S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


Nouvelles des Podiums du joli mois d'avril


Bonsoir à toustes !

En ce début de printemps, c'est la nouvelle pousse des sélections nouveau format qui fait sa germination !

Vous pouvez donc voter pour le thème du prochain trimestre de lectures, ici, entre le personnage Hagrid, la catégorie Romance ou le genre Aventure/action, jusqu'au 30 avril !

Egalement jusqu'au 30 avril, vous pouvez lire ici les textes de la Sélection Enfances, puis voter ! Nous vous encourageons fortement à laisser un petit mot après votre lecture, cela motive et encourage toujours, et donne corps à notre volonté de favoriser les échanges autour des textes sélectionnés.

De jolies récompenses sont prévues grâce aux créations graphiques de lilychx ! Rendez-vous au début du joli mois de mai...


De L'Equipe des Podiums le 03/04/2024 00:05


143e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 143e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 12 avril à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. C'est ici pour vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !

 


De L'équipe des nuits le 31/03/2024 15:51


Journées Reviews de mars !


Aux membres d'HPF,

Les prochaines Journées Reviews auront lieu du vendredi 22 au lundi 25 mars. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page jusqu'au jeudi 21 mars.

A bientôt !


De Journées Reviews le 17/03/2024 18:35


142e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 142e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 23 mars à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. C'est ici pour vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !

 


De L'équipe des nuits le 12/03/2024 11:27


Grand Ménage Orange 2024


C'est le retour du Grand Ménage Orange !



A partir du 4 mars 2024, les modératrices d'HPFanfic vont s'atteler à la tâche titanesque suivante : vérifier que les fics publiées depuis 2020 par les membres de l'association (et bénéficiant donc de la validation automatiques) respectent le règlement ! Soit 4 ans de fics à lire, depuis le dernier GMO, ce qui représente un très grand nombre de chapitres, et va donc nous prendre un bon moment.

Si vous voulez nous faire gagner un peu de temps, ou rendre notre travail moins fastidieux, n'hésitez pas à vérifier vos fanfictions (longueur des chapitres suffisante, conformité des résumés, ratings appropriés...) !

Pour en savoir plus sur la façon dont le GMO va se dérouler, rendez-vous ici, nous vous avons concocté une description détaillée de notre fonctionnement.

Souhaitez-nous bonne chance !


De Equipe de modération d'HPFanfiction le 03/03/2024 18:22


Course contre la mort par ila

[9 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Ce premier passage est largement inspiré de ce qu'a écrit J.K. Rowling, puisque j'ai repris les paroles exactes et jusqu'à la couleur du pyjama de bébé-Harry. C'est aussi assez flou, mélangé, saccadé... Mais c'est à l'image des pensées de Lily.
- Lily ! Prends Harry et vas-t’en ! C’est lui ! Vas-t’en ! Cours ! Je vais le retenir...

Lily ne se le fit pas répéter deux fois. Attrapant rapidement son fils, âgé de seulement un an, enveloppé dans un pyjama bleu adorable que lui avait offert Remus l’été dernier, elle courut comme elle n’avait jamais couru. Entendit le corps de James tomber. Tressaillit. Ne se retourna pas. Elle n’avait pas eu le temps de prendre sa baguette. Quelle idiote ! Son fils ne pouvait pas mourir, pas si vite, pas maintenant...
Elle se précipita dans les escaliers. Harry était lourd, retardait sa course, mais l’adrénaline dans ses veines valait les plus puissants sortilèges et donnait la force nécessaire à ses jambes pour monter, plus haut, plus vite. Aveuglée par les larmes, tremblante de peur, Lily s’engouffra dans la chambre d’Harry et claqua la porte derrière elle. Elle posa son fils dans son petit lit et chercha une solution.
Malgré toute sa panique, Lily tenta de garder sa lucidité et sa logique. Retarder Voldemort était la seule chose qui comptait pour l’instant - il fallait qu’elle sauve son fils absolument. Elle s’empara d’une chaise et la colla contre la porte, poussa le coffret à jouet d’Harry dans l’espoir de se barricader dans cette petite pièce. Son souffle était irrégulier, elle sentait son sang battre dans ses tempes douloureusement. Elle ne voulait pas mourir... Elle ne pouvait pas mourir ! Pour Harry, il fallait qu’elle survive, qu’elle le sauve, au moins lui... Elle entendit les pas dans l’escalier. Il n’y avait d’autre issue que la fenêtre, mais à cette hauteur, elle ne pouvait pas sauter. Il n’y avait aucune échappatoire. Ravalant ses larmes, elle reprit son fils dans ses bras et le serra pour lui murmurer quelques mots. Dans l’espoir de le rassurer ? De se rassurer ? Elle n'en avait aucune idée. Elle aimait son fils plus que tout. Elle ne savait même pas d'où venait tout cet amour qu'elle avait à lui offrir, elle savait simplement qu'elle n'aurait jamais le temps de le lui donner en entier. Elle voulait le protéger, le voir sourire, lui apprendre des milliers de choses... Il fallait qu'elle se montre forte, au moins pour lui. Lui qui ne semblait pas s'apercevoir du danger de la situation, souriant, confiant, gazouillant.

