S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


Lettre à un ami par weasley16

[2 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Salut tout le monde! C’est le début d’une nouvelle fic qui devrait faire une quinzaine de chapitres. On y suit plusieurs morceaux d’échanges épistolaires entre Lily Evans et certains de ses proches


J’espère que ça vous plaira ! N’hésitez surtout pas à laisser une review, c’est très motivant !
On commence par un petit prologue avant d'entrer dans le vif du sujet.


Bonne lecture !


 

Harry s’avançait prudemment dans la ruelle sombre. Les maisons en briques rouges avaient été ravagées par le temps et donnaient toutes l’impression d’être sur le point de s’écrouler. Il n’aurait pour rien au monde souhaité grandir dans cette ville. Il se demandait si sa mère s’aventurait souvent dans l’impasse du tisseur lorsqu’elle était enfant. Il avait peine à imaginer la fillette à la chevelure rousse parcourir la rue malfamée pour aller toquer chez Rogue.

« Tu penses vraiment qu’on va trouver quelque chose là-bas ? Je ne pense pas que Rogue gardait une liste de l’emplacement de tous ses amis mangemorts. Même si c’était le cas, ils ont surement dû s’enfuir à l’heure qu’il est. »

Harry fit signe à Ron de se taire. Il n’avait pas envie d’attirer l’attention des moldus bizarres lorgnant depuis leurs fenêtres ses deux inconnus aux étranges vêtements qui parcouraient la nuit noire. Lorsqu’il arriva devant la maison de Rogue, il fut rassuré de voir qu’elle n’avait pas été forcée et que la porte paraissait farouchement scellée. Depuis la mort de Rogue, trois ans auparavant, il avait craint que les moldus l’aient transformé en squat. Il posa sa main contre la porte et une soudaine brulure lui fit laisser échapper un petit cri.

Ron sortit précipitamment sa baguette, l’œil interrogateur.

Harry émit un rire nerveux.

« Rogue n’allait évidemment pas laisser sa maison à la merci des moldus. Il a lancé un sort de protection. » Il murmura plusieurs incantations et la porte finit par s’ouvrir lentement.

Il entra prudemment, suivit de près par son ami. La maison sentait le renfermer et les deux garçons peinaient à respirer. La pièce principale était décorée de manière très sobre, mais était nettement moins vétuste que l’extérieur ne pouvait le laisser présager. Une immense bibliothèque, remplie à ras bord de toute sorte de livres étranges, occupait la moitié de l’espace. Un petit fauteuil, le tissu rêche, se tenait noblement à ses côtés malgré son aspect usé. Tout était très bien rangé. De nombreux objets à l’usage inconnu se bousculaient sur les étagères. Sur l’unique table de la pièce, un strutoscope se dressait fièrement, tournoyant sur lui-même, Ron le prit sans sa main et le glissa dans sa poche pour qu’il fasse moins de bruit, mais l’objet continu de provoquer des ronflements sonores depuis le fond de son jean.

« Je monte à l’étage. » dit Ron. Il fila vers l’escalier et se mit à farfouiller dans la pièce du dessus. Harry pouvait toujours entendre le sifflement du strutoscope. Il commença à fouiller dans le salon sans réellement savoir ce qu’il cherchait. Sous prétexte de poursuivre les mangemorts en fuite, il avait proposé à Ron de venir visiter la maison de leur ancien professeur. En vérité, Harry se doutait que des Aurors étaient probablement déjà passés par là et que leur position d’apprenti Auror en formation ne leur permettait pas d’entrer par effraction dans des habitations. En réalité, Harry était à la recherche d’autre chose, une chose qui concernerait Lily Potter.

