S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Sélections du mois


Félicitations à Fleur d’épine, Ella C, Eejil9 et CacheCoeur, qui remportent la Sélection Femslash !

Vous voulez de l’action ? De l’aventure ? Ce mois de Sélections est fait pour vous ! Le Jury des Aspics vous invite à lire sur ce thème en octobre avec la Sélection Aventure/Action ! Vous avez jusqu'au 31 octobre pour lire les 5 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter par ici.

Et au mois de novembre, partez dans le futur avec la Next-Gen ! Vous avez jusqu’à la fin du mois d'octobre pour nous faire découvrir sur ce thème si vaste vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots. Pour proposer des textes, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news !

Il y a également la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos nuits d’insomnies ! Jusqu’au mois de décembre, venez découvrir 12 histoires incroyables ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De L'équipe des Podiums le 03/10/2022 23:05


Leur histoire. par Gabie

[19 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Cette année-là, l’automne sembla arriver brusquement. En cette matinée du 1er septembre, l’air était vif et doré. Le quai de la voie 9 ¾ était bondé, l’épaisse vapeur blanche que produisait la locomotive écarlate du Poudlard Express empêchait Rose, déjà vêtue de sa toute nouvelle robe de Poudlard, de voir bien loin. Sa mère avait posé un bras sur ses épaules et son père poussait son chariot, accompagné de son jeune frère. Ils avançaient jusqu’au dernier wagon où Ron chargea la valise de sa fille. Son père venait de redescendre du train quand, face à eux, la famille Potter émergeait de la brume si dense.

-Salut, dit Albus qui paraissait profondément soulagé.

Rose, en réponse à son cousin, lui adressa un sourire radieux.

-Alors, tu as réussi à ranger la voiture ? demanda son père à Harry. Moi, oui. Hermione ne croyait pas que je puisse passer un permis Moldu, et toi ? Elle pensait qu’il faudrait que je jette un sortilège de Confusion à l’examinateur.

-Ce n’est pas vrai, protesta Hermione. J’avais parfaitement confiance en toi.

Son père s’affairer à présent à charger à bord du train, avec l’aide de son oncle Harry, la grosse valise et le hibou d’Albus.

-Moi j’irai à Gryffondor, lança Hugo à Lily, comme mon papa !

-Moi je ne sais pas encore, répondit la fillette, j’ai les qualités des quatre maisons de toute façon !

Les deux mères riaient à la remarque de la jeune fille de 9 ans quand Ron s’immisça dans la conversation.

-Si tu n’es pas à Gryffondor, on te déshérite, lança-t-il à l’adresse de sa fille. Mais je ne veux pas te mettre la pression.

-Ron ! s’insurgea Hermione.

Lily et Hugo éclatèrent de rire, mais Rose n’avait pas le cœur à la rigolade, elle sentait une boule dévorer sa poitrine, jusque-là, elle n’avait pas été inquiète au sujet de la répartition. De toute évidence son cousin était lui aussi inquiet, car il affichait un air grave.

-Il dit ça pour rire, assurèrent Hermione et Ginny.

-Regarde qui est là, dit Ron à l’attention de son beau-frère.

Rose regarda dans la direction que désignait son père. Pendant quelques instants, la vapeur s’était un peu dissipé et trois personnes se détachaient nettement parmi les volutes de fumée. Un homme blond, au front qui commençait à se dégarnir et au menton pointu, se tenait devant eux, vêtu d’un manteau sombre boutonné jusqu’au cou, avec sa femme et un jeune garçon, sans doute âgé de onze ans comme Rose, qui devait être leur fils. L’homme adressa un bref signe de tête en leur direction et se détourna. Rose scruta le jeune garçon de la tête au pied, avant qu’il ne tourne lui aussi les talons, il avait des cheveux blond très clair coupés au bol, ses yeux étaient gris mais pas le gris d’un ciel d’orage, un gris clair presque acier. A l’inverse de son père, il paraissait intimidé et peu sûr de lui.