La porte s’ouvrit avec simplicité, comme si tous ses efforts n’avaient servis à rien.

Ils allaient mourir et elle n’était même pas parvenue à le protéger. Quelle mère indigne, quelle injustice... Pourquoi eux ? Pourquoi son fils ?

Elle affronta du regard Voldemort mais se sentit vulnérable, faible. Elle n’avait pas sa baguette, juste son enfant à protéger... Quel monstre pourrait faire cela ? Attaquer et tuer une mère et son enfant ? Il ne pouvait pas, il n’avait pas le droit... Et James qui était déjà mort... Un sanglot la secoua et elle protégea Harry en se plaçant devant lui... Mais elle n’y croyait plus. Ils avaient perdu. Avaient-ils encore la moindre chance?

- Pas Harry, pas Harry, je vous en supplie, pas lui ! tenta-t-elle.
- Pousse-toi, espèce d’idiote... Allez, pousse-toi...

Lily ne réagit même pas à l’insulte. Il n’y avait plus que la survie de son fils qui comptait à ses yeux. Ses yeux verts sont il avait d’ailleurs hérité. Le coeur serré, les larmes inondant son visage, elle se fit bousculer par le mage noir mais se replaça immédiatement devant son enfant. Le protéger était tout ce qui importait.

- Non, pas Harry, je vous en supplie... Ayez pitié... Ayez pitié... Pas Harry ! Pas Harry ! Je vous en supplie... Je ferai ce que vous voudrez...
- Pousse-toi, idiote, allez, pousse-toi...

Un nouvelle éclair de lumière verte illumina la pièce... Lily vit le jet arriver à la vitesse de l’éclair sur sa poitrine... Si seulement cet idiot n’avait jamais existé... le jet la foudroya. Lily ferma les yeux et tomba comme une poupée de chiffon au sol.

.o¤O0O¤o.


Un faible mouvement à côté d’elle la réveilla en sursaut. Lily se redressa. Chercha à analyser la situation... Mais tout était noir. Et cette respiration régulière près d’elle... Qu’est-ce que c’était que ça ? Elle était allongée quelque part. La jolie rousse se leva péniblement, tenta de faire quelques pas et trébucha.
Il y eut un grognement. Lily se figea, pétrifiée, et la lumière s’alluma.
Lily crut d’abord que c’était une mauvaise blague. Ecarquillant ses beaux yeux verts, elle jeta un :

- James ? C’est toi ?

La lumière venait d’éclairer leur chambre, avec le livre qu’elle lisait en ce moment posé sur la table de chevet, quelques caleçons éparpillés au sol, une petite voiture rouge qui bourdonnait dans un bocal - un cadeau de Peter pour Noël à Harry qui ne marchait pas et qu’ils oubliaient toujours d’amener à faire réparer -, un cadre avec James, Harry et elle... Sa chambre. Telle qu’elle l’avait laissée exactement avant de partir.
James éclata de rire, ce qui fit sursauter Lily, perdue dans la contemplation de la pièce.

- A ton avis, un homme qui ressemble beaucoup à ton mari et qui est dans ton lit ? Si tu imaginais en voir un autre, tu me vexes, mon ange.

Lily, elle, n’avait pas du tout envie de rire. Elle fronça les sourcils.

- Et Harry ?
- Quoi, Harry ? Il dort sagement dans sa chambre... Tu as fait un cauchemar ? Quelque chose ne va pas ?

Lily était persuadée qu’elle n’avait pas fait de cauchemar. Qu’elle était morte. Elle le sentait encore dans son cœur qui battait à cent à l’heure dans sa poitrine jusqu’à lui en faire mal, à la pellicule de sueur qui collait une mèche de cheveux à sa joue, à l’adrénaline qui courait encore dans ses veines. Elle venait de courir pour échapper à Lord Voldemort, elle en était persuadée.
Elle se laissa retomber assise, sur le lit.

- Tu es sûr qu’il va bien ? demanda-t-elle avec anxiété.

James s’approcha pour la prendre dans ses bras.

