S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


I - Année tourmentée par amalou

[60 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Voici la toute première fan fiction, j'espère qu'elle vous plaira autant que je me plaît à l'écrire :) 

Déjà merci de le lire puis à bientôt ;)

Note de chapitre:

Donc mon premier chapitre ! Je pense poster les deux premiers pour commencer mais continuer ensuite à un par semaine ! 

Sinon j'aimerai vraiment avoir votre avis pour ce chapitre puisque c'est le tout premier !! Bon je vous laisse lire tranquillement !! 

Chapitre 1 : Explosion

 

 - James !

Je lève la tête. Ma mère m'appelle depuis le deuxième étage alors que je suis au rez de chaussée. 

 - Oui maman ?

 - As-tu finis ton sac ?

 - Euh... Presque !

Son regard se durcit et je me dépêche de monter dans ma chambre pour faire ma valise. 

Je pousse la porte du premier étage pour entrer dans mon refuge. Dans les tons gris et rouges mon grand lit à baldaquins domine la pièce, également rouge et grise. Je me dirige vers la commode noire ouvragée qui appartenait au parrain de mon père. D'ailleurs cette chambre était celle de Papa, le célèbre Auror, Harry Potter, avant qu'il prenne celle du troisième étage avec Maman. 

En fait, Papa m'a dit qu'il avait hérité de cette maison il y a une vingtaine d'années de Sirius Black, son parrain. Je n'ai pas réussi à savoir pourquoi il était mort, Papa refuse d'en parler ; il dit que je suis trop jeune ! Mais je vais avoir 11 ans le 13 août ! 

J'ouvre le premier tiroir et prends quelques tee-shirts et pulls ( on ne sait jamais, même si on est en août il peut faire froid ! ). Je fourre tous mes vêtements dans mon sac. J'en profite pour y ajouter mon livre. 

Après avoir vérifier qu'il ne me manquait rien je descend avec mon bagage que je porte à bout de bras. 

 - Aïe !

Et ben voilà, j'ai glissé et je suis tombé sur les fesses au pied des escaliers. Mon père se précipite dans le hall. 

 - James ! Ça va ?

 - Oui, oui... Je marmonne. 

Je vois qu'il soupire de soulagement. 

 - Mais James tu aurais dû me demander de descendre ton sac !

Je baisse la tête, j'avais voulu le faire seul pour leur montrer que j'étais capable de me débrouiller. Il s'empare de mon bagage et me lance un regard interrogatif. 

 - Qu'est ce que tu as mis dedans pour que ça pèse autant ?

Je n'ose pas lui dire que Le Quidditch à travers les âges se trouve dans mon sac. Je l'avais vu dans la bibliothèque du petit salon, au deuxième étage, et je l'avais pris sans demander...

Je lève les yeux au ciel d'un air, que j'espère innocent. Papa sourit et n'insiste pas. Je souris aussi, il a toujours été compréhensif et il sait toujours ce qu'il doit faire dans quelque situation que ce soit. 

Je me relève et le suit jusqu'au salon. Albus, mon cadet d'un an, est debout près de la table. Ses cheveux bruns lui descendent dans ses yeux verts, comme ceux de notre père et ceux de notre grand mère, Lily Evans. Il se retourne et m'envoie un grand sourire moqueur. 

 - Hey James ! Ça va ?

 - Oui, oui... 

Je détourne les yeux et regarde Lily, ma petite sœur de 8 ans, assise dans le sofa en face de la cheminée. Ses cheveux roux tressés par Maman sont de la même couleur que ses grands yeux, les mêmes que notre mère, Ginny Potter. Je vais m'asseoir près d'elle. Elle tourne la tête et me fait un grimace ironique. 

 - Alors Jamy !! On ne tient pas debout ?

Je lui fais mon air le plus méprisant avant qu'elle n'éclate de rire avec Albus. Je soupire, ils ne vont pas me lâcher avec ça pendant quelques jours là... 

 - Lily !

Elle s'arrête de rigoler quand ma mère l'appelle. 

 - Oui Maman ?

 - Tu as bien pris la brosse noire ?

