S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Un cadavre dans la nuit par Selket

[13 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Cette fic est celle dont je suis la plus fière. C'est celle ou j'y ai mis le plus mes tripes. Avec ma toute première fanfiction écrite ce sont mes deux bébés. Celle ou j'ai souffert pour les écrire, ou j'y ai mis mes sentiments...

Merci à ma beta Dark Wave

Je sens le froid parcourir mon corps. Traquant et chassant la moindre source de chaleur. Le sol est si dur, je sens sa froideur dans mon dos. Je suis là, allongée par terre, incapable de me relever.
Des râles d'agonies s'élèvent vers le plafond noir d'encre. Des cris transpercent la moiteur de la pièce. Des sorts s'écrasent sur les murs. Des pas piétinent les dalles. Et moi, je suis là. Étendue au milieu de ce chaos, dans un coin de la grande salle. Personne ne me voit, personne ne prête attention à un énième corps gisant dans la pénombre. Je suis déjà un cadavre à leurs yeux.
La douleur qui parcourait mon corps s'est éteinte sous le froid qui se diffuse lentement dans mes veines. Je sens la mort m'envahir, lentement, sûrement. Je ne sais pas depuis combien de temps, je suis là, couchée, raide comme la mort. Je ne sais pas quel sort m'a touché, mais je suis sûre d'une chose : il me tue.
J'ai envie de crier, de hurler que j'existe encore, que je suis là. D'appeler au secours, mais ma bouche s'ouvre dans un cri muet. Je suis spectatrice de ma propre mort. J'en ai vu beaucoup mourir au cours de cette nuit. Amis et ennemis se confondent dans une danse macabre qui défile devant mes yeux ouverts.
Je vois mes yeux se troubler, je sens mon pouls ralentir, mes mains deviennent si froides que j'ai mal. Mes souvenirs s'obscurcissent, ils semblent s'échapper de mon être et danser devant mes yeux. Je suis trop jeune pour mourir. Je viens juste d'avoir 17 ans, mes études ne sont pas finies. J'avais des projets, des rêves que je ne réaliserais jamais.
Je sens quelque chose de chaud rouler à mes côtés. Je reconnais son visage et ses cheveux blonds. Il était encore plus jeune que moi. Son appareil photo s'est brisé sous l'impact du corps s'écrasant sur les dalles.

Je n'aurai jamais cru la guerre si sale, si horrible. Elle nous enlève ceux qu'on aime, les gens qu'on connaissait. Et tout cela à cause d'un fou pétri d'idées absurdes. La pureté du sang, quelle connerie ! Quand je vois ce que font ces prétendues personnes si nobles et si pur, mon cœur se soulève. Ils ont tellement de sang sur les mains, tout comme moi. Nous sommes tous des monstres, j'ai tué ce soir. Par nécessité, par instinct de survie. Eux le font par conviction parce que nous leur sommes inférieurs, que nos vies ne valent rien. Certains y prennent même du plaisir. C'est ce qui me différencie d'eux, ce pourquoi j'ai tué, mes raisons.

Soudain, une ombre se jette sur moi. Je sens une douleur sans nom dans mon abdomen, en même temps qu'une puanteur agresse mon nez. Des crocs transpercent ma chair, de la salive coule sur mes vêtements. Un regard, enfin, se fixe sur mon corps sans défense, qu'un prédateur dévore. Un sort, une lumière qui fuse dans la nuit me libère de ce monstre autrefois humain. Je rencontre ce regard, elle sait qu'elle ne peut plus rien faire. Ses yeux chocolat se plongent dans les miens déjà vitreux. Elle contemple mon corps sans vie, comme si son esprit refusait d'y croire. Jamais elle ne m'avait aussi longtemps regardé. Mon corps ne ressent plus rien, seul mon flanc m'élance à nouveau. Je me sens lentement partir. Figée dans le froid glaçant mon corps. Emprisonnée dans l'haleine de la mort.
Ma vie lentement s'éteint comme une bougie fondant.
J'étais bien trop jeune. Nous étions tous trop jeunes pour ce combat. Ce fut mon seul et dernier combat. Une dernière pensée envahit mon esprit : l'homme est un loup.
Dans un ultime souffle, j'expire.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.