S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


La promotion par Saam

[57 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonjour/Bonsoir, voici donc le deuxième chapitre. Je sais qu'il vient vite mais c'est parce que c'est un week-end de quatre jours donc j'ai pris un peu d'avance. J'espère que vous aimerez. Encore une fois merci à Maiwenn pour sa correction ! Bonne lecture !
Un silence consterné s’abattit sur la tablée. Rose se prit la tête dans les mais, ça ne pouvait pas être vrai, c’était un cauchemar. Le rire de James brisant le silence le ramena à l’instant présent. Elle leva les yeux au moment où Scorpius leva les siens pour la dévisager. Un air narquois était gravé sur son visage et le sang de Rose ne fit qu’un tour. Elle se leva de table et traversa le jardin pour se réfugier dans le salon.

Elle entendit la voix de sa mère l’appeler mais elle n’avait aucune envie de discuter. Elle prit une poignée de poudre, entra dans la cheminée et quelques secondes plus tard elle était chez elle.

Aussitôt le calme l’envahit. Comme si son éclat de fureur était un vieux souvenir. Ses muscles se détendirent et ses mains cessèrent de trembler. Elle ôta sa veste, s’assit sur son canapé et resta un moment ainsi installée à écouter sa propre respiration.

Il fallait qu’elle réfléchisse. Il devait forcément y avoir une confusion quelque part. On lui avait promis le poste, il était donc impossible qu’on l’ait également promis à Malefoy. C’était un horrible malentendu mais tout rentrerait à la normale demain lorsqu’elle en parlerait à son directeur de département. Il lui donnerait raison et Malefoy pourrait aller se faire voir avec sa promotion. Elle était pour elle.

Soulagée, Rose se leva et se dirigea vers sa salle de bain. Elle se déshabilla et entra dans la douche, bien déterminée à en ressortir détendue. Quelques minutes plus tard, elle s’enveloppait dans sa serviette et retournait dans le salon. Soudain une silhouette émergea de la cuisine et elle poussa un cri perçant.

« Ce n’est que moi Rose » dit sa mère avec un sourire.

Rose soupira et raffermit sa prise sur sa serviette.

« Ne me fais plus jamais ça… »

Hermione eut un petit rire.

« Tu devrais installer des protections, on ne sait jamais ».

Rose hocha la tête.

« Installe toi, je vais m’habiller »

Elle revint quelques minutes plus tard et s’assit face à sa mère.

« Je suis désolée, d’être partie comme ça. C’était exagéré…
-Ne t’inquiète pas, on a compris.
-C’est ce Malefoy ! Il m’agace au plus haut point ! J’ai envie de … de…
-De lui mettre un coup de poing dans la figure ?
-Oui voilà c’est exactement ça ! Comment tu sais ? »

Hermione eut un petit sourire.

« Je ne me suis pas gênée pour le faire à son père. En troisième année » ajouta-t-elle avec un clin d’œil.

Rose s’esclaffa. Elle se leva et se tourna vers sa mère.

« Tu restes un peu ? Je te fais un thé ?
-Bien sûr que je reste, j’ai promis à ton père de rester jusqu’à ce que sa Rosie retrouve un beau sourire »

Rose leva les yeux au ciel et alla dans la cuisine. Elle sortit deux tasses et mit de l’eau à chauffer.

« Papa est vraiment trop protecteur avec nous
-C’est parce qu’il vous aime… Et puis, il s’inquiète pour toi.
- Il n’y a vraiment pas de quoi »

Elle retourna dans le salon, les deux tasses à la main et les posa sur la table basse.

« Tout va bien je t’assure. »

Hermione resta pensive un instant puis elle prit un sachet de thé et le mit à tremper. Les effluves de la bergamote baignèrent dans l’air un long moment.

« Bon, parle-moi de cette histoire de promotion »

Rose soupira et s’enfonça dans le fauteuil.

« C’est simple, Joseph m’a dit qu’un poste se libérait au Département des Relations Magiques Internationales. Un poste de traductrice. Comme il savait que je serais intéressée et que j’en ai assez de la paperasse, il a proposé ma candidature. Il m’a dit que c’était bon, que j’étais au-dessus des critères demandés et que je recevrais la proposition officielle dans peu de temps. L’histoire avec Malefoy doit être une méprise. »

Elle but une gorgée et se brula légèrement la langue sous le regard perplexe de sa mère.

