S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Je vous rends mon âme par Volcane4

[1 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Voici la première songfic que j'écris, j'espère qu'