final on n’est même pas dans les dix premiers, et ce, tous les ans, fit Hélèna en se levant et en s’en allant.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.