Elle semble hésiter. 

 - La ronde ?

 - Oui Lily.

Ma mère est exaspérée. 

 - Oui je l'ai.

 - Très bien. 

 - Ma chérie ?

Mon père se lance, on voit qu'il se demande encore si c'est une bonne idée de parler. 

 - Quoi ?! Fait Maman abruptement. 

 - Je pense que l'on peut partir maintenant...

 - Comment ça partir maintenant ?! Tu te moques de moi ?! Et si il nous manque des affaires ?! Rugit ma mère. 

Nous grimaçons en concert, les colères de Ginny Potter sont mémorables et redoutées. Elle continue à crier pendant une dizaine de minutes tout en courant dans la maison pour rassembler toutes les choses dont on pourrait avoir besoin. 

Au bout d'un moment elle arrive dans le salon avec deux sacs qu'elle pose durement au sol et se tourne vers mon père. 

 - Voilà ! On a toutes les affaires ! On peut y aller maintenant !

Papa ne dit rien et s'avance vers la cheminée, prend deux valises au passage et s'engouffre dans celle-ci avec de la poudre de cheminette. Albus le suit ainsi que Lily. 

 - Je ne savais pas que tu aimais lire James. 

Je me tourne vers ma mère. Je grimace. Elle sait que j'ai pris Le Quidditch à travers les âges. 

 - Ça te dérange pas que je l'ai pris sans demander ?

 - Bien sûr que non ! Il est dans la bibliothèque du petit salon, tu peux le prendre quand tu veux !

Je soupire et fais un sourire radieux à Maman qui me le renvoie. Je me retourne et entre dans la cheminée, sac dans la main gauche et poudre de cheminette à droite. Je me place dans le foyer et dis d'une voix forte :

 - 19 Hollow's Wood. 

 

🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹

 

Je me dépêche de sortir lorsque mes pieds touchent les pierres. J'ai bien fait ! Maman est arrivée à peine cinq secondes après moi. Je finis d'enlever la suie déposée sur mon tee-shirt et prends ma valise que j'avais posée. Je vais dans ma chambre et pousse la porte. J'ouvre rapidement mon sac, le vide et me dirige vers celle d'Albus. Il n'y est pas encore, je dépose en vitesse mes affaires et retourne incognito dans ma chambre. Je range nonchalamment mes vêtements dans ma commode. J'entends des bruits de pas dans le couloir, un sourire de conquérant se dessine que mes lèvres. J'attends...

BOOOOOOOOOOOUUUUUMMM

J'éclate de rire. 

 - JAAAAAAAAAAAAAMES !!

Je sors de ma chambre, et vois Albus, furieux, dans le couloir. Je ris encore plus. Sa tête vaut le détour. Franchement. Les cheveux encore plus ébouriffés que d'habitude, son visage couvert de suie, ses vêtements totalement noirs,... Je me plie en deux tellement je rigole. 

 - Al' ? Mais qu'est ce que t'as fait ?

Lily vient d'arriver et fixe mon frère bizarrement avant de me voir, adossé au mur. Elle me regarde, stupéfaite, avant de comprendre. Elle se met à rire aussi. Albus semble encore plus en colère et se met à crier comme jamais. Il hurle qu'il va me tuer, que cette fois-ci c'est la dernière, qu'il me déteste, qu'il ne comprend pas qu'il ait un frère comme moi (je cite "un espèce de dégénèré incapable, immature et imbécile"),...

En fait, j'ai l'habitude. Je l'embête tout le temps, et à chaque fois il crie. Mais là, c'est quand même plus fort que la normale... Peut être que j'ai poussé trop loin ? Pendant que je me pose des questions je n'entends pas Lily qui me dit de retourner dans ma chambre. 

 - JAMES SIRIUS POTTER !

Mes dents se serrent à l'entente de cette voix. 

- Maman ? Je me hasarde, peu sûr de moi. 

- J'exige des explications !

J'hésite. Qu'est ce que je peux lui dire ? Que c'était pour rire ? Elle me tuerai. Que c'était pas fait exprès ? Elle ne me croirai pas et m'assassinerai en me traitant de menteur. Je ne sais vraiment pas quoi faire... 

