S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


Nuit du 02 juin 2012 par Lily

[3 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonjour à tous!
Voici ma participation à la nuit d'HPF du samedi 2 juin 2012. Je suis restée pour trois thèmes :
- Thème N°3 : Sage => "Le conte des trois soeurs".
- Thème N°4 : Bousculer => "Ta chance, ma poisse", que je ne publierais pas ici, puisque je compte en faire une mini fic.
- Thème N°5 : Rage => "Le téléphone".

Je les poste tels qu'ils ont été postés au forum, je n'ai apporté aucune modification.

Thème N°3 : Sage => Le conte des trois sœurs.


-Maman, raconte-moi une histoire…

Narcissa regarda son fils lui réclamer une histoire tout en se souvenant qu’elle-même adorait le faire avant de dormir.

Des histoires, Madame Black en connaissait des centaines, se souvint-elle. Et pourtant, celui que ses filles préféraient était le conte des trois sœurs. Conte qui au préalable n’existait pas. Un conte qu’elle avait dû finalement inventer parce qu’elles refusaient d’entendre celui des trois frères. Après tout, leur mère avait enfanté de trois filles … de trois féministes … cependant très différentes. Narcissa, par exemple, trouvait les garçons trop nuls. Bellatrix ne comprenait pas pourquoi c’était des garçons qui avaient hérité de tels pouvoirs et Androméda écoutait sans se plaindre.

Le conte des trois sœurs, représentait en réalité les trois filles sous les yeux de leur mère. Il y avait la fonceuse Bella, celle qui voulait se battre avec le vent, il y avait Narcissa qui préférait se cacher ou obéir parce que c’était ce que l’on exigeait d’elle et puis il y avait Andy, celle qui ne faisait rien. Non pas parce qu’elle était trop faible … mais parce que comme le disait sa mère, elle était quelqu’un de raisonnable. Il n’y avait pas de quoi avoir peur du vent ou même de se battre.

Pourtant, les filles haussaient les épaules. Andy était la plus grande, il était donc normal qu’elle ait des raisonnements plus proches d’un adulte.

Elle était d’après les autres, la sagesse incarnée. Tout le monde le répétait, parce qu’elle faisait jamais de bêtises, elle écoutait les grands, donnait son avis quand on le demandait… elle était la fille parfaite…

Un conte … ne pouvait pas avoir une autre histoire, n’est-ce pas ? Un conte restait un conte. Et même s’il y avait un point final, les traits de caractères ne changeaient pas… alors pourquoi celui d’Andy avait-il changé ?

Comment était-elle passée de sage à lâche … sans oublier de se battre contre ses parents pour obtenir ce qu’elle désirait ?

Aujourd’hui … Narcissa se reposait la question. Leur mère avait toujours pensé qu’Andy les guiderait dans le droit chemin. Elle avait eu confiance en elle. Toujours. Alors pourquoi avait-elle balancé le vase au pied de leur mère en criant qu’ils ne pouvaient pas comprendre. S’était-elle trompée ? Pouvait-elle réellement leur montrer la bonne voie à prendre en criant sur leurs parents ? N’était-ce pas déraisonnable ? Ce n’est pas une attitude qu’elle aurait adopté. En même temps, elles étaient différentes toutes les trois, elle pouvait le comprendre mais est-ce que sa mère en était toujours fière ?

Lorsque Andromèda quitta le manoir et que Bellatrix s’engagea dans la lutte contre les Moldus, elle s’était tournée vers Madame Black dont les yeux embués de larmes lui firent comprendre à quel point elle était déçue. Pourtant, ce soir-là, Narcissa aurait voulu qu’elle lui raconte le conte des trois sœurs parce que cela lui aurait permis de connaître son point de vue.

Bellatrix avait suivi sa voie, Androméda s’était fait inexistante et il ne restait plus qu’elle … elle … celle qui avait obéit à ses parents, celle qui avait honoré le nom des Black … celle … qui était réellement la fille la plus sage du Manoir.



*****************



Thème N°5 : Rage => Le téléphone




Bill poussa la porte de chez lui et nota la présence de sa femme qui pestait contre quelqu’un, le combiné à l’oreille.

- Oh non, pensa-t-il en refermant doucement la porte derrière lui.
Une chance qu’elle n’ait pas remarqué sa présence … et pourtant, il allait devoir se dévoiler. Il posa ses courses sur le sol de la cuisine, embrassa sa femme sur la joue et s’éloigna en l’entendant à nouveau crier.

Une raison de plus … une autre raison qui expliquait pourquoi les objets moldus étaient vraiment inutiles … à part peut-être à faire enrager les femmes. Il se prit une bouteille de bière avant de s’installer sur le canapé sous le regard observateur de Fleur.

Il allongea ses jambes avant de poser ses pieds sur la table et d’allumer la télévision. Mine de rien, il y avait bien ça dont il ne pouvait plus se passer parmi les diverses choses que leur avait fait acheter Hermione.

Il monta le son en voyant que le ton de sa femme s’élevait. Concentré sur son match, il se rendit compte qu’elle en avait fini lorsqu’elle se mit devant la télé, lui masquant la vue.

- Ça va mon cœur ? salua-t-il.
- Tu plaisantes j’espère ? Je peux savoir pourquoi tu ne prends pas la peine de ranger les courses que tu viens de faire ?

Il soupira. Il détestait les amies de sa femme. Elles passaient leur temps à l’appeler, à lui parler de ses problèmes et à la fin c’est contre lui qu’elle rageait. Et c’était à lui de la calmer. Quelle perte de temps !

- Et c’est quoi ces mauvaises habitudes de mettre tes pieds sales sur la table basse, hein ?

Il les retira alors qu’elle continuait :

- Non mais Bill, tu abuses franchement. J’ai l’impression de n’être qu’une femme de ménage à tes yeux. Tu n’en fous même pas une. Je sais que tu bosses, mais moi aussi, figure-toi. Et plus que toi, je dirais, parce que moi ça ne s’arrête pas en claquant la porte de mon bureau. Il faut que je m’occupe également de toute la saleté que tu fais ici. Et tes chaussures, tu ne pourrais pas les enlever en rentrant ?
- Et moi, il faut que j’entende les jérémiades de tes amies, comme si je n’en avais pas assez au travail, répondit-il sur le même ton.
- Alors toi, t’es culotté ! T’as vraiment rien compris. Est-ce que je te rapporte tout ce qu’elles me disent ?

Il ne l’écoutait plus à présent. Il savait qu’elle continuerait longtemps comme ça. Elle était en colère et il fallait qu’elle se défoule sur quelqu’un. Et il était arrivé au mauvais moment. Et le pire c’est qu’il n’avait pas encore trouvé le moyen de la calmer. Il avait pourtant essayé plusieurs trucs. Il fallait trouver quelque chose. Peut-être d’interdire les filles d’appeler ou exploser ce téléphone et l’envoyer à sa belle-sœur.

Lorsque la paix revint parce que Bill avait consentit à préparer le dîner et à ranger les courses, ils s’installèrent à table. Fleur lui adressa un regard, comme s’il ne s’était rien passé et qu’il venait à peine d’arriver :

- Au fait, tu sais ce qu’elle m’a dit Alyson ? Et bien que son mari …

Vous voyez ? Il avait raison.



***
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.