S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Parce qu'ils sont nos lumières par Chouette

[31 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Bonjour à tous !

Bon, voilà, on y est ! Je vous présente "Parce qu'ils sont nos lumières" ! Comme dit dans le résumé il s'agit d'une fanfiction plutôt longue, avec les Maraudeurs, Lily, mais aussi Marlène, Dorcas, Mary et Alice.

J'ai beaucoup hésité à poster cette histoire, pour la simple et bonne raison qu'elle n'est pas finie et que je n'ai que peu d'avance sur les chapitres suivants... Mais je pense avoir besoin d'avis extérieurs afin de savoir si je suis sur la bonne voie !

"Parce qu'ils sont nos lumières" peut avoir l'air d'une fiction légère, mais elle s'assombrit au cours des chapitres, d'où le "-12".

Quoi d'autre ? Ha oui ! Je pense poster un chapitre toutes les une ou deux semaines, en fonction de mon avancée dans l'écriture.

Voilà, tout est dit ! Bonne lecture !

Chouette.

Note de chapitre:

Voilà le chapitre 1 ! Il ne se passe pas grand chose, mais j'en ai besoin pour poser mon histoire !

Bonne lecture !

« Marlène ! Marlène McKinnon arrête toi ! Je vais tuer Marlène, tu m'entends ? Te tuer ! »


La Serdaigle se retourna un instant, pouffa de rire, puis reprit son sprint. Elle courut encore quelques mètres dans l'allée du train, puis s'engouffra dans un compartiment au hasard, espérant y trouver refuge. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle en reconnut ses occupantes ! Une jeune fille blonde, plongée dans un journal, releva la tête vers elle et un sourire éclaira son visage.


« Marlène ! Quelle entrée étonnante !  Comment vas tu ?


Son interlocutrice se jeta dans ses bras et la serra contre elle.


- À merveilles Alice, à merveilles ! Mise à part une furie rousse qui me poursuit à cause d'une de mes blague... Douteuse, je l'avoue ! 


Aussitôt la dénommée Alice se détacha de son amie et pointa un doigt accusateur sur la poitrine de la fautive.


- Qu'est ce que tu as fait encore ? Nous ne sommes même pas encore au château que tu fais déjà enrager cette pauvre Lily !


La nouvelle venue se laissa tomber sur la banquette et leva les yeux au ciel, avant de tenter, vainement, de se justifier :


- Je te promets que je n'ai pas pu me retenir ! On parlait tranquillement, et on n'a pas fait attention au compartiment dans lequel on est entré ! Il se trouve que c'était celui des Maraudeurs... Du coup... j'ai sauté sur l'occasion ! J'ai laissé ma valise en plan, et je me suis enfuie, sans oublier de jeter un sort de blocage à la porte en sortant. Imagine : pouvoir enfermer Lily dans la même pièce que les Maraudeurs ! Tu aurais vu sa tête  ! -Marlène se tenait à présent les côtes tant elle gloussait- Sauf...sauf que j'ai sous-estimé la rouquine... Elle a réussi à sortir en un quart de seconde ! Et s'est lancée à ma poursuite évidemment ! »


Toutes les élèves présentes joignirent leur rire à celui de leur camarade, et il leur fallut un long moment pour se calmer. Marlène, apaisée, s'empressa d'aller saluer le reste de ses amies.


« Dorcas ! Tu as passé un bon été ?


Face à elle, une jeune fille brune hocha de la tête, un large sourire plaqué sur le visage.


- Oui ! Je suis allée en France avec toute ma famille, c'était génial! »


Sa compagne de Serdaigle la détailla un instant, curieuse de voir si elle avait changé durant ces deux mois de vacances. Dorcas avait tressé ses longs cheveux noirs, comme à son habitude, et une large frange couvrait son front. Marlène remarqua qu'elle avait légèrement maquillé ses beaux yeux bleus, si reconnaissables à leur forme en amande. Elle sortit de sa contemplation en sentant le regard interrogateur de son amie posé sur elle.


