S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


L'Ombre du Temps par lele-35

[305 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

J'ai vraiment, mais alors VRAIMENT VRAIMENT VRAIMENT hésité à poster le premier chapitre aujourd'hui pour la simple et bonne raison que je suis toujours en train de me demander si je peux bien continuer. Donc on va dire que c'est une sorte de chapitre "avant-première", en gros vous aurez la suite soi dans une semaine soi plus tard u_u

Sinon s'il y a des lecteurs qui n'ont pas lu La Lumière Du Temps, je pense qu'ils peuvent comprendre, mais il y aura tout de même plusieurs références, c'est inévitable, donc je ne peux que vous conseiller d'aller la lire. Bref bref.
Note de chapitre:

Donc mon premier chapitre. Vous remarquerez donc la différence u_u La Lumière Du Temps 1: Un seul paragraphe avant le voyage dans le temps. Ici... bin voyez x)

Bonne lecture!!

Chapitre 1 : Une bataille destructrice

 

- RON ! cria Harry, par ici !

 

Harry montra un chemin du doigt. Sans hésiter une seconde, Ron le suivit en courant. Poudlard était actuellement plongé dans sans doute sa plus grande bataille de l'histoire. Et Harry et lui étaient piégés dans une partie du château en flammes. Les mangemorts les avaient conduits ici, et ils avaient combattu, combattu, combattu. Ils avaient fini par gagner chacun leur combats contre les mangemorts qui les poursuivaient, mais à quel prix ? Leurs batailles violentes avait provoqué un incendie, impossible à éteindre. Il était tout simplement trop important pour que de simples sortilèges comme Aguamenti puissent les aider.

 

Ron et Harry coururent dans le chemin le moins englouti par les flammes. Mais alors qu'ils continuaient de courir, Ron trébucha et tomba à genoux. Il haletait, et toussait. Le visage cendré, il déclara :

 

- Hermione... va... va chercher Hermione. Continue sans moi. Je te ralentis trop. Je ne veux pas précipiter ta mort. Et Hermione... elle a besoin d'aide.

 

Harry observa son meilleur ami, épuisé. Il répliqua avec force :

 

- Hors de question que je te laisse ici ! Je ne vais certainement pas t'abandonner ! Je vais t'aider, on y est presque...

 

Ron toussa de nouveau à cause de la fumée, et protesta :

 

- Non ! Vas-y ! Sinon tu y resteras. Et aucun de nous ne pourra secourir Hermione. Elle mourra elle aussi. Si tu restes, on mourra tous les trois comme des idiots. Mieux vaut un seul que trois.

 

- Mieux vaut qu'il y en ait trois qui survivent, rétorqua Harry, jamais deux sans trois.

 

Harry lui tendit la main, respirant le moins possible les fumées toxiques. Ron regarda Harry, qui avait un air déterminé. Avec un soupire accompagné d'une nouvelle série de toux, il la saisit. Il savait que Harry resterait avec lui quoiqu'il dise. Ils se remirent à courir, mais moins vite cependant. Harry aidait Ron, son bras sur ses épaules. Mais le chemin ne devenait pas plus facile au contraire. Il devenait de plus en plus étroit, le feu étant presque partout.

 

Soudain, Ron murmura, épuisé mais paniqué :

 

- Harry !

 

Harry n'eut pas le temps de demander ce qu'il y avait, car Ron dégagea violemment son bras et le poussa en avant. L'instant d'après, un amas de poutres enflammées s'abattaient entre eux.

 

- RON ! hurla Harry

 

Il y avait encore plus de fumées qu'avant, et Harry ne voyait presque rien.

 

- VA-T-EN ! VA-T-EN HARRY !

 

- NON ! JE...

 

- BORDEL HARRY FAIS CE QU'ON TE DIT POUR UNE FOIS ! DEGAGE D'ICI OU TU VAS BRULER ! ON NE PEUT RIEN FAIRE POUR MOI !

 

Effectivement, cela semblait compliqué. Il ne pouvait pas voir Ron, à cause du amas de poutres trop grand. Il y en avait beaucoup trop d'enflammées pour qu'on puisse les déplacer. Pourtant, Harry ne se sentait pas capable d'abandonner Ron à son sort, qui semblait scellé. Les larmes aux yeux, il secoua furieusement la tête :

 

- NON ! JE NE TE LAISSERAI PAS ICI ! JE NE PEUX JUSTE PAS !

 

Il brandit sa baguette en direction du amas de poutres et essaya en vain un Aguamenti. Puis il décida d'essayer plusieurs sorts, qui soulèveraient les poutres. Mais aucun ne marcha. Il y en avait un trop grand nombre, et il était tellement épuisé que cela se ressentait sur sa magie.

