S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

112ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 112e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 22 mai à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 13/05/2021 13:15


Sélections du mois


Félicitations à Amnesie, Guette et Wapa qui remportent la Sélection sur Regulus (aka le meilleur personnage de tous les temps) !

Pour juin 2021, place à la troublante Pansy Parkinson. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce personnage en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de mai, suivez les pas d'une Traîtresse-à-son-Sang, la noble et audacieuse Andromeda Black-Tonks. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Très belles lectures à vous !


De L'équipe des Podiums le 02/05/2021 16:39


23ème édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 23e édition des Nuits Insolites se déroulera le SAMEDI 1er MAI à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 24/04/2021 16:26


Sélections du mois


À voter !

Les votes pour le thème de juin 2021 sont ouverts ! Venez choisir entre : Pansy Parkinson, Ordre du Phénix, Moldu, Folie ou Merope Gaunt.

Rendez-vous sur ce topic pour voter jusqu'au 30 avril 2021, 23h59.


De L'équipe des Podiums le 15/04/2021 17:37


111ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 111e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 17 avril à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 09/04/2021 16:31


Sélections du mois


Félicitations à Jalea, SourireSmagiqueS et Roxane-James qui nous ont fait rire aux éclats et qui remportent la Sélection Comédie avec leurs pépites !

Pour mai 2021, c'est au tour d'Andromeda Black-Tonks de briller. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce personnage en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois d'avril, voici le beau, le sombre, le torturé, le noble Regulus Black dans tous ses états. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Très belles lectures à vous !


De L'équipe des Podiums le 07/04/2021 23:36


Un délice de nuit par Laura1406

[10 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Voici le vingt-cinquième anniversaire de notre belle rousse, ma participation au Ginny-versaire projet du fan-club Ginny is B.I.T.C.H.Y sur le forum !

Disclaimer : Ollie et sa boutique appartiennent à Eliah, les autres personnages à Jk Rowling.
Note de chapitre:

Merci à Harry Gryffondor et à ma petite maman pour leurs corrections et à M. pour son avis précieux.

Bonne lecture ! ;)

« MAMAAAAAN ! »

Ginny n’ouvrit pas les yeux et soupira intérieurement. James était déjà réveillé et Albus n’avait presque pas dormi de la nuit. Toujours les yeux clos, Ginny tâtonna de la main et s’aperçut que la place à côté d’elle était vide. Harry devait être au travail et ne l’avait pas réveillée pour qu’elle se repose, comme il le faisait souvent depuis la naissance d’Albus. Elle sourit à cette pensée et espérait que son mari reviendrait tôt aujourd’hui.

Doucement, elle se leva, caressa la joue d’Albus qui dormait dans le berceau à côté de son lit et se dirigea vers la pièce en face de sa chambre. James était debout dans son lit à barreau et attendait vivement que sa mère l’en sorte. Ginny prit son fils dans les bras et l’embrassa tendrement sur sa joue rebondie. Il la faisait sortir de son lit aux aurores mais qu’importe, en voyant son sourire, Ginny oubliait bien vite ses heures de sommeil manquantes.

La jeune femme descendit dans la cuisine et installa James sur sa chaise haute. Elle balaya du regard la pièce et fut déçue de ne voir aucun mot de la part de Harry. Tant pis, elle le verrait sûrement au Terrier le midi-même. Ginny tendit le biberon de lait à son fils et essaya de lui faire avaler quelques bouchées de porridge en vain. Elle rigola lorsque son fils fit la moue et tournait la tête à la vue de la cuillère qui s’approchait de sa bouche.

« Pas porrid’.

