S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Les premières fois par HRH-LSquirrel

[1 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Pour commencer, JOYEUX NOEL A TOUS !

Il y a un an, nous commençions notre fic Les Runes Comptent Pas Pour Des Prunes, et oui, on sait, ça fait un moment qu'on est pas revenues !  Mais pour nous faire pardonner, et pour vous faire patienter, on a un petit cadeau, juste pour vous !

Non ce n'est pas la suite, ni un épilogue, ni une séquelle, ni rien de tout ça, parce qu'on est pas là pour vous spoiler (non mais vous nous prenez pour qui ?), ni pour clore la fic. Et puis parce qu'à Noël on partage toujours les bons souvenirs, aujourd'hui, on vous propose des tranches de vies de nos personnages préférés.

Voici donc pour vous les premières expériences dans la vie réelle de Joyce, Edwin, Hayden, Moira, Lily et bien sûr Seth, un peu plus jeunes, mais surtout plus fougueux que jamais (dans la fleur de l'âge quoi).

Sur ce nous vous laissons à nos personnages, et nous vous souhaitons de joyeuses fêtes !

Affectueusement,
HRH et LS. 

Joyce rencontre Edwin pour la première fois 

Après deux heures de Potions avec les Serdaigle, Joyce était lessivée. Devoir prouver à cet idiot de Connor Sadler qu'il avait tort à propos du temps de refroidissement de la potion de vieillissement l'avait vidé. Si seulement Mr Busby avait accepté de la mettre avec quelqu'un d'autre que ce prétentieux, elle aurait pu travailler en toute tranquillité, sans avoir à jouer sa place de première de la classe à chaque cours. Mais leur professeur voulait visiblement leur apprendre à mettre leurs différents de côté pour travailler en équipe. Et bien c'était peine perdue, Connor convoitait bien trop la place de major de promotion pour laisser Joyce s'immiscer dans son travail.

Cette dernière sortit de la salle en grommelant comme après chaque cours de Potions. Absorbée dans ses pensées meurtrières, elle n'entendit pas les cris et les rires résonner dans le couloir, ni ne vit arriver l'élève qui lui fonça dedans. Ses livres volèrent et vinrent s'écraser sur le sol, tandis que le garçon qui l'avait bousculé lui lançait un rapide "désolé" avant de tourner à l'angle du couloir.

Mais quel malpoli celui-là ! Prendre le temps de l'aider à ramasser ses livres aurait été la moindre des choses. Mais elle connaissait ce garçon. Sa tignasse ébène et ses yeux d'un bleu azur lui étaient familiers. C'était cet idiot de Gryffondor qui s'amusait à faire le pitre dès que l'occasion se présentait. Quel crétin.

Un deuxième garçon, visiblement un ami du crétin, s'arrêta à sa hauteur pour lui lancer un regard navré. Il lui semblait l'avoir déjà vu aussi, mais son souvenir était plus flou. En tout cas, elle n'avait pas besoin de la condescendance d'un quatrième année près à tout pour se faire remarquer. Ce n'était pas parce que monsieur avait cessé les sorts de fixation pour laisser ses cheveux naturellement décoiffés qu'il pouvait la rabaisser. Il avait l'air de sortir du lit en plein après-midi. Non mais vraiment.

Contrairement à ses attentes, le garçon se baissa pour ramasser son livre qui lui avait échappé des mains lorsque l'autre idiot l'avait bousculé. Il lui fourra dans les bras en vitesse lorsque la voix du professeur de Défense Contre les Forces du Mal retenti dans le couloir.

-Moorehead ! Dursley ! Revenez ici tout de suite !

Le garçon lui sourit brièvement avant de partir en courant à la suite du crétin. Joyce ne savait pas ce qu'ils avaient fait à leur professeur, mais lorsqu'elle le vit passer à côté d'elle avec une partie de sa cape complètement brûlée, elle ne put réfréner un petit rire. Elle se reprit très vite en réalisant qu'elle trouvait cela amusant.
Amusant ? Ces garçons étaient des idiots qui ne cherchaient qu'à attirer l'attention. Elle n'allait certainement pas leur faire le plaisir de rire à leurs âneries.