 

- Harry... fit la voix de Ron remplie d'une tristesse inhabituelle, pars. Occupe-toi bien d'Hermione et de ma sœur. Et de toi aussi. Dis à Hermione que.. je... je l'aime... et... je ne t'en veux pas Harry je te le jure. Tu es mon meilleur ami. Mais je t'en voudrai si tu restes ici et que tu meurs à cause de moi. Alors juste.... pars. Je t'en prie...

 

Harry refusait de laisser les larmes couler. Il ne devait pas se laisser aller. Il était hélas forcé d'admettre que cette fois, il ne pouvait rien faire pour son meilleur ami. Ron avait raison.

 

- D'accord, répondit-il enfin d'une voix brisée, d'accord... je... je suis désolé... et tu es le meilleur ami que j'ai jamais eu.

 

Il entendit Ron tousser brutalement et reprendre difficilement sa respiration :

 

- Au revoir Harry....

 

Harry regarda une dernière fois le amas de poutres en feu, songeant à Ron. Finalement, il se détourna d'elles et courut. Il dut recourir à toute sa volonté pour ne pas revenir en arrière, à chaque secondes. S'efforçant de ne pas penser à l'image du corps de Ron brûler, il se concentra sur le chemin. Uniquement le chemin. Il évitait presque machinalement les obstacles en flammes. Il arriva dans un nouveau couloir, où cette fois, il était bel et bien piégé. Aucune issue n'était possible.

 

C'est alors qu'il reconnut le couloir. C'était celui qui conduisait à la Salle Sur Demande. Le cœur battant, il passa plusieurs fois devant, avant qu'une porte n'apparaisse. Il s'empressa d'entrer et de refermer la porte.

 

La pièce était fraîche, avec des bassines d'eau et des compresses. Il en prit une et la trempa rapidement dans l'eau, avant de la passer sur son visage. La respiration précipitée, il se dit qu'il ne devait surtout pas penser à Ron encore une fois. Ce n'était pas le moment de craquer.

 

Lorsqu'il se sentit un peu mieux, il prit la carte du Maraudeur. Mais malgré lui, ses yeux furent attirés sur le nom «  Ron Weasley ». Il était donc encore vivant... mais plus pour longtemps. Il était immobile, dans le même endroit où il l'avait quitté... il devait être évanoui à présent. Ce fut le cœur serré qu'il chercha Hermione sur la carte. Ils s'étaient hélas séparés à cause des mangemorts. Il découvrit qu'elle se battait contre.... Bellatrix Lestrange, dans la Grande Salle. Son sang ne fit qu'un tour, et il s'empressa de visualiser une porte menant à la Grande Salle.

 

Il sortit de la Salle Sur Demande, et vit la pièce souhaitée, et surtout, la personne souhaitée. Hermione semblait exténuée, prête à céder à tous moments.

 

Il vint à son secours, et lança un «  Diffindo » à Bellatrix. Le sort ne loupa pas, et elle se retrouva avec une coupure au bras. D'abord surprise, elle chercha l'origine du sortilège, avant de le voir. Un horrible sourire se forma sur son visage, et elle éclata d'un rire froid :

 

- Bébé Potter ! Alors finalement tu as décidé d'aller aider ta Sang-De-Bourbe adorée ? Je croyais que tu allais la laisser comme ton parrain !

 

Harry se força à garder son sang froid. Il jeta un rapide coup d'oeil autour de lui. Des corps sans vie emplissaient la Grande Salle. Mais la plupart était de l'Armée de Dumbledore et de l'Ordre du Phénix. Ils n'étaient plus assez nombreux pour gagner cette bataille.

 

Pendant que Bellatrix se moquait, Hermione s'était rapproché discrètement de lui. Harry sut qu'elle avait un plan. Mais pas forcément à son goût hélas.... Elle sortit quelque chose de sa poche et la lança dans la Grande Salle, qui devint entièrement sombre. On ne pouvait plus rien voir. De la poudre instantanée du Pérou. Hermione s'était accrochée à son bras, et le forçait à avancer pour fuir, tandis que les mangemorts poussaient des cris de rage.

 

- Attrapez Potter et la SANG-DE-BOURBE ! Ils ne doivent pas s'échapper ! Le Seigneur des Ténèbres veut les deux vivants...