- D’accord, d’accord, plus de porridge pour James, promis, dit Ginny en lui tendant un bout de son toast tartiné de marmelade. »

Un cri se fit entendre à l’étage. Ginny finit en vitesse sa tasse de thé et prit James dans ses bras qui mâchait toujours son morceau de toast. Arrivée dans la chambre, elle posa son fils ainé au milieu de cubes en bois et sorti délicatement Albus hors de son berceau. Elle s’assit sur la chaise à bascule et allaita son fils tout en lui caressant du doigt le fin duvet qui couvrait sa tête. La jeune femme adorait le regarder, ses yeux verts la fixait avec émerveillement lors de ce moment à deux et elle craquait littéralement devant ce petit bout d’amour.

Ginny guettait James, de peur qu’il ne fasse une crise de jalousie. Ceci ne rata pas lorsque le bambin leva les yeux de ses cubes. La rouquine vit les yeux de son fils s’embuer de larmes et ferma ses paupières lorsqu’il se mit à hurler. Elle détestait l’entendre crier ainsi, elle avait mal au cœur et se sentait coupable de ses pleurs. Elle n’avait aucune envie de le gronder et lorsqu’elle lui dit d’arrêter ses caprices, elle s’en voulut de l’avoir prononcé aussi sèchement.

Pour se faire pardonner, elle essaya de prendre tout le temps qu’elle put pour habiller son fils ainé et le faire beau pour aller au Terrier.

« Maman se fait vieille aujourd’hui, plaisanta Ginny en pinçant affectueusement la joue de James. »

Le bambin se mit à rire et la jeune femme profita de cet instant pour le reposer sur sol et le laisser jouer dans sa chambre pendant qu’elle s’occupait du petit dernier. Albus n’avait même pas encore deux mois et réclamait toute l’attention de sa mère. Ginny avait encore du mal à gérer ses deux enfants seule, elle ne s’attendait pas à ce que James soit jaloux de son petit frère. Quand Harry était là pour occuper l’ainé, elle arrivait à profiter des instants avec Albus sans trop culpabiliser. L’elfe de maison était là pour l’aider mais Ginny avait peur d’abuser de sa gentillesse si elle l’appelait au moindre pleur de James.

Albus venait de se rendormir et après avoir mit James dans son parc, elle fila se préparer en vitesse. Elle savait que son elfe veillait sur ses enfants et lui faisait une confiance aveugle.

Ginny reconnut qu’une douche fraîche lui fit le plus grand bien et peu à peu elle se détendit. Elle enfila une robe à bretelle que lui avait offert Harry il y a quelques temps et mit un peu d’ordre dans ses cheveux. Elle était maman à temps plein jusqu'à la fin août mais ce n’était pas une raison pour se laisser aller. Surtout le jour de son anniversaire.

A midi, elle prit la poudre de Cheminette et se rendit au Terrier avec ses enfants. Dans la cuisine, tout le monde était déjà là et la famille accueillit Ginny avec des « Joyeux anniversaire ! » et des câlins de la part de ses frères et ses belles-sœurs. Sa mère la prit dans ses bras en dernier et Ginny éclata en sanglot.

« Tu n’es pas contente ? demanda Molly en lançant un regard inquiet à sa fille.

- Si, très contente maman, répondit Ginny en serrant plus fort sa mère dans ses bras. Je suis émue de vous voir tous là pour fêter mes vingt-cinq ans. Et très fatiguée aussi, avoua-t-elle. »

La famille était bien décidée à remonter le moral Ginny et c’est autour de l’habituel repas d’anniversaire que le sourire de la rouquine revint en force. Harry n’était toujours pas là et Ginny se résolut à l’idée qu’il ne sera pas présent avant le soir.

Le gâteau au chocolat de Molly arriva vers 16 heures et tous les enfants coururent dans l’espoir d’avoir le plus gros morceau. Ginny se réjouissait de voir son fils s’amuser avec toute la ribambelle de cousins et de cousines même s’il devait les rattraper à quatre pattes. Albus quant à lui, gazouillait dans son maxi-cosy à côté d’une petite Rose, tout sourire, tendant les bras vers sa mère.

