S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Concours officiel HPFanfic


Les 25 ans de Harry Potter

 

L'équipe de modération HPFanfic vous propose un concours d'écriture afin de célébrer dignement les 25 ans de Harry Potter.

Vous avez jusqu'au 25 août 2022 pour publier votre texte ! Les votes seront lancés dans la foulée.

Laissez-vous tenter par l'aventure en suivant ce lien ! Vous y trouverez les différentes modalités de ce concours.

A bientôt !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 25/06/2022 17:25


Assemblée Générale Ordinaire 2022


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 24 juin 2022, à 22h.

Venez lire et discuter, et voter pour les candidats au conseil d'administration.

Bonne AG !
De Le CA le 17/06/2022 23:08


124ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 124e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 24 juin à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 08/06/2022 18:45


Assemblée Générale 2022


Chers membres d’HPF,

Nous désirons vous informer que l’Assemblée Générale 2022 aura lieu du vendredi 17 juin 22h au vendredi 24 juin 22h sur le forum.

Seuls les adhérents à l’association peuvent voter, mais tous les membres sont encouragés à venir lire et discuter.

Au plaisir de vous y voir !

Le CA
De Les membres du CA le 06/06/2022 18:39


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Juliette54, Tiiki et Bloo, qui remportent la Sélection Drabbles !

Vous pouvez dès à présent commencer vos lectures pour élire en décembre prochain vos Fictions longues préférées. Vous avez 7 mois pour découvrir 12 univers qui ont conquis les lecteurs ! Pour en savoir plus et pour suivre notre planning de lectures, rendez-vous ICI.

En juillet, on compte sur vous pour la Sélection des Animaux Fantastiques ! Avec la sortie du troisième film, c'est de circonstance, non ? Vous pouvez d'ores et déjà proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Et au mois de juin, remontez aux origines de Poudlard. Nous vous proposons six textes qui mettront à l'honneur, individuellement comme collectivement, ses Fondateurs : Godric Gryffondor, Helga Poufsouffle, Rowena Serdaigle, et Salazar Serpentard. Vous avez jusqu'au 30 juin pour lire et voter par ici.



De Equipe des Podiums le 05/06/2022 16:03


123ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 123e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 21 mai à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 13/05/2022 17:22


Des poissons dans le ventre par Lillix3

[127 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

L'histoire alterne entre le point de vue de Srius Black et de Madison Wallace à chaque chapitre. Enjoy !

Note de chapitre:

On commence par le point de vue de Sirius !
« Je me fais chier », je lâche dépité.

Je n'obtiens pas de réponse de la part de mon meilleur ami, James Potter qui continue de bouger la tête au rythme de la musique, verre en main.

« J'ai dit, je me fais chier James », je reprends plus fort pour que la musique ne couvre pas ma voix une nouvelle fois.

Ah enfin, cet imbécile pose son regard sur moi. Oui, cette soirée d'intégration de début d'année bat des records de nullité. En soi, le principe est grotesque. Cette soirée est réservée aux 4e années et plus, mais la question est : reste-t-il quelqu'un à intégrer passé cet âge ? Quand cela fait 3 années que vous n'avez pas d'amis, est-ce possible que cela change grâce à cette « soirée » ? Pourtant, il avait mis le paquet pour faire quelque chose de bien. La décoration était superbe. Des lampions volaient au-dessus de nos têtes. Le buffet était excellent, certes il n'y avait pas d'alcool mais on ne pouvait pas vraiment leur en vouloir. Les quatre tables avaient été remplacées par des tables de deux pour plus « d'intimité », toutes décorés d'un ballon doré un peu kitsch. Sur le coup je grimace un peu en saisissant l'aspect malsain de cette réception qu'évoquait Lunard plus tôt. Cette soirée ressemblait réellement à un Speed Dating. Pourtant, peu de gens dansaient, et pour cause : la musique n'était pas vraiment au goût du jour. Flitwick avait dû y mettre son grain de sel…Donc ambiance pétée. Je me faisais chier et nous observions ce carnage adossés au buffet.

« Tu sais, moi aussi je me fais chier Sirius, me répond James après avoir avalé un toast au saumon.
- Mais comment c'est possible une ambiance pareille ? je lui demande excédé en croisant les bras.
- Oh rien à voir avec l'ambiance. Moi c'est parce que ma copine a encore trouvé un moyen de me les briser et toi parce que tu n'as pas encore trouvé de plan drague ! » décrète James en reprenant un toast au saumon.

