S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Concours poésie - Musique, Choixpeau !


Vous aviez peur de vous ennuyer cet été ? Tiiki vous propose un nouveau concours de poésie en vers : choisissez une année de rentrée et écrivez la chanson du Choixpeau magique !

Pour en savoir plus, c'est par ici.

Vous avez jusqu'au 1er septembre 2022 pour publier votre texte et l'ajouter à la série dédiée… juste à temps pour la Répartition !


De le 06/07/2022 16:56


Sélections du mois


Félicitations à Sifoell et Chrisjedusor, qui remportent la Sélection Fondateurs !

Ne partez pas trop vite en vacances ! En juillet, les Animaux Fantastiques (les films !) sont à l'honneur. Vous avez jusqu'au 31 juillet pour lire les 5 textes proposés par les membres et voter par ici.

Après cela, l'équipe prendra un mois de repos bien mérité. Mais elle revient en septembre sur le thème Femslash ! Vous avez deux mois (oui, deux mois !) pour proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.

On nous souffle dans l'oreillette que si vous voulez vous occuper en août, la Sélection Fictions longues continue. Il vous reste 6 mois pour découvrir 12 magnifiques univers ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.




De Equipe des Podiums le 04/07/2022 17:49


Concours hommage à Barbara - Ma plus belle histoire


De plus loin, que nous revienne
L’ombre de nos amours anciennes,
Du plus loin, de la première écoute…


Durant l'été 2022 (juin à août), nous, Juliette54 et Amnesie, vous proposons de déclarer votre amour à Barbara.
En un concours en trois manches, nous vous proposons de (re)découvrir ses chansons et son univers. Le premier chapitre (de 500 à 5000 mots) doit être écrit et mis en ligne d'ici le dimanche 10 juillet à 23h et doit s'inspirer d'une chanson de Barbara de ton choix et du thème Ma plus belle histoire...

Pour t'inscrire, nous donner le lien vers ton chapitre et pour plus d'info, nous t'invitons à consulter ce post sur le forum HPF !

Notre plus belle histoire d'amour, c'est toi, Barbara...


De le 03/07/2022 11:03


125éme édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 125e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 22 juillet à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Délaissez le temps d'une soirée la plage et les cocotiers,
votre clavier vous appelle, vous avez plein d'histoires à raconter !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De Équipe des Nuits le 28/06/2022 07:52


Concours officiel HPFanfic


Les 25 ans de Harry Potter

 

L'équipe de modération HPFanfic vous propose un concours d'écriture afin de célébrer dignement les 25 ans de Harry Potter.

Vous avez jusqu'au 25 août 2022 pour publier votre texte ! Les votes seront lancés dans la foulée.

Laissez-vous tenter par l'aventure en suivant ce lien ! Vous y trouverez les différentes modalités de ce concours.

A bientôt !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 25/06/2022 17:25


Assemblée Générale Ordinaire 2022


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 24 juin 2022, à 22h.

Venez lire et discuter, et voter pour les candidats au conseil d'administration.

Bonne AG !
De Le CA le 17/06/2022 23:08


Mon cousin le survivant. par kib0uille

[7 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Une envie, comme si, comme ça !
Je n'étais qu'un bébé quand mon cousin, Harry, a atterrit sur le perron, et que ma mère l'a trouvé, comme ça, un matin.
Je n'étais qu'un gamin quand on m'a forcé à lui laisser mes vieux vêtements. Quand on est entrés à l'école et que les gens murmuraient sur son passage, qu'il était étrange. Étrange, Harry l'a toujours été. Mes parents savaient pourquoi. Je me contentais de lui casser ses lunettes, en riant. Je n'imaginais pas que mon cousin allait sauver le monde. Qui l'aurait cru ?
J'venais à peine de toucher mes onze ans quand on m'a appris que c'était un sorcier. Quand le gros barbu est venu le chercher, et que je me suis retrouvé affublé d'une queue de cochon.
Je ne comprenais pas toujours la terreur de mon père, et le pincement de lèvres de ma mère quand on nous posait des questions sur Harry. Mais il était différent, il était autre. Et je n'aimais pas cela.
Quand à quinze ans, il m'a sauvé du détraqueur, je n'ai pas bien compris au départ ce qu'il m'était arrivé. Je n'ai pas saisi, pas totalement du moins. Mon cousin risquait sa vie, contre un vieux fou qui voulait dominer le monde.
Pendant que je traînais avec ma bande et que je draguais des filles, il se battait pour la justice et pour ceux qu'il aimait.

Alors évidemment, je n'ai pas compris pourquoi il n'est pas venu avec nous ce jour-là. Je n'ai pas compris pourquoi ma mère pleurait dans la voiture alors que mon père grognait à son habitude. Je n'ai pas compris pourquoi l'homme à côté de moi me souriait et me parlait de sorts de protections, et de la volonté et du courage de mon cousin.
Je n'ai pas compris pourquoi il est resté derrière, et que nous, on est partis. Lui aussi devait être protégé. Il n'était pas juste que nous le soyons et pas lui.