 - J'attends. 

Son ton dur le ramène brusquement à la réalité. 

 -... 

Bon finalement je vais rien dire. 

 - Et ça veut être à Gryffondor ? Ma mère s'exclame. 

Touché. C'est mon point faible. J'ai peur d'être reparti à Serpentard en fait. Maman le sait et elle joue sur ça. C'est vicieux. Je lui jette un regard mauvais auquel elle répond avec un air blasé qui ne me trompe pas du tout.

 - James, tes farces sont pénibles à la longue d'autant plus que c'est toujours Albus qui est la victime. J'en ai marre ! À partir d'aujourd'hui il t'est interdit de refaire un coup pareil à ton frère ! Me suis-je bien faite comprendre ? 

Je baisse la tête en signe de soumission avant de planter mes yeux dans les siens. 

 - Pour toujours ? Je demande avec un ton pitoyable, qui, je sais, apitoiera ma mère. 

Elle soupire. 

 - Au moins cet été. 

Mon frère la regarde, choqué. Elle se détourne de lui et pose ses yeux marrons sur moi. 

 - Je veux également que tu t'excuses auprès d'Albus. 

Je crois ne pas avoir bien entendu. M'excuser ?! Pour une blague ?! C'est pas possible Maman se moque de moi. 

 - Maintenant. 

 - Mais...

 - Il n'y a pas de "mais" qui compte. 

Son visage dur me dissuade de parler davantage. Je me tourne vers Al'. 

 - Excuse-moi. 

Mon frère ouvre la bouche mais ma mère le coupe. 

 - Oh non, James Potter. Tu vas lui présenter des excuses un peu moins... Plates. Dit-elle après une légère hésitation. 

Je déteste quand elle fait ça. 

 - Al', je m'excuse de tout ce que j'ai pu faire et qui ait pu te blesser. 

Mon frère me renvoie un sourire éclatant qui me réchauffe le cœur. Ma mère, quant à elle, hoche rapidement la tête pour montrer son accord. 

 

🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹

 

La porte de ma chambre s'ouvre en fracas et je me retourne, surpris, pour voir qui s'est. 

 - T'as utilisé quoi ?

J'écarquille les yeux pour essayer de comprendre ce que vient de dire Lily alors que celle ci s'assoie lourdement sur mon lit. 

 - La délicatesse tu connais ? Je lui dis. 

Sa grimace me fait sourire. 

 - Qu'est ce que tu as pris pour l'explosion dans la chambre d'Albus ?

Ah d'accord ! Je viens tout juste de saisir. Ma sœur est difficile à suivre parfois. 

 - Des prototypes d'Oncle George. En fait c'est des petites billes noires qui libèrent de la suie quand on marche dessus. Mais le truc génial c'est que tu peux en relier jusqu'à cinq et donc, tu n'as qu'à marcher sur une seule et toutes les autres explosent. 

 - Mais c'est génial ça ! S'exclame-t-elle. Il vient demain on pourra lui en parler ! 

 - Je suis pas sûr que Maman apprécie mais bon... Je grogne. 

 - En plus si on dit ça à Oncle George demain, Maman va le disputer et lui dire de ne plus nous donner des farces...

 - Elle lui a déjà dit mais il continue quand même !

 - James ?

Je me retourne vers la porte où je vois Albus, penaud. 

 - Oui ?

 - Je suis désolé de m'être énervé tout à l'heure. Je le pensais pas...

Mes lèvres s'étirent. 

 - Non Al'. C'est moi qui ait poussé, je sais que tu es sur les nerfs en ce moment. 

Mon frère est angoissé à cause de l'état de santé de notre cousine, Rose, qui a la dragoncelle depuis une semaine. Moi, ça ne m'inquiète pas plus que ça parce que Papa m'a dit qu'on en guérissait quasiment tout le temps aujourd'hui. Il l'a aussi dit à Albus mais il reste tout de même nerveux. C'est vrai qu'il est très proche de Rose Weasley en même temps, la fille d'Oncle Ron et de Tante Hermione. Ils ont le même âge et ont toujours été ensemble depuis qu'ils sont petits. 

