S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


Dans tous leurs états par Lily

[10 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

J'ai choisi pour ma part le couple Lucy Weasley et Scorpius Malefoy afin de répondre aux quinze thèmes de la table numéro 2 d'Accio Prompt d'Ao et LITS.
Note de chapitre:

Alors voici ma première réponse au thème Attente. Huit autres sont déjà écris mais en attente d'être corrigés.
Merci à LBH pour la correction de cette OS.

Je sèche pour le titre alors si vous avez des idées, n'hésitez pas!
Bonne lecture!
Circonstance Atténuante


Une signature sur un dossier, un dernier message à envoyer, un peu d’ordre sur son bureau, et Lucy Weasley était prête à partir. Cela faisait deux ans qu’elle travaillait au département de la justice magique dans le service administratif du Magenmagot. Son père, Percy, directeur des transports magiques, espérait qu’elle puisse monter rapidement les échelons pour prendre les commandes de son service.

Elle secoua la tête. Elle étouffait. Elle ne voulait pas à être parfaite. Et c’était bien malgré elle que son père avait toujours tenu à ce qu’elle le soit. Bien sûr, cela avait arrangé beaucoup de monde. Au Terrier, on ne l'avait jamais vu rechigner à faire la moindre tâche ménagère. A Poudlard, ses camarades copiaient sur elle. Et au boulot, quand ses collègues avaient un souci, ils se contentaient de frapper à sa porte.

Elle soupira. C’était bien le seul moment où ils lui adressaient la parole. Elle n’était jamais invitée à leurs soirées. Ils l’oubliaient ou préféraient l’ignorer.
Pourtant, elle n’était pas hautaine, alors pourquoi l’évitaient-ils ? Et puis, il y avait Rose, sa cousine, qui partageait leur opinion. La compétition avait débuté au collège à propos des notes. Chacune d’elles se tuait à la tâche pour obtenir un Optimal. Les professeurs n’avaient jamais réussi à déterminer laquelle des deux était l’élève la plus talentueuse.

Cependant, une fois les Aspics en poche, Lucy avait cessé ce jeu immature. Lorsqu’elle s’était retrouvée à travailler dans le même service que sa rivale, elle avait cru pouvoir rétablir un lien amical entre elles, mais c’était peine perdue. Pour Rose, le jeu n’était pas terminé. Pourtant, elle avait déjà gagné.

L’aînée de son oncle Ron maîtrisait parfaitement l'art de la conversation. Elle avait toujours une anecdote sous la main et les gens se rendaient souvent à son bureau, non pas pour lui demander de l’aide, mais parce qu’ils appréciaient sa présence. Les rires s’échappaient de son bureau et elle était toujours entourée de monde lorsqu’ils allaient à la cantine.

Lucy referma la porte derrière elle avant de se diriger vers les ascenseurs, lançant quelques « bon week-end » au passage. Elle appuya sur le bouton, attendant que l’un d’eux s’arrête à sa hauteur, avant de jeter un bref coup d'œil au bureau de sa cousine. Habituellement, c’était l’une des premières à quitter le bureau le vendredi. Il était étrange de la voir encore plongée dans d’épais dossiers.

Elle haussa les épaules au moment où les portes s’ouvraient. Après tout, peu lui importait la raison pour laquelle elle se décidait à faire des heures supplémentaires. Pénétrant dans l'ascenseur, elle nota la présence de Scorpius Malefoy qu’elle salua et qui lui répondit d’un rapide signe de tête.
Elle fronça les sourcils lorsqu’il appuya sur le bouton de fermeture des portes avant de reprendre sa place.

Scorpius Malefoy travaillait au niveau quatre et était en couple avec Rose depuis maintenant deux ans. Il avait été présenté à toute la famille et bien que l’oncle Ron ait eu un peu de mal à accepter cette relation, il s’y était fait. Et le dimanche, il était aussi convié aux brunchs de Grand-Mère. Rose exultait.
Lucy, quant à elle, ne lui adressait pratiquement jamais la parole. Tous deux savaient que Rose n’appréciait pas sa cousine. Elle avait cru au départ qu’il se contentait de respecter les sentiments de sa petite-amie. Mais sa sœur Molly lui avait avoué, qu’en réalité, il partageait ses pensées.

