S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

112ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 112e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 22 mai à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 13/05/2021 13:15


Sélections du mois


Félicitations à Amnesie, Guette et Wapa qui remportent la Sélection sur Regulus (aka le meilleur personnage de tous les temps) !

Pour juin 2021, place à la troublante Pansy Parkinson. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce personnage en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de mai, suivez les pas d'une Traîtresse-à-son-Sang, la noble et audacieuse Andromeda Black-Tonks. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Très belles lectures à vous !


De L'équipe des Podiums le 02/05/2021 16:39


23ème édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 23e édition des Nuits Insolites se déroulera le SAMEDI 1er MAI à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 24/04/2021 16:26


Sélections du mois


À voter !

Les votes pour le thème de juin 2021 sont ouverts ! Venez choisir entre : Pansy Parkinson, Ordre du Phénix, Moldu, Folie ou Merope Gaunt.

Rendez-vous sur ce topic pour voter jusqu'au 30 avril 2021, 23h59.


De L'équipe des Podiums le 15/04/2021 17:37


111ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 111e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 17 avril à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 09/04/2021 16:31


Sélections du mois


Félicitations à Jalea, SourireSmagiqueS et Roxane-James qui nous ont fait rire aux éclats et qui remportent la Sélection Comédie avec leurs pépites !

Pour mai 2021, c'est au tour d'Andromeda Black-Tonks de briller. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce personnage en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois d'avril, voici le beau, le sombre, le torturé, le noble Regulus Black dans tous ses états. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Très belles lectures à vous !


De L'équipe des Podiums le 07/04/2021 23:36


Clair de Neige par Kiwxi

[11 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Disclaimer : tout est à Jo

Participation à PhotoGynnique

Illustration trouvée dans Take a picture et faite par Saam

Un très grand merci à Dunne et à Annbonny pour leur magnifique correction.
Je suis au chaud, avec ma tasse de thé, dans ce nouveau salon de thé du Chemin de Traverse. Celui ouvert depuis quelques mois, dirigé par une jeune Française. Ces derniers temps je viens ici lorsque j'ai besoin d'être seule, pour réfléchir. Je crois que Drago commence à se douter de quelque chose. Dehors il neige de plus en plus, recouvrant les tables qui ont été oubliés à l'extérieur. Cela fait déjà quelques semaines que les flocons tardaient à revenir depuis leur dernière chute. Voir la neige tomber m'apaise et me rend fébrile à la fois. C'en est perturbant. Mais c'est exactement ces moments-là que j'aime, car je m'y sens plus vivante que jamais. Tout comme dans ces moments, rares et cachés, où divers sentiments explosent en moi.


La neige qui s'accumule sur les pavés et sur les toits me fait penser à elle. A Ginevra Weasley, à ce jour d'hiver où nous nous sommes réellement rencontrées. A ce jour où tout a commencé par hasard, presque en cachette, dès le départ. C'en est devenu un secret. Et le secret de Ginny était au final comme le clair de la neige au beau milieu de la nuit : éclatant de beauté et de mystère englobé d'une obscurité dérangeante. Comment le sais-je, moi Astoria Greengrass ? Car je fais partie de ce lumineux secret mais aussi de cette pénombre étouffante. Comment peuvent-ils l'ignorer ? Comment peuvent-Ils ne pas le remarquer ? Même si nous sommes de bonnes comédiennes, comment ne peuvent-ils pas avoir pu déceler cette mascarade ? A chaque instant, pourtant, je le respire et il me saute aux yeux. Ce secret que Ginny tente lourdement de cacher à tout son entourage et à tous ceux qui pensent si bien la connaître.


Bien évidemment, de mon côté aussi, je ne souhaite pas qu'il soit dévoilé au grand jour. Cela aurait beaucoup trop d'impact sur ma vie, ma réputation, celle de mon fils et celle de ma famille. Le respect et la fierté que notre nom porte ne sont plus ce qu'elles étaient alors, autant éviter de le rabaisser par un scandale pareil ! Non aucune de nous deux ne le souhaite, pour des raisons différentes certes, c'est pour cela qu'il est impératif que Drago ne le découvre. Rien de tout cela. Ce serait trop dangereux. Mais jouer avec le feu tout en le maitrisant l'est tout autant, et c'est ce qui rend tout cela si bon et si jouissif. Elle commence à se rendre véritablement compte que cela ajoute une excitation à l'existence, à la vie insipide que nous menons tous. La plupart des gens n'osent pas, pourtant, mettre un peu de risque dans leur vie. Mais Ginny n'est pas de cette trempe. Bien qu'elle ne fasse que débuter.


Non, au fond, nous sommes toutes les deux pareilles. L'une et l'autre sommes vite ennuyées de la vie que nous menons. Nous avons besoin de mordant, d'incertitudes, de peur et de risques. Et cela Ginny l'a compris rapidement, dès que nous avons commencé quelque chose que beaucoup réprouveraient. Ce qui est attrayant, mais parfois irritant chez elle, c'est la facette de sa personnalité qui se jette corps et âme dans cette aventure tout en culpabilisant sans rien montrer. Car Ginny à cette force qu'elle ignore, ce caractère qui n'aime pas se laisser abattre et les rares fois où c'est le cas, elle ne l'extériorise jamais. Hormis une fois en ma présence. J'en ai encore un frisson au souvenir de son regard. Tel un ouragan dévastateur, on décelait force et frayeur.


