S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Au bal masqué par Labige

[15 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Ou le résultat d'une après-midi en compagnie d'Extraaterrestre...
Ce texte est mal écrit, j'en conviens, mais les répétitions de Hermione au début de paragraphe sont volontaires.
Le côté parodique n'est pas arrivé là par hasard ;)

Le titre et les paroles sont évidemment celles de La compagnie créole, Le bal masqué

Hermione passa nerveusement une main dans ses cheveux. Elle savait qu'en faisant cela, elle prenait le risque de détruire un travail de plusieurs heures et d'être maudite par Lavande dont l'aide aurait été inutile. Elle ne sentait plus ses mèches tomber sur ses épaules, elle ne sentait plus l'agréable sensation d'effleurement sur sa nuque. Sa chevelure était sa protection, la limite de son monde. A présent, elle était à la merci de tous les regards et des critiques qui ne manqueraient pas de fuser.
Hermione regarda une dernière fois son reflet avant de quitter d'un pas précipité la salle de bain. Elle avait l'impression que s'observer plus longtemps créerait des racines. Les entraves qu'elle avait brisées l'été précédent. Son corps ne s'était pas réellement développé durant les sept années de lutte contre Voldemort, et elle n'avait jamais vraiment cherché le regard des hommes. Après tout, Ron l'avait si bien dit, elle ne ressemblait pas à une fille. Aujourd'hui, cependant, elle se sentait femme. Elle n'avait plus rien à envier à Lavande et Parvati, son corps avait changé, la contrainte psychologique l'avait laissé vivre sa vie et non plus une vie contre Voldemort. Et puis, elle se sentait sereine depuis les retrouvailles avec ses parents.
Hermione pensait à ça en dévalant les marches de Poudlard, le bruit de ses talons résonnant entre les murs. Elle était seule, seule dans cette ambiance si réconfortante, brisant un silence qu'elle ne voulait pas supporter ce soir. Après tout, c'était un bal, le bal, celui qui clôturerait leur scolarité. Elle ne voulait pas s'encombrer de pensées maussades qui risqueraient de lui faire marcher sur les pieds de son cavalier !

Hermione rejoignit rapidement la Grande Salle, impatiente de découvrir les masques de Harry et Ron et excitée à l'idée d'être anonyme derrière le sien. Car oui, chaque année voyait le jour une innovation surprenante. Et MacGonagall avait décidé de dérider ces visages marqués par la guerre avec un bal masqué. Peut-être cherchait-elle aussi un moyen d'annihiler les mésententes le temps d'une soirée. Personne ne pouvait réellement deviner qui se cachait et comment. Quelques chevelures - dont celles des Weasley - étaient inévitablement reconnaissables mais les autres... Qui pouvait savoir qui venait de boire cul sec un verre de Whiskey Pur Feu ? Ou de marcher sur le talon de sa cavalière ? Les blonds se ressemblaient touts et la lumière tamisée n'arrangeait pas les choses.
Hermione s'était arrêtée dans l'embrasure de la porte et observait le tout Poudlard rassemblé dans l'anonymat. Elle sourit devant cette cordialité feinte, cette trêve posée une soirée avant que le lendemain, les regards entendus, les visages meurtris, les souvenirs présents et les murs abîmés ne reviennent les hanter. Soudain, quelqu'un la bouscula, effaçant le sourire qui trônait sur ses lèvres.

- Excuse-moi, dit précipitamment le fautif.
- Ce n'est rien, lui répondit-elle. Je ne devrais pas rester ici, j'empêche les autres élèves de rentrer.
- Oh, tu sais, ils semblent déjà tous présents. Tu dois être la dernière, celle que tous attendent.
- Tu exagères, personne ne m'attend. Mes amis n'ont pas encore vu mon masque et je doute qu'il me reconnaissent.
- Pourquoi donc ? Et ne vois-tu pas les regards intéressés des danseurs ?
- Tu te laisses prendre au jeu des masques, mon cher, rétorqua-t-elle en insistant sur le dernier mot. Tout ça est nouveau pour moi, ajouta-t-elle avec un geste de la main en direction de la salle.
- Tu me sembles pourtant assez âgée - sans vouloir t’offenser - pour avoir assisté au Tournoi des trois sorciers, avança le garçon.

Hermione retint un nouveau soupir. Cet inconnu devenait bien trop perspicace et elle n’aimait pas ça. Qu’allait-elle pouvoir lui dire ? Que le bal qu’elle avait connu s’était évaporé de ses souvenirs heureux lorsqu’elle avait appris la mort de Viktor ? Non, elle ne voulait pas révéler à ce garçon, presque homme, qui s’intéressait à elle qu’elle n’était que la pauvre petite Gryffondor sérieuse qui continuait à se cacher derrière ses livres et qui levait incessamment la main en cours. Elle ne voulait pas non plus lui dire qu’elle acceptait avec difficulté cette poitrine qu’elle jugeait trop grosse, ce maquillage que Lavande l’avait incitée à porter, et cette robe au décolleté indécent. Elle n’avouerait pas non plus qu’elle l’avait choisie sur un coup de tête, et que le rouge lui tournait la tête. Elle se fit à ce moment-là la réflexion que la tenue argenté de l’inconnu s’alliait à merveille avec la sienne.
Hermione éclata de rire à l’idée de ses pensées, un rire cristallin, joyeux, un rire qu’elle n’avait pas entendu depuis longtemps. Elle se sentait libre ce soir, libre des moindres folies. Libre d’entraîner cet inconnu dans la danse folle qu’elle voulait mener ce soir. Adieu la soirée à parler avec Harry et Ron, adieu les commérages avec Ginny. Elle voulait vivre, vivre et profiter de n’être plus Hermione Granger. Elle se donnait l’impression d’avoir changé non pas en un été mais en une minute. Et la présence troublante du jeune homme n’y était pas indifférente.