Elle était « une fayotte », disait-il. En même temps, sa famille donnait d'elle une mauvaise impression d'enfant gâtée : tante Hermione la couvrait d’éloges lors des repas, son père était fier d’elle et oncle Charlie ne manquait jamais son anniversaire. Il y avait de quoi la jalouser et la haïr.

Mais s’ils y regardaient de plus près, ils verraient qu’elle avait bien plus de défauts que sa rivale. Cette dernière possédait un joli visage, avait hérité de l’intelligence de sa mère, des talents de Quidditch de son père et de tante Ginny, et attirait du monde. C’était Rose que l’on devrait envier, pas elle.

Ploc !

L’ascenseur les secoua avant de s’arrêter brusquement entre le niveau 0 et 1.
- Qu’est-ce … qu’est-ce qu'il se passe ?
demanda Lucy, une légère pointe de panique dans la voix.
- Je ne sais pas.

Il tremblota avant de s’élever à une vitesse folle et de se stopper à nouveau entre les niveaux 7 et 8. Ils attendirent quelques minutes, mais plus rien. Il semblait s’être vraiment arrêté.

Scorpius donna des coups sur les portes sans obtenir de résultat. Il appuya sur les touches.
- On est bloqué ? risqua-t-elle.
- On dirait, répondit-il d’un ton neutre.

La machinerie se mit à faire un bruit inquiétant et assourdissant, les rouages chauffant, les suspensions magiques tremblotant. Les lumières clignotèrent un moment avant de s'éteindre, comme soufflées. Les sortilèges permettant le bon fonctionnement de l'ascenseur paraissaient avoir cessés de marcher. Le calme et l'obscurité régnaient désormais dans l'étroite cabine.

- Qu’est-ce qu’on va faire ?
- Arrête de poser des questions, s’énerva-t-il. Laisse-moi réfléchir.
Il se contenta de sortir sa baguette, de lancer plusieurs sorts en direction des touches représentant les étages et de taper du pied dans la porte. Une faible lumière s’alluma pour les éclairer, mais aucun autre signe n'augurait que l’ascenseur allait se remettre en route.

- On ne peut pas transplaner, lui rappela Lucy.
- Je sais, merci ! ironisa-t-il.
Elle se tut. Il était inutile de lui adresser la parole. Il ne l’aimait pas et elle ne l’aidait pas avec son interrogatoire.
- J’aurais dû descendre au 2, regretta Scorpius en se massant la tempe. Pourquoi je ne l’ai pas fait ?

Lucy lui jeta un regard en biais avant de prendre l’initiative de tenter de les faire sortir de là.
- On devrait attendre, la stoppa-t-il en se tournant vers elle pour l’empêcher de se résoudre à les faire sortir de là. Elle avait déjà sorti sa baguette pour tenter quelque chose mais se résigna. Je pense qu’ils vont vite se rendre compte que l'ascenseur est bloqué, et alors ils interviendront.
- Tu crois ?
Il détourna la tête et s’adossa à un des murs. Elle l’imita.

Mais le temps était de plus en plus long. Cela faisait déjà dix minutes qu’ils étaient coincés et il ne s'était toujours rien passé. Elle lançait souvent des coups d’œil à Scorpius qui semblait plus calme qu’au départ.
D’autres minutes s’écoulèrent et elle décida de s’asseoir sur le sol tandis que l’ancien Serpentard ne bougeait toujours pas.
Au bout de quinze longues autres minutes, elle murmura :
- Il commence à faire froid, non ?

Il la dévisagea, semblant peser le pour et le contre. Il parut hésiter, mais il ne pouvait cacher les frissons de froid qui le parcouraient et la fatigue qui le prenait alors qu'il devait rester debout.

Le silence était pesant, l’attente trop longue et l’endroit trop étroit.