Etre en famille était le plus beau des cadeaux qu’elle puisse avoir et les petites attentions de ses parents, de ses frères et de leurs femmes ne faisaient qu’embellir sa journée. Lorsque Ginny souffla ses vingt-cinq bougies, elle ne fit pas de vœu. Elle avait tout pour être heureuse après des années à se battre pour vivre. Une bougie ne s’était pas éteinte pourtant et Ginny savait pourquoi. En la soufflant, elle pensa à Fred et au signe qu’il venait de lui envoyer. Il était là avec elle et il était fier de sa sœur.

« Ginny, je crois que Victoire veut te donner quelque chose, dit Bill sortant sa sœur de ses pensées. Elle voulait absolument te faire un cadeau de ses propres mains, ajouta-t-il en souriant.

- Tiens, dit Victoire rougissante. C’est pour mettre une photo de James et d’Albus. »

Le cadre en bois était joliment décoré de rubans bleus en tous genres, de petits dessins et beaucoup de paillettes. Ginny se doutait que Fleur avait mit sa petite touche mais rien ne lui faisait plus plaisir.

« Viens là ma Victoire, dit-elle en tendant les bras vers sa filleule, rayonnante. Merci. Et tu sais quoi ? Je vais le mettre dans le salon pour que tout le monde le voie. »

Elle reçut beaucoup de dessins de la part de ses filleuls et même Teddy lui offrit une jolie plume « pour écrire des lettres à parrain quand il est en mission ». Harry. Le seul être qui manquait à Ginny pour que sa journée d’anniversaire soit absolument parfaite. A cet instant, elle avait pour seule envie de rentrer Square Grimmaurd et le retrouver. Elle profitait malgré tout de sa famille, des rires des enfants et du soleil clément en ce mois d’août. Les discussions entre adultes étaient joyeuses et Ginny eut plusieurs fous rires. Elle se sentait bien et se rendait compte, dans ces moments-là, à quel point sa famille était soudée.

Ron et Hermione décidèrent finalement de partir lorsque l’ombre s’étendait sur la moitié du jardin. Ginny pensa qu’elle aussi le pouvait à présent sans paraître impolie.

« Merci pour cette journée, ça fait beaucoup de bien de vous revoir tous, vous êtes formidable ! dit-elle en les embrassant avant de se glisser dans la Cheminée. »

De retour chez elle, Ginny poussa un soupir d’aise. Elle avait passé une merveilleuse journée grâce à sa famille et le sourire ne la quittait pas. Elle baigna à tour de rôle James et Albus puis confia l’ainé à son elfe pour le dîner. Lorsqu’Albus finit son repas, elle le coucha et fit de même avec James. Elle lui raconta une histoire et l’embrassa une dernière fois sur le front avant de descendre dans la cuisine.

« Vous devez avoir faim madame, dit l’elfe en posant une assiette remplie de ragout.

- Oh, pas tant que ça, répondit Ginny.

- Ne vous en faites pas, monsieur Harry devrait bientôt arriver. »

Ginny aimait beaucoup son elfe de maison et partageait ses repas avec elle lorsqu’Harry rentrait plus tard que prévu. Elle avait apprit à la connaître petit à petit comme elle aurait voulu connaître Dobby et aimait beaucoup ce lien qu’elles entretenaient toutes les deux.

La jeune femme congédia son elfe une demi-heure plus tard et se chargea de ranger la cuisine. Elle se rendit au salon, mit une photo de ses fils dans le cadre de Victoire et le posa sur la cheminée. Elle rangea soigneusement la plume de Teddy dans un tiroir de son bureau ainsi que tous les dessins de ses filleuls. Puis elle s’installa dans le canapé du salon et se mit à penser longuement.