 - Je peux te demander un truc ?

 - Euh... Oui vas-y !

 - C'est les explosuies que t'as utilisé ?

 - Oui pourquoi ?

 - Parce qu'Oncle George m'en a aussi donné...

Je sourit franchement en entendant son plan. C'est qu'il n'est pas complètement perdu ! Il sera digne de ses oncles ; Fred et George. Maman me dit souvent que j'ai hérité de leur manie à embêter tout le monde et à faire des farces. Papa rajoute aussi que je lui fais penser à son père et ses amis qui bravaient les interdits pour faire ce qu'ils voulaient. Ce qui consistait les trois quarts du temps à faire des bêtises. 

Je suis fier de leur ressembler et je suis aussi fier d'être le fils d'Harry Potter, Auror reconnu pour ses talents, ainsi que de Ginny Weasley-Potter, grande joueuse de Quidditch maintenant chroniqueuse sportive.  

 - Ce soir ? Finit Al'. 

Le cri d'enthousiasme de Lily me vrilla les oreilles. Je soupire. La discrétion et elle ça fait deux... Voir plus...

On peaufine les derniers éléments de notre stratégie quand Papa entre doucement. Heureusement qu'Al' nous a fait un signe pour qu'on se taise ! Je me tourne vers mon père et lui fais un grand sourire. 

 - Oui Papa ?

 - C'était pour voir si tout le monde était en vie !

 - Pfff... 

Je lève les yeux aux ciel. C'est vrai qu'on se dispute souvent tous les trois mais on est très complice quand même ! 

 - Dis Papa !

 - Oui Lily ?

Je vois Albus qui, comme moi, commence à paniquer. Si Lily fait une gaffe nous sommes morts !

 - Je me disais que tu pourrais peut être nous expliquer pourquoi on a une maison de vacances à Godric's Hollow et pas autre part ?

Mon père fait une tête étrange maintenant. Il semble surpris et angoissé par rapport à la question de Lily. Je me demande ce qu'il se passe. 

 - Pourquoi voudrais-tu que ce soit autre part ?

Il s'est vite repris dis donc. Il affiche un sourire désinvolte comme si cette discussion est normale, presqu'anodine. 

 - Eh bien... Nous on est à Godric's Hollow alors que les Weasley sont tous du côté de Loutry Ste Chaspoule...

 - Parce qu'on trouvait que cette maison correspondait très bien à nos attentes ! Répondit rapidement Papa. Trop rapidement pour que ce soit vrai d'ailleurs... 

Je lui lance un regard d'incompréhension mais il trouva une excuse pour s'éclipser. Très étrange...

Albus et Lily retournent dans leur chambre à quelques minutes d'intervalle et je me remet à ranger mes affaires. La porte se rouvre pour la énième et je lâche, un peu énervé ;

 - Quoi encore ?

 - Je vois que ton amabilité est ton point fort...

Ma mère...

 - Excuse-moi Maman. Je veux juste sortir tranquillement mes vêtements mais il y a tout le temps quelque chose ou quelqu'un qu'y m'y en empêche...

 - Bon et bien si je te dérange je pars. 

Elle s'élance vers l'ouverture. 

 - Non Maman. C'est pas ce que je voulais dire... Je suis désolé. 

 - Ce n'est rien. Alors ?

 - Alors quoi ?

 - Tu sais très bien ce que je veux te dire. 

Oui je sais. Elle arrive toujours à lire en moi comme dans un livre ouvert mais elle veut me faire dire ce qui ne va pas pour "avancer". Je comprend son comportement mais il m'énerve aussi beaucoup. 

 - Non je ne vois. 

Obstination. Toujours. Moi quoi. 

 - Je te connais James. 

Oui bien sûr qu'elle me connaît c'est elle qui m'a faite comme elle se plaît à me le rappeler parfois. 

 - Qu'est ce qui ne va pas ?

Je baisse la tête. 

 - James... 