Oh. Touché. Un sourire triomphant se dessine sur le visage de James. Il sait que je sais qu'il a raison. Je secoue la tête et bois une gorgée de ce champagne immonde qu'ils ont dû dégoter dans le cul d'un troll. Oui, Lily avait encore rendu la vie rude à mon meilleur ami. La raison de leur discorde cette fois-ci ? Cet abruti s'était moqué d'elle en cours de Potions car pour la première fois de sa vie, la demoiselle l'avait ratée. Mais genre vraiment ratée. Un rictus me vient en y repensant. Seulement voilà, Slughorn et Lily ont une « relation » bien fusionnelle. Parfois j'ai l'impression que c'est son père. Alors mettre Lily dans l'embarras devant son presque père, c'était inconcevable mesdames et messieurs, inconcevable. Tout cela pour dire que cela faisait trois jours que James rampait pour la reconquérir. Elle le tenait vraiment par le bout de la bi…

« Je sens votre ennui total depuis l'autre bout de la pièce ! s'exclame Remus en nous rejoignant.
- Ennui total, c'est encore faible je t'assure, j'ajoute en me grattant le menton.
- Je t'en prie Remus, trouve une poule à Sirius pour ce soir ! Comme ça demain il dira que c'était une soirée géniale ! le supplie James en ébouriffant mes cheveux.
- Attends c'est pour ça que tu es dans cet état ? » demande Remus en riant.

Je me pince le nez en fuyant son regard. Oui très bien je l'admets. Pour moi, une soirée sans draguer c'est un peu une soirée gâchée. J'ai vraiment envie d'en ramener une dans mon « antre de l'amour » ce soir. Seulement en enlevant de l'équation : mes exs, les filles de Serpentard (je ne touche pas à cette chose), et les filles de 4e année (je ne suis pas désespéré à ce point, elles sont trop jeunes.), le champ des possibles se réduit beaucoup. Remus pousse des plats se trouvant sur le buffet et s'assoit dessus. Il met alors ses mains devant lui comme pour réduire son champ de vision.

« Brune ou blonde ? me demande alors Remus en m'adressant un clin d'oeil.
- Peu importe tant que ce n'est pas roux. J'aurais l'impression de coucher avec une pâle copie d'Evans, je réponds le plus naturellement possible.
- Parle mieux de ma copine toi, réplique rapidement James.
- Tu es sûr que c'est encore ta copine à cette heure-ci ? » je dis en pointant mon doigt en face de nous.

James regarde dans la direction indiquée et son visage s'assombrit. En effet, Lily, cette fripouille, parlait avec Rogue et était assez tactile avec lui. Ils étaient meilleurs amis avant, mais depuis que Lily avait commencé à sortir avec James au milieu de l'année dernière, ce dernier l'avait sommée de mettre fin à cette relation si glauque. Elle l'avait fait à contre coeur. Et puis un jour, cet abruti de Rogue l'avait traitée de sale « Sang-de-Bourbe » devant tout le monde. Alors c'est devenu plus facile pour elle. Plus rien. Jusqu'à ce soir apparemment.

« Elle fait ça pour t'énerver tu le sais, j'ajoute pour rassurer James.
- Devine quoi ? Ça marche », se renfrogna James, mécontent.

Je pose une main affectueuse sur l'épaule de mon meilleur ami en le remerciant intérieurement de me prouver chaque jour que j'ai raison de trouver les relations longues débiles. Celle entre James et Lily n'était pas non plus catastrophique mais toutes les sueurs froides qu'elle lui créait suffisaient à forger mon opinion.

« Il est où Peter ? demande alors Remus.
- Il est parti depuis 30 minutes », je lui apprends.

Peter avait été le plus habile de nous quatre sur ce coup-là. Il avait flairé le scandale soporifique et s'était échappé avant de perdre plus de temps.

« AH ! J'ai trouvé ! » clame Remus sur un ton triomphant.

Je fronce les sourcils et James m'imite. Je comprends alors qu'il a enfin trouvé une gazelle pour égayer ma soirée. Mes yeux suivent alors le doigt de Lunard, pointant l'heureuse élue. Enfin je la vois. Son prénom ? Inconnu pour l'instant. Elle est à Serdaigle me semble-t-il. Cheveux blonds et très lisses. Elle porte une robe bleu royal qui lui va très bien au teint. Elle est mignonne et ça me suffit amplement.

« Alors c'est parti ? me demande Remus en me lançant un regard de défi.
- C'est parti ! je réponds en tapant dans la main qu'il me tend.
- Un conseil Patmol, n'utilise pas la technique du ‘Prince Akeem’ », me conseille James avec un sourire malsain.