-Non mais je te jure, il y a des jours ou j'ai honte de ma famille, déclara Lily en arrivant aux côtés de son amie.
-De ta famille ?, répondit Joyce avec étonnement. De qui tu veux parler ?
-Eh bien d'Edwin, de qui d'autre ?

Lily la regardait comme si elle était la dernière des idiotes.

-Qui est Edwin ?
-Et bien, mon cousin !
-Mais aucun d'eux ne s'appelle Potter, se défendit Joyce.
-Tu es vraiment très maligne en général, mais là vraiment, tu me déçois beaucoup, rétorqua Lily en levant les yeux au ciel. Edwin est mon cousin issu-de-germain, donc nous n'avons pas le même nom de famille.
-Ah oui, ça paraît logique...

Les deux amies reprirent le chemin de leur prochain cours en silence, le temps que Joyce digère l'information. Elle avait horreur d'avoir tort. Lily finit par briser le silence :

-Allez Joyce, fait pas cette tête, tu pouvais pas savoir que c'était mon cousin.

C'était vrai. Ceci dit, elle aurait dû se douter que ce garçon était de la famille de Lily, pour faire des coups pareils, il fallait avoir du sang de Potter ou de Weasley dans les veines. Joyce espérait simplement que le cousin de Lily n'était pas le plus crétin des deux, qui l'avait brusquement poussée sans l'aider à ramasser ses livres. Si c'était le cas, elle perdrait tout espoir d'un jour sauver la famille de Lily.

-Et du coup, demanda-t-elle innocemment, c'était lequel des deux ton cousin ?
-Celui qui a l'air de sortir du lit en pleine après-midi.

Ouf.



Edwin voit Joyce pour la première fois

Un sac de friandises entre eux, les fesses dans la neige et le contour de la bouche plein de sucre, les enfants Dursley semblaient profiter au mieux du mois de Décembre. La sortie à Pré-au-Lard juste avant les vacances de Noël était synonyme de rituel pour Anémone et Edwin. Ils faisaient leurs courses ensemble, et dépensaient ce qu'il restait de leur argent de poche dans des bonbons avant d'aller s'asseoir au pied de la colline où trône la cabane Hurlante. Là, ils dégustaient leur festin. C'est la troisième année qu'Edwin était à Poudlard, et aussi la troisième fois qu'ils faisaient leur réunion post-achats de Noël. Et Edwin pensait pouvoir dire que maintenant, c'était une tradition. Ca lui plaisait. Les traditions avaient quelque chose de réconfortant en ce qu'elles avaient de familier.

-Tu as gardé un ou deux gallions dans ta bourse quand même?, s'assura Anémone la bouche pleine. Au cas où..
-Oui oui, t'inquiète. Je compte m'acheter à manger dans le train de toute façon.
-C'est bien, il faut toujours garder un petit quelque chose pour la nourriture dans la vie Edwin.

Edwin acquiesça, amusé par la façon dont sa grande sœur aimait croire qu'elle était devenue sage et de bon conseil, depuis qu'elle était entrée en sixième année. Alors qu'honnêtement, elle restait un danger public à elle toute seule.
Ils se mirent à parler distraitement de si oui ou non ils avaient eu tort de faire un cadeau sorcier à leur père cette année-là quand Anémone s'arrêta brusquement au milieu de sa phrase.

-Oh mon dieu Ed, est-ce que j'ai l'air présentable ?
-Euh quoi ?
-Ma tête, ça va ? C'est potable ?

Elle avait un air un peu affolée pour tout dire, mais sinon rien de dramatique.

-Euh, tu as un peu de sucre au coin des lèvres.
-Oh bon sang…

Elle s'essuya du revers de la manche, et Edwin lui demanda ce qui n'allait pas.

-Regarde en direction des Trois Balais, juste à l'entrée.