- Ha, quelle chance, répliqua Marlène, mais il ne devait pas faire très beau ! Tu es toujours aussi blanche ! »


Dorcas mima un coup de poing dans sa direction, avant de se concentrer de nouveau sur l'ouvrage qu'elle avait sur ses genoux, un épais grimoire dont la couverture semblait très poussiéreuse. Marlène se tourna vers la dernière personne présente, Mary MacDonald. Les deux élèves s'enlacèrent un instant, heureuses de se retrouver. Elles débattaient de la nouvelle coupe de cheveux d'Alice quand elles furent interrompue par un hurlement de colère. Lily Evans se tenait dans l’embrasure de la porte, ses yeux verts lançant des éclairs. Marlène tenta de se cacher derrière Mary, sans succès, et elle dut affronter la colère de la rousse déchaînée. Après de longues minutes de remontrances, la Serdaigle put enfin placer quelques mots.


- Lily, pardonne moi ! Je n'ai pas réfléchi... Je ne pensais pas que tu allais si mal le prendre...


- Mal le prendre ? Mal le prendre ? Tu sais pourtant que, même s'ils sont nos amis, les Maraudeurs prennent un malin plaisir à me charrier à la moindre occasion ! »


La rouquine croisa les bras sur sa poitrine, boudeuse, et évita consciencieusement le regard faussement désolé de son amie. Celle-ci se leva et vint faire des grimaces affreuse à quelques centimètre du visage de la Gryffondor, qui ne put s'empêcher de glousser.


«  C'est bon pour cette fois Marlène... Mais ne recommence pas !


Sa camarade se mit au garde à vous et mima un soldat :


- À vos ordres colonel Evans ! »


Lily pouffa de nouveau, et toutes deux s'assirent côte à côte, sur la banquette qu'occupait déjà Alice, face à Dorcas et Mary.


« On parlait de la nouvelle coupe d'Alice ! Regarde comme ça lui va bien ! »


La gryffondor tourna la tête vers leur amie. En effet, elle portait maintenant ses cheveux, d'un blond presque translucide, au niveau de la joue. Cela mettait en valeur son visage ovale, aux traits doux et presque enfantins. Ses grands yeux bleus faisaient des allers retours entre la Gazette du Sorcier qu'elle avait entre les mains, et ses amies. Elle mordait le coin de sa bouche en signe de nervosité. Marlène saisit sa main, et demanda, inquiète :


« Alice ? Que se passe-t-il, tu parais troublée !


- C'est que...- elle ferma son journal- Il y a eu une nouvelle attaque de Mangemorts à Londres... Deux morts selon la Gazette. Des Moldus.


Lily s'empara brusquement de la revue, et chercha l'article en tournant fiévreusement les pages. Lorsqu'elle l'eut trouvé, elle se fit un devoir de le lire à voix haute.


- Hier soir, vers vingt-trois heures, deux cadavres atrocement mutilés de Moldus ont été retrouvés dans une rue de Londres par une brigade d'Aurors en mission. Tout d'abord alarmés par des traces de sang, puis horrifiés par des morceaux de corps, les enquêteurs ont finalement trouvé les deux morts au coin d'une sombre ruelle, défigurés et démembrés. Leurs papiers d'identités, laissés en évidence près d'eux, nous indiquent qu'il s'agissait de deux touristes hollandais. Ils portaient des marques flagrantes de sortilèges, et, après l'examen des Médicomages, le doute quant à leurs assaillants n'est plus permis : les Mangemorts ont encore frappé, et fort. Selon nos sources, la Marques des Ténèbres aurait été tracée sur ce qu'il restait des victimes, à l'aide de leur propre sang, nouvelle preuve de la cruauté des serviteurs de Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. L'identité des assassins reste inconnue. Nous tentons d'en savoir plus. »


La Gryffondor laissa la revue lui échapper des mains, et leva les yeux vers ses compagnes, horrifiée. Les quatre jeunes filles de sixième année la regardaient sans un mot, ne sachant que dire face à une telle atrocité. Brusquement, Dorcas éclata en sanglot et se recroquevilla sur elle-même. Marlène se précipita pour la rassurer, suivie de près par Alice, et à elles deux, elles parvinrent à calmer leur amie. Mary s'approcha de la fenêtre, et fixa son regard sur le paysage, tentant d'apaiser les battements irréguliers de son cœur. Lily n'avait pas bougé. Après un long moment, elle laissa échapper quelques mots.


« Cela aurait pu être mes parents.


- Ou les miens, renifla Dorcas. »


Les deux nées-moldues échangèrent un regard lourd de sens, puis Lily vint se blottir aux côtés de sa camarade, alors que Marlène lui laissait une place. La Serdaigle rejoignit Mary près de la fenêtre, et toutes restèrent silencieuses quelques temps. Finalement, Alice brisa le silence d'une voix qu'elle voulait contrôlée.