 - Oui bon... Je ne sais pas trop... Je crois que je stresse un peu à propos de Poudlard. 

Un sourire fend le visage de ma mère. 

 - Tu sais moi aussi j'étais nerveuse avant de rentrer à Poudlard mais ça s'est très bien passé. 

 - Oui mais je n'ai toujours pas reçu ma lettre... Si ça se trouve je suis un Cracmol...

Maman éclate de rire. 

 - C'est pas drôle... Je marmonne. 

 - Mais non James ! Tu n'es pas un Cracmol c'est sûr ! Tu l'as déjà prouvé en faisant de la magie à six ans. 

Elle m'attire dans ses bras et je m'y blottis. C'est réconfortant. Elle passe ses mains dans mes cheveux en essayant de les ordonner. Je l'entend râler. 

 - Digne de leur père... Même cheveux...

Je souris. Je ressemble beaucoup à Papa apparemment. Mes cheveux châtains, plus clairs que les siens, avec quelques reflets cuivrés sont tout aussi ébouriffés et incapables à coiffer. Ils tombent souvent dans mes yeux bleus comme ceux d'Oncle Ron. Je porte aussi des lunettes parce que j'ai hérité de mon père sa vue défaillante. 

Nous continuons à parler de Poudlard et Papa entre dans ma chambre. 

 - Je peux ? Fait-il en désignant mon lit. 

 - Bien sûr ! Je m'exclame. 

Une ride barre son front. Il est soucieux. 

 - Il faut que je te parle de quelque chose mon fils. 

Quand il m'appelle "mon fils" c'est que ce qu'il va me dire est très important.

Ma mère le regarde et semble approuver son choix. 

 - Je crois que c'est le moment. Dit-elle. 

Comment ça c'est le moment ? Le moment pour quoi ? 

Papa ouvre la bouche mais la porte s'ouvre à la volée, dévoilant Lily, ses cheveux roux en bataille. 

 - Qu'est ce qu'il se passe ? S'écrie Maman. 

Elle se tourne vers moi et je hausse les mains pour montrer mon innocence. 

 - C'est la cheminée ! Répond Lily, affolée. 

 - Quoi la cheminée ? Dit calmement mon père en plantant ses yeux verts dans ceux de ma sœur. 

 - Elle a... Comment dire ? Explosée ? 

 - Comment ça "explosée" ?! Crie ma mère, à la limite de l'hystérie. 

 - Bah elle a fait... Boum ? Propose Lily, pas très convaincue. 

J'étouffe mon rire en une quinte de toux. C'est du Lily tout craché ; très terre-à-terre. Mes parents se lèvent et Maman court au salon tandis que Papa s'agenouille au niveau de ma sœur. 

 - Explique moi tout. Ordonne-t-il de sa voix grave et posée. 

 - On était dans le salon avec Al' et puis on a entendu un bruit bizarre qui venait de la cheminée, on s'est rapproché, Al' m'a poussée quand le bruit a augmenté et ça a explosé...

Des larmes commencent à dévaler sur ses joues. 

 - Mais Albus ? Il est où ? Je crie. 

Ses pleurs redoublent. Je me précipite dans le salon en me cognant dans divers meubles et j'arrive dans la pièce. 

La poussière crée un brouillard épais à travers lequel j'ai du mal à discerner Maman. Les sofas sont renversés, la table basse cassée et les tableaux tombés. Des gravats jonchent le sol et ma mère jette quelques sorts. Après une dizaine de secondes la salle est débarrassée de sa poussière brumeuse et les pierres de la cheminée sont écartées pour laisser apercevoir un Albus par terre, inconscient. 

Je me jette sur lui et le secoue dans tous les sens pour qu'il se réveille. Mais ses yeux restent clos. Maman arrive et lui administre une gifle monumentale. Mon frère émerge en se tenant la joue et en grimaçant. Je souris. Il va bien ! Papa entre dans le salon à ce moment là. Il saute presque sur Al' et l'étreint très fort, au vue de la tête de mon petit frère. Lily se campe devant Albus. 