Edwin suivit les indications de sa sœur et tourna le regard vers le pub. A l'entrée, il pouvait voir deux garçons bruns en pleine discussion, et à côté d'eux une fille blonde dans un grand manteau. Il devina rapidement que les deux garçons étaient frères. L'un était grand et sûrement de l'âge de sa sœur. L'autre devait être en première ou deuxième année. Ils avaient tous deux les cheveux noirs et ils se tenaient de la même façon. La petite blonde était aux côtés du plus jeune des deux. Elle devait sûrement avoir son âge, et sous ses épaisseurs dépassait une écharpe aux couleurs de Poufsouffle. Il trouva qu'elle avait une drôle d'allure, avec son grand manteau qui lui descendait presque jusqu'aux chevilles. Ses petits bras minces étaient fourrés dans ses poches, elles aussi trop larges. Elle avait le nez dans son écharpe, et se balançait d'un pied sur l'autre. Elle avait l'air un peu intimidé. Ses boucles blondes s'échappaient çà et là de son bonnet. Mais ce qu'Edwin trouva le plus surprenant, ce n'était pas son pardessus trop grand, ou le fait qu'elle paraissait minuscule dessous. Non, Edwin remarqua qu'elle avait des livres plein les poches.
Sa mère était libraire, alors des livres, et surtout des gens fous de lecture, Edwin en avait vu, en treize ans d'existence. Mais des filles qui se baladaient avec trois ou quatre bouquins dans leurs poches, alors ça !

-Tu crois qu'ils nous ont vu ?, demanda Ane à côté de lui. Ou qu'ils vont nous voir ?

A cet instant, le garçon plus âgé croisa le regard de sa sœur et leur adressa un signe de la main, et Edwin, lui, réalisa que c'était sûrement pour ça qu'Anémone était soudainement si inquiète.

-Alors c'est lui le mec avec qui tu veux sortir, lui dit-il.
-Roooh tout de suite les grands mots, râla sa sœur. Non Edwin enfin, je ne veux pas sortir avec Simon Anderson…

Mais elle rougit quand même. Et Edwin se dit que la sixième année ne rendait pas sa sœur plus aguerrie, juste plus compliquée. Et il se mit à penser que les petites avec des livres dans les poches, c'était plus simple, et peut-être aussi un peu plus amusant à observer.



Jessica parle à Hayden pour la première fois

La lisière de la forêt interdite était un endroit qui effrayait la plupart des élèves. C'est en parti pour cette raison qu'Hayden aimait traîner dans les parages. Personne ne venait le déranger quand il décidait de partir pour une balade à l'improviste. Il était sûr de ne tomber sur personne. Le calme et le silence qui régnait dans ce coin du parc était extrêmement reposant. Tous les bruits étranges en provenance de la forêt étaient trop lointains pour l'effrayer.

En continuant de marcher, perdu dans ses pensées, il quitta la lisière de la forêt pour se diriger vers les serres. A défaut de pouvoir s'en occuper, Hayden pouvait toujours observer les plantes à travers les grandes baies vitrées, du moins, quand elles étaient propres. Arrivé au niveau de la serre numéro 3, sa préférée, Hayden s'arrêta net. Il regretta aussitôt d'être venu se ballader dans le parc ce matin-là.

Deux élèves étaient en train de s'embrasser à l'abris des regards indiscrets. Hayden reconnu aussitôt la chevelure blonde de Jessica, la soeur de Joyce. Cependant, il n'arrivait pas à discerner le visage du garçon. Hélas, son problème fut vite réglé lorsque le garçon en question tourna la tête vers lui, à la fois confu et géné lorsqu'il reconnu Hayden. Ce dernier pu alors très clairement voir de qui il s'agissait : Lucas Finnigan, son compagnon de dortoir. Il avait un an de moins que Jessica qui était en cinquième année, et Hayden n'aurait jamais cru le trouver dans une situation pareille.

-Qu'est-ce que tu regardes ?, lui demanda Jessica d'un air hautain.

C'était la première fois que Jessica s'adressait directement à lui. Elle l'avait toujours ignoré jusque là.

-Euh... Rien. J'allais...
-Tu allais partir.
-Oui.

Hayden ne pouvait pas y croire. Comment Jessica pouvait-elle faire ça à sa propre soeur ? Elle devait le savoir pourtant, que Joyce était amoureuse de Lucas. Ce n'était plus un secret pour personne, même pour le concerné, qui n'osait pas lui dire qu'il ne l'aimait pas en retour, mais qui n'avait visiblement aucun remord à aller embrasser sa grande soeur.
Jessica fit un signe de tête à Lucas pour le faire partir, ce qu'il fit sans demander son reste. Il lança un regard désolé à Hayden avant de prenre la fuite. Hayden en resta bouche bée. Jessica remit son uniforme en place, se passa une main dans les cheveux, et s'approcha d'Hayden de sa démarche féline.