« Je l’espère en tout cas.
- Tu doutes ?
- Je suis certaine que tu mérites cette promotion.
- Ca ne répond pas vraiment à la question.
- C’était volontaire »

Rose sourit et se laissa envelopper par les bras maternels. Elles burent leur thé en discutant avec légèreté. Puis Hermione se leva et attrapa sa veste.

« Je dois y aller. J’ai rempli mon rôle de mère je crois.
- A la perfection comme toujours, »

Elle embrassa Rose et transplana. De nouveau seule, Rose réfléchit aux paroles de sa mère. Oui, elle méritait cette promotion. Et ce n’était certainement pas Malefoy qui allait la faire douter de ça.

Elle se leva le lendemain, déterminée à tirer cette histoire au clair. A peine arrivée au Ministère, elle déposa les dossiers remplis durant le week-end et chercha son directeur de département. Elle le trouva dans la salle des archives, ensevelis sous des piles de parchemins. Elle s’avança et le salua.

« A Rose ! Tu tombes bien j’allais te faire appeler, j’ai besoin de tes lumières pour déchiffrer ça ! » Dit-il en poussant ses lunettes sur son nez.

Il lui tendit un parchemin et elle parcourut des yeux les symboles sur le papier tellement vieux qu’il avait presque entièrement absorbé l’encre.

« C’est du Grec ancien. Je n’ai que les bases, ça risque d’être approximatif. »

Elle lut pendant un moment et déclara :

« A priori, c’est un traité de paix entre deux communautés magiques datant du septième siècle avant Merlin. Qu’est-ce que ça fait ici ?
- Aucune idée. Tu pourrais l’apporter au département des Mystères dans la journée ? Vu qu’ils collectionnent les bizarreries… »

Rose rit et s’installa avec lui à la table de travail.

« Dis Joseph, je voulais te demander, à propos de ce poste de traductrice dont tu m’as parlé, il n’y avait personne d’autre qui le voulait ?
-Oh si sûrement, mais ils étaient plutôt emballés lorsqu’ils ont vu ton curriculum. Tu n’as pas encore reçu de demande officielle ?
-Non. Et en fait… » Commença-t-elle hésitante.

Il leva les yeux de son parchemin et les fixa sur elle. Elle rougit un peu et termina :

« Je connais quelqu’un qui s’est vu proposé le même poste…
- Ah, dit-il en fronçant les sourcils. N’aie aucune crainte ma toute belle, j’irai voir le directeur du département et je te tiendrai au courant dans la journée »

Elle le remercia chaleureusement et le quitta pour aller finir son travail. Lorsqu’elle franchit la porte alors qu’il lui faisait un signe de main, elle se dit que vraiment, si elle avait l’autre poste, Joseph et son amitié lui manqueraient.

Elle passa la journée enfermée dans son bureau qui faisait plus ou moins la taille de sa salle de bain. Des piles de dossiers étaient posées à même le sol rendant la circulation plus que délicate. Elle-même avait du mal à s’y retrouver mais qu’importe, ce cagibi n’était que temporaire, bientôt elle aurait un véritable bureau, avec une fenêtre. Elle soupira d’aise. Au même moment quelqu’un frappa à la porte. Elle se redressa et vit la tête de Joseph apparaitre à l’embrasure.

« Toc toc toc »

Elle sourit et lui fit signe de s’asseoir là où il pouvait.

« Bon, je suis bien allé voir la secrétaire de monsieur Bernadson, le directeur du département des relations magiques internationales, et… »
Il fit une pause, hésitant sur les mots à choisir.

« En fait, oui il y a bien quelqu’un d’autre sur le poste et pour le moment aucun de vous ne se démarque. Tiens, dit-il en tendant un morceau de parchemin à Rose, elle m’a donné ça pour toi »

Rose l’attrapa et lu la ligne manuscrite.

« Joseph, c’est pour un rendez-vous, dans…, commença-t-elle avant de consulter sa montre, dans quatre minutes ! Et leur département est à l’autre bout du Ministère »

Elle lui jeta un coup d’œil exaspérée et il sourit, manifestement gêné.

« Tu cours vite ? » s’enquit-il.

Elle soupira et sortit en trombe de son bureau.
A mi-chemin du couloir elle fit volte face, retourna dans le bureau et serra Joseph dans ses bras.

« Merci, souffla-t-elle
- Allez, cours vite maintenant, je veux pas te voir venir travailler ici demain matin »

Elle lui sourit et reprit sa course folle dans les couloirs. Ses talons l’empêchaient de prendre de la vitesse et elle loupa l’ascenseur. Elle pesta. Elle tapait contre le mur lorsqu’une voix trainante la fit sursauter.