- Et dire que j’ai promis à Rose de …. Elle va se faire un sang d’encre.
Lucy médita sur ses propos. Elle n’était pas attendue certes, mais elle avait promis à sa mère de passer en coup de vent. Cela faisait quatre mois maintenant qu’elle avait définitivement coupé le cordon ombilical et s’était installée sur le chemin de Traverse.

Elle se massa les épaules inconsciemment.
- Ils doivent être avertis maintenant, hein ? espéra-t-elle.
- Comment veux-tu que je le sache ? Je suis ici avec toi.

Elle cacha sa tête dans ses bras, tentant de récupérer plus de chaleur ainsi. L’ambiance était froide, le sol était gelé et des courants d’air s’échappaient d’elle ne savait où. Elle pria silencieusement pour que ces sensations désagréables s'atténuent.
Dans un coin, Scorpius, adoptant la même posture qu’elle, était assis sur le sol, les jambes ramenés vers lui, révélant ses chaussettes noires dans des chaussures cirées.

Il portait une chemise bleu ciel sous un veston et un long manteau noir, tandis qu’elle avait opté pour une chemise crème et une veste de tailleur noir. Une chance qu’elle ait décidé de mettre un pantalon ce jour-là.
Les minutes s'égrenèrent lentement avant que Lucy ne commence à claquer des dents le plus silencieusement possible.

- Lucy.
- Mmh.
- Approche.
Elle releva la tête pour le fixer.
- Viens, répéta-t-il en tendant une de ses mains. Tu as froid et Hermione ne me le pardonnerait pas si tu tombais malade.

Regardant vainement autour d'elle, Lucy ne trouva pas d'autre moyen pour se réchauffer. Elle saisit les doigts du garçon et se glissa vers lui. Il l’entoura de ses bras. Timidement d’abord, elle laissa errer ses mains sur son dos, avant de se caler finalement contre lui. Il la serra et la chaleur commença à lentement se propager dans leurs corps enlacés.
- C’est mieux, hein ?
- Mmh.

Ils restèrent de longues minutes dans cette position sans bouger. Involontairement, elle souffla sur le cou du jeune homme et elle le sentit frissonner. Elle retint sa respiration avant de tourner la tête pour expirer dans le vide. Mince, qu’avait-elle fait ? Elle se mordit la lèvre. Elle devait se dégager, ce n’était pas sain de …

Elle eut un haut-le-corps lorsqu’il fit la même chose. Et il recommença. Elle serra les poings, se dégagea un peu de cette étreinte pour lui faire face et lui dire ce qu’elle pensait de son jeu stupide lorsque son regard croisa le sien. Pour la première fois depuis longtemps, il n’y avait pas de mépris. Il la fixait de ses grands yeux bleus, ses cheveux blonds coupés court lui donnant l'air d’un homme mûr, tandis que sa chevelure rousse à elle s’éparpillait sur l’épaule de l’ancien Serpentard. Elle caressa la veste de Scorpius pour retirer ses cheveux. Alors qu’il la regardait faire, à ce moment l’ascenseur remua dans une nouvelle secousse et elle tomba littéralement sur le jeune homme.

L’engin fonctionnait à nouveau. Lucy risqua un œil vers Scorpius qui fixait la main de la jeune fille sur son col. Elle la retira vivement tout en reculant. Ils se levèrent en même temps, s’époussetant, alors qu’un cadran indiquait qu’ils arrivaient au dernier étage.
Lorsque les portes s’ouvrirent, Lucy faillit sauter de joie mais c’était sans compter tous les employés qui les accueillirent, soulagés. Scorpius passa devant Lucy pour étreindre Rose qui « avait eu si peur », tandis qu’Harry faisait un pas vers elle.

- Ça va ? s’enquit-il.
Elle acquiesça, accordant un regard au couple qui l’ignorait. Elle trouvait le lyrisme de la scène exagéré et les effusions larmoyantes de Rose agaçantes. Ils n’étaient pas morts. Ils avaient juste été enfermés une heure tout au plus. En tout cas, une chose était sûre, niveau comédie, Rose l’emportait sur elle, ça c’était certain.

***
Note de fin de chapitre :

Désolée pour l'ascenseur qui fonctionne à la Moldue^^
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.