S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Nothing else matters par Norya

[6 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Song-fic basée sur la chanson "Nothing else matters" de l'excellent groupe Metallica.
Hermione, pourquoi faut-il que ce soit maintenant que je te dise ces mots ? Les événements se sont trop précipités, je n’ai pas saisi la chance au bon moment, comme si j’étais destiné à ne jamais toucher le bonheur, du moins pas à son firmament.

Je te sens si proche là, maintenant, peu importe la distance réelle qui nous sépare. Je sens ta joue dans mon cou, si fraîche dans cette fin de nuit, je tiens nerveusement ta main contre moi, comme si quelqu’un allait t’arracher à moi alors que nous sommes seuls à présent, après tout ce tumulte. La bataille s’est éloignée, mais pour combien de temps ? Je ne sais plus quoi faire et tu ne m’aides pas ! Dois-je courir vers les combattants ou dois-je rester là ? J’arrive au bout de mes forces…

Mon souffle court et heurté balaye les mèches folles sur ton front. Tu es tout près, ça ne pourrait guère être plus près du cœur et pourtant, tu t’éloignes inexorablement de moi sans que je n’y puisse rien faire. J’aimerais tellement pouvoir te retenir mais je ne le peux pas. Je ne sais pas quoi faire. Toi, tu saurais comment réagir. C’est toi la meilleure élève et Merlin sait que durant toutes ces années où on s’affrontait, ça m’aurait fait mal de l’avouer… Mais pourquoi ne m’as-tu rien appris ces derniers mois ?

Je sais bien qu’on avait d’autres pensées, qu’on avait une autre urgence, celle de se trouver et de se reconnaître tels qu’on était vraiment mais pourtant… Que ne donnerais-je pas maintenant pour donner de ces précieux instants contre une solution pour te garder pour moi ! Je sais juste que là, je n’ai que toi en tête, je n’ai que ces minutes qui nous restent.

Hermione, je sais que tu es là, je suis sûr que tu m’entends, écoute-moi ! Depuis que nous nous sommes trouvés, nous n’avons pas perdu de temps. Il n’y avait pas d’autre choix, la guerre nous y a forcés. Nous avons vécu pleinement, croyant pour toujours en ce que nous étions, en ce qui nous reliait, envers et contre tout.

Nous sommes encore ensemble, peut-être pour peu de temps encore. Il peut y avoir des cris, il peut y avoir la mort autour de nous, je n’ai d’autre souci que nous en cet instant. Et rien d'autre n'a d'importance.

C’est fou quand on songe à tout ce temps que nous avons passé à nous détester, tout ce temps où nous nous insultions, ou plutôt où je t’insultais et à ce que nous sommes devenus… Nous n’avons pour autant pas vraiment changé et c’est heureux car j’ai compris auprès de toi que le but de l’amour, si tant est qu’il en ait un, n’est pas de changer totalement pour l’autre mais plutôt d’accepter ce qu’est l’autre et d’évoluer. Evoluer, c’est progresser, c’est garder une part de ce qu’on est pour prendre une direction différente. On avance mais le fond de ce qu’on est, notre essence, reste le même.

Et mon évolution auprès de toi, ça a été de découvrir un autre monde, d’autres idées. Je ne m'étais jamais ouvert de cette façon, je n’ai pas été élevé ainsi. Je ne comprendrai jamais comment tu as réussi à me pousser à ne plus rester secret et à ne plus garder mes œillères. Le monde dans lequel tu vis, peuplé d’amis Moldus, sorciers de sang douteux – s’il te plaît, ne râle pas quand je dis cela – et de créatures diverses, ne sera peut-être jamais le mien, mais j’ai au moins appris à le connaître.

Hermione, tu m’écoutes toujours, n’est-ce pas ? Tes amis sont ceux qui ont eu le plus de mal à accepter, à juste titre d’ailleurs, je dois bien leur reconnaître cela. Très certainement, nous deviendrons jamais proches, trop de choses difficiles et d’autres plus futiles se sont passées entre nous auparavant. Cela a été dur pour toi, bien que tu ne me l’aies jamais vraiment dit mais je te l’ai souvent répété, la vie est nôtre, nous la vivons comme bon nous semble, tant pis si cela dérange les autres. Oui, c’est dur d’être en conflit avec ses proches. J’ai vu ta peine face à leurs regards froids et à ta décision de prendre de la distance. J’ai vu le courage qu’il t’a fallu pour revenir vers eux et accepter leurs réticences. J’ai vu enfin le sourire renaître sur tes lèvres quand vous vous êtes réconciliés et cette détresse immense marquer ton visage quand ils sont partis poursuivre je ne sais quelle quête, celle dont tu n’as jamais voulu me parler, eu égard à ta loyauté envers eux.

Tu vois, même cela, je l’ai compris et accepté. Je ne t’ai jamais promis que je deviendrais quelqu’un de bien au sens où toi tu l’entends mais je t’ai assuré que je ferais des efforts. Tous ces mots, je n’ai pas fait que les dire, je les ai aussi mis en application, souvent contre mes convictions profondes et quelquefois parce que je m’étais rendu compte que ton point de vue était meilleur que le mien.

Si tu savais à quel point je suis heureux de te voir sourire à mes nouvelles manières ! Le monde peut s’écrouler, le seigneur des ténèbres peut être à deux doigts de me tuer que je ne m’en rendrais pas compte. Par Merlin, ça me rend malade de le constater, tu me fais devenir mielleux mais c’est vrai, je ne vois que toi. Et rien d'autre n'a d'importance.