-Harry, c'est bien ça ?
-Hayden, la corrigea-t-il.
-Oui cest pareil. Pas un mot à ma soeur, c'est clair ? Tu sais que ça la ferait souffrir, et on veut tout les deux éviter ça, n'est-ce pas ?

La conscience d'Hayden le tiraillait. Devait-il dénoncer Jessica et risquer de blesser sa meilleure amie ? Ou vallait-il mieux que personne ne sache rien et que Joyce continue d'espérer ? Le choix aurait du être vite fait. Cependant, Hayden gardait l'espoir qu'un jour Jessica pourrait changer. Hors, si ce jour devait arriver, Joyce ne voudrait pas lui donner une chance si elle apprenait ce que Jessica avait fait.
Hayden inspira une grande bouffée d'air frais avant de répondre à Jessica dans un souffle :

-Oui.
-Parfait. Tu es un amour. Maintenant fout le camp.

Rongé par la culpabilité, Hayden obéis. Et malgré tout l'amour qu'il portait à Joyce, il ne lui dit rien. Il força simplement Lucas à lui avouer qu'il ne l'aimait que comme une amie. Et c'était peut-être mieux comme ça.



Moira se dispute avec Seth pour la première fois

Si vous lui demandez, Moira vous dira qu'elle ne se souvient pas d'une époque où elle ne se disputait pas avec Seth Moorehead. Et contrairement à la plupart du temps, elle n'exagère pas.

Le jour de sa rentrée en Première Année, Moira était parti confiante. Mais voilà, après avoir fouillé tout le train pour un compartiment vide, sans grand succès, sa plus belle écharpe et ses robes toutes neuves ne suffisaient plus à la rassurer.

Ainsi, quand enfin elle en avait trouvé un où seuls deux élèves étaient déjà assis, elle avait soufflé un bon coup. Elle allait peut-être enfin pouvoir se poser.
A l'intérieur, une jeune fille plus âgée se relevait et s'apprêtait à partir, apparemment. Elle était brune et lui paraissait très grande. Quoi que Moira avait sûrement seulement cette impression parce qu'elle mesurait 1m45.

Quoi qu'il en soit, la jeune fille, dont la cravate était rouge et or, parlait à un garçon aux cheveux couleur miel qui ne portait lui, aucune cravate ni écharpe. Cela allégea le cœur de la Moira de onze ans. Quand on est en première année, on est tous dans le même pétrin non? C'est ce que semblait penser la fille brune également, parce qu'en sortant, elle dit gaiement au Premier Année ;

-Tu vas voir Ed, ça va aller. Tiens regarde, en voilà déjà d'autres qui sont comme toi.  

D'autres? Moira jeta un coup d'œil hors de la cabine qu'elle observait depuis le couloir, et remarqua un autre garçon, lui aussi sans cravate, qui se trouvait à l'opposé d'elle, de l'autre côté de l'entrée du compartiment. Il avait des cheveux très bruns, des yeux bleus électriques et un air beaucoup trop assuré au visage. La grande brune se faufila entre eux, et envoya un "On se voit plus tard, fréro" à ce qui devait donc être son petit frère.
L'instant d'après, l'inconnu du couloir la fusillait du regard.

-Je te préviens, c'est mon compartiment.

Elle fronça les sourcils, agacée par son ton sans appel. Elle lâcha ses affaires puis croisa les bras sur sa poitrine.

-J'étais là en premier.
-Oui, mais je l'ai dit en premier, donc bats les pattes, petite.
-Ne m'appelle pas petite !, fulmina-t-elle soudain.

Elle détestait vraiment que tout le monde remarque constamment à quel point elle était minuscule.

-Parce que t'es pas petite peut-être ?
-Ok, je suis petite, mais ça n'empêche que je peux faire ça !

Elle prit ses affaires, ouvrit les portes du compartiment et bloqua l'entrée avec sa valise et sa cage. Le petit frère aux cheveux châtains, à l'intérieur, semblait surpris par la scène qui se déroulait devant lui. Et Moira se sentait un peu bête; ce n'est pas exactement la première impression qu'elle voulait donner.
L'inconnu aux yeux bleus, en face d'elle, haussa les sourcils, et l'air toujours aussi fier, répliqua :

-Oui mais parce que tu es petite, tu ne peux pas faire ça.

