S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Albus Potter et le Tailleur de Runes par Eliah

[272 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Ceci est la suite de Albus Potter et le Souffle des Fondateurs, si vous ne l'avez pas lue, vous risquez de vous y perdre ^^' Et puis avant ça, il y a Albus Potter et le Mystère des Vifs d'Or, et encore avant, si vous voulez commencer par le début, Albus Potter et la Fiole d'Argent.

Et si vous êtes déjà perdu(e), voilà la série, les fics y sont à la suite ;)

Disclaimer : le monde fabuleux de Harry Potter appartient à JK. Rowling, je ne fais que le lui emprunter. Par contre, tous les OC et l'univers de Beauxbâtons ont été créés par moi-même avec l'aimable aide d'Erwan que je choupise avec la douceur d'un Boursouflet. *insérer un petit coeur ici*

Vala, tout est dit ! :D

Note de chapitre:

This is it ! A peine deux mois et demi après la publication du dernier chapitre du Souffle, j'ai le plaisir de vous présenter la quatrième année d'Albus Potter !

Alors, pour ceux qui découvrent, vous avez tous les liens nécessaires pour lire le début de l'histoire (parce que mine de rien il s'en est passé des choses en trois ans et que je ne peux pas tout résumer ici ^^' ) et pour les habitués, et notamment ceux qui ont reviewé le dernier chap du Souffle et qui s'étonnent de ne pas encore avoir eu la ràr, je vous prie de m'excuser, et sachez que je vais essayer d'y remédier dès que possible ! :D

Merci à Cha et Luna pour le bêtatage et à Marigolade pour le magnifique fanart fait sur mesure *trop la classe* 8)
D'ici là, voilà le prologue... Enjoy !

Prologue

La nuit était tombée depuis plusieurs heures lorsqu’il s’engouffra dans la ruelle étroite. L’air était étrangement frais pour un mois d’août, et il redoutait la présence de Détraqueurs. Il souhaitait que ce ne fût qu’une impression et que ces horribles créatures croupissent toujours bien plus au Nord. Cela faisait bien dix minutes qu’il suivait l’ombre de celui qu’il traquait depuis si longtemps, et il sentait son cœur cogner furieusement dans sa poitrine en espérant que ce calvaire serait bientôt terminé.

Il ne pourrait jamais être tranquille en sachant que des criminels tels que lui étaient en liberté. Il n’avait toujours pas compris comment il avait pu s’échapper la dernière fois, pourtant il avait passé un temps considérable là-dessus. C’en était presque maladif. Il ne dormait quasiment plus, et quand c’était le cas, il se réveillait après des cauchemars qui l’effrayaient bien plus qu’il ne l’admettait. Pourtant, il avait eu son lot d’horreurs dans sa jeunesse, et il avait été persuadé que plus rien ne pourrait le terrifier. Mais il avait eu tort. Tout était différent, à présent, et malgré tout, il n’avait plus le droit de penser que l’obscurité était définitivement derrière lui.

Et puis un beau jour, il avait arrêté de chercher à comprendre comment, tout ce qui comptait était de l’arrêter coûte que coûte. Pour cela, il avait pu compter sur son meilleur ami qui lui avait ouvert les yeux. Il s’était rendu compte qu’il avait dépensé une énergie folle pour ce besoin obsessionnel de savoir, et il s’en voulait terriblement. Heureusement, tous avaient compris ce qui l’avait motivé, et une fois qu’il reprit l’enquête comme il le fallait, il était parvenu à avancer très vite dans les étapes consistant à retrouver sa trace.

Il vit sa cible passer sous un porche et continua sa poursuite d’un pas plus que déterminé. Une fois le porche passé, il entendit des bruits de pas derrière lui, mais il n’eut pas le temps de se retourner que quelque chose se fracassa contre l’arrière de sa tête et il perdit connaissance.

Lorsqu’il se réveilla, attaché solidement à une chaise, son agresseur était devant lui. Linus avait bien changé depuis la dernière fois qu’il l’avait vu. Il avait désormais les cheveux longs, à peu près jusqu’aux épaules, et s’était laissé pousser la barbe.

« Alors, Potter, maintenant tu vas me dire où se trouve la baguette de sureau. »

Sonné, il mit du temps à comprendre le sens de sa phrase.