 

C'était Bellatrix. Harry ressentit un frisson. Pourquoi Voldemort voulait-il Hermione vivante ?? Il suivit son amie sans résister plus. Il n'en avait plus la force. Ron était sans doute mort, et il était sûr que Neville et les autres avaient connu un sort similaire ou sinon pire. Il se sentait coupable d'abandonner les autres personnes de son camp se battant dans la Grande Salle, mais Hermione lui chuchota à l'oreille, tout en avançant :

 

- Ils trouveront un abri, la poudre d'obscurité n'est pas que pour nous Harry.

 

Il ne répondit pas. Tout le monde n'aurait pas la chance de pouvoir arriver à s'enfuir. D'ailleurs, la poudre allait bientôt se dissiper. Bientôt, ils heurtèrent quelque chose. C'était la porte. Hermione s'occupa de l'ouvrir, et dès que cela fut fait, ils coururent de nouveau. Heureusement pour eux, il n'y avait pas beaucoup de mangemorts dans les couloirs, la majorité étant dans la Grande Salle. Mais ils étaient tout de même poursuivis de loin. Bientôt, ils arrivèrent aux toilettes des filles. Harry regarda Hermione, l'air interrogateur :

 

- Pourquoi nous as-tu amené ici ?

 

Hermione fit un geste, agacée.

 

- Ce sont les toilettes de Mimi Geignarde !

 

La seule pensée qui traversa Harry à ce moment là fut : comment étaient-ils arrivés ici aussi vite ?! Hermione vit bien qu'il ne comprenait pas son idée, et elle montra le lavabo, pressante. Harry resta interdit. Ce qu'elle montrait était l'entrée de la Chambre des Secrets... Donc il devait se servir de son « don ». Soupirant, il fit ce qu'elle attendait de lui. C'était leur seul cachette... Se concentrant sur le serpent dessiné, il poussa un sifflement sans même s'en rendre compte, qui fit frémir Hermione.

 

Ils sautèrent alors dans le toboggan sans perdre de temps, et le lavabo se referma, comme si personne ne l'avait jamais ouvert. Ils marchèrent alors, sans prononcer aucun mots. Après tout ce vacarme, ce silence, ce calme était bizarre. Ils arrivèrent là où Harry avait combattu Jedusor durant sa deuxième année. Hermione, qui avait toujours son sac, sortit deux morceaux de bois provenant de la forêt de Dean, et les transforma en chaises. Tous deux s'assirent, abattus.

 

- Ron ? murmura enfin Hermione, que lui est-il arrivé Harry ? Pourquoi il n'est pas avec toi ?

 

Son ton était suppliant, et le cœur de Harry se brisa. Comment annoncer ça à sa meilleure amie ? Lui-même ne voulait pas se rappeler de cet horrible moment, où il avait dû abandonner Ron. Il se décida néanmoins. Elle avait le droit de savoir.

 

- On... on a été pourchassés par des mangemorts et... on a réussi à les vaincre mais.... un incendie est apparu... il y avait du feu partout... il m'a fallu un peu de temps avant de trouver enfin une issue... mais peut-être trop. Ron avait du mal à respirer à cause de la fumée. Moi... ça allait toujours mieux que lui. On a couru mais j'ai dû au bout d'un moment le soutenir. Il ne pouvait presque plus avancer. Et... un truc s'est écroulé... un amas de poutres en feu... on a été séparé. Il.. il m'a sauvé la vie en se sacrifiant. Il m'a poussé brutalement, et on a été séparé. Il m'a dit de le laisser, qu'il n'y avait plus rien à faire pour lui.

 

Harry reprit sa respiration, fermant douloureusement les yeux. Se rappeler de la façon dont il l'avait abandonné lui donnait envi de fondre en larmes. Mais là encore, ce n'était pas le moment. Hermione allait avoir besoin de lui. Il savait très bien qu'elle l'aimait. Il ajouta, la voix tremblante :

 

- Il m'a dit de te dire qu'il t'aimait.

 

Ce fut justement la goutte d'eau de trop pour Hermione, qui jusque là avait réussi à contenir ses larmes. Elle éclata en sanglots, et Harry la prit dans ses bras.

 

- Non... c'est pas possible...Ron... gémit-elle, il ne peut pas... il ne peut pas !

 

Harry retint ses larmes de nouveau. Une grosse boule s'était formée dans sa gorge. Il était vraiment au bord des larmes. Alors il se contenta de murmurer des choses réconfortantes à son amie. Ils étaient maintenant seuls, tous les deux. Enfin, sa meilleure amie se calma. Elle souffla, toujours dans ses bras, épuisée :

 

- Je suis désolée Harry... pour toi aussi c'est dur... je... je ne devrais pas me... alors que tu....