La confiance que je cherche depuis si longtemps, chaque jour, je la trouve en toi. Je ne suis pas vraiment devenu un autre homme à tes côtés, je suis juste devenu un peu plus… grand, presque complet. Un peu comme un puzzle auquel il manquerait des pièces importantes pour comprendre ce qu’il représente. Il n’est peut-être pas fini, mais le plus important est là, l’image principale, son essence même.

Je ne l’ai pas compris immédiatement, mais ce besoin de l’un de l’autre a été chaque jour quelque chose de nouveau pour nous. C’était presque vital, comme une manière de conjurer le sombre air ambiant dû à cette foutue guerre. Il est si injuste que n’ayons pas le droit d’être neutres, d’être des anonymes dans ce combat mais nos amitiés, nos filiations nous ont d’entrée mis dans un camp. Et encore, c’est toi qui a le beau rôle… Tu vas encore râler mais toi, tu sais où tu es, le doute ne t’étreint pas. Oui, c’est plus dur pour moi… Je suis déchiré entre deux extrêmes et je ne sais plus en quoi croire. La seule chose dont je sois certain, c’est que je préfère mille fois affronter la colère de mon père plutôt que ta déception. Il est si sûr de sa puissance qu’il ne se rend pas compte que tu es plus forte que lui sur tous les plans. Mais moi je l’ai compris… alors prouve-moi que je ne me trompe pas ! Tu ne peux pas me lâcher maintenant…

Hermione, s’il te plaît, fais quelque chose ! Je ne te sens plus bouger … Même mes baisers, tu n’y réponds pas. Je t’en prie ! Notre relation nous a tant apporté, elle ne peut s’arrêter aussi brusquement. Nous avons tous les deux gagné à nous fréquenter, je le sais. Nous avons su nous aimer, et ce n’était pas gagné d’avance mais surtout nous avons su nous écouter mutuellement, nous ouvrant l'esprit à un point de vue différent. Je ne crois pas que nous nous soyons toujours compris, mais nous avons grandi chacun auprès de l’autre. Oui, même toi… Même toi qui connaissais déjà tout, je t’ai vue changer à mes côtés. C’est bien la seule chose que je crois avoir réussie : te voir t’épanouir malgré notre vie dans un pays obscurci par le danger.

Cela semble si dérisoire maintenant alors que la bataille se poursuit et qu’à nouveau, je l’entends se rapprocher de nous. Hermione, que vais-je faire maintenant ? Tu sais pourtant à quel point la stabilité que tu m’as donnée est vitale pour moi. Ne me lâche pas… Je te serre plus fort dans mes bras, j’ai envie de fermer mon esprit et de tout oublier de ce qui nous entoure. Là, en cet instant, je sens ton corps gracile entre mes bras, ma joue contre la tienne, toujours plus fraîche. Je n’entends plus les cris de la guerre, je ne vois plus les horreurs qu’elle a provoquées, je me noie dans ta douce odeur et je ne pense qu’à toi. Et rien d'autre n'a d'importance.

J’aurais tant aimé ne pas avoir à entrer dans ce conflit. Je ne me suis jamais vraiment préoccupé de ce qu'ils faisaient avant que le Seigneur des Ténèbres ne refasse surface. Puis tout ça est devenu le seul centre d’intérêt de mon père. S’il n’avait pas échoué, je n’aurais pas été forcé de porter la marque et de mener cette mission suicide contre Dumbledore. Quoiqu’à bien y réfléchir, si mon père accompli sa mission au Ministère, tu n’aurais peut-être pas survécu… Et je n’y aurais rien gagné.

Je ne me suis jamais vraiment préoccupé de ce qu'ils savaient, la pureté du sang, les inégalités… C’était comme apprendre à marcher ou à lire, ça coulait de source. Et il a fallu que tu te mettes en travers de ma route et que la guerre éclate pour de bon et me force à y participer et à perturber mes certitudes. Maintenant je ne sais plus trop quoi penser et je ne suis pas certain que ça fasse de moi quelqu’un de meilleur. Mais je sais une chose, au moins. C’est que cette bataille, quitte à en faire partie, je préfère encore la faire auprès de toi. Je n’ai pas changé de camp officiellement, je n’ai même eu le cran de le crier à mon père. Pitoyable… Et pourtant je sais que tu comprends et que tu ne me juges pas.

Je me remue légèrement et je m'écarte de toi. Les sons des sortilèges lancés se font plus proches, nous n’allons pas pouvoir rester longtemps ici. Hermione, il faut que tu te réveilles ! Je touche ta joue, tu es si froide…Tu ne peux pas me faire ça, tu ne peux pas me lâcher maintenant, tu ne peux pas mourir !
Alors c’est comme ça que tu me punis pour les premières années où on s’est connus et où j’ai été infernal avec toi ? Tu trouves le moyen de me rendre amoureux et tu me claques la porte au nez, au moment même où je sentais le bonheur poindre ? Mais tu es d’une horrible injustice ! Je n’ai pas mérité ça !

Oh, et j’entends le tumulte de la guerre se rapprocher. Hermione, c’est trop dur… Je crois que je n’ai plus l’esprit suffisamment clair pour savoir dans quel camp sera le prochain combattant qui passera devant nous et tu n’es plus là pour me souffler la bonne réponse à mes incessantes questions…

Mais je te promets, je ne te ferai pas honte. Tu ne peux plus rien me reprocher, mais je sentirai ton regard sombre me hanter à vie si je restais caché… Alors je pars. J’aurai ta force et ton courage, il n’y a que là que je peux le trouver. Je ne sais pas où ça va me mener, ni si je vais survivre. Les risques ne me font plus peur, je veux que tu puisses être fière de moi, enfin…
Et rien d’autre n’a d’importance.
Note de fin de chapitre :

Hem, oui, je n'ai pas dit que ça serait gai...
Une petite review, quand même, pour mon premier Dramione ? :)
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.