La seconde d'après, il était en train de sauter par-dessus ses affaires, ramenant les valises de son côté, et il la laissait en plan dans le couloir. Dans sa tête elle le renomma Kidnappeur d'Affaires.

-Rends-moi mes affaires, gros naze!
-Excuse-moi, dit-il d’un air goguenard à travers la vitre. Je t'entends pas depuis l'in-té-rieur.

Elle vit que Petit Frère Cheveux Châtains esquissait un mouvement pour se lever, mais se faisait bloquer le passage par Kidnappeur d'Affaires. Elle se dit que c'était vraiment trop un gros naze. Et qu'elle n'avait décidemment pas de veine avec ce train.
Quand Petit Frère Cheveux Châtains ouvrit finalement lui-même une des portes, il lui dit, d'une voix résolument calme pour quelqu'un dont le compartiment venait d'être envahi par un babouin ;

-Vous savez… Vous pouvez aussi venir tous les deux… Enfin- je- c'est-… C'est une idée, je sais pas.

Elle esquissa un sourire, puis entra de manière confiante dans le compartiment, adressant un regard supérieur à Kidnappeur d'Affaires. Il plissa les lèvres, puis croisa les bras sur sa poitrine.

-Bon, ok, mais je te préviens, tu t'assois pas sur ma banquette, petite.
-Oh pardon, Monsieur est précieux avec les banquettes?
-Seulement quand des petites tapent l'incruste. Et surtout quand elles ont un accent incompréhensible.

Le fameux problème de l'accent écossais pensa-t-elle. Mais elle choisit de s'installer au lieu de s'engager dans ce débat. Elle leva les yeux au ciel, puis s'assit confortablement à côté de Petit Frère Cheveux Châtains.

-Sinon, je m'appelle Moira Knight, lui intima-t-elle.

Il sourit timidement et lui serra la main.

-Edwin Dursley.
-Ravie de te rencontrer.

Il lui sourit puis se tourna vers Kidnappeur d'Affaires (elle avait aussi commencé à l'appeler Précieux Des Banquettes), et il se présenta sous le nom de Seth Moorehead. Elle se dit alors qu'elle était bien contente de n'avoir à partager qu'une cabine de train avec cet imbécile.

Si seulement elle avait su.



Lily voit Neil différemment pour la première fois

La Grande Salle se vida aussi vite qu'elle s'était remplie. Les élèves partaient par petits groupes pour leurs cours, certains plus rapides que les autres en fonction du professeur qui les attendait. Absorbés dans leur conversation, Joyce et Hayden avaient commencé à distancer Lily et Neil qui discutaient tranquillement à l'arrière, en trainant des pieds pour ne pas arriver trop vite en cours de Sortilèges.

-J'aurais préféré étudier un sort plus amusant que le sortilège de déshydratation, c'est tout, se plaignait Lily.
-Dis-toi que si un jour, tu as très envie d'un fruit sec, tu seras bien contente d'avoir appris ce sortilège.

Le torse de Neil se gonfla de fierté lorsque Lily se mit à rire de sa blague. Il avait le don de trouver les mots pour dédramatiser une situation comme celle-ci, et pour faire rire Lily par la même occasion. Il adorait quand elle se mettait à rougir pour un rien, ses taches de rousseur ressortaient sur ses pommettes.

-Eh frangin, attend une seconde !

Lily se retourna pour voir arriver Owen et Mark, les deux frères ainés de Neil. C'était la première fois que Lily les voyait parler à leurs plus jeune frère. Mark s'avança le premier pour ébouriffer les cheveux de Neil.

-Alors l'Alien, t'a trouvé une petite copine ? Qui aurait cru qu'une nana mignonne comme ça puisse s'intéresser à toi ?
-Il doit lui faire ses devoirs, je vois pas d'autres solutions, ajouta Owen d'un air méprisant. Avec une tronche comme la sienne, on se demande s'il n'a pas été adopté.

Mark se mit à rire bruyamment à la blague de son ainé avant de taper dans la main qu'il lui tendait. Ils ne s'attardèrent pas plus longtemps. Une fois qu'ils eurent déversé leur flot de méchancetés, ils partirent en vitesse, fiers de leur petit effet. Lily faillit les suivre pour leur coller une bonne raclée, mais Neil la retint par le bras en lui souriant.