On a passé une année en pure cavale. Mon père à prit dix ans, ma mère scrutait le ciel, chaque soirs, dans l'attente de je ne sais quoi. Elle a pleuré aussi quand elle a appris la mort d'un certain Dumbledore. Et elle a pleuré quand on a su qu'Harry avait gagné.
On passait de maisons en maisons, des sorciers de partout nous tendaient la main. Nous étions la famille d'Harry Potter. On nous a traité comme des rois. On a vécu les deuils de certains. On a rit avec d'autre. Et on s'est souvent sentis à part, comme des moldus dans un monde de magie. Ils ont tout fait pour qu'on oublie, mais on savait. On le sentait.

J'ai pensé souvent à Harry pendant cette période. Juillet à Mai, presque une année. Je me suis souvent demandé ce qu'il faisait. On racontait qu'il était en fuite, avec ses deux meilleurs amis. On racontait aussi qu'il avait une mission. Parait même qu'il a chevauché un dragon.
Je sais qu'il a risqué sa vie; le monde sorcier le vénère, et je les comprends. Sans lui, qui sait ce qui nous serait arrivé, à tous ? Moldus comme sorciers, nous aurions péri, dans la folie d'un homme.

Puis un soir, un homme est entré dans la maison, brusquement, un sourire éclatant sur son visage fatigué. Des traces de larmes sur ses joues blafardes.
Il a appelé mon cousin le survivant. Il a bafouillé un tas de choses. Parmi lesquelles je n'ai pas compris un traître mot. Ma mère tremblait en me serrant contre elle. Mon père semblait avoir avalé un citron. Il hochait la tête de haut en bas, sans s'arrêter.
Je me suis demandé si il était fou.

Harry Potter, mon cousin, avait gagné. Le monde magique était libre.
Des dizaines d'inconnus ont commencés à affluer dans la maison ou nous nous trouvions. Des gens de partout, qui nous serrait dans leurs bras, nous embrassaient, pleurant et riant à la fois. Ma mère ne me lâchait plus. Et partout, cette joie immense, ces sortilèges, et l'alcool; j'ai bu un truc, un wisky-pur-feu je crois. Je m'en suis pas remis. J'ai eu une gueule de bois d'enfer le lendemain. Mais mon cousin était vivant, et nous pouvions rentrer chez nous.

Le 4 Privet Drive, c'était mon enfance. C'était pleins de souvenirs étiolés. De mes crises de nerfs a mon premier amour, de ma haine envers Harry à mon admiration pour lui.
Quand on est descendu de la voiture, il était là. Sur le perron, ses lunettes sur le nez, une jolie rousse à ses côtés. Il s'est avancé vers nous, et je l'ai trouvé fatigué. On était à la mi-mai, il allait vers ses dix-huit ans, il en faisait dix de plus.
Mais un sourire barait son visage.
Il a d'abord attrapé la valise que mon père essayait de sortir du coffre. Celui-ci a râler. Harry ne l'a pas écouté. Puis il s'est tourné vers ma mère, et s'est approché d'elle pour l'embrasser.
Elle n'a pas pleuré cette fois. Elle l'a serré contre elle, et elle l'a remercié.
Pendant ce temps là, la jolie rousse me dévisageait, un sourire gentil sur les lèvres. Un an plus tard, Harry et elle allait se marier, et je serais là, à les féliciter. Mon père refuserait l'invitation. Ma mère, suite à des ennuis de santé, serait hospitalisée;

Quand il s'est tourné vers moi, finalement, je lui ai maladroitement tendu la main. Il n'en a eu cure, et m'a pris dans ses bras. Il m'a serré, et je n'ai pu que lui rendre cette étreinte.

Je venais d'avoir dix-huit ans à peine, et je découvrait que la vie n'était pas toujours facile. Et surtout, que mon cousin, Harry Potter, était une légende.
Je me suis senti honteux, d'abord. De l'avoir malmené pendant des années. Encore plus quand j'ai compris dans ses yeux émeraudes qu'il me pardonnait.

Dix-huit ans pour finalement arrêter de faire l'idiot, et lui accorder une chance. C'est long.
Mais je sais, aujourd'hui, alors que ma femme me sourit, et qu'Harry et Ginny ne devrait plus tarder, que mon cousin est un grand homme. Je le reconnais.

Et je n'oublierais jamais que grâce à lui, je suis en vie.
Que grâce à lui, je me suis marié. Avec une sorcière; le comble !
Mais surtout je n'oublierais jamais qu'il n'est jamais trop tard pour changer d'avis sur une personne.
Et lui accorder sa confiance.
Et recevoir son amitié.
Note de fin de chapitre :

review ?
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.