-Voici donc le petit Scorpius, murmura Ron. Arrange-toi pour être toujours meilleure que lui en classe, Rosie. Dieu merci, tu as hérité de l’intelligence de ta mère.

Rose le prit pour un compliment, elle ne connaissait personne de plus intelligent que sa mère, mais elle n’était surement pas objective.

-Ron, pour l’amour du ciel, dit Hermione, moitié sérieuse, moitié amusée, n’essaye pas de les dresser l’un contre l’autre avant même qu’ils aient commencé l’école !

-Tu as raison. Désolé, dit-il à sa femme. Ne sois quand même pas trop amie avec lui, Rosie grand-père Weasley ne te le pardonnerait jamais si tu épousais un Sang-Pur.

Un Sang-Pur, Rose ne savait pas ce que ça voulait dire mais elle mettrait un point d’honneur à le découvrir et par la même occasion découvrir qui était ce Scorpius et pourquoi son père parlait ainsi d’un jeune garçon de onze ans.

-Hé !

James venait d’apparaitre, Rose avait toujours beaucoup apprécié son cousin, il était toujours partant pour faire une farce et se montrait très loyal quand ils se faisaient prendre. Il s’était délesté de ses affaires et semblait avoir une grande nouvelle à annoncer.

-Teddy est là-bas, dit-il, tout essoufflé, en pointant l’index par-dessus son épaule, vers le nuage de vapeur. Je viens de le voir ! Et vous savez ce qu’il faisait ? Il embrassait Victoire !

Rose se détourna de son cousin, la conversation prenait une tournure qui ne l’intéressait pas, et entama la discussion avec Albus.

-Comment tu as appelé ton hibou ?

-Mali. C’est maman qui m’a proposé ce nom, c’est un pays d’Afrique, elle y est allée quand elle jouait en professionnelle. Tu n’as pas eu de hibou toi ?

-Non, je n’en avais pas vraiment envie, mais maman m’a dit que je pourrais avoir un autre animal, je crois que je prendrais un chat l’été prochain, j’en ai pas trouvé un comme Pattenrond.

-Encore heureux, il était effrayant ce vieux chat, je suis sûr que c’était lui qui prévenait tata quand on faisait une bêtise !

-N’importe quoi, lança Rose même si, elle aussi, avait déjà songé à cette possibilité.

-Il est presque onze heures, vous devriez entrer dans le train, intervint Harry en regardant sa montre.

-N’oubliez pas de transmettre nos amitiés à Neville ! dit Ginny à James qu’elle serrait dans ses bras.

-Maman, je ne peux pas transmettre des amitiés à un professeur !

-Mais tu connais bien Neville…

-En dehors de l’école, oui, dit le garçon, mais en classe, c’est le professeur Londubat, tu comprends ? Je ne peux pas entrer en cours de botanique et lui transmettre des amitiés…

Sur cette dernière réplique, le garçon donna un coup de pied en direction de son jeune frère.

-A plus tard, Al. Fais attention aux Sombrals.

-Je croyais qu’ils étaient invisibles ? Tu m’as dit qu’ils étaient invisibles !

James éclata de rire. Rose savait pertinemment qu’elle ne pourrait voir ces créatures, et elle n’en revenait toujours pas qu’Albus soit aussi crédule, James savait très bien comment taquiner son jeune frère, et celui-ci tombait toujours dans le panneau. Rose serra sa mère dans ses bras, le plus fort qu’il était possible, elle allait terriblement lui manquer.

-Je t’aime ma chérie, lui dit tendrement Hermione, fais attention à toi. Elle lui déposa un dernier baiser sur le front de sa fille et lâcha son étreinte.

-Viens par-là, dit Ron en prenant sa fille dans ses bras, n’oublie pas ce que je t’ai dit, écoute en cours, soit la meilleure, ne fais pas trop de bêtises, ou du moins ne te fais pas prendre, murmura-t-il à l’oreille de la jeune fille.

Rose monta dans le train après avoir déposé un baiser sur le haut du crâne de son petit frère.