Ce cher James fait référence à l'une de mes techniques de drague que j'ai élaborée quand j'avais 14 ans. Elle consistait à me faire passer pour un prince d'un royaume inventé, Sirius Black n’étant alors qu’une couverture. James peut se moquer tant qu'il veut, il n'empêche que cette technique a marché plus d'une fois. Les couronnes attirent les meufs. Je réponds à cette attaque de mon meilleur ami par un geste grossier et je file en direction de ma princesse du soir en prenant au passage deux coupes de champagne. Elle discute plus loin avec une amie. Elles sont toutes deux assises à une table. Je m'approche discrètement, puis soudain son regard se pose sur moi. Elle a les yeux bleus. Ils sont plutôt beaux. Pas mal. Ses yeux reviennent rapidement à son amie. Je suis un peu vexé de ne pas avoir retenu son attention plus longtemps. Je fais semblant de dépasser leur table et de revenir sur mes pas comme si quelque chose m'avait interpellé. Je l'observe. Elle met bien quelques secondes avant de s'en rendre compte et finit par sursauter. Le changement de couleur de son visage m'indique qu'elle n'est pas insensible. C'est déjà gagné. Je pose les deux coupes sur leur table et me retourne pour attraper une chaise. Je devine aussitôt que les deux filles s'interrogent du regard. Je m'assois, le dossier de la chaise face à moi et j'y pose mes mains. Je lui souris mais elle n'y répond pas vraiment. Elle est sûrement timide. Je n'avais pas remarqué que ses cheveux étaient si longs. Ça peut parfois être gênant pour ce qu'on fera ensuite. Tant pis, je les lui attacherais. Ou alors je l'attacherai elle, je n'ai pas encore décidé.

« Ça va ? je lui demande en rendant ma voix la plus douce possible.
- Oui, parfaitement », répond-t-elle peut-être un peu trop sèchement à mon goût.

Son regard est un peu hautain, je n'aime pas ça. Peut-être ne le fait-elle pas exprès. Je sors ma baguette de la poche intérieure de ma veste. J'attrape une serviette se trouvant sur la table. Ma baguette tourne autour et elle se transforme progressivement en une magnifique rose bleue indigo aux reflets rosés. Je lui tends. Elle s'apprête à la saisir sans broncher puis je la reprends. Elle ne comprend pas.

« Que se passe-t-il ? demande-t-elle en fronçant les sourcils.
- C'est juste que… Si je l'avais vraiment faite à ton image, cette rose serait beaucoup plus belle. Désolé », je réponds sur un faux ton d'excuse.

Elle hausse les sourcils. Je n'en pense pas un mot mais vu comment elle se tortille sur sa chaise, c'est passé comme une lettre donnée à un hibou.

« Bon, arrêtons le suspense. Comment t'appelles-tu ? je reprends.
- Comment je m'appelle ? Comment moi je m'appelle, Sirius Black ? » insiste-t-elle en se désignant elle-même du doigt.

Elle saisit la coupe de champagne et me la balance à la figure. Oula, quelque chose s'est passé de travers. Qu'est-ce qui s'est passé de travers putain ?

« Mon prénom c'est Chloé. On est sortis ensemble il y a un an avant que tu ne me quittes comme une petite merde. Alors remballe ta fleur moisie et laisse-moi tranquille », s'énerve-t-elle avant de s'en aller en compagnie de son amie.

Mais quel abruti. Une ex, voilà ce qui s'était passé de travers. Je me lève et je vois James m'interroger du regard de loin. Je sens alors une présence derrière moi.

« Un sourire ! » s'exclame une petite voix.

Je me retourne. Je n'ai pas le temps de réagir que le flash m'aveugle. Quelqu'un apparaît alors derrière cet énorme appareil photo. C'est une fille. Elle n'est pas très grande. Ce qui n’est pas peu dire, sachantqu’en plus, elle porte des talons. Je souris en pensant à sa taille sans. Ce doit être un spectacle adorable. Je la dépasserais d'une bonne tête. Elle porte un pantalon blanc et un chemisier rouge bien accordé avec la couleur de ses lèvres. Ses cheveux châtains assez clairs, sont rassemblés en un chignon reposant parfaitement au-dessus de sa tête. Au vu du volume, elle doit avoir des cheveux sacrément longs. Elle m'adresse un sourire compatissant. Elle sort sa baguette de sa poche et prononce une formule qui me sèche complètement. J'apprécie le geste.

