S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Le récit d'Avalon par cathe

[22 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Voici le premier chapitre de ma fanfiction avec un peu (beaucoup) de retard! Je remercie les trois utilisateurs qui m'ont laissé des reviews, cela m'a fait chaud au coeur (oui, il ne m'en faut pas beaucoup !)
Bonne lecture!

CHAPITRE 1 :

Direction la sortie

 

La vie n’est pas ce long fleuve tranquille que certains se plaisent à décrire. Le chemin est long et fastidieux, souvent injuste mais la vie n’est pas si mauvaise, elle peut être merveilleuse, remplie de petites joies, comme un déjeuner entre amis, ou de plus grandes comme un mariage. La vie est une équation complexe que chacun essaye de résoudre avec ses propres outils, même si  tous finissent à la même conclusion, inévitablement : la mort. Dangereuse, entraînante et puissante, la plupart d’entre nous en avons peur. Pour certains, elle est une libération. Pour moi, c’est quelque chose de flou qui me semble être un souci d’adulte, quelque chose à laquelle je ne veux pas réfléchir.

Je m’appelle Arya Black et j’ai 16 ans. Ma vie n’est pas idéale mais elle n’est pas non plus atroce. Certes, mon école est dangereuse et on est jamais sûr d’en sortir vivant, surtout avec mon insolence. Mais vu les 5 années que j’ai passé ici, il semble que je sois presque acceptée. Mon pays natal est l’Angleterre où se trouve mon orphelinat, que je n’aime pas du tout. La directrice est surnommée « le dragon » et la seule surveillante digne d’intérêt est Sarah. Enfin, revenons à mon statut de sorcière. Je ne suis pas scolarisée à Poudlard, et je ne sais pas pourquoi. C’est ma plus grande frustration, mais apparemment, seul Dumrstrang voulait de moi. D’accord, d’accord, je suis légèrement amère mais que voulez-vous... Bref, je parle donc deux langues : l’anglais et le bulgare. Je suis un bonne élève malgré mon comportement explosif. Les Doloris n’y font rien et les tortures inventées pour moi, ne le sont pas non plus. Oui, je sais, je suis de nouveau amère.

-Black, tu dors ?

Je me retourne vers mon interlocuteur. Le genre de gars que je n’aime pas, même si par malheur j’ai couché avec lui (la plus grande erreur de ma vie et pourtant il y en a eu).

-Black !!!

-Tais-toi Crâne, tu m’agaces...

-Comment ça, je t’agace hein ? Moi, le meilleur...

Je soupire, relève la tête de mes bras et me détourne de ma grande philosophie sur la vie.

-Crâne, ta gueule !

Je n’aime pas dire des injures mais je déteste encore plus les prétentieux.

-Black, t’es qu’une… Une...

Le pauvre, il ne trouve pas les mots... Je souris et lui s’énerve encore plus. Jusqu’à ce qu’il sorte sa baguette. Aussitôt, je me relève et sors la mienne.

-Crâne, un jour comprendras-tu la leçon ?

Mais, ce qu’il fait est totalement déloyal. Il se jette sur moi et me met une jolie droite. Je reste soufflée par le choc et le fait qu’il ose. Je le vois reculer, un sourire satisfait sur son visage 

-T’aurais jamais dû faire ça...

Je me jette sur lui, et lui assène coup de poing sur coup de poing... Si au début il arrive à les contrer, mon endurance et la rage qui m’habitent ont rapidement le dessus. Son visage est rapidement en sang, nous tombons par terre mais je continue à frapper. Je n’arrive pas à me contrôler, j’entends des voix, des exclamations et je sens qu’on me tire vers l’arrière mais je veux continuer à frapper. Je me débats, mais des mains plus nombreuses se joignent aux autres et soudain, un « stupefix » retenti. C’est le noir.

Lorsque je me réveille, je suis dans un lit blanc et il fait plus froid que d’habitude. On a retiré mes fourrures et aucun feu n’est allumé. Normal, c’est Durmstrang. J’ai mal à la tête et je ne me rappelle plus très bien pourquoi je suis ici. La bagarre avec Crâne, l’envie de sang en moi et le sortilège de « stupefix ». J’ai encore perdu le contrôle, cette soif de sang qui m’habite m’effraie, je n’ai aucun contrôle sur elle. A tel point que je me suis vue surnommée ici : « La déesse rouge ».

-Black, le directeur vous attend.

Je n’avais pas vu le directeur adjoint, qui ne m’accorde pas un regard. Il est déjà passé au lit suivant. Je prends mon souffle et attrape mes fourrures qui sont posées près de mon lit. Je connais le directeur et je sais qu’il ne faut pas le faire attendre. Lorsque je frappe à sa porte, j’ai une boule au ventre et une sérieuse envie de fuir.

-Entrez.