« Ne me dis pas que tu la cherches encore, » fit-il. « Tu sais très bien qu’elle ne te servira à rien tant que tu n’obtiendras pas son allégeance. »

Il essayait d’employer un ton ironique, mais en vérité, il n’en menait pas large. Il n’était pas fier de s’être fait prendre au piège si facilement. Tandis que Linus, enragé face à la réplique de son prisonnier, faisait les cent pas, il jeta un rapide coup d’œil autour de lui afin de repérer les lieux. La pièce était extrêmement sombre et totalement silencieuse. Il ignorait si Linus avait Transplané pour l’emmener loin de la ruelle où il l’avait assommé, mais il pouvait dire que la magie envahissait l’endroit, comme s’il y avait des protections pour empêcher les intrus de s’aventurer dans le coin.

« Arrête de faire le malin, il me semble que tu n’es plus en position de me donner des leçons. Je t’ai posé une question, et j’exige que tu m’apportes une réponse. Et le plus tôt sera le mieux, à moins que ça ne t’amuse de mourir dans d’atroces souffrances. »

Le ton de Linus ne lui faisait pas peur, étrangement. Peut-être parce qu’il l’avait connu élève à Poudlard. Mais en tous cas, il devait absolument gagner du temps.

« Ça ne te va vraiment pas de jouer les méchants. J’ignore ce qui t’a pris de vouloir mal tourner comme ça. Ta mère est dévastée, tu sais. Je l’ai revue la semaine dernière, et… »

« Je t’interdis de parler de ma mère ! » éructa Linus en giflant sa victime. « Elle vaut mille fois mieux que toi ! Et tout ça ne serait pas arrivé si Grand-père n’était pas parti, tout est de sa faute, tu entends ? De sa faute ! »

La chaise basculait dangereusement en arrière et il lui fallut un gros effort pour faire le contrepoids et la remettre sur ses quatre pieds. Sa joue le brûlait, mais il ne s’en préoccupait pas tellement. La douleur physique n’avait aucune importance à cet instant. S’il survivait à cette épreuve, il aurait bien le temps de se remettre plus tard. S’il ne survivait pas… eh bien, il essayait de ne pas trop y penser, ça n’était jamais bon de partir pessimiste dans une telle situation.

« Tu ne comprends pas, » lança-t-il sèchement. «Etre en possession de cette baguette, c’est s’attirer inéluctablement des ennuis. Tant que tu ignores combien de temps il va te falloir pour en obtenir l’allégeance, crois-moi, tu ferais mieux de la laisser là où elle est. »

« Je n’ai aucun conseil à recevoir de toi, Potter, » aboya Linus. « Tu te crois malin, tu penses que tu en sais bien plus que moi, mais moi, je sais que tu te trompes. Je sais des choses que tu sembles ignorer, vu la façon dont tu m’en parles. Mais c’est normal, on dirait que tu n’as jamais cherché à obtenir son allégeance, et qu’elle t’est tombée dessus sans que tu le veuilles. »

Il voulut répondre à cela mais s’abstint malgré tout. Jamais Linus ne pourrait imaginer combien il avait raison à ce propos, pourtant il valait peut-être mieux qu’il ne le sache pas.

« Est-ce qu’au moins, » reprit Linus, « tu as pris la peine d’examiner la baguette avant d’aller la cacher je-ne-sais-où, après avoir tué le Seigneur des Ténèbres ? »

Puis, se penchant dangereusement vers sa victime, il poursuivit :

« Est-ce que tu as pris la peine de t’intéresser à la très riche histoire de cette baguette, avant de la faire tomber dans l’oubli ? »

Et tandis qu’il n’obtint pas de réponse, Linus arbora un sourire machiavélique et se redressa, satisfait de son effet.

« Tu es devenu complètement fou, » fit remarquer Harry au moment où les liens commençaient à lui brûler les poignets. « Cette baguette n’apporte rien de bon. Elle est un danger pour tout le monde, à commencer par son propriétaire. Aucun sorcier qui l’a possédée n’est parvenu à mourir d’une mort naturelle, si tu veux savoir ! »

Il avait conscience qu’il était peut-être en train d’en dire de trop, mais il venait de réaliser que Linus n’hésiterait pas une seconde à le tuer une fois qu’il aurait ce qu’il voudrait. Alors donner des informations l’empêchait certainement de passer à l’acte, du moins pour le moment.

