S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Semaine d'adaptation ludique


La SAL revient !

Que vous ayez envie de découvrir le forum et ses sites, de braver des défis en équipes, ou de partager votre savoir de fossile de l'asso, vos pokeballs et vous pouvez vous inscrire dès à présent dans le vestibule !


De le 18/10/2021 14:50


Le Grand Ménage Orange 2020


Bonjour à toutes et tous, ici les Schtroumpfettes !

Nous adressons un message à nos adhérents ou anciens adhérents : le Grand Ménage Orange (plus connu sous le nom de GMO) pour la période 2012-2020 vient officiellement de prendre fin ! Ce sont plus de 9800 chapitres qui ont été passés au crible par nos yeux scrutateurs. Vous trouverez plus d'informations ici.
Pour les membres dont le compte aurait été verrouillé ou qui auraient perdu leur validation automatique suite au GMO, veuillez nous envoyer un mail à l'adresse hpf.moderation@gmail.com.

A très vite !

De L'équipe de modération d'HPFanfic le 10/10/2021 10:21


Sélections du mois


Félicitations à Fleur d'épine, Juliette54, Drachvador, Polock et Uzy qui remportent la toute mignonne (ou moins) Sélection Famille !

Pour novembre 2021, c'est le thème de Deuil qui vous arrachera peut-être quelques larmes. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois d'octobre, voyagez et rêvez dans des Lieux Magiques. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Entrez dans des grottes et des contrées jusque-là inexplorées !


De L'équipe des Podiums le 08/10/2021 13:54


116 ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 116e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 22 octobre à partir de 20h. Cette nuit sera en collaboration avec l'organisation de la SAL, la semaine d'intégration d'HPF. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 05/10/2021 19:15


115 ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 115e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 18 septembre à partir de 20h. Il s'agira d'une nuit où les musiques serviront aussi d'inspiration ! Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 08/09/2021 19:17


Sélections du mois


Félicitations à Calixto, Asianchoose et Lilimordefaim qui remportent la Sélection sur la plus classe des Serpentard alias Narcissa Malefoy !

Pour octobre 2021, on retourne à Poudlard, on fait les courses sur le Chemin de Traverse, ou on voyage dans des endroits étranges et inquiétants avec le Jury des Aspics consacré aux Lieux Magiques. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de septembre, savourez un bon chocolat à la cannelle avec Molly, ou participez à une "fête" tout en cotillon (ahem) chez les Black avec la sélection famille. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Que votre rentrée soit douce et pleine de beaux projets !

 


De L'équipe des Podiums le 02/09/2021 18:48


Insane par Bibi2

[13 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Ceci est un texte franchement expérimental :mg:. L'idée m'est venue en regardant le clip Blank Space de Taylor Swift qui m'a impressionnée par son esthétisme. J'ai mélangé ça à mes connaissances des délires psychiatriques et de persécutions pour donner ce texte. J'espère que ça vous plaira quand même ^^.

Bonne lecture !

Note de chapitre:

Concours Et si c'était à refaire ? de Crystallina que je remercie énormément ! Gros bisous miss !

Contraintes :

- Dans ce concours, votre personnage se trouvera dans une situation (quelle qu'elle soit) où il sera amené à se poser cette question. Il faudra bien entendu décrire la situation dans laquelle votre personnage se trouve, décrire l'événement auquel il repense (si vous le souhaitez, vous pouvez insérer un flashback) et décrire les conséquences de son acte/sa parole/son silence/son inaction (cela peut évidemment être inclus dans la description de la situation).

- Votre personnage peut se poser cette question peu de temps après l'événement (quelques heures, jours) ou longtemps après (plusieurs mois, années).

- Tous les personnages de HP sont autorisés de même que les OC. Veillez juste à ce que votre récit soit bien ancré dans le monde de Rowling.

- Le canon n'est pas obligatoire.

- Tous les genres et rating sont acceptés mais n'oubliez pas que tout le monde ne pourra pas lire votre texte interdit aux moins de 18 ans.

- Le texte devra comporter minimum 700 mots et maximum 7000 mots.

- Une seule participation par personne.

- Les mots « si c'était à refaire » doivent apparaître dans le texte. (Exemples : « Et si c'était à refaire ? », « Si c'était à refaire, je n'agirais pas ainsi... », ...). Peu importe donc le type de phrase (interrogative, narrative, ...) ou la place de ces mots dans la phrase (au début, au milieu, à la fin). Il faut juste que ces quatre mots apparaissent côte à côte.

La salle est sombre. Trop sombre. Pourquoi n’y a-t-il pas de couleur ?

J’expire lentement en penchant la tête en arrière. Le froid du métal du fauteuil me fait frissonner. J’allonge un peu plus mes jambes. Un clapotement me rappelle que mes talons viennent de prendre l’eau. A quoi bon ? Il faut de la couleur, je l’ai toujours dit !

Mes mains glissent le long des accoudoirs en velours. Ils me piquent la peau, m’électrisent les sens. Je soupire lentement. Ce calme fait tellement de bien ! Pas de cri, pas de dispute, uniquement le doux murmure de l’air dans mon larynx.

Une odeur âpre me saisit à la gorge. Je sens que je vais vomir ! Non, non. Je souris. Cette odeur, celle de la victoire, je la savoure avec délice. Depuis le temps… Il fallait de la couleur dans cette chambre, je le savais !

Un rictus se dessine sur mes lèvres. Je caresse délicatement mes dents blanches du bout de la langue avant de goûter l’atmosphère. Un courant d’air s’engouffre dans l’étoffe de soie blanche de ma robe longue. Une robe de princesse. Une robe pour moi.