Je déglutis et entre doucement.

-Monsieur le directeur.

-Asseyez-vous Miss Black.

Je suis stupéfaite, il n’a jamais agis comme cela. Cela sent le piège mais je suis fatiguée alors j’attrape une chaise et je m’assois.

-Il semblerait que pour une fois, vous vous soyez attaquée à la mauvaise personne Miss Black. Mr Crâne est l’un des fils d’une longue lignée de sorciers en Bulgarie et ses parents ne sont pas heureux du tout. Ils considèrent ce que vous lui avez affligé comme un déshonneur...

-Mais...

Je ne peux continuer lorsque je vois sa main s’approcher de sa baguette et je ne dis rien.

-Ils avaient réclamé votre mort en dédommagement.

Je pâlis brusquement.

-Mais, comme la communauté internationale des écoles magiques n’approuverait pas, je leur ai fait comprendre que vous n’étiez pas d’ici, et par conséquent vous ne connaissiez pas les us et coutumes.

-Je vous remercie vraiment Monsieur  le directeur, il ne...

-Ce que j’essaye de vous dire, c’est que vous êtes renvoyée Miss Black, définitivement. L’Institut Durmtrang ne veut plus de vous.

Ma bouche s’ouvre et forme un rond parfait. Je suis... Pétrifiée. 

-Mais... Mais...

-Votre baguette ne sera brisée que si vous ne trouvez pas d’école avant la fin de l’été. Vous recevrez le résultat de vos Buses par hibou comme les autres. Vos valises devront être prêtes dans une heure. Je vous attends ici et dépêchez-vous.

Je me lève, prête à rétorquer mais sa main, trop près de sa baguette encore une fois, me décourage. Je sors rageusement du bureau et me dirige vers le dortoir des sixièmes années. Je me sens mal, des milliers d’émotions se bousculent en moi et je ne sais laquelle choisir. Il est vrai, je n’aime pas Durmustrang, je n’ai aucun ami et je n’en cherche pas mais... Elle m’a accueillie alors que j’avais besoin de savoir qui j’étais. Lorsque j’entre dans le dortoir et que j’enfile des vêtements moldus tout en rangeant ma valise à coup de baguette, une fille plus téméraire que les autres s’exclame :

-Alors Black, enfin virée ?

-Petreficulus Totalus.

Je ne me retourne pas, mais lorsque j’entends un gros boum, j’esquisse un sourire. Cette fille partage mon dortoir depuis 5 ans mais je suis incapable de me rappeler son nom. Je suis toujours autant stupéfaite et je n’arrive pas à croire que je vais définitivement quitter Durmustrang. Lorsque j’atteins le bureau du directeur, celui-ci m’attend déjà.

-Bien, Miss Black vous êtes à l’heure.

-Toujours Monsieur le directeur.

-Votre orphelinat a été prévenu. Vous avez été une excellente élève et un sujet d’étude très intéressant, mais il est temps de se quitter.

-Un sujet d’étude ? Je m’exclame outrée.

-Miss Black, méfiez-vous de l’élite. 

Mes yeux deviennent des soucoupes mais je reprends contenance et me recompose un visage de marbre.

-Je sais tout Miss Black, de ce qui se passe dans cette école, ne l’oubliez pas. L’élite est aussi présente en Angleterre.

-Monsieur le directeur, j’ai été formée, ne l’oubliez pas. Quant à votre Legilimancie elle est médiocre.Dois-je vous rappeler que je pratique également l'Occlumancie ?

Je le vois esquisser un sourire et soudain je ressens une douleur dans tout mon corps. Des milliers d’aiguilles picotent celui-ci et un feu intérieur me dévore. Je ne crie pas et ne pleure pas, ma figure a gardé cette expression  de marbre. Après tout, j’ai été formée par l’élite. Tout s’arrête aussi brusquement que cela a commencé.

-Vous êtes douée Miss Black. Vous savez manier votre baguette de façon remarquable mais votre... Insolence et votre sens de la justice vous perdront. N’oubliez pas, nous sommes partout.

-Nous sommes le rempart contre les ténèbres, le bouclier de l’innocent, le premier et dernier combattant contre les mages noirs. Jamais tenté, jamais oublié.

-Vous connaissez toujours votre serment...

-A l’époque, il semblait noble. Je dois prendre quelle poudre ?

-La verte Miss Black, ne cherchez pas votre passé.

-Autrefois je vous ai cru, aujourd’hui je suis tentée. Au revoir Monsieur le directeur.

-Bonne chance, Miss Black.

Je prends la poudre qu’il me tend et la jette dans le feu :

-Orphelinat Gridwitch.

Alors que je disparais, j’entends les dernières paroles du directeur :

-Ne sombrez pas, Miss Black.

Note de fin de chapitre :

Une petite review?

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.