« Je suis photographe pour le journal de l'école. Désolée, j'étais obligée d'immortaliser ce moment. Sirius Black se faisant recaler par une fille, m'explique-t-elle en riant.
- Rien à voir, c'est une ex. Je voulais m'expliquer avec elle et elle n'a pas aimé ma franchise. »

Je préfère mentir, si je ramène celle-ci avec moi, je ne veux pas qu'elle pense qu'elle est mon second choix. Je me surprends par cette pensée, mais ce n'est pas faux. Elle n'est pas aussi jolie que Chloé mais elle a tout de même un petit quelque chose qui me suffira pour ce soir. De toute façon, trois coupes de champagne en plus et je pourrais jurer qu'elle gagnera Miss Monde un jour. Je prends la rose qui se trouve sur la table et lui tend en riant. Ça la fait rire aussi.

« Merci beaucoup, me dit-elle gênée.
- Comment tu t'appelles ? je lui demande en mettant mes mains dans mes poches.
- Madison », me répond-elle en prenant appui sur un pied, puis sur un autre.

Je n'aime pas ce prénom mais de toute façon, ce soir, c'est elle qui criera le mien et pas l'inverse. Je deviens un peu grossier mais c'est l'excitation qui monte. Je tourne les yeux et je vois James traverser la Grande Salle en hâte en direction de Lily et Rogue. Un drame va arriver je le sens.

« Madison Wallace. Je suis en 6e année à Poufsouffle, ajoute-t-elle.
- Madison, tu veux quelque chose d'intéressant à photographier ? Prend ça », je réplique.

Je me place derrière elle. Je fais glisser mes mains le long de ses bras, elle frissonne. J'adore savoir que je fais de l'effet à quelqu'un. Je prends ses mains et remet son appareil photo au niveau de ses yeux. Je cale ma tête au creux de son cou et appuie pour prendre une photo de mon meilleur ami et de Lily… qui lui fait une clé de bras ? Je me sépare de ma douce et elle se retourne. Oh c'est mignon, son teint est accordé à son chemisier… ! Je la prends par la main et l'emmène au buffet. Je la regarde en mordant ma lèvre inférieure. Les filles adorent quand je fais ça. Son coeur a un raté, je le perçois. Elle n'échappe donc pas à la règle. Je lui tends une coupe de champagne, j'en prends une à mon tour, nous trinquons. Elle fait tomber la rose que je lui ai offerte et se penche aussitôt pour la ramasser. J'en profite pour juger son postérieur. Pas mal, j'aime bien. Je l'ai mise à l'aise alors elle ne se prive pas pour me raconter un peu sa vie. Je n'en écoute pas une seule goutte. Je devine alors que c'est une bavarde invétérée. Au moins elle fait la conversation pour deux. Je n'ai pas besoin de faire d'efforts. Je sirote mon champagne infect en faisant semblant de rire par moment.

« … Ce que j'adore photographier par-dessus tout, c'est le Quidditch. La vitesse et tout j'adore. Bien sûr je n'ai jamais été assez agile pour pouvoir prétendre intégrer l'équipe de Poufsouffle, et puis à cela s'ajoute aussi un petit manque de confiance en moi et de la peur… Mais tu es poursuiveur toi, c'est ça ? me demande-t-elle.
- Tout à fait, je réponds sans grand intérêt.
- C'est génial, mais d'ailleurs c'est moi qui ai prit la photo de toi où tu lances le Souafle qui est dans l'album du lycée…, commence-t-elle.
- Tu es vraiment magnifique », je dis pour la faire taire.

Elle est gênée. Très gênée même. J'ai l'impression qu'elle est timide et pourtant elle me parle comme si on avait élevé les hippogriffes ensemble. Elle ne dit rien mais je décèle un « merci » dans le sourire qu'elle m'accorde. Sans un mot, je pose son appareil sur le buffet et l'entraîne sur la piste. Elle me suit sans broncher. Parfait, je ne suis pas d'humeur à ce que cette fille me résiste. Je la fais tourner puis j'accroche son regard. Nous valsons pendant quelques minutes sans parler. Ai-je vraiment réussi à la faire taire ? En tout cas je m'en félicite. Je colle alors mon corps au sien en plaçant ma main juste au-dessus de ses fesses. Elle en frétille d'excitation. C'est bon elle est à point. Je la prends alors par la main et me dirige avec elle vers la sortie. J'aurais décidément trimbalé cette fille partout. Elle attrape son appareil photo au passage. Je croise le regard de James dont Remus s'occupe pour soigner son bras endolori. Il m'interroge du regard. Madison n'est pas immonde mais il est vrai qu'elle n'est pas vraiment mon style, et ça, mon meilleur ami le sait. Sirius Black qui tape dans du « hors catégorie », on aura tout vu.
Note de fin de chapitre :

N'hésitez pas à donner votre avis, la suite déjà en ligne !
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.