Blanche, encore. Pourquoi ne m’offre-t-on jamais de couleur ? J’éclate de rire. Amertume passagère vite envolée. Légèreté bienveillante qui s’offre à moi. La fenêtre est grande ouverte. Au loin j’entends le cri de la mésange à l’agonie dans la neige. Un oiseau tout de bleu vêtu. Un nuage de couleur dans un ciel d’une clarté opalescente. Je grince des dents. Elle est à moi !

Mes muscles se raidissent et j’exalte un grognement roque. Ma main se sert sur le métal poli au bout tranchant. Je sens la lame meurtrir ma chair. Un liquide poisseux goutte sur le parquet poli et vient mouiller à son tour la semelle de mes escarpins. Ah ! Enfin !

Des soubresauts assaillent ma poitrine. Je la voulais tellement ! Je me laisse lentement glisser au sol, admirant les aquarelles se former sur le tissu blanc. J’écarquille les yeux, que de pureté dans ces arabesques.

Je laisse courir mes doigts dans la flaque. Un à un ils buttent contre la noirceur, cet oppresseur des idées polychromes. Je me penche doucement vers lui et embrasse ses lèvres rosées. Un soupçon de bonheur me traverse. C’est encore trop pâle.

Je m’allonge de tout mon long au sol. Quelle extase ! Cette pièce tellement fade de laquelle je ne peux sortir… Pourquoi ?! Pourquoi pas ! Tout ce gris me donne la migraine. Je ferme les yeux et me laisse envahir par le bonheur de voir enfin de la couleur.

Lentement je lève ma main. Une goutte tombe. Puis une autre. Ce clapot calme et rassurant me donne du courage. Je m’extirpe de mon nid de bien-être et m’approche du mur. Et si … ? Au fond, je l’ai toujours voulu.

Je hurle toute ma colère contre ce traditionalisme qui bannit de la palette ceux qui sont trop hauts en couleur et pose ma main contre la cloison. Voilà, c’est fait. Je respire mieux. Un sourire extatique balaye mon visage. Je me laisse tomber à genou et fixe avec émerveillement mon œuvre, mon art.

La porte s’ouvre, elle hurle. Je ne bouge pas, le regard toujours tourné vers mon chef d’œuvre. Elle appelle au secours. Elle s’énerve. Pourquoi ? Je l’ignore. Elle crie qu’on aurait dû m’interner depuis longtemps. A quoi bon, j’étais déjà prisonnière. Prisonnière du conformisme. Prisonnière de la vision étriquée du monde.

Je l’entends, je ne suis pas folle vous savez. Je la devine penchée sur le corps de Draco.

Et si c’était à refaire ? Je sais que Daphnée se pose sans cesse cette question. Je sens le fumet nauséabond de l’amertume d’ici. Le regret la consume comme une flamme qu’on attise. Elle qui rêvait de mariage, d’enfant et de gloire. Elle qui rêvait de Draco. Ma sœur qui n’en est plus une depuis que la jalousie suinte de ses pores.

Et si elle n’avait pas refusé ce jour-là ? Et si elle n’avait pas joué à ce petit jeu puéril ? Elle serait à ma place ! Je serai libre ! Mais Draco n’est pas un homme qu’on fait attendre. Oh combien je la hais ! Non… Si… Je ne sais plus. Tout est si flou.

Cette tâche miroite sur la tapisserie crème. Les ombres mouvantes dessinent les barreaux qui jonchent ma vie. Je voulais… Je voulais tellement ! Mon existence a pris un tournant insipide quand la bague m’a brisée aussi sûrement qu’un boulet au pied. Il a essayé. Oh oui ! Il a essayé. M’enfermer, me cacher, me priver de couleur dans cette chambre à l’édredon nacré.

Pourquoi ont-ils tous si peur de moi ? Je ne veux que leur bonheur. Une touche de gaité dans ce monde si fade. Elle chuchote que je suis un monstre, que mon mari avait pourtant été mis en garde. Je l’entends le secouer encore et encore, lui caresser ses joues exsangues.

C’est inutile, je le sais. Draco m’appartient pour toujours. Même ce fantôme qu’il a voulu imposer entre nous. Même cette pâle idée de me quitter qu’il a osé esquisser tout à l’heure. Rien ne me l’enlèvera.

Draco est ma plus belle œuvre. Il m’a fait le plus beau des cadeaux.

Le rouge.

 

Note de fin de chapitre :

Alors, petites explications de ma vision de l'histoire (faut lire entre les lignes, c'est perché ^^) :

- Astoria est folle (on ne va pas rentrer dans les détails de la sémiologie, on s'en fiche ^^) et fait une fixation sur la couleur.

- Daphnée devait épouser Draco mais elle a voulu le faire mariner en refusant sa proposition pour qu'il lui court après. Sauf que ça s'est retourné contre elle puisque Draco a épousé sa soeur. Astoria regrette son mariage.

- Draco a regretté son choix en se rendant compte de l'instabilité d'Astoria. (Ça fait beaucoup de regret tout ça ^^) Pour son propre bien, il l'a enfermée dans sa chambre à coucher et a entretenu sa folie en ne mettant que des tons pâles et neutres.

- Draco et Daphnée on eu une liaison et Draco a annoncé à Astoria qu'il la quittait

- Astoria a pété les plombs et l'a poignardé. D'où le délire autour de la couleur qui est revenu puisque le rouge en question n'est ni plus ni moins que le sang de son mari dont elle recouvre les murs. Ouai, c'est glauque ^^.

J'espère que c'est plus clair et que ça vous a plu quand même un petit peu. N'hésitez pas à me laisser un petit mot pour me donner votre avis.

Et je vous conseille d'aller lire les autres superbes participations à ce concours :D.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.