-Et surtout, ajouta Ron, une fois Rose montée dans le wagon, tu envoies une lettre après le banquet pour nous confirmer ton admission à Gryffondor !

-Ron !

Hermione donna un coup de coude dans les côtes de son mari alors qu’Albus sautait dans le train et Ginny fermait la porte derrière lui. A côté d’eux, des élèves étaient penchés aux fenêtres. De nombreuses têtes, dans le wagon et sur le quai semblaient s’être tournées vers Harry.

-Pourquoi est-ce qu’ils te regardent comme ça ? interrogea Albus, tandis que lui et Rose tendaient le cou pour voir les autres élèves.

-Ne t’inquiète pas, dit Ron. C’est à cause de moi. Je suis extrêmement célèbre.

Rose, Albus, Hugo et Lily éclatèrent de rire, son père avait beaucoup d’humour, s’en était même ridicule parfois, comment son père, Ron Weasley, commerçant dans une boutique de farces et attrapes, pourrait-il être si célèbre, sérieusement. Le train s’ébranla, Rose se mit à agiter la main en réponse à ses parents, elle voyait que son cousin en faisait autant. Et bientôt, dans un virage, la gare disparut.


Rose et son cousin s’étaient installés dans le dernier wagon, ils discutaient de leurs vacances respectives, Rose était allée en Australie avec sa famille et Albus en France, quand, le jeune garçon du quai, ouvra la porte du compartiment, tirant sa grosse valise derrière lui.

-Oh, excusez-moi, dit le jeune garçon, embarrassé, j’avais espéré que le compartiment soit vide.

-Tu peux venir si tu veux, il y a encore de la place, lança Albus à l’adresse du jeune Malefoy.

Rose avait lancé un regard courroucé à son cousin qui ne semblait pas l’avoir remarqué. En aucun cas elle ne voulait passer sa journée en sa compagnie, si son père l’avait mis en garde contre lui c’était qu’il y avait certainement une raison. La jeune fille espérait de toutes ses forces qu’il décline la proposition.

-Merci, dit-il un peu surpris, rangeant sa valise au-dessus de la banquette avant de s’assoir près d’Albus.

-Albus Potter, se présenta le garçon en lui tendant la main.

-Je sais qui tu es, répondit le blond, lui empoignant tout de même la main.

-Comment ça ?

-Tu ressembles beaucoup à ton père, dit simplement le garçon.


Quelques minutes passèrent pendant lesquelles Rose discutait avec son cousin, sans prêter grande attention à celui qui était venu les interrompre. Celui-ci lisait un roman sans dire un mot. La porte s’ouvrit à nouveau mais cette fois sur deux jeunes filles, Rose reconnut Eléonore Finnigan, c’était la fille d’un vieil ami d’école de ses parents, elle l’avait déjà croisé lors de différentes réunions.

-Bonjour, fit-elle joyeusement, on peut se joindre à vous ?

-Bien sûr, répondit Rose, contente de pouvoir faire connaissance avec des filles de son âge.

La deuxième jeune fille s’appelait Dolorès, elle avait rencontré Eléonore sur le quai quelques minutes auparavant et avait décidé de faire le trajet en sa compagnie, ne connaissant personne. Dolorès semblait être une fille timide, Rose avait remarqué qu’elle ne regardait pas Albus dans les yeux et rougissait quand celui-ci lui posait une question. Ce fut qu’une bonne heure après que Rose comprit la réaction de la jeune fille. En effet, dans la conversation, la timide jeune fille lança un « ça doit être difficile d’avoir des parents connus ».

-Qui a des parents connus, lâcha Albus cherchant la personne du regard.

-Vous, répondit le jeune Malefoy dans un rire. Quoi, reprit-il après avoir regardé Rose et son cousin, vous n’êtes pas au courant ?

-Au courant de quoi ?

-Ne me dites pas que vous ne savez pas que vos parents sont des héros de guerre, répondit Dolorès, quelque peu perplexe.

