S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


Nouvelles des Podiums du joli mois d'avril


Bonsoir à toustes !

En ce début de printemps, c'est la nouvelle pousse des sélections nouveau format qui fait sa germination !

Vous pouvez donc voter pour le thème du prochain trimestre de lectures, ici, entre le personnage Hagrid, la catégorie Romance ou le genre Aventure/action, jusqu'au 30 avril !

Egalement jusqu'au 30 avril, vous pouvez lire ici les textes de la Sélection Enfances, puis voter ! Nous vous encourageons fortement à laisser un petit mot après votre lecture, cela motive et encourage toujours, et donne corps à notre volonté de favoriser les échanges autour des textes sélectionnés.

De jolies récompenses sont prévues grâce aux créations graphiques de lilychx ! Rendez-vous au début du joli mois de mai...


De L'Equipe des Podiums le 03/04/2024 00:05


143e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 143e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 12 avril à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. C'est ici pour vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !

 


De L'équipe des nuits le 31/03/2024 15:51


Journées Reviews de mars !


Aux membres d'HPF,

Les prochaines Journées Reviews auront lieu du vendredi 22 au lundi 25 mars. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page jusqu'au jeudi 21 mars.

A bientôt !


De Journées Reviews le 17/03/2024 18:35


142e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 142e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 23 mars à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. C'est ici pour vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !

 


De L'équipe des nuits le 12/03/2024 11:27


Grand Ménage Orange 2024


C'est le retour du Grand Ménage Orange !



A partir du 4 mars 2024, les modératrices d'HPFanfic vont s'atteler à la tâche titanesque suivante : vérifier que les fics publiées depuis 2020 par les membres de l'association (et bénéficiant donc de la validation automatiques) respectent le règlement ! Soit 4 ans de fics à lire, depuis le dernier GMO, ce qui représente un très grand nombre de chapitres, et va donc nous prendre un bon moment.

Si vous voulez nous faire gagner un peu de temps, ou rendre notre travail moins fastidieux, n'hésitez pas à vérifier vos fanfictions (longueur des chapitres suffisante, conformité des résumés, ratings appropriés...) !

Pour en savoir plus sur la façon dont le GMO va se dérouler, rendez-vous ici, nous vous avons concocté une description détaillée de notre fonctionnement.

Souhaitez-nous bonne chance !


De Equipe de modération d'HPFanfiction le 03/03/2024 18:22


Le miroir du prince par FloralieResa

[218 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Merci pour les reviews

Chers lecteurs, pour vous aujourd'hui, les prémices de la séduction, un rendez-vous et un petit mal entendu !
Drago regarda le miroir. Il ne parlait jamais avec son sortilège féminin préféré d'habitude à cette heure-ci. Après tout il n'y avait aucune chance qu'elle soit là. À cette heure, tout le monde était soit à la bibliothèque, soit dans les salles communes pour faire leurs devoirs, soit en train de perdre du temps à ne rien faire dans les couloirs ou dans le parc. Il prit ses affaires et souleva le miroir au cas où, sans vraiment y croire, s’apprêtant à le reposer et à filer avec son bouquin et ses parchemins.

« Ding dong ! » dit-il, l'équivalent moldu de « toc, toc. » Il trouvait cette expression aussi ridicule que le peuple qui la prononçait. Il avait toujours trouvé que ça avait un effet très comique dans une discussion.

Hermione sursauta. Elle avait reposé le miroir depuis cinq bonnes minutes. Et voilà que son correspondant se manifestait.

« Hey ! Salut. Je pensais pas te parler ce soir.
- Ben c'est une chance qu'on se soit croisés. Alors, la journée fut-elle bonne ?
- Epouvantable. J'ai deux débiles en guise d'amis. Dis-moi, toi qui es un garçon, à quel âge on devient mature ?
- Je ne sais pas, je suis né avec une moustache et des poils sous les bras. J'ai toujours été mature, répondit Drago le plus sérieusement du monde.
- Bon, il va me falloir trouver la réponse seule. Je vais continuer d'être prise pour une extraterrestre. Pas de problème, j'ai l'habitude.
- On pourrait fonder un club. On s'appellerait les « Seigneurs de Poudlard, entrée interdite aux mineurs mentaux. Carte d'identité mentale demandée à l'entrée. »
- Les Seigneurs de Poudlard, rien que ça. Tu trouves pas que c'est un peu trop prétentieux ?
- Allez, arrête ta fausse modestie. Tu vois bien qu'on est différents. Bien sûr, je dis ça en rigolant, mais il faut être objectif. Toi et moi, on n’a pas les mêmes préoccupations que les autres. C'est pas arrogant, c'est réaliste. Si tu n’aimes pas les « Seigneurs de Poudlard », que penses-tu des « Penseurs de Poudlard » ?
- Ça me convient déjà mieux. »