Le thé ne me réchauffe plus assez, j'en commande un nouveau. Cette fois-ci non accompagné de l'un de ces fameux gâteaux connus pour donner au sorcier qui les mange la sensation qui lui est propre. J'avais tout à l'heure pris le cupcake Red Velvet, qui a pour effet de réchauffer les membres frigorifiés. J'étais très sceptique, au départ, ne me rappelant que trop bien les objets de la boutique des jumeaux Weasley. C'est Ginny qui m'avait fait découvrir ce salon de thé. Bien Évidemment jamais nous n4y sommes venues ensemble. Elle nous avait pris quelques une de ces sucreries pour accompagner le thé dans notre cachette. On a très vite été lasses de devoir trouver un nouveau lieu infréquenté pour chacun de nos rendez-vous. C'est pourquoi nous nous sommes approprié ce local moldu déserté, qui se trouve non loin du Chaudron Baveur. Cela était ainsi facilement accessible pour nous deux, tout en étant discret et proche du Chemin de Traverse. J'aurais dû y être depuis déjà une dizaine de minutes. Le rendez-vous avait été clairement fixé. C'est bien la première fois que je n'y vais pas. Je n'ai vraiment pas la tête à ça, elle l'aurait vu tout de suite. Et je préférais éviter toutes questions gênantes pour le moment. Je dois réfléchir à comment gérer la situation. Il faut trouver une solution pour éviter que Drago ou toute autre personne ne le découvre. Cela en devient très pressant.


La prochaine fois que je verrai Ginny, ce ne sera pas aussi facile et agréable que la plupart du temps, mais ce sera nécessaire pourtant. Elle a le droit à des explications. Elle comprendra malgré la colère. Oui la rancune sera là un temps, mais ce sera pour le mieux par la suite. Elle sait tout aussi bien que moi que la situation actuelle ne tient qu'à un fil depuis le début, et qu'à tout moment cela peut fondre comme neige au soleil. C'est le risque avec ce genre de secret et c'est ce qui le rend si obnubilant et si addictif. Mais peu de solutions s'offrent à nous : soit nous stoppons net, soit nous continuons de prendre le risque. En fait, cela a toujours été ainsi. On s'est seulement peut-être un peu trop laissé aller. Notre attention s'est amoindrie. Si l'on souhaite poursuivre, il nous faudra être bien plus vigilantes qu'on ne l'a jamais été et voire même espacer nos entrevues.


Cette éventualité lui déplaira énormément, mais peut-être moins que celle de finir dès à présent. Ne serait-ce au fond pas mieux, moins risqué ? Au fond, jusqu'où sommes-nous prêtes à aller ? Jusqu'à quel point ? Quel prix sommes-nous prêtes à payer ? Ces questions tourbillonnent en moi. Quand, tout à coup, je me rends à nouveau compte que dans le flot de mes pensées, j'en ai encore une fois laissé refroidir mon thé. Navrée, j'abandonne ce qu'il en reste et quitte la boutique après avoir payé la totalité de mes consommations. Je flâne dans la rue commerçante au milieu des flocons et des rares sorciers qui ont osé sortir. Après un coup d’œil à l'horloge de Gringotts, je réalise que cela fait désormais presque vingt-cinq minutes que l'heure du rendez-vous est passée. La connaissant, Ginny doit encore s'y trouver. Elle préférerait encore attendre seule, en espérant, plutôt que de rentrer chez elle plus rapidement que prévu et susciter les interrogations de son mari.


Harry Potter. Se douterait-il lui aussi de quelque chose ? Le sujet n'a jamais été abordé jusqu'à présent. A vrai dire, nos familles et entourages respectifs n'ont jamais réellement été évoqués. On évitait plus que tous les sujets tendus jusqu'à présent. Jusqu'à présent. Il était finalement peut-être temps d'en parler. Au fond le problème était sûrement là, dans cette obsession à éviter tous sujets fâcheux. A en oublier d'évoquer sans peur notre plus grand risque, on s'est fourvoyé sans même s'en rendre compte. Il fallait que je lui en parle. C'est peut-être ça, la solution qui pourrait nous sauver, du moins quelque temps. Sous le coup de la révélation, je m'étais arrêtée au milieu de la rue et, sans m'y attarder, je transplane jusqu'à elle, jusqu'à notre sortie de secours. Je ne rebrousse plus chemin devant cette tristesse et cette colère qu'elle doit avoir, suite à mon retard. Non je cours vers ses bras, vers sa force et sa chaleur. Vers notre secret au clair de neige.
Note de fin de chapitre :

J'espère que vous avez apprécié :)
Le salon de thé auquel je fais référence vous pouvez le retrouver et en savoir plus dans ma fanfics Aliénor Collins : L'avide pâtissière
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.