« Allons mettre nos uniformes. Nous arrivons bientôt. »


Marlène adressa un sourire empli de reconnaissance à sa meilleure amie. Celle ci parvenait toujours à ramener le calme sur le groupe, quelles que soient les circonstances. Si Marlène et Lily avaient un caractère de meneuses, Alice était de loin la plus raisonnable, et représentait par de nombreux aspects la figure maternelle au sein de la petite troupe. Les élèves sortirent de leur léthargie : Dorcas, Alice ainsi que Mary attrapèrent leurs uniformes, bleus pour les deux premières, rouge pour la dernière. Lily, elle, fixait Marlène d'un air plein de sous-entendus. La Serdaigle passa une main dans ses longues boucles d'or pour se donner contenance, et lança :


« Lily et moi, on doit aller chercher nos bagages... On a du les laisser dans le compartiment des Maraudeurs ! Quelles têtes en l'air alors... »


Elle sortit sous les yeux amusés des quatre autres, qui la savaient parfaitement consciente de son implication dans l'égarement de leurs malles. Lily poussa un soupir significatif, puis la suivit en pestant. Sur le chemin, Marlène s'employa corps et âme à dérider la rouquine, afin de lui faire oublier les sombres nouvelles de la Gazette. C'est donc une Serdaigle imitant un hippogriffe et une Gryffondor écroulée qui entrèrent dans le compartiment des Maraudeurs. Leurs rires redoublèrent quand elles virent James et Sirius en train de se chamailler, Peter arbitrant debout sur la banquette, et Remus qui lisait dans son coin, comme indifférent aux stupidités des trois autres. L'arrivée des jeunes filles mit fin au jeu, et tous les regardèrent avec un grand sourire. James s'élança vers elles et les serra dans ses bras tout en s'égosillant :


« Vous êtes partie bien vite tout à l'heure ! Comment vous allez ? Vous avez passé de bonnes vacances ? Oh mince, c'est vrai qu'on arrive, il faut qu'on mette nos uniformes ! Vous pensez qu'il y aura beaucoup de première année à Gryffondor cette année ? Et à Serdaigle ? »


Marlène et Lily tentèrent tant bien que mal de répondre à ses questions mais la Serdaigle remarqua vite que James ne s’intéressait qu'à la rouquine, qui semblait inconsciente de l'émoi qu'elle provoquait chez le Maraudeur. Il la dévorait des yeux et n'écoutait que d'une oreille distraite les réponses de Marlène. Celle-ci poussa un soupir blasé, puis se tourna vers le reste de ses camarades. Elle enlaça Remus avec un sourire et ébouriffa en riant les cheveux blonds de Peter, qui rougit devant tant d'affection. Une voix froide l'interpella :


« McKinnon.


- Black. »


Les deux élèves se dévisagèrent sans un mot pendant un long moment. Finalement, les coins de la bouche de Marlène frémirent, et elle tomba dans les bras de Sirius dans un grand éclat de rire. Les autres échangèrent un regard amusé, ravis de voir que les jeux stupides entre le Gryffondor et la Serdaigle allaient continuer à rythmer leur année.


« Décidément Marlène, tu n'arrives pas à garder ton sérieux plus de deux minutes devant moi ! Tu régresses, tu régresses...


- La ferme stupide Black. On passait juste prendre nos valises. On se retrouve plus tard ! »


Alors que Marlène sortait, elle capta le regard inquiet que Lily lançait à Remus. Celui-ci lui désigna le ciel discrètement, et elle posa une main rassurante sur son épaule. Sentant l'impatience de son amie, la rousse la rejoignit, et toutes deux repartirent dans leur compartiment. Lily ne se doutait pas que ses camarades de Serdaigle avaient découvert depuis longtemps le léger problème de fourrure de Remus. Aussi, celles-ci s'amusaient de tous les efforts déployés par la rouquine pour dissimuler ce secret.


Marlène avait à peine fini de se changer lorsque le train arriva à destination. Dans un joyeux brouhaha, tous les élèves de Poudlard descendirent, traînant leurs valises derrière eux. Alice repéra les Maraudeurs qui contemplaient, moqueurs, les minuscules première année apeurés, et elle leur fit signe de les rejoindre. La petite troupe dut se séparer pour monter dans les calèches, faute de place. James et Peter montèrent avec Marlène et Mary, et Sirius et Remus avec les trois filles restantes.


