S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Je serai sa vipère par Eni-gwada

[13 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

J'aime écrire sur Peter, en fait.
Mon cher petit Monsieur Labinocle,

C'est à vous que j'écris, car aujourd'hui : j'ose. J'ose vous écrire, cher petit Monsieur Labinocle – à vous et à vous seul, pas à votre journal infâme – parce que je sais que vous ne publierez jamais cette lettre. Vous n'en prendrez pas le risque. Vous êtes trop petit. Qui serait prêt à vous croire, qui penserait que vous n'avez pas falsifié cette lettre pour faire du sensationnel, qui pourrait imaginer que vous n'avez pas l'audace de retourner les hypogriffes dans leur tombe et de salir l'image d'un héros de la première guerre ? Qui sait, peut-être même qu'on croirait que vous faites partie des nôtres. Que vous êtes un Mangemort, vous aussi, et que vous avez l'honneur de servir mon Maître bien-aimé.

Et pourtant, je sais que vous me croirez. De bout en bout, et vous serez persuadé que je suis plus sincère que jamais en écrivant cette lettre. Ce sera votre poison, n'est-ce pas ? Je vous connais – je le pourrais, en tout cas. Cela finira par vous dévorer et vous aurez l'impression que des langues de feu lèchent l'intérieur de votre crâne. Vous connaîtrez un nouveau Severus Rogue, et vous ne pourrez pas le dévoiler au monde entier. Pauvre petit, très petit Monsieur Labinocle... Je sais que je ne cours aucun risque, et j'ose.

J'ai toujours été lui, il a toujours été moi. Nous nous sommes volé nos places à tour de rôle. Dans l'ombre, parce que nous sommes des créatures de la nuit. Parce que nous sommes ignobles, et que nous sommes lâches, et que nous ne savons que frapper dans le dos.

C'est moi qui ai eu des amis. C'est pour moi que l'on se serait battu – que l'on serait mort. Lui a perdu Lily. Il a été humilié, ridiculisé, offensé. Je tenais la baguette, il se retrouvait suspendu dans les airs. J'étais le plus fort. J'étais celui qui avait tout, et il n'avait que son envolée de robe noire.

Il n'a rien dit. Il ne s'est pas plaint. Il a travaillé dans l'ombre, parce qu'il est une créature de la nuit. C'est un rat. Intelligent, fourbe, sournois. Rat, ce ne sera jamais une insulte. Il faut avoir du courage pour accepter d'en être un, alors que les autres sont des cerfs avec des bois majestueux. Non, je suis un rat, c'est là, inscrit au plus profond de ma chair – coulant dans chacune de mes veines – et Severus aussi en est un.

Je les respecte, les rats. J'ai su leurs ambitions et leurs passions, leur détermination et leur égoïsme.

Il a attendu ma chute. Il a attendu ma mort. Il a attendu que je sois seul, qu'il n'y ait plus de Maraudeurs et qu'il n'y ait plus de main droite. Il a repris le pouvoir. Il est devenu moi, il m'a renvoyé derrière la porte, tremblant et fébrile. Il m'a fait devenir le rat, le rat Croûtard, et il a fait disparaître le rat Peter. Scélérat ! Il tient la baguette, il me fait frissonner et il tord à chaque seconde mes entrailles dans ses grands chaudrons d'argent, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de sang, plus de désir, plus d'envie – plus de vie.

Je le hais. Je le hais, ce cher scélérat. Je le hais parce qu'il est devenu moi et que je ne peux plus devenir lui, parce qu'il m'a dépassé et qu'il vole haut avec ses grandes ailes de corneille. Parce qu'il m'a fait disparaître, parce que dans cette maison, dans sa maison, il a pris toute la place. Parce que lorsque le vent souffle, lorsque le parquet craque, que les bûches de la cheminée se recroquevillent, c'est son nom qui est soupiré. Severus.

Vous l'entendez, mon cher petit Monsieur Labinocle ? Ça s'étire en longueur, comme un sifflement menaçant et hypnotisant. Ça se faufile dans vos oreilles et ça martèle votre tympan, ça infiltre votre cerveau avant de prendre les commandes de vos cordes vocales. Severus. Je l'ai répété dix fois pour moi, ce matin. Je l'ai chuchoté, je l'ai modulé et je l'ai crié. Je le partage avec vous, mon cher petit Monsieur Labinocle, mais il ne sera jamais qu'à moi. Severus. Je ne veux posséder que cela.

Et je la vois, la vipère qui se dresse devant moi. Je la vois, et je la laisse s'approcher et m'hypnotiser. J'ai toujours été une proie facile, n'est-ce pas ? La proie idéale de la soif de reconnaissance et du pouvoir, puis des regrets, des si qui reviennent comme un refrain lancinant, de l'envie, du désir, et à nouveau des regrets – c'était moi, bien sûr.

De toute évidence, ce ne sera jamais Severus. Il ne regrettera jamais rien. Il ne se roule pas en boule dans son fauteuil, à se mordre les doigts en se demandant ce qu'il a fait. Il ne ferme pas les yeux de désespoir. Il y aura toujours quelque chose pour le faire avancer, et il n'est pas englué dans les toiles d'araignée.

Que pourrait-il regretter ? Il est le bras droit du Maître. Il est Son meilleur Mangemort, le plus dévoué, le plus fidèle. Il est celui qui m'a ravi ma place. Il est celui dont je dois arracher le masque, dans lequel je dois me couler, me mouler et me décalquer. Severus m'apprendra et je serai la vipère de Severus.

Scélérat ! Je ne veux qu'être toi.

Je te hais et je t'abhorre, et je fais rouler ton nom sur ma langue, et j'embrasse chacune de tes insultes, et j'étreins ton ombre jusqu'à l'étouffer.

Oui, mon cher petit Monsieur Labinocle, aujourd'hui j'ose. J'ose m'avancer derrière la silhouette de Severus, j'ose ne me parler qu'à moi-même, qu'au rat Croûtard et j'écrase le crâne de Pettigrow sous mes bottes. J'ose et je signe, mon cher petit Monsieur Labinocle.

Severussement vôtre,
Peter Pettigrow.
Note de fin de chapitre :

Le "severussement vôtre" ne fait pas partie de mes inventions, mais Dalou28, une revieweuse, signait toujours ainsi, et j'ai eu envie de finir le texte de cette manière. Merci d'avoir lu, en tout cas, et merci à lalaulau pour m'avoir permis de trouver un regain d'inspiration, et à lilimordefaim pour m'avoir bêtaté aussi rapidement. Bien sûr, n'oubliez pas d'aller lire les autres participations !
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.