 

- C'est bon Hermione, la coupa-t-il, vraiment. Tu as le droit de pleurer autant que tu veux.

 

- Toi aussi, répliqua-t-elle

 

Il ne répondit pas. Hermione n'insista pas, et resta dans ses bras. Ils étaient bien. Harry décida de ne pas se laisser aller. Il ne pouvait pas. Pas devant Hermione. Si ça devait être aussi dur pour elle de le regarder pleurer que lui pour elle, c'était hors de question. Il ferait son deuil plus tard. Pour l'instant, il se contenterait de faire semblant. Faire semblant que Ron soit encore vivant, qu'il soit juste parti en vacances, qu'il reviendrait bientôt avec un grand sourire et ses petites moqueries habituelles, qu'il se disputerait encore avec Hermione...

 

Sans qu'il ne s'en rende compte, Harry passa toute la nuit à se dire ce genre de choses. Il ne se berçait pas d'illusions. Il trouvait simplement de tenir le coup quelque temps.

 

 

 

Le lendemain, Hermione se réveilla et regarda Harry. Il avait l'air de ne pas avoir fermé l'oeil de la nuit, ce qui était compréhensible. Elle-même avait fait d'horribles cauchemars et à présent regrettait amèrement de s'être laissé aller au sommeil. Dès qu'il vit qu'elle était réveillée, il lui sourit faiblement. Elle lui rendit le même sourire, et pensa que si la... disparition de Ron était douloureuse à en mourir, pour Harry cela devait peut-être être pire. Il avait dû abandonner son meilleur ami. Elle savait, elle était sûre qu'il s'en voulait pour cela.

 

Ses pensées durent soudainement interrompues par du bruit provenant du haut. Tous, tendus à l'extrême, sortirent leurs baguettes. Peut-être Voldemort penserait-il à venir les chercher ici ?

 

- Tu crois que c'est Tu-Sais-Qui ? demanda Hermione

 

Après tout, le nom était peut-être encore tabou, malgré le fait qu'ils soient dans Poudlard, dans la Chambre des Secrets.

 

- Je ne pense pas, répondit lentement Harry, mais ils nous cherchent c'est certain. Ils doivent savoir qu'on était encore dans Poudlard.

 

Hermione frissonna à l'idée qu'ils les cherchent, en ce moment-même. Elle n'osait imaginer ce qu'il se passerait si ils réussissaient. Ils souffriraient c'était certain.

 

- Il faudra bien qu'on sorte d'ici un jour, dit-elle

 

- Je sais. Mais j'ai ma cape. Je pourrai sortir et ramener de la nourriture. Ou peut-être pouvons-nous tenter de nous échapper d'ici et préparer un nouveau plan à l'extérieur de Poudlard,dans un endroit où on sera plus en sécurité.

 

- Je ne pense pas que ce soit très prudent. N'oublie pas que Voldemort a placé une alarme à Pré-Au-Lard. Je suis sûre qu'il a pris toutes les dispositions nécessaires pour qu'on ne puisse pas sortir de l'école. On pourra se rendre aux cuisines pour la nourriture et préparer un plan ici.

 

Harry acquiesça, l'air sérieux. Il demanda :

 

- Tu as quelque chose à manger dans ton sac ?

 

- Juste deux barres de céréales et... trois pommes....

 

Elle savait qu'elle ne devait pas se mettre dans un état pareil à cause de pommes, mais ces stupides fruits lui avaient rappelés pourquoi ils étaient au nombre de trois. Et les barres de céréales... Ron avait mangé la sienne un peu avant la bataille. Elle se souvenait l'avoir entendu dire la bouche pleine :

 

- Peut-être que ce sera la dernière barre, ou même la dernière nourriture que je mangerai dans ma vie. Autant en profiter maintenant.

 

A ce souvenir, ses yeux se remplirent de larmes sans qu'elle ne puisse s'en empêcher. En moins d'une seconde, Harry fut près d'elle, et l'entoura de ses bras. Elle avait honte. Elle ne devait pas pleurer de nouveau ! Encore moins à cause de barres de céréales ou de pommes ! Elle repoussa doucement Harry et s'essuya les yeux. Prenant une grande inspiration, elle déclara :

 

- Nous devrons aller aux cuisines tôt ou tard. Mais il vaut mieux attendre un peu, le temps que les mangemorts calment leurs recherches.

 

- Tu as raison. Mais peut-être que Winky pourrait nous aider ? Elle travaille dans les cuisines après tout.