 - Je suis désolée, Al'. J'aurai dû t'aider mais je suis partie... S'excuse-t-elle. 

 - Ce n'est rien ! Au contraire ma chérie tu as bien fait ! S'exclame Maman, outrée que sa fille puisse penser ça. 

 - T'inquiète petite sœur ça va ! De toute façon tu n'aurais pas pu me sortir de là toute seule ! Dit Albus en serrant Lily contre lui. 

 

🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹

 

 - Raconte nous ce qu'il s'est passé. Demande mon père, assis sur un des sofas remis en place. 

 - Eh bien on a entendu comme un sifflement dans le cheminée donc on s'est rapproché avec Lily. Mais quand le bruit a été plus fort je l'ai poussé et il y a eut une explosion...

 - Hum... Semble réfléchir Papa. 

 - C'est tout ? Dis-je. 

Je suis assez curieux et avide d'histoires d'aventure, et celle ci ne l'était pas tellement... Dommage...

 - C'est tout ?! Crie Maman d'une voie aiguë. Tu te demandes si c'est tout ?! Mais James ! Ton frère a faillit mourir ! 

Je réprime mal mon envie de hausser mes yeux au ciel. Le "C'est bon il n'est pas mort !" me brûle la langue. 

Mes parents continuent à discuter avec Albus pendant une dizaine de minutes alors que je me demande ce qu'il s'est passé. 

 

🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹🔹

 

Le dîner est passé plus ou moins rapidement étant donné que Papa est retourné au Ministère pour éclaircir cette histoire d'explosion. Et maintenant Lily et Albus sont dans ma chambre - encore ! - en train de débattre sur ce qui est arrivé cet après-midi. 

 - Je suis persuadé que c'est un accident ! Soutient Al'. 

 - Mais n'importe quoi ! Je te dis que c'est voulu et que quelqu'un a essayé de faire exploser la maison ! Rétorque ma sœur. 

 - Chut ! J'intime. 

Maman ne sait pas que l'on est ici tous les trois. 

 - Si c'était un accident Papa ne serait pas aller au Ministère pour savoir ce qu'il s'est passé ! 

Ils continuent à se disputer mais je pense à ce que voulait me dire Papa quand Lily a débarqué dans ma chambre. Il voulait me parler de quelque chose de très important au souvenir de son attitude. Mais qu'est ce que ça peut bien être ? Je n'ai aucune idée de la réponse mais ça doit être grave puisque Maman pensait que c'était « le bon moment ». Si ça se trouve ils voulaient me dire que quelqu'un de la famille était mort, ou que j'étais adopté, ou bien même que je n'irai pas à Poudlard ! Je commence sérieusement à paniquer là. J'essaie de me raisonner mais rien n'y fait ; plus le temps passe, plus l'inquiétude augmente. En plus Lily et Albus continuent à se chamailler. Ils me tapent sur les nerfs, déjà à rude épreuve, avec leurs disputes. 

 - Dehors. 

 - Hein ?! S'exclame ma sœur. 

 - Pourquoi ? Poursuit Al'. 

 - Parce que vous m'énervez à vous crêper le chignon ! ( une expression moldue de Tante Hermione ). 

 - Mais... 

Mon frère a déjà saisi Lily par la main et l'emmène en dehors de ma chambre. Avant de fermer la porte, il me fait un petit sourire penaud pour s'excuser et me montrer qu'il comprend que j'ai besoin d'être seul même s'il ne sait pas pourquoi. Il est comme ça Albus, toujours à l'écoute des autres et toujours à vous donner de bons conseils ainsi que deviner ce qu'il faut faire dans toutes les situations. 

Je continue à me torturer l'esprit jusqu'à une heure avancée de la nuit avant de m'endormir sur des idées plus farfelues les unes que les autres. 

Note de fin de chapitre :

Voili, voilou ! Alors qu'en avez vous pensé ?

J'espere qu'il vous a plut et que vous attendez la suite ! Puis si vous voulez donner votre avis n'hésitez surtout pas !! Je vous y encourage vivement d'ailleurs ! :P

À bientôt ;)

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.