S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


De mauvaises façons par weasley16

[19 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

 

Note de chapitre:

Bonjour à tous.

Je commence une nouvelle histoire un peu singulière (pour moi) qui me permet de m’essayer à autre chose et à une façon d’écrire un peu différente . Donc j’espère que ça vous plaira et que j’aurais quelques retours. Les chapitres seront généralement très courts.

 

Bonne lecture et à bientôt J'espère :)

Mérimée, milles baisers de promesses que j’ai ramenées à moi.

Je bénis le ciel de m’avoir donné ton amour, je le renie de t’avoir fait si lâche.

 

La passion dévorante qui embua l’esprit de Sirius Black pendant quelques mois de l’hiver 1976 débuta le jour ou il décida de tomber amoureux. C’est sous l’influence de son ami, James Potter, qui se consumait pour la belle Lily, que lui vint cette envie soudaine, piquant sa curiosité et son désir d’absolu. Puisque James le délaissait, papillonnant pathétiquement à la recherche d’une preuve d’affection de sa dulcinée, il se persuada de commencer son propre drame. Contrairement à son ami, il n’y perdrait pas de sa superbe. Cette décision ne venait pas sous le coup d’une réflexion, elle apparaissait, comme toujours chez Sirius, sous l’impulsion déraisonnée de son cœur et ce cœur avait faim et cherchait parmi les autres, un autre à dévorer.

 

Ce matin, dans la Grande Salle de Poudlard rien n’aurait pu présager dans la noirceur habituelle de ses yeux gris, qu’une terrible tragédie allait débuter au su de tous et qu’il en serait le seul investigateur. Sirius Black pourrait argumenter, des années plus tard, que c’est l’insupportable beauté de Mérimée qui l’avait gracieusement attaqué par son insolente singularité, mais il est étonnant dans ce cas, que cette beauté ne l’est pas plus tôt menacé, elle qui illuminait les abysses du château depuis bientôt cinq ans.

 

 Il était nonchalamment assis, dégustant une tranche d’un cake moelleux, et la vision désagréable de son meilleur ami, s’abaissant à faire la cour à Lily l’ingrate l’avait forcé à détourner son regard vers la table du fond. Là se trouvaient son frère, Regulus, un enfant au caractère docile et à l’affection bafouée qui était devenu un jeune homme à l’esprit étriqué et à la rancœur amère. À côté de lui, une vision innatendue manqua de le faire tomber,  la plus délicieuse des filles. On ne dira pas d’elle qu’elle était jolie ou bien qu’elle était belle, car elle était tout ça à la fois et tout à fait autre chose. Quand on l’évoquait, on ne discutait ni de ses cheveux d’un brun lumineux éparpillé indolemment le long de sa nuque gracile, ni de ses pommettes hautes, occupées par de fines tâches de son qui caressaient amoureusement sa peau fraîche, ni de sa bouche ourlée, fendue imperceptiblement par des stries de soie roses. À vrai dire, on parlait peu d’elle, car les mots n’étaient pas assez forts, en tout cas inutiles. On mentionnait parfois la couleur de ses yeux, si étonnantes, qui oscillaient entre le marron, le jaune et le vert et la douceur infinie d’un regard voilé qui passz à travers tout, mais ne regarde rien. Elle, on ne la voyait pas, ou au contraire, on ne voyait plus qu’elle. Pour apprécier son charme, il fallait être prêt. Avoir en soi le souhait indicible de se confronter à l’humanité dans ce qu’elle a fourni de sentiment de plus noble et de plus désastreux, savoir se préparer à tomber mille fois, ne jamais se relever, mais savourer chaque chute. Car, quand on regardait Mérimée avec le désir de la voir, on était frappé, cloué au sol, par ce qu’elle dégageait de plus pur. La mélancolie. Jamais on n’a pu observer de fille aussi brisée, aussi dévastée. Elle possédait depuis toujours en elle, cette tristesse innée qui donnait à ses gestes une langueur naturelle. Pourtant, elle ne souffrait jamais de sa condition et son spleen baudelairien était ce qu’elle chérissait le plus. Enfin, elle n’en avait jamais souffert jusqu’à cet hiver où elle fit la connaissance de Sirius Black.

 

Car, si Sirius avait jaugé avec passion la tristesse de ses beaux yeux, il ne les avait pas enlacés avec la volonté de la voir elle, mais l’envie de s’y voir lui. Quelle charmante compagne de drame, souffrante, affectée et belle à en mourir. Un opéra grandiose, ils joueraient elle et lui, lui tirant les fils de sa marionnette enchantée, créant une histoire d’amour fabuleuse qui dépasserait toutes les autres et enterrait celle de James. La minable histoire de James qui avait abandonné leur amitié sublime au profit d’une humiliation quotidienne, qui s’était abaissé à autre chose que la grandeur à laquelle il appartenait. Mérimée serait la plus belle vengeance de Sirius Black.

 

Mais ne soyons pas trop hâtifs, et arrêtons de juger les affres inconscientes qui animent Sirius, car pour l’heure, aucune de ses pérégrinations ne l’intéresse. Il découvre Mérimée et loupe un battement de cœur.

 

 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.