Elle venait d’avoir vingt-cinq ans. Merlin, que le temps passait vite. Ginny avait l’impression que le jour de son mariage et la naissance de ses fils étaient hier. Elle se souvenait de la joie qu’elle avait ressentie lorsque Harry l’avait demandé en mariage. Elle se rappelait à quel point elle avait été heureuse lorsqu’elle avait apprit qu’elle était enceinte de James puis d’Albus. En vingt-cinq ans, elle avait réussi à concrétiser ce qu’elle voulait dans la vie. Elle avait été poursuiveuse professionnelle dans les Harpies de Holyhead, elle s’était mariée, avait maintenant des enfants avec l’homme le plus merveilleux. Après une enfance plongée dans la guerre, après la perte d’un frère et de beaucoup de ses amis, elle remontait peu à peu la pente même si ça avait été difficile et que ça l’était encore à ce jour. Elle avait vengé ses proches en étant heureuse aujourd’hui.

Le cliquetis de la porte la fit sortir de ses pensées. Elle accourut dans le hall d’entrée et vit Harry, une tarte au chocolat avec une bougie plantée dessus dans une main et un petit paquet dans l’autre. Il commença à prononcer des excuses mais Ginny ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase. Elle se blottit dans ses bras et l’embrassa tendrement.

« Quel bel accueil, dit Harry en souriant. Tu ne m’en veux pas alors ?

- Mais non espèce d’idiot, répondit Ginny en lui volant un nouveau baiser.

- Joyeux anniversaire ma puce.

- J’ai attendu ce moment toute la journée, dit Ginny aux anges. »

Ils se dirigèrent vers le salon, et Harry tendit la pâtisserie à Ginny pour qu’elle souffle sa bougie et cette dernière s’en donna à cœur joie. Lorsqu’elle vit l’inscription en or « Ollie’s Delights » sur le papier dentelé entourant le gâteau, elle ouvrit grand les yeux de surprise et de joie.

« Tu es allé chez Ollie ! s’exclama Ginny. Et tu as pris ce que je préfère en plus !

- Je ne fais pas les choses à moitié, tu le sais, se venta Harry en plaisantant.

- Merci ! Tu sais que tu es un amour ? dit la jeune femme en croquant avec gourmandise son cadeau sucré.

- Attends, ce n’est pas terminé. »

Harry donna le petit paquet à sa femme et cette dernière déchira le papier comme lorsqu’elle était petite. Ginny sortit un joli pendentif en argent de la boite et le fit briller à la lumière du feu de cheminée.

« Harry… Il est magnifique. Mets le moi s’il te plait. »

Harry ne se fit pas prié et attacha le collier au fin cou de sa femme. Lorsqu’elle se retourna, les yeux de la rouquine étaient embués de larmes.

« Oh ben non, ne pleure pas, dit Harry en riant, prenant Ginny dans ses bras.

- Te moque pas de moi, je suis émue, répliqua-t-elle en donnant une tape sur l’épaule de son mari et esquissant un sourire mêlé de larmes. »

La jeune femme se blottit contre l’homme de sa vie et l’attaqua à coup de bisous dans le cou. Elle plongea son regard de braise dans celui vert émeraude de Harry et sourit.

« Je t’aime, chuchota-t-elle.

- Je t’aime aussi, répondit Harry. Plus que tout au monde. »

Ginny partagea son délice de nuit avec son mari et savoura cette pâtisserie qu’elle aimait tant. Harry la connaissait par cœur, rien ne lui aurait fait plus plaisir que cette gourmandise chocolatée.

Tous deux montèrent se coucher peu après, Harry embrassant ses deux fils avant de s’étendre sur le lit. Il prit Ginny dans ses bras et lui caressa les cheveux jusqu’à ce qu’elle s’endorme.

Ginny avait passé une merveilleuse journée. Elle avait vu toute sa famille au complet, pu s’amuser avec ses filleuls et reçu de nombreuses attentions. Mais un être lui avait manqué pendant la journée. Harry, l’homme qu’elle aimait, le père de ses enfants. Elle avait eu beaucoup de cadeaux au cours de son vingt-cinquième anniversaire. Mais retrouver Harry ce soir avait été le plus beau.

Note de fin de chapitre :

J'espère que ça vous a plu ! J'attends vos avis avec impatience ;).
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.