-Laisse tomber Lily, ils n'en valent pas la peine.
-Mais tu n'as pas envie de leur faire payer ?, s'écria Lily, folle de rage.
-Si, mais pas en les frappant.
-Et pourquoi ça ?
-Parce que la violence ne résout rien.
-Ah non, tu ne peux pas dire ça, la violence ça a du bon de temps en temps.
-Ce que j'essaie de t'expliquer Lily, c'est qu'il y a d'autres moyens de se battre contre l'oppression.
-Et lesquels ?
-La victoire de l'esprit sur la force par exemple.

Lily ne comprenait pas tout ce qu'il disait. Parfois, du haut de ses treize ans, Neil parlait comme un vieux sage, ce qui avait le don de la perdre. Pour s'expliquer, il ouvrit son sac et en sortit deux parchemins.

-Tu vois ce devoir que l'on avait à rendre pour la semaine dernière ?, demanda-t-il en dépliant le premier parchemin. Je sais que Mark a rendu le même il y a deux ans, sauf qu'il a eu un Troll. J'ai obtenu un Effort Exceptionnel.

Il rangea le premier parchemin et lui montra le deuxième.

-Quant à cette rédaction en Histoire de la Magie, j'ai retrouvé celle d'Owen cet été. Il a obtenu un Acceptable, moi j'ai eu un Optimal.

Il sourit à Lily qui semblait abasourdi par les propos qu'il tenait. Elle n'aurait jamais cru Neil si mature, si sûr de ce qu'il faisait. Il rangea les deux parchemins dans son sac puis se tourna vers son amie, un petit sourire gêné au coin des lèvres.

-Et puis, ajouta-t-il sur le ton de la confidence, il y a autre chose que j'ai, et qu'ils n'auront jamais.
-Qu'est-ce que c'est ?
-Eh bien... Toi.

Un petit sourire timide vint naitre sur les lèvres de Lily, suite à quoi elle se mit à rire doucement en attrapant le bras de Neil pour rattraper leurs amis qui étaient déjà bien loin devant eux.

Ce n'est que quelques années plus tard, quand Lily y repensa avec plus d'attention, qu'elle se rendit compte que c'est ce moment précis qui avait déclenché quelque chose en elle. Elle n'avait jamais vraiment réalisé que quand Neil lui avait dit ça, il était déjà amoureux d'elle, et elle ne s'était jamais rendu compte qu'à ce moment-là, elle tombait amoureuse de lui elle aussi. C'est ce jour-là qu'elle avait vu Neil différemment pour la première fois.



Seth drague pour la première fois

L’été entre sa première et deuxième année, Seth Moorehead entreprit une expédition inédite. Un truc qui n'était pas vraiment la priorité des autres gens de son âge, pendant les vacances. Mais voilà, ses parents avaient toujours assuré qu'il était précoce, et pour une fois, il ne pouvait qu'approuver.

Tout avait commencé quand il avait passé une après-midi avec son ami Edwin chez ses cousins les Potter. Pendant les vacances d'été, les enfants issus de la famille Potter/Weasley et compagnie se réunissent, souvent pour des raisons pratiques. Il était plus simple de les avoir ensemble dans un même endroit pendant que leurs parents travaillaient. Et comme Seth était ami avec Edwin, et qu'Edwin était le cousin issu-de-germain des enfants Potter, il s'était retrouvé au milieu de leur fratrie géante. Il était un tantinet impressionné, il faut le dire, -c'est quand même les Potter, mince- mais surtout il en était ressorti avec ce qu'il pensait être la révélation de sa vie.
Non sans blague, plus tard, il en parlerait même comme le commencement d'une ère.

Etaient réunis ce jour-là en compagnie de Seth et Edwin un petit nombre de cousins. En les comptant tous, on pouvait dire qu'il s'agissait d'un bon paquet de pré-ados. Et bien sûr, ils ne pouvaient pas rester sans surveillance. Quoi de mieux pour régler ce problème, avaient donc pensé les parents Potter, que l'aînée de la famille Weasley?
Son nom tenait en deux syllabes et demi, et signait tout le dilemme de Seth Moorehead; Victoire.

