S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Tu n'aimes pas le gâteau au chocolat de maman ? par Ellie

[22 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

8e OS du projet Bon Ginny-versaire de Ginny is B.I.T.C.H.Y. !

— Non ! Je ne descendrai pas !

Ginny, nouvellement huit ans, s’assit sur son lit et croisa les bras. Sa mère, debout devant elle, s’essuya les mains sur son tablier.

— Mais enfin, ma chérie ! Tout est prêt en bas, le repas est servi, tous tes frères n'attendent que toi pour –
— Non !

Molly soupira et, après un dernier regard vers sa fille boudeuse, sortit de la chambre à coucher rose. Aussitôt que sa mère eut disparu, la fillette se leva, enjamba en un pas l’espace qui la séparait de la porte et la claqua de toute la force de ses petits bras. Elle retourna ensuite à son lit et s’y jeta, enfouissant son visage dans ses bras croisés.

Aujourd’hui, c’était son anniversaire. Le soleil brillait, c’était une magnifique journée d’été. Pourtant, elle n’avait aucune envie de fêter, de descendre manger et jouer avec ses grands frères. Elle n’avait même pas envie d’ouvrir ses cadeaux, c’était dire à quel point elle voulait ignorer sa journée ! Peut-être que si elle ne fêtait pas son anniversaire, le reste du mois n’aurait pas à arriver.

Quelques coups discrets se firent entendre à la porte. Elle souleva la tête et cria :

— Je ne veux PAS descendre ! Va-t-en !

Comme était habituel dans la famille Weasley, la personne à la porte ignora l’intimation de la petite dernière et entra dans la chambre. Ginny n’eut le temps que de voir que son visiteur était Bill avant de remettre son visage contre son oreiller.

Le grand jeune homme tout juste adulte traversa la petite chambre et s’assit sur le lit de sa sœur, posant une main sur son dos.

— Pourquoi tu ne veux pas descendre ? Habituellement tu aimes fêter ton anniversaire pourtant.
— Parce que.

Bill attendit la suite, mais sa sœur ne bougeait pas et ne disait plus rien.

— Parce que quoi ?

Silence.

— Parce que… tu n’aimes pas le gâteau au chocolat de maman ?

Ginny secoua la tête sans la lever.

— Parce que… tu ne veux pas ouvrir tes cadeaux ?

Nouvelle négation.

— Parce que… tu as peur que Fred et George te jouent un tour ?
— Parce que si je descends… tuvaspartiretjetereverraipluuuuuuuuuuuuuuuus !

Bill cligna des yeux d’ébahissement.

— J’ai rien compris… tu peux répéter ?

Ginny renifla et se redressa, appuyant la tête sur le bras de son frère et s’essuyant le nez avant de reprendre plus calmement.

— Si je descends, tu vas partir et je te reverrai plus.

Un silence résonna dans la chambre quelques secondes, puis Bill éclata de rire, un rire qui lui secouait tout le corps, au point où il dut se laisser tomber à la renverse sur le lit de la petite dernière des Weasley. Ginny le regardait, ses yeux bruns pleins de larmes écarquillés. La suprise passée, elle fronça les sourcils et se mit à frapper le torse de son frère de ses petits poings.

— Arrête de rire ! cria-t-elle. T’es méchant Bill, ris pas de moi !
— Je… ris pas, hoqueta Bill, de toi !

Après plusieurs minutes d’hilarité, il se rassit et passa un bras autour des épaules de Ginny, qui avait les bras croisés sur sa poitrine et arborait une moue boudeuse.

— Qu’est-ce que tu crois, sœurette ? Que je vais partir et ne plus jamais revenir ?

Ginny ne répondit rien, mais Bill comprit bien que c’était exactement ça qu’elle croyait.

— Je vais juste faire un stage à Londres, Gin ! Ce n’est pas le bout du monde ! la rassura-t-il d’une voix douce. Et je vais revenir à la main pour Noël, et pour les vacances de Pâques. Comme quand j’étais à Poudlard ! Tu vas voir, je serai ici tellement souvent que tu vas avoir hâte que je m’en aille !

Ginny renifla mais ses larmes ne cessèrent pas de couler. Bill continua :

— Et je t’écrirai, souvent ! Tu me répondras, et ça sera comme si on se parlait. Comme on a fait quand j’étais à Poudlard. Tu te souviens de la toute première lettre que tu m’as écrite ? Je l’ai toujours.
— Tu vas l’emmener dans ton nouvel appartement ? demanda Ginny d’une toute petite voix.

Bill rigola et la serra contre lui.

— Jamais je ne pourrais la laisser ici, qu’est-ce que tu crois !

Il se tortilla sur le lit pour sortir de sa poche arrière une enveloppe sur lequel était écrit le nom de Ginny en de larges lettres.

— Tiens, ouvre ton cadeau !

Ginny le lui prit des mains avec un regard méfiant.

— Tu me le donnes tout de suite ? Tu attends pas en bas avec les autres ?
— Non, celui-là est juste pour toi ! Allez, ouvre l’enveloppe !

Toujours méfiante, Ginny ouvrit le cadeau. Il n’y avait pas de carte, comme à l’habitude de Bill – il n’était pas bon avec les mots, disait-il lui-même. « Surtout quand il y a huit anniversaires par année dans la famille. » Dans l’enveloppe rouge, il n’y avait qu’un petit carton de la même couleur couvert d’une écriture dorée. Ginny regarda son frère d’un air perplexe.

— Allez, n’aie pas peur ! Il ne va pas te manger, lis-le !

Elle sortit alors le carton et la première chose qu’elle vit était le logo du Magicobus. Son visage s’illumina aussitôt d’un grand sourire, et elle lut avidement ce qui y était inscrit.

— Aller vers Londres le 29 septembre 1989, 10 h. Pour vrai Bill, je pourrai passer la journée avec toi ?
— Pas que la journée, crevette ! C’est mon premier vendredi de congé, alors tu vas venir passer toute la fin de semaine avec moi !
— Vendredi et samedi et dimanche ?
— C’est bien, tu as appris les jours de la semaine !

Ginny ne releva même pas la moquerie de son frère et se jeta à son cou en hurlant sa joie. Bill rit et lui tapota le dos.

— Alors, contente de ton cadeau ?
— C’est le meilleur cadeau du monde !
— Ah tant mieux, fit Bill avec un soulagement feint. Ça veut dire que j’aurai plus à t’en acheter !

Ginny tira la langue et sauta en bas de son lit, ses larmes essuyées et sa tristesse effacée.

— Tu viens ? Je veux manger du gâteau de maman !

Le frère et la sœur sortirent de la chambre main dans la main. Jamais rien ne les tiendrait longtemps à l’écart l’un de l’autre, ces deux-là.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.