Oui, il n'avait pas tort il fallait reconnaître la vérité. Elle était différente, plus studieuse, plus intelligente, plus douée. Elle avait le sourire jusqu'aux oreilles de s'entendre dire ça. Une chance que ce miroir soit extrêmement primitif, elle n'avait jamais vu quoi que ce soit dedans.

« Je suis désolé mais je dois bosser mon Arithmancie. Et si je reste à parler avec toi, je sais que j'arriverai jamais à me concentrer.
- Je te trouble à ce point ? répondit Hermione à qui le compliment caché de « nous sommes l'élite » donnait des ailes.
-Haha, explosa Drago, oui clairement, tu m'obsèdes nuit et jour, continua-t-il. Allez, je vous laisse noble dame. »

Drago reposa le miroir. Il souriait. Cette fille lui plaisait. Il l'imaginait grande, blonde, le maintien altier. Elle aimait la littérature, était fine et avait une voix fluette. Elle avait du caractère et de la personnalité. Et quand il discutait avec elle, il se trouvait fin et spirituel. En quelque sorte, se dit-il, avec elle il était lui-même, pas cette ombre défaite et vaincue. Il partit en emportant ses cours avec lui.

Drago avait besoin de s'aérer les pensées. Il était parti dans le parc. Cela faisait plus d'une semaine qu'ils se donnaient rendez-vous tous les soirs avec la fille du miroir. Il ne parlait jamais de sa vie personnelle. Elle avait montré une claire aversion pour la magie noire. Pourtant elle était si brillante, c'était une pitié de se dire qu'elle ne toucherait pas à la magie la plus puissante qui soit. La nuit était presque tombée, mais les élèves avaient encore le droit d'être dehors. Tous les arbres du parc étaient couverts de neige et de glace, l’hiver s’était franchement installé alors que le mois de novembre n’était même pas commencé. Le Saule Cogneur seul avait su rester entièrement nu. Il se secouait frénétiquement bien qu'il n'ait personne à frapper.
Au fil des conversations, Drago avait commencé à se faire une image des amis de celle avec qui il discutait. Et pour tout dire, il ne les appréciait pas du tout. C'était deux adolescents attardés. L'un d'eux, en particulier, pour qui elle avait le béguin. Ça l'agaçait d'ailleurs prodigieusement. Heureusement, ce sombre abruti continuait de se montrer insensible et stupide. Il avait même le culot de réagir négativement pour un flirt qu'elle avait eu dans le passé. Un type qui n'était même pas de l'école, avait rajouté la jeune fille. « Tu sais, il vaut mieux être seul que mal accompagné » avait un jour dit Drago. Elle avait répondu qu'il avait une fausse image de ses amis, qu'elle ne lui en parlait que pour s'en plaindre, mais qu'en réalité ils étaient vraiment cool. Drago, en y pensant, se dit qu'elle ne faisait pas le bon choix pour ses fréquentations. Il faisait froid et le vent soufflait. Mais il préférait être là malgré tout.

« Bonjour, fît le miroir dans sa poche.
- Salut miss, répondit-il en sortant le miroir de sa poche mais en le gardant face contre terre.
- Tu es dehors ? J'entends du vent, demanda Hermione.
- Bien deviné. J'en avais marre d'être à l'intérieur. J'avais pas de cours cet après-midi et je l'ai passé à essayer de réparer un objet dont la magie a été brisée, dit-il.
- Quel genre d'objet ?
- Un genre de… coffre qui permet de transporter des trucs d'un endroit à l'autre.
- Un Portoloin ?
- Non, c'est le même principe, mais au lieu de le toucher pour être transporté, on doit être dedans.
- Tu veux dire qu'on pourrait rentrer et sortir de l'école avec ? demanda Hermione.
- Non pas du tout. »

Drago paniquait tout d'un coup. Il ne devait pas parler de ce qu'il faisait.