Alice observait discrètement le premier groupe derrière eux. Marlène essayait de convaincre les Gryffondors du talent des Serdaigles au Quidditch. Peter et Mary rirent aux éclats devant la mine déconfite de la bleue et bronze lorsque James lui rappela que sa maison n'avait pas gagné un seul match l'année précédente.


« Arrêtez d'embêter Dorcas ! Vous la mettez mal à l'aise avec vos idioties ! »


La voix de Lily, énervée, sortit Alice de ses pensées. En effet, Sirius et Remus tentaient d'extorquer à Dorcas des informations sur son « amour de vacances » qu'ils avaient inventé de toutes pièces. Ne tenant pas compte des remontrances de la rouquine, Sirius poursuivit :


« Je suis sûr qu'il s'appelle... Hum... Francis ! Oui, Francis, ça sonne bien !


Remus lança avec un accent qu'il voulait français :


- Oh, mademoiselle, je me présente, Francis ! Francis de Paris ! »


Même Dorcas ne put retenir un petit rire devant cette imitation grotesque. La brune jeta un discret coup d’œil à Alice. Croisant son regard, elle lui adressa un sourire rassurant. Depuis leur première année, Marlène et Alice prenaient soin de la craintive Dorcas. Celle-ci, très introvertie au premier abord, se révélait être une amie formidable. Les trois Serdaigles étaient devenues inséparables au bout de quelques semaines. Sachant la brune très sensible, Alice et Marlène s'assuraient que les moqueries des Maraudeurs ne la blessaient pas. Cela ne faisait pas longtemps que Dorcas considérait James, Sirius, Remus et Peter comme des amis, aussi ses camardes craignaient parfois que Dorcas ne se referme sur elle même. Heureusement, la blague du loup-garou semblait amuser son amie, aussi Alice joignit son rire à celui des autres.


 


Arrivées dans la Grande Salle, Marlène, Dorcas et Alice rejoignirent la table des Serdaigles alors que les autres s'installaient à celle des Gryffondors. Marlène ronchonnait encore à la fin de la répartition, agacée par les railleries de James à l'égard de son équipe de Quidditch. Batteuse de Serdaigle, Marlène était très fière de sa maison, et ne supportait aucune critique. Dorcas et Alice se regardaient avec un sourire, amusées par l’orgueil légendaire de leur amie. À la fin de l'excellent repas, les trois amies montèrent rapidement dans leur salle commune après avoir salué Lily et Mary d'un signe de la main. Elles discutèrent un peu, installées confortablement sur des fauteuils, puis allèrent se coucher, fatiguées par cette journée de voyage. Marlène déballa ses affaires, et en sortit deux photos qu'elle installa sur sa table de chevet. La première représentait Lily, Mary, Alice, Dorcas et elle même sur un banc dans le parc, souriant à l'objectif. Sur la seconde, prise quelques instants plus tard, on pouvait voir les Maraudeurs venus gâcher la photo, en train d'embêter leurs amies. James embrassait sur la joue une Lily furieuse, et Sirius, Peter ainsi que Marlène se chamaillaient, les premiers rieurs, la seconde outrée. Sur un bout du banc, Dorcas avait ouvert un livre, visiblement blasée par tout ce chahut, et Remus lisait par dessus son épaule, jetant de temps à autres un regard vers ses camarades agités. Mary envoyait un baiser à l'objectif, ses épais cheveux châtains encadrant son visage heureux. Marlène sentit son cœur se réchauffer en observant les deux photos qu'elle gardait toujours près de son lit. Elle se glissa sous sa couverture, et ferma les yeux, pendant que Dorcas et Marlène finissaient de se préparer pour la nuit. Le souvenir de l'article de la Gazette vint perturber les pensées de la jeune Serdaigle, mais elle le chassa d'un coup d’œil vers les photos. Tant qu'elle était avec eux, tout irait bien.

Note de fin de chapitre :

Naive petite Marlène...

Et voilà ! J'attends avec impatience vos réactions, notamment sur : la longueur du chapitre (je ne me rends absolument pas compte de la longueur moyenne employée par les autres auteurs de fanfictions, aussi j'ai besoin de vos conseils), le style, l'orthographe (je suis certaine qu'il reste des fautes), l'histoire en elle même, les personnages, les descriptions...

Et surtout, si ça vous a plu !

N'oubliez pas que j'ai besoin de vous pour progresser !

On se dit à la semaine prochaine, ou à dans deux semaines !

Chouette.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.