- J’en suis certain. On peut aller vérifier si tu veux... Mais il n’y a rien à craindre. C’est le repas de demain avec Remus qui t’angoisse ? Tu sais bien que tout va...
- Remus vient demain ? s’alerta Lily en se redressant. Mais James, tu ne me l’avais pas dit ! Tu es inconscient ou quoi? Je te rappelle qu’il est sûrement le traître !

James se détacha de Lily et la détailla un instant.

- Mais de quoi est-ce que tu parles Lily ?

Elle s’impatientait. Il y avait un problème. Il ne comprenait pas... Ils étaient en danger. Elle avait ce sentiment d'être oppressée, en danger immédiat. Que le temps était compté. James, au contraire très calme, lui posa une main sur l’épaule. C’était à cause de Remus qu’ils s’étaient tous fait tuer, elle en était persuadée à présent. James l'avait invité à dîner en donnant l'adresse, inattentif comme il était, et ils étaient morts. Sauf qu'il l'avait oublié.

- Lily, on parle de ce dîner depuis trois semaines. Remus aime manger des choses simples, je t’aiderai pour la cuisine, je ne vois pas où est le problème.
- Mais James, ce n’est pas pour rien si on ne voit personne depuis trois mois, si on vit caché ici, loin de nos amis ! Je te rappelle qu’on en veut à notre fils ! s’écria Lily.

Des pleurs retentirent dans la chambre d’à côté. James la fusilla du regard et se rallongea.

- C’est malin, tu as réveillé Harry ! Lève-toi le rassurer, et puis rendors-toi. C’était un cauchemar. On ne vit pas exclu de la société ou quoi que ce soit, tu as invité tes amies hier pour le thé, les maraudeurs sont venus toute la semaine pour préparer un Halloween à Harry, bref, tout va bien !

Lily se leva sans lui répondre et ouvrit la chambre de Harry. Il sanglotait dans son petit lit, à côté du coffre à jouet et de la chaise... Lily se sentait mal. Tout était parfaitement anormal. Ou plutôt trop normal. Mis à part James qui disait n’importe quoi. Son cœur s’emballa et elle s’obligea à respirer plus calmement. Elle s’approcha de Harry pour le rassurer, en lui caressant les cheveux et en lui murmurant des paroles réconfortantes. Il se rendormit très vite, mais Lily resta à ses côtés encore une dizaine de minutes. Elle n'arrivait pas à croire qu'elle avait encore le temps de le bercer, de l'aimer des années alors qu'elle avait cru le perdre quelques minutes plus tôt. Elle resta là, à l'admirer, les yeux humides, quelques instants. Puis elle se leva, descendit les escaliers en silence, se dirigea vers la cuisine. La Gazette du matin traînait encore sur la table, comme elle l’avait espéré. Le côté désordonné de James avait parfois quelques avantages.

Ils étaient bien le 31 octobre, dans leur maison ; James et Harry étaient les mêmes, il y avait juste cette mort à laquelle ils avaient échappé. Mais Lily ne comprenait pas. A la limite, si Merlin, Dieu, ou qui que ce soit avait voulu lui donner une nouvelle chance, elle aurait vécu à nouveau la même journée et aurait survécu en prenant sa baguette et en se préparant à l’arrivée de Lord Voldemort. Pourtant, la journée était finie, comme si le mage noir n’était jamais venu... Et comme s’il ne représentait aucun danger, puisque, d’après les dires de James, leurs amis continuaient de venir... Alors que Lily savait que c’était impossible ; ils avaient nommé Peter leur gardien du secret et vivaient cachés.
Fiévreuse, elle chercha un verre dans les placards, se servit de l’eau fraîche du robinet, et but tout d’une traite. Rafraîchie, elle jeta un œil au journal... Elle le feuilleta quelques minutes avant de froncer les sourcils.

Elle avait lu la Gazette ce matin. Elle n’avait pas prêté attention à chaque article, mais elle était en mesure d’affirmer qu’il y avait certaines modifications... Dans le numéro qu’elle tenait dans ses mains, il n’y avait aucune description de la tuerie de la veille de moldus par des mangemorts, il n’y avait pas cette vieille sorcière assassinée par le Lord lui-même, ni même un mot sur la guerre qui se tramait dans le monde magique. Après un coup d’œil à la pendule de la cuisine... Il était une heure du matin, ils étaient le premier octobre, et elle était vivante.

Décidant de réfléchir à ce mystère plus tard, épuisée, Lily rejoignit James sous les draps sans parvenir à trouver le sommeil.
Note de fin de chapitre :

Qu'en pensez-vous? (:
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.