« Attends, pourquoi on pourrait pas ?
- Parce que… c'est trop petit, oui c'est un tout petit coffre. On ne peut faire transiter que des petits objets, mentit Drago. Et puis de toute façon il ne marche pas, j'ai pas réussi à le réparer.
- Tu as pensé à un dérivé de Accio et Reparo ? Tu pourrais attirer le sort hors de l'objet, le réparer et le remettre dedans. J'avais déjà dû réparer une horloge parlante qui déraillait. Tant que le sort est dedans, tu peux pas le réparer. »

Drago était vexé qu'elle ait ce genre d'idée sans même savoir de quoi il retournait.

« Déjà essayé, ça marche pas. »

Il n'avait en réalité jamais essayé ce genre de combinaison. Mais il n'avait plus envie de parler de l'armoire qui lui volait ses jours et ses nuits.

« Ça doit être un objet vraiment ancien ou un sort très compliqué. Si tu me le montres, on pourrait peut-être essayer tous les deux, mais sans plus d'informations, je ne peux pas t'aider. Mais je suis bête, c'est vrai que je parle à un sortilège, comment pourrions-nous nous rencontrer, » dit Hermione en s'esclaffant.

Le sortilège, c'était devenu leur petite private joke.

« J'ai envie de te voir. De savoir qui tu es. Je passe mes journées à dévisager les filles en me demandant si tu es l'une d'entre elles. Je ne sais même pas en quelle année tu es. On dirait que tu as fait tout le programme jusqu'à la septième année. »

Drago ne mentait pas, il n'avait aucune idée de qui était son interlocutrice.

« Je ne sais pas si j'ai envie que ça arrive, dit Hermione. Tu sais, là on discute simplement, j'ai peur que si on se voit… Ce ne soit pas pareil.
- Allez, juste une fois, que je mette un visage sur ta jolie voix, » supplia Drago.

Hermione était gênée et flattée. Il la draguait presque ouvertement maintenant.

« Laisse tomber, je sais comment ça va se passer. Il va y avoir un long silence gêné, tu vas te rendre compte que je suis quelqu'un d’extrêmement banal et inintéressant. Et j'aurai perdu la seule personne qui m'écoute parler sans m'interrompre en bâillant. Non, vraiment, ça compte pour moi.
- Demain, après le dernier cours, devant le lac, sous le chêne, enchaîna très vite Drago.
- Non, mais attends… »

Il avait rangé le miroir. Même le bruit du vent avait cessé.

« Qu'est-ce que tu fais Drago, fuis les filles comme la peste mon fils, fuis les filles comme la peste ! » se répéta Drago à la fois excité et paniqué par le fait que peut-être demain il la verrait enfin.

Hermione avait fini les cours un peu plus tôt. Elle avait été assez distraite durant la journée. Harry et Ron ne parlaient que du match de Quidditch qui arrivait à grands pas. Y aller, ou ne pas y aller ? C'était culotté de lui faire ce genre de chantage tu ne peux me dire non, mais je ne t'entends déjà plus. Et voilà que la journée était déjà finie. Le professeur d'Arithmancie les avait lâchés plus tôt que prévu. Une sombre histoire de réunion pédagogique exceptionnelle. Elle avait faussé compagnie à ses amis qui ne discutaient plus que de l'angoisse de faillir de Ron. Elle avait pris la décision d'y aller. Ça ne l'engageait à rien. Elle courut déposer ses affaires et chercher un manteau plus chaud. Elle dévala les escaliers, puis essaya de ralentir son allure, beaucoup trop enthousiaste à son goût. Le chemin lui parut incroyablement long. Quelques élèves discutaient oisivement çà et là. Elle voulait éviter la foule qui, immanquablement, remplirait les couloirs dès six heures. Elle sortit par la grande porte. Un peu plus loin en contrebas, elle aperçut le lac qui avait complètement gelé. Le chêne dont parlait certainement le garçon au miroir devait être le plus gros des arbres, proche du lac et du côté de l'école. Il y avait bien un autre chêne mais il était franchement malingre et bien trop proche de la Forêt interdite. Elle pressa l'allure. La neige était souillée par les pas de centaines d'élèves qui l'avaient piétinée. Elle vit plusieurs bonshommes de neige qui s'agitaient tout en fondant. Ça devait être les premières années qui essayaient la sélection de sorts du mois de la Gazette du Sorcier. Les mouvements s'apparentaient plus à des rebondissements saccadés qu'à une véritable gestuelle. Il y avait un petit muret et des escaliers qui permettaient de franchir le dénivelé du terrain quand on s'approchait du lac. Elle s'assit dessus pour attendre. Elle avait un peu d'avance. Elle entendit un brouhaha au loin. Les cours venaient certainement de s'achever. Elle scrutait la grande porte, essayant d'apercevoir une silhouette qui se dirigerait vers le chêne. Quelqu'un s'approchait. C'était peut-être lui, se dit-elle avant de s'apercevoir que celui qu'elle avait pris pour son ami était en fait Drago Malefoy.
« Scroutt à pétard, qu'est-ce qu'il vient faire ici ? » se dit Hermione en elle-même. L'idée de se retrouver seule sans témoin dans les parages ne la réjouissait pas tellement. Elle ne soutenait pas comme Harry qu'il fût un Mangemort, mais sans aller jusque là, elle n'avait pas envie de se faire insulter aujourd'hui. Elle sauta du muret et tout en se baissant commença à le longer dans la direction opposée. Elle espérait qu'elle serait suffisamment rapide pour qu'il ne l'aperçoive pas dans cette position ridicule. Tant pis pour son rendez-vous. Elle réussit à s'éloigner assez pour pouvoir marcher à découvert et rejoindre l'école sans être vue. En se retournant elle s’aperçut que Drago s'était arrêté près du chêne. Non décidément, elle avait bien fait de partir.