- Viens, lui dit-elle. Viens danser avec moi.

Il lui sourit et Hermione remercia MacGonagall d’avoir pu lui offrir un pareil moment sincère. Il lui prit délicatement la main et ils avancèrent au milieu des autres couples, avant de se laisser entraîner par la musique. Le rythme guidait leurs pas, rapprochait leurs corps, jouait avec leurs cheveux, et les laissait seuls, seuls au milieu de tous. Ils tronquaient la distance entre eux deux, ne laissaient plus de place à la timidité. Ils étaient inconnus, ils étaient libres.
Hermione n’osait pas poser les yeux sur son danseur, elle avait déjà assez de mal à ne pas rougir sous le contact brûlant de sa main sur sa hanche.

- Tu sais, je ne vais pas te manger si tu me regardes, lui murmura-t-il au creux de l’oreille.
- Je me disais juste que certaines filles avaient de très jolis masques, essaya de se rattraper Hermione, sans montrer son malaise.

L’inconnu était beau, et les traits de sa mâchoire laissaient entrevoir ce qui devait être un merveilleux visage. Elle fantasmait sur un garçon qu’elle ne connaissait pas. Où était passé l’adorable Granger qui réfléchissait des heures avant de s’engager dans quelque chose ? Pourquoi avait-elle voulu danser avec lui alors que tout dans son attitude traduisait le flirt ? Était-il à l’aise en s’approchant peu à peu d’elle ? Avait-elle succombé à un dialogue plaisant ?

- A quoi penses-tu ?
- Au fait que mon masque est bien fade à côté du tien, répondit Hermione spontanément.
- Tu sais, les filles ne devraient pas se compliquer l’existence à essayer de savoir si cet accessoire plus extravagant que celui-là plairait plus au garçon. Parfois, la simplicité est la meilleure solution. Et avant que tu me répliques que tu as honte de ton décolleté ou du rouge classique, ta tenue est simple et j’aime ça, rajouta-t-il alors qu’elle allait lui couper la parole.

Il aimait sa tenue. Personne ne lui aurait dit aussi facilement une telle chose. Ron aurait bafouillé, cherché ses mots, Harry aurait rigolé et Ginny admiré les volutes du volant, mais personne n’aurait dit, mot à mot, j’aime ta robe.

- Ton costume est très bien, en tout cas, rajouta Hermione avant de se laisser emporter par un rythme de danse plus rapide.

L’inconnu sourit. Son inconnu. Elle n’avait plus l’impression de sentir les regards étonnés de ce couple enlacé, ni scrutateurs dans l’espoir de savoir qui ils étaient. Lavande aurait pu reconnaitre sa coiffure mais elle semblait trop absorbée par son propre danseur, un peu pompette, sûrement. Hermione avait tant entendu parler de cette soirée qu’elle devinait qui était qui. Les commérages, les épluchages de catalogues, les prêts, échanges, rumeurs… Parvati ne pouvait qu’être celle au ruban bleu, Milicent, celle à la robe verte kaki, Luna aux chaussures jaunes. Et, tandis qu’elle racontait ça avec amusement à son cavalier, il l’emmena lentement vers la porte de la Grande Salle. Hermione s’en rendit compte mais sortir un peu, échapper à l’ambiance lourde des parfums ne la gênait pas.
Ils allèrent dans le parc, et sous la douceur du clair de lune, ils s’assirent sur un banc.

- Merci, je commençais à étouffer, rigola Hermione.
- Ou à te perdre dans tes pensées, sourit le garçon. Je ne crois pas qu’il faille chercher l’identité des danseurs ce soir. S’ils se cachent derrière un masque, c’est pour de bonnes raisons, tu ne crois pas ?

Hermione ne put lui répondre, son sûrement s’étranglant dans sa gorge. Les yeux qui la regardaient étaient fascinants, elle se perdait dans ce bleu gris, dans cet océan de douceur infinie. Elle ne pouvait en détacher son regard, ni empêcher leurs deux visages de s’approcher. Lorsqu’ils s’embrassèrent, des milliers de papillons s’envolèrent en elle. Elle ne pouvait pas être plus heureuse qu’à cet instant.

Mais, quand il ajouta dans un souffle, qu’il l’aimait, Hermione, et qu’elle ne devait pas en douter, Hermione sut. Elle comprit que ce qu’elle redoutait et n’avait, pourtant, pas cherché à fuir, était avec elle. Qu’elle embrassait Draco Malefoy. Et même cette pensée ne l’empêcha pas de retourner danser avec lui.




Aujourd'hui,
Je fais ce qui me plaît, me plaît
Devinez, devinez, devinez qui je suis
Derrièr' mon loup,
Je fais ce qui me plaît, me plaît
Aujourd'hui, aujourd’hui, tout est permis, tout est permis.
Note de fin de chapitre :

Merci d'avoir lu :D
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.