Rose regardait son cousin, il semblait aussi perdu qu’elle, comment se pouvait-il que ses parents soient aussi connus et qu’elle ne le sache pas ? Scorpius se leva d’un bond et chercha quelque chose dans sa malle. Il en sortit un grimoire que Rose reconnut, il y était inscrit Histoire moderne de Poudlard, c’était un des manuels de première année, qu’elle aussi avait acheté pour sa rentrée. Le garçon le tendit à Albus.

-Une grande partie de l’histoire y est racontée.

A ce moment précis, Rose se demandait comment elle pourrait un jour être meilleure en classe que lui alors qu’il avait déjà lu ses manuels avant même d’avoir mis les pieds à Poudlard. Le jeune homme leur raconta brièvement ce qu’il connaissait de l’histoire, il semblait fasciné par le fait que les deux cousins ne la connaissent pas. Rose écoutait son récit avec grand intérêt, c’était passionnant, ainsi, elle se demanda si c’était vrai ou si le garçon avait une imagination débordante.

-Tiens, dit Scorpius à la fin de son discours, tendant à Albus le roman qu’il lisait avant que les deux jeunes filles ne fassent leur entrée, je l’ai déjà lu, ça a été écrit par une ancienne élève de Poudlard qui était en cours avec nos parents.

Rose avait appris que le père de Scorpius avait était à Poudlard en même temps que ses parents mais qu’ils n’étaient pas amis étant dans des maisons différentes. Le récit fit doucement disparaitre la timidité de Dolorès et délia la langue de Scorpius qui passa le reste du trajet à discuter et rire avec Albus. Rose quant à elle se lia d’amitié avec les deux jeunes filles. Un peu avant la tombée de la nuit, Molly, la cousine de Rose, les avait rejoints. Elle faisait également son entrée à Poudlard mais les deux jeunes filles n’avaient jamais été très proches. Elle resta tout de même en leur compagnie pour le reste du voyage, elle semblait beaucoup s’entendre avec Dolorès.


La nuit était tombée et le train arrivait en gare de Pré-au-Lard. Les élèves se ruèrent vers la sortie, Albus et le garçon blond semblaient être devenus inséparables, ils riaient ensemble quand Rose reconnut une silhouette massive se dessinant devant elle.

-Les première année, par ici. Suivez-moi. Vous êtes tous là les première année ? Bonjour les enfants, lança-t-il à l’adresse de Rose et son cousin. Comment s’est passé le voyage ?

-Très bien, merci Hagrid, je vous présente Scorpius, dit Albus en montrant le garçon se trouvant près de lui.

-Oh quelle surprise, le jeune Malefoy c’est bien ça ? demanda le demi-géant incrédule.

-Oui, enchanté Monsieur Hagrid, dit le garçon intimidé.

-Monsieur, répéta l’homme, je crois que nous allons bien nous entendre, reprit-il avec un grand sourire. Allez, suivez-moi les première année. Et faites attention où vous mettez les pieds. En route !

La file des élèves suivit Hagrid le long d’un chemin étroit et escarpé qui s’enfonçait dans l’obscurité. Rose regardait les alentours avec grand intérêt, elle entendait les rumeurs de ses camarades mais ne distinguait pas les conversations tant elle était absorbée par le paysage qui se dessinait devant elle.

-Vous allez bientôt apercevoir Poudlard, après le prochain tournant.

L’étroit chemin avait débouché sur la rive d’un grand lac noir. De l’autre côté du lac, perché au sommet d’une montagne, un immense château hérissé de tours pointues étincelait de toutes ses fenêtres dans le ciel étoilé. Rose était émerveillée, c’était magnifique, et elle allait y vivre pendant sept années, c’était fabuleux d’être une sorcière.

-Pas plus de quatre par barque, lança Hagrid en montrant une flotte de petits canots alignés le long de la rive.

Albus, Scorpius, Eléonore et Rose partagèrent la première barque alors que les autres élèves s’installaient derrière eux. Les barques glissèrent d’un même mouvement sur l’eau du lac dont la surface était aussi lisse que du verre. Au bout de quelques minutes, ils arrivèrent dans une sorte de crique souterraine et débarquèrent. Ils grimpèrent le long d’un passage creusé dans la montagne et arrivèrent sur une vaste pelouse qui s’étendait à l’ombre du château. Ils montèrent une volée de marches et se pressèrent devant la porte d’entrée en chêne massif.