Elle était blonde, et belle, avec une forte personnalité, et Edwin avait même prétendu qu'elle avait du sang de vélane dans les veines, mais il avait pensé que son ami se fichait de lui -même si d’un point de vue physique seulement, il aurait pu y croire-.
Alors en quoi était-ce un problème ? Et bien tout d'abord Victoire jouait pour lui les baby-sitters, ce jour-là. Ce qui ne lui donnait pas exactement un rôle cool, dans l'histoire. Il était beaucoup plus jeune qu'elle. Même en prenant son meilleur air détaché, il aurait eu du mal à attirer son attention. Ensuite, le deuxième obstacle entre Victoire Weasley-Delacour et lui s'appelait Teddy.

Un gars avec les cheveux bleus, plus vieux et plus charismatique, pour qui la plupart des Potter vouaient une adoration totale, et Merlin lui-même se demandait pourquoi !

-Il faut que j'arrive à rivaliser.

Le constat s'était rapidement imposé à lui. Comment se faire remarquer par la blonde autrement? Il fallait qu'il se mette à la hauteur. Et il était Seth Moorehead, Gryffondor de son état. Autrement dit ; il ne reculerait pas devant aucun défi.

-Laisse tomber Seth, l'avait pourtant découragé son meilleur ami. Victoire et Teddy ont commencé à sortir ensemble quand elle était en sixième année. Et ils ont pas l'air d'être au bord de la rupture.
-Ca c'est ce que tu crois. Mais des fois, les couples, ça ne tient qu'à un fil.
-Non mais Seth, je dis pas ça pour être pessimiste ou quoi. Je te dis juste de pas rêver non plus.
-C'est ce qu'on verra.

Et pour la première fois de sa vie, Seth se mit réellement à réfléchir à une manière d'attirer l'attention d'une fille. Il passa en revue tout ce qu'il savait de Victoire Weasley;

1) Elle vendait des glaces sur le Chemin de Traverse le week-end pour se faire de l'argent de poche (il l'avait entendu le dire à Lily)
2) Elle n'aimait pas quand James Potter fourrait son nez dans ses affaires. Déduction possible donc : elle n'aimait pas qu'on joue les fouines avec elle de manière générale.
3) Elle sortait (et, osait-il le dire, aimait) un type avec des cheveux bleus.

Seth étudia ces informations avec rigueur, et commença à élaborer un plan. Il écarta un moment le 2) de la liste, se disant que ce détail se rendrait utile plus tard, lorsqu'il se lancerait avec elle dans une conversation passionnée. Il convint ensuite que le seul moyen pour qu'elle tombe sous son charme était encore qu'il aille la voir sur le Chemin de Traverse le dimanche suivant. Et parce qu'en amour, il faut savoir quoi faire pour allumer la flamme, Seth avait joué son ultime carte.

Ainsi, lorsqu'il alla en centre-ville ce week-end-là, Seth attira tous les regards. Mais ce n’était pas parce qu’il se baladait au bras d’une belle blonde. Non non. C’était plus parce qu’il avait teint ses cheveux… En rouge. Non parce que le bleu, c'était beaucoup trop Serdaigle pour lui.
Dommage que Victoire ne l'aies pas reconnu à cause de sa coiffure. En fait, le seul commentaire qu'il reçu à propos de son nouveau look, fut de la part de Moira.

-Mais t'inquiète, Seth, je t'en veux pas, avait-elle dit d'un ton résolu. L'originalité de toute manière c'est pas vraiment ton truc.
-Pardon ?, s'était-il étonné, ne comprenant pas ce qu'elle voulait dire.

Elle leva les yeux au ciel, puis pris entre deux doigts l'une de ses mèches de cheveux.

-C'est pas grave, je t'autorise à me copier.

C'est alors qu'il réalisa ; elle s'était fait elle-même des mèches rouges dans les cheveux un mois auparavant.
Et c'est ainsi que le premier plan drague de Seth Moorehead se solda d'un double échec : il n'avait pas réussi à séduire la fille, et en plus, maintenant, il ressemblait à Moira Knight.

 

Note de fin de chapitre :

Merci de nous avoir lu, et à la prochaine ! (promis, on s'active pour la suite ! de vrai de vrai)

N'hésitez pas à nous laisser une petite review, ça nous ferait très plaisir ! 


Affectueusement,
HRH et LS. 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.