« Ce que tu peux être agaçant avec tes conseils à la noix ! Tes enfants doivent se mordre les doigts d’avoir un père pareil. Je n’aimerais pas t’avoir sur le dos sans cesse. »

Linus disparut de son champ de vision et il se passa plusieurs minutes pendant lesquelles il n’eut rien d’autre à faire que d’écouter le silence en tentant de penser ni à la douleur qui semblait avoir pris possession de son corps, ni à ses enfants, bien que ce fût impossible. Que deviendraient-ils s’il n’arrivait pas à s’en sortir ?

La tête baissée, il entendit les pas de Linus revenir vers lui, et la seconde d’après, il reçut de l’eau sur la figure. Ses lunettes lui avaient permis de ne pas se prendre l’eau dans les yeux, mais à présent qu’il les avait rouverts, il ne voyait plus grand-chose. Avec l’humidité, les branches glissèrent de ses oreilles et les lunettes tombèrent sur ses genoux. Linus lui mit une illustration sous les yeux, et il dut se pencher en avant pour ne pas la voir trop floue. Elle était dessinée sur un parchemin avec une sorte de fusain et représentait la baguette de sureau, bien qu’elle ne ressemblait pas du tout à l’originale, celle qu’il avait tenue entre ses doigts, il y avait bien longtemps de cela.

« C’est pour en faire un dessin plus fidèle que tu veux la retrouver ? » s’esclaffa-t-il avant de pouvoir s’en empêcher.

Il reçut une deuxième gifle, et une troisième pour la forme. Les nerfs de Linus semblaient sur le point de craquer.

« Ce sont les inscriptions sur le manche que je veux examiner, » avoua Linus. « Je parie que tu ne les as même pas remarquées, mais ça ne m’étonne pas d’un ignorant comme toi. Tout ce en quoi tu crois, c’est en tes connaissances limitées dans la magie et à la chance qui te tombe dessus quand ça t’arrange. »

Il croyait peut-être le vexer, mais il en fallait bien plus que ça pour y parvenir. Un rictus de forma au coin des lèvres du captif, mais il n’était pas assez fou pour l’arborer plus longtemps que quelques secondes, sachant que Linus ne se priverait pas de le frapper à nouveau.

« Tu sais, j’ai fait beaucoup d’efforts depuis cette époque, » déclara-t-il. « Tu verras, quand tu auras mon âge, tu comprendras. Enfin, ceci dit, rien n’est sûr, parce que j’espère vraiment que d’ici très peu de temps, tu moisiras en prison. Tu verras, je te préparerai la même cellule que ton Grand-père, il serait vraiment fier de toi… »

Cette fois, il reçut le poing de Linus en plein dans le nez. La chaise bascula en arrière pour de bon. Il sentit l’arrière de son crâne se fracasser contre le sol de béton, et entendit les os de ses mains se briser en morceaux lors de la chute, compressés entre son dos et le sol. Puis il reçut le pied de Linus dans les côtes. La douleur était insupportable, il ne pouvait désormais plus l’ignorer. Il hurla aussi fort qu’il le pouvait, alors que sa gorge était probablement la seule partie de son corps qui ne le faisait pas mal jusque-là.

Il ferma les yeux, et en vint à supplier Merlin pour que la souffrance s’arrête et qu’il expire.

Il entendit le bruit d’une porte ouverte brutalement, qui alla se fracasser contre le mur, puis quelqu’un hurla son nom, et Albus Potter se redressa brusquement dans son lit, trempé de sueur.

Note de fin de chapitre :

Merci d'avoir lu ! J'espère que ça vous a plu ce ptit prologue ;)
Vous savez que je vous aime bien ? Sisi... Si je dis ça, c'est parce que la prochaine date de publication n'est pas prévue pour mercredi prochain... (je vous entends d'ici, ouh la sadique et tout !)... mais samedi ! (youpiiiiiiiii ! o/ ) Parfaitement, vous avez bien lu, vous aurez la suite dans trois jours... XD Vous avez hâte quand même hein ? ^^

Allez je file, n'oubliez pas ma review avant de partir (promis j'y répondrai vite =P) !

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.