 

- Oui mais elle ne viendra pas, répliqua-t-elle, nous ne sommes pas ses maîtres. Mais toi par contre tu es le maître d'un elfe de maison, et bien que cela me répugne de devoir recourir à ce choix...

 

- Nous pourrions appeler Kreattur pour qu'il nous aide, compléta Harry, il pourra se mêler aux autres elfes de Poudlard, ils sont tellement nombreux qu'ils ne remarqueront sans doute pas qu'il y a un elfe en plus.

 

- Sauf si les autres elfes le dénoncent, fit remarquer Hermione, mais ça pourrait marcher.

 

Harry hésita quelques minutes, avant d'appeler :

 

- Kreattur !

 

Rien ne se passa. Harry et Hermione se regardèrent avec inquiétude. Peut-être que l'elfe ne pouvait venir dans Poudlard, ou pire, peut-être s'était-il fait tué ? Cependant, au moment où ces sombres pensées lui traversèrent l'esprit, le concerné apparut.

 

- Le maître a appelé Kreattur ? croassa-t-il

 

- Euh.. oui... en faite... j'aurais besoin que tu nous rapportes de la nourriture s'il-te-plaît. Mais tu ne dois surtout pas te faire remarquer, c'est primordial.

 

L'elfe le fixa de ses yeux globuleux et s'inclina profondément :

 

- Kreattur revient.

 

 

10 minutes plus tard en effet, il était de retour, avec des provisions pleins les bras. Ils se jetèrent presque dessus. Cela faisait tout de même un moment qu'ils n'avaient pas mangé. De la soupe, des sandwichs avec de l'eau était là. Cependant, même après avoir bien mangé, Harry ne se sentait pas mieux. Il s'abstint néanmoins de le montrer et demanda à Hermione :

 

- Tu... tu as une idée de plan ?

 

Elle resta silencieuse, l'air concentrée. Harry n'osa pas la déranger dans ses pensées, et se contenta d'attendre. Après un long moment de silence, elle releva la tête vers lui, l'air dévastée :

 

- Je n'ai aucun plan Harry. Je ne sais pas... du tout comment on va pouvoir s'en sortir cette fois.

 

Il se mordit la lèvre. Hermione avait toujours un plan. Toujours. Peut-être fallait-il attendre un peu avant d'en trouver un ? Mais si même Hermione peinait à trouver quelque chose, il n'osait même pas penser à la suite. Elle éclata d'un rire hystérique :

 

- Peut-être... peut-être qu'on peut rester vivre ici ! Kreattur nous apporterait à manger, nous vivrions dans la Chambre des Secrets, chambre construite par quelqu'un qui déteste les gens comme moi ! On pourrait vivre couper du monde juste ici pendant des années, jusqu'à ce qu'ils nous oublient !

 

Elle pleurait à présent. Harry ne sut quoi faire. Elle était visiblement en pleine crise de panique, d'hystérie... elle craquait, tout simplement. C'était compréhensible. Voldemort semblait avoir gagné, des amis étaient tombés pendant la bataille.... et Nagini était impossible à approcher. Il aurait pu avoir une chance de tuer de satané serpent de malheur pourtant...

 

Alors il attendit. Il attendit que la crise passe. Lorsque ce fut le cas, Hermione tomba à genoux, en larmes. Les yeux larmoyants, Harry s'approcha et prit Hermione dans ses bras. Elle hoqueta :

 

- Je suis désolée... vraiment Harry, je le suis... J'essaie, je te le jure de... de... ne pas....

 

- Chuuut, l'interrompit-il, tu n'as pas à faire ça, ne t'en fait pas. Tout ira bien. Tout ira bien, je te le promets.

 

Peut-être était-ce un mensonge, mais il refusait de croire qu'il n'y avait aucun moyen pour venger Ron !

 

 

Tandis qu'elle pleurait dans ses bras, Harry vit soudain une ombre. Il se tendit au maximum, mais ne se dégagea pas de l'étreinte. Ce n'était pas une ombre de personne non. C'était plutôt comme une espèce de boule noire...entièrement noire. Frissonnant, il serra Hermione plus fortement.

Note de fin de chapitre :

Et voilouuuuuuuu! Alors vos avis? Dois-je continuer? Est-ce que vous êtes content d'avoir la suite? Est-ce que vous pensez que ça commence " bien"? Alors comme on le remarque, l'histoire va être plus dramatique que la première, mais je resterai un peu dans le style de ma première évidemment ;)

Et pour les nouveaux s'il y en a, avez-vous aimé ce premier chapitre?

Donc pour que ce soit gravé à jamais: Le premier chapitre de cette fic a été postée le 09/10/2012 u_u

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.