S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


Quand la vie renaîtra par Bloo

[5 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Les personnages appartiennent à J.K Rowling.

L'histoire se passe en juin 2031.
Note de chapitre:

Il y aura douze chapitres en tout, qui feront tous 500 mots exactement. Pourquoi 500 mots, je ne sais pas. Peut-être parce que ça représente déjà un réel effort pour moi d'écrire ces 500 mots pour chaque personnage. Il aurait mérité des romans et des romans, pourtant. Pour l'instant, je me contenterais de ceci.

Je ne sais pas du tout ce que peut bien valoir cette histoire, si vous allez l'aimer ou pas, et je ne sais pas du tout si je vais poster des nouveaux chapitres régulièrement, je n'en ai écrit qu'un et il m'a déjà fallu trois semaines pour mettre des mots là-dessus. J'en sais rien. Je sais juste que je la finirai un jour. Est-ce qu'elle sera digne de Papi, ça, j'en suis moins sûre. Mais je vais essayer en tout cas.

Et j’enfile. Et je serre. Et je lace. Et je m’habille, devant le miroir, las.

Et surtout, j’essaye de pleurer, de pleurer autant que je le peux. Je ne suis pas encore maquillée, alors autant en profiter. Et puis, je ne veux pas pleurer tout à l’heure. Qui serais-je donc, pour pleurer lors d’un tel évènement. Pour pleurer à son enterrement. Ce n’est pas comme si j’étais l’une de ses plus vieilles connaissances. Ce n’est pas comme si je le connaissais depuis toujours ou du moins depuis suffisamment longtemps pour l’avoir connu du temps où il risquait sa vie pour combattre le Mal. Ce n’est pas comme si j’étais sa femme.

Et pourtant, je porte le nom de sa femme. Je porte le nom de celle qui le connait depuis le plus longtemps, quand moi-même je ne suis rien, personne, juste la dernière des Weasley. Juste la petite, la mignonne, la gentille Molly. Molly II, comme disent certains. Certains qui ne se rendent pas compte à quel point ce « surnom » m’horripile, me blesse, me retourne le cœur. Je ne veux pas être la deuxième, celle qui passe après, celle sur qui tout repose. Je ne veux pas m’appeler Molly, quand l’autre Molly, la première Molly, a été sa femme. La femme de mon grand-père. Celui qui vient de mourir.

Et les voilà les larmes salées, les larmes un peu amères, parce que grand-père s’en est allé et qu’il ne pourra plus jamais revenir. Parce que Molly, la première Molly, alors qu’elle montait dans sa chambre pour lui apporter la théière, a finalement dû refermer ses paupières. Parce qu’on frappe contre ma porte pour m’emmener vers la chambre mortuaire. Parce que moi, je ne suis pas prête, non, pas prête du tout, à dire au revoir à mon grand-père. Mon grand-père, héros de guerre. Ce héros que je n’ai finalement pas eu le temps de connaître, parce que j’entre tout juste dans l’âge adulte et que jusqu’à présent, les sujets sérieux, ce n’était pas pour moi.

Papa est entré, il me sert la main et moi, j’ai envie de serrer la sienne mais je n’y arrive pas. Pourtant, sa peine doit être pire encore que la mienne, pour lui qui perd un père. Mais c’est moi qui pleure contre son épaule, c’est moi qui craque parce que voilà, je suis la dernière des Weasley, je suis la plus jeune, alors pour une fois, je peux bien profiter de ce statut de fragile petite dernière qui tant de fois m’a irrité et qui aujourd’hui ne peut que m’apaiser.

Quand on ressort de la salle de bain, il n’y a plus la moindre larme sur mon visage. Je n’ai jamais su pleurer pour les choses vraiment importantes devant les autres. Les choses insignifiantes, oui. Le reste, non. Papa est le seul avec qui je m’autorise cette proximité. Pourtant, qu’est-ce que j’aimerais crier, crier au monde entier la douleur qui me ronge.

Peut-être vais-je pouvoir le faire après tout. Victoire est arrivée.

Note de fin de chapitre :

Merci d'avoir lu !
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.