S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


Ton père, ce héros par Math

[2 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Disclaimer : Tout appartient à J.K Rowling :)

 

Je me lance pour la première fois. L'histoire m'est venue quand je réfléchissais au droit à l'avortement et au fait que si un homme peut s'en aller, une femme ne peut pas poser son ventre quelque part et dire, je m'en occuperais plus tard. Et que pour avorter comme pour élever un enfant, et bah, il faut du courage.

A la base, j'avais pensé au couple Hermione/Ron mais après relecture, ça pourrait être Hermione/n'importe qui.

Bonne lecture ! :)

 

 

 

Hermione regardait son fils de 6 ans qui babillait à propos de la journée qu'il avait passé avec son père.

 

- Papa, il a une grosse voiture !

 

Il ressemblait beaucoup à Hermione : même couleur de cheveux, même yeux caramels, même nez en trompette.

 

- Papa, il a une grande maison !

 

Mais au niveau de son caractère, il était tout son père : un enthousiasme débordant pour tout. Il était inépuisable et passait son temps à courir partout.

 

- Papa, il m'a acheté plein de nouveaux jouets !

 

La vie n'avait pas été clémente pour eux mais elle avait réussit à faire face. Et même si elle ne le disait pas à voix haute, elle était fière d'être arrivé jusque là.

 

- Papa, il a dit que je pourrais partir en vacances avec eux. C'est trop cooool !

 

Ce n'était pas comme ça qu'elle voyait sa vie, quand elle était plus jeune, elle pensait plutôt : travail stimulant et haut-placé, époux présent et aimant et plusieurs enfants.

 

- Et puis, la copine de papa, elle est à la maison toute la journée alors elle s'occupe de moi. Aujourd'hui, on a fait un gâteau au chocolat !!

 

Non, ce n'était pas la vie qu'elle avait imaginé mais son fils méritait tous ces compromis et toutes ces batailles.

 

- Dis Maman, pourquoi toi, t'es pas à la maison la journée ?

 

- Tu sais mon cœur, je te l'ais déjà dis, Maman travaille.

 

- Alors pourquoi tu m'achètes jamais de jouets neufs ou qu'on part jamais en vacances ? Si tu travailles, tu dois avoir de l'argent, comme Papa !

 

 

Parce que, mon cœur, quand ton père a appris que j'étais enceinte, on avait 18 ans et il ne voulait pas « d'un marmot entre ses pattes » alors il est parti. Et Maman, elle a travaillé jours après jours dans pleins de petits boulots pour mettre de l'argent de côté. Et puis, tu es arrivé et mes quelques économies sont passées dans les couches et la nourriture. Et pendant que Maman cumulait les jobs ingrats sans grandes rémunérations parce qu'elle avait arrêté ses études (impossible à concilier avec une grossesse et le travail), Papa a continué d'avancer. Il a fait des études, et a obtenu un travail avec un salaire en rapport avec ses études supérieures. Il s'est trouvé une chérie et maintenant qu'il est posé, il veut un enfant. Je suis sûre que sa « compagne » lui a sûrement dit qu'il avait déjà un fils et qu'il devait en prendre soin. Et nous voilà, 6 ans plus tard, il revient et joue les papas modèles.

 

Mais il était où pendant les tournées de biberons et de couches sales ? Il était où ces soirs où je pleurais dans mon lit en demandant à Merlin pourquoi il était si cruel ? Il était où pendant les phases post-pleurs où je déprimais encore plus parce que j'étais une mauvaise mère d'avoir osé penser que mon fils n'était pas une bénédiction ?

 

Ton père nous a abandonné mon cœur. Mais ça, t'es trop jeune pour le comprendre. Pour toi, ton père est un héros, il combat les monstres dans le noir. Et jamais je ne briserais tes illusions. Peut-être qu'un jour, en grandissant, tu comprendra tout ce que j'ai fais pour toi. Mais en attendant ce moment, je vais t'écouter parler de ton père, ce héros, en essayant d'ignorer les coups de poignards dans mon cœur que provoquent tes questions.

 

Et ce soir, quand je serais sûre que tu dormiras, des étoiles pleins les yeux des histoires que ton père t'as raconté, je me recroquevillerais dans mon lit, en pleurant sur toutes ces choses que j'ai voulu pour toi et que je n'ai pas pu t'offrir. Je réfléchirais à ce qu'aurait pu être ma vie si je ne t'avais pas eut si tôt. Et après, je m'en voudrais d'avoir pensé à une vie où tu n'existais pas.

Parce que quand je te verrais me sourire demain matin, je me dirais que ce sourire, il vaut toutes mes batailles.

 

Note de fin de chapitre :

 

Voilà, j'espère que ça vous a « plu », n'hésitez pas à laisser un petit mot pour savoir si je peux continuer à écrire les quelques trucs qui me passent pas la tête ou s'il faut absolument que je reste loin du clavier.

 

Potterement vôtre


Math' 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.