« Ne te mets pas dans des états pareils Rosie, Monsieur Bernardson a toujours vingt minutes de retard, donc nous serons même en avance.
-Ne m’appelle pas Rosie, Malefoy » dit Rose d’un ton haineux.
« Comme tu voudras » dit-il en haussant les épaules.

Il lui fit signe d’entrer dans l’ascenseur et il y pénétra à sa suite. Ils firent le trajet dans le plus grand silence, Rose faisant tout son possible pour ignorer qu’elle marchait près de lui et qu’ils respiraient le même air.

Lorsqu’ils arrivèrent au bureau du Directeur du Département, la secrétaire les fit attendre, ne se privant pas au passage de détailler Scorpius des pieds à la tête. Celui-ci afficha un sourire arrogant qui acheva d’agacer Rose.
Le Directeur arriva enfin après plusieurs minutes de silence pesant. Rose se dressa d’un bond et lui serra la main avec un enthousiasme débordant ce qui arracha un rire méprisant à Scorpius et un haussement de sourcil de la part du directeur. A son tour Scorpius se leva et salua le directeur sans débordement d’aucun genre. Rose rougit honteuse et entra à la suite de Scorpius dans le grand bureau. Elle s’assit avec le plus de distinction dont elle était capable mais elle ne pouvait cacher sa nervosité. Le directeur les détailla l’un après l’autre puis commença :

« Je vous ai fait venir tous les deux car vous m’avez été chaudement recommandés pour vos compétences de traduction. Ici je vois que Mademoiselle Weasley parle couramment six langues, connait les bases de quatre autre et est en cours d’apprentissage des deux restantes. Impressionnant. »

Il la gratifia d’un sourire et elle sentit son estime de soi remonter légèrement.

« Monsieur Malefoy connait moins de langues, sept, mais il a énormément voyagé et connait donc les coutumes et mœurs des autres communautés magiques. Je vois que vous avez été un an au Canada, c’était avec le Département des Jeux Magiques ? »

Scorpius se redressa.

« Non monsieur, je suis parti à l’âge de dix-huit ans pour me perfectionner dans le dialecte des tribus africaines, il y a à Québec une université très renommée qui a un excellent professeur.
- Le Canada, quel beau pays ! Vous vous êtes essayé au hockey magique ?
- Oui monsieur, je suis entrée dans l’équipe de l’université, c’est un excellent sport, beaucoup moins connu que le Quidditch malheureusement »

Le regard du directeur s’alluma et ils se lancèrent dans une discussion passionnée sur ce sport dont Rose n’avait jamais entendu parler. Elle fit semblant de suivre la conversation mais ses mains tremblaient sur ses genoux, révélant la gêne qui l’habitait. Elle avait les yeux brûlants tant elle tentait de refréner les larmes de honte et d’amertume qui menaçaient. Au bout de ce qui lui parut une éternité, le Directeur cessa enfin la conversation et leur proposa un marché.

« J’ai l’accord de vos Directeurs de Département respectif pour vous prendre tous les deux à l’essai. Celui qui fera le mieux son travail sera pris, l’autre retournera dans son placard et sera oublié. Pour ce poste il faut quelqu’un de dynamique, à l’aise avec les étrangers, capable de démêler des langues et dialectes, d’effectuer des traductions de dossier rapidement et qui soit disponible pour partir en déplacement du jour au lendemain. Il faut quelqu’un qui soit capable de garder un secret d’Etat et de se faire discret auprès des ambassadeurs. Si vous pensez être capable de ça, vous serez ici-même demain à sept heures. »

Ils hochèrent la tête et il les fit sortir de son bureau. Rose s’appuya contre le mur, les genoux tremblants tandis que Scorpis affichait un sourire ravi, certain de son succès futur. La jeune fille ferma les yeux un instant pour reprendre le contrôle d’elle-même. Puis, elle se planta devant Scorpius.

« Je ne te laisserai pas avoir le poste. Il est pour moi. »

Scorpius s’esclaffa. Rose, se sentant humiliée, baissa les yeux pour qu’il ne voie pas ses yeux plus brillants qu’à l’ordinaire.

« Je veux ce poste, Rose, et je ferai tout pour l’avoir. »

Elle pinça les lèvres et leva la tête vers lui.
« Alors il faudra être meilleur que moi »

Elle fit volte-face et s’engagea dans le couloir. Une larme brûlante coula au coin de l’œil. Elle la chassa d’un mouvement rageur de la main. Dans son dos, le rire de Scorpius grondait encore.
Note de fin de chapitre :

Alors ? Vous en pensez quoi ?
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.