Ils attendirent pendant plusieurs minutes, qui semblaient à Rose durer des heures, dans une petite salle réservée aux élèves de première année. Ce fut enfin le moment d’entrer dans la Grande Salle, où étaient déjà installés des centaines d’élèves. Rose sentit une main attraper la sienne, c’était Albus, il avait le don de lui redonner du courage. Ils avançaient main dans la main le long des tables. Ils étaient accompagnés du professeur Londubat qui tenait dans ses mains le célèbre vieux chapeau rapiécé. Il le posa sur un tabouret et le chapeau s’anima, il se mit à chanter mais Rose ne l’écoutait pas, elle regardait partout, ne voulant rien louper de ce décor fabuleux. Elle scrutait la salle, elle reconnut ses cousines Victoire et Lucy à la table des Serdaigle, Dominique, Fred et James étaient quant à eux installés à celle des Gryffondor. Rose reporta son attention vers le Choixpeau quand Neville, enfin, le professeur Londubat, prit la parole et commença la répartition. Rose serrait toujours la main de son cousin, elle avait peur, pourtant il n’y avait vraiment aucune raison, sa mère lui avait répété maintes et maintes fois que la maison où elle irait n’avait aucune importance tant qu’elle restait elle-même et travaillait sérieusement, mais ce matin, son père lui avait mis le doute. Eléonore fut envoyée à Gryffondor, puis Dolorès à Poufsouffle, plusieurs élèves défilèrent sur le tabouret et fut répartis dans les différentes maisons.

-Malefoy, Scorpius Hypérion, lança Londubat, il semblait chercher dans la foule des élèves qui pouvait bien être ce garçon.

Des rumeurs s’élever des différentes tables, Rose ne comprenait pas d’où venait cet intérêt envers le garçon. Il s’avança d’un pas mal assuré et s’installa, le professeur n’eut même pas le temps de poser le Choixpeau que celui-ci crier :

-Serpentard !

Rose crut voir de la déception se lire sur le visage du garçon, il lança un dernier regard vers elle et son cousin un sourire gêné aux lèvres.

-Rose, murmura Albus à son oreille, je crois que je vais demander au Choixpeau d’aller à Serpentard, je sais qu’on avait dit qu’on resterait ensemble mais…il voulait pas aller à Serpentard et il va se retrouver seul, il est sympa tu sais.

-C’est ton choix Al, dit-elle simplement.

-Ça ne te dérange pas ?

- Fais ce qui te semble juste, et ne t’inquiète pas, on sera toujours ensemble, quoiqu’il arrive.

-Je t’aime Rosie.

-Je sais.

-Potter, Albus Severus, appela le professeur.

Albus lâcha la main de sa cousine et s’avança vers le vieux chapeau sous les sifflements des cousins et, contre toute attente, le Choixpeau s’écria « Serpentard ! ». Rose regardait les réactions de l’assemblée, tous les professeurs semblaient stupéfaits mais ce n’était rien à côté de l’expression de James. Rose souriait intérieurement, Albus allait enfin se détacher de son frère et prendre son propre chemin. Albus alla s’assoir aux côtés de Scorpius qui semblait plus que ravi. Sa cousine Molly fut envoyée à Poufsouffle, c’était la première de la famille à y aller, décidément cette année était pleine de surprise, ce fut rapidement à son tour de passer sous le chapeau magique. Il n’hésita pas bien longtemps, désormais Rose se fichait d’où elle irait, il y avait dans chaque maison un membre de sa famille. Tout ce qu’elle voulait c’était être envoyée dans la maison qui lui conviendrait le mieux. Et, d’après le Choixpeau, cette maison était « Gryffondor ! ».
Note de fin de chapitre :

Les reviews sont les bienvenus!^^
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.