« Harry, viens voir ! »

Harry monta rapidement à l’étage supérieur. La chambre était aussi austère que le reste de l’appartement. Le lit était fait, couvert d’un pardessus gris. Près du chevet se tenait Ron devant une boite en fer noir. Il serrait dans la main une photo. Il la tendit avec fébrilité à Harry. C’était un cliché de sa mère. Elle devait avoir 15 ou 16 ans et souriait paisiblement, ses yeux verts fixant un point invisible. Au dos de la photo, une écriture fine, celle de Rogue, avait inscrit simplement, « Lily, été 1976. »

« Regarde », dit Ron, « il y en a pleins d’autres. »

Il ouvrit la boite et aperçut un petit tas de photos placé les unes sur les autres. Des images de sa mère principalement. Sous elles, une liasse de lettres soigneusement triée était attachée par un fin ruban jaune. Harry s’empara d’une des lettres qui s’était échappée de la pile. Il semblait que Rogue l’avait lu peu de temps avant sa mort et qu’il n’avait pas pris la peine de la ranger. Des larmes étaient tombées sur le papier et avaient dilué l’encre sur certains passages.

2 aout 1974

 Severus,

L’Italie, c’est vraiment très beau, mais je ne peux pas m’empêcher de trouver le temps long. Je pense que je m’ennuierais moins si j’étais avec toi. Ce serait évidemment plus facile si Pétunia ne passait pas chaque seconde de sa vie à me faire la tête, mais tu sais comme elle peut être. Je m’inquiète de plus en plus pour papa, il a du mal à marcher et sa respiration est souvent saccadée. J’aimerais que toi et moi nous réussissions à inventer une potion qui repousse la mort ! Je suis sûr que nous en serions capables. Pourtant, je pense que papa à raison lorsqu’il dit qu’il faut parfois laisser la vie décidée pour nous et que nos combats doivent être choisit avec précautions. Le monde nous offre plein d’injustices contre lesquelles il est nécessaire de se battre, mais la mort ne fait pas partie d’elle. Je suis certaine, cependant, que l’on doit lutter avec ferveur contre ceux qui sont volontairement responsables de celle-ci, tu ne crois pas ? Mais la maladie, papa dit que c’est seulement la vie qui suit son cours. Je ne sais pas encore vraiment quel sera mon combat à moi. J’espère que ce sera le même que le tien.

Tu me manques et je t’adore pour toujours,

Ta Lily.

Harry referma la lettre avec précaution, il sentit l’émotion venir lui tordre le front. En jetant un coup d’œil aux autres lettres, il remarqua qu’elle n’était pas uniquement destinée à Rogue. Les noms de Remus, Pétunia et Sirius figuraient parmi elles. Son cœur fit un bond énorme dans sa poitrine quand il s’aperçut que certaines d’entre elles avaient pour destinataire son père. Sur celles-ci, Rogue avait barré nerveusement le nom de James, mais on pouvait tout de même le déchiffrer à travers le crayon noir. Rogue avait probablement mis des années à récupérer tous ces échanges épistolaires. Il les avait surement même parfois volés. Une larme semblait vouloir s’échapper de son œil. Plusieurs fragments de la vie de sa mère se trouvaient dans cette boîte.

Ron émit un petit raclement de gorge.

« Je crois qu’on ne trouvera rien de plus dans cette maison. Je vais te laisser. » Il sortit aussi doucement que possible de la pièce et laissa Harry seul. Celui-ci resta un instant silencieux, puis s’empara de la première pile de lettres, celle à côté de laquelle Rogue avait annoté « année 1971 ». La première était destinée à la sœur de Lily, Pétunia. Il s’assit sur le lit et débuta sa lecture.

Note de fin de chapitre :

hebergement d'image


Et voila la photo que Harry trouve dans la boite datée de l’été 1976. (le dessin est de moi, merci de ne pas l’utiliser sans mon autorisation !)


Concernant la lettre que Lily envoie à Severus, elle est écrite pendant l’été entre leur troisième et quatrième année.


Ça vous a plu ? À bientôt pour le début des lettres ! :)


 


 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.