Peut être qu'il viendrait avec le miroir, se dit-elle en fouillant dans sa commode pour retrouver le sien.

« T'es là ? » demanda-t-elle. Aucune réponse. Elle savait qu'elle aurait pu tout simplement décider de ne pas céder au gentil chantage de son ami, mais maintenant qu'elle avait accepté, elle trouvait désolant de ne pas pouvoir honorer le rendez-vous. Elle récupéra ses affaires laissés en plan et partit retrouver Ron et Harry, dépitée. Avec un peu de chance ils ne s'apercevraient même pas qu'elle s'était absentée.

Drago attendait depuis quelques minutes déjà. Il vit alors approcher ce qui ne pouvait être la fille du miroir pour la bonne et simple raison que c'était Potter. Il semblait chercher quelqu'un. S'il s'approchait suffisamment, il trouverait sinon ce qu'il cherchait, du moins des ennuis. Mais bientôt, il repartit sans l'avoir vu.
Drago attendit longtemps. Mais personne d'autre ne vint.

Harry cherchait Hermione, profitant du détour de Ron pour prendre ses affaires scolaires en vue des devoirs qu'ils avaient prévu de faire. Lavande disait l'avoir vu sortir dans le parc. Comme il n'avait pas spécialement prévu d'aller dehors, il n'était que peu couvert et ne passa pas beaucoup de temps à chercher son amie. Elle n'était pas là, enfin pas à portée de vue. À son retour en salle commune, il retrouva Ron et Hermione qui avaient commencé à travailler presque studieusement.

« Il fait un froid de canard dehors, » dit-il en s'asseyant lui aussi.

Le silence s'était fait dans le dortoir, quelques chuchotements indiquaient que tous ne dormaient pas. Hermione entendit un chuchotement qu'elle avait attendu toute la soirée.

« T'étais où ? Je t'ai attendue. Mais à part ce débile qui est venu, il n'y avait personne.
- Quoi, t'étais là quand il est arrivé ? J'étais derrière le muret. Je déteste ce type alors je suis partie aussi vite qu'un Hippogriffe en chasse. Je savais pas que tu étais là.
- Toi aussi tu le hais ? Je le trouve tellement suffisant et prétentieux. Mais tout le monde n'est pas de cet avis.
- Oui, avec son petit air hautain qui semble toujours dire « je vaux mieux que toi »… »

Le cœur de Drago bondit dans sa poitrine. « Je t'aime dame au miroir, » pensa-t-il. Tout n'était pas perdu si elle détestait Potter autant que lui, peut-être arriverait-il à lui faire changer d'avis sur ce qu'elle qualifiait avec dédain de magie noire.
Note de fin de chapitre :

Bon, alors les petits amis. J'ai pour le moment 445 lecteurs pour 7 reviews. Merci infiniment aux 7 reviewers qui m'ont laissé un petit mot.

Pour les 438 autres, un simple retour, ça me ferait très très très plaisir !
Par exemple : qu'avez vous préféré dans ce chapitre ?
Ou encore quel truc vous semble suspect, pas logique ou superflue ?

J'ai aussi besoin de savoir ce que je fais bien et ce que je fais mal. Bref, j'ai besoin de vos retours pour m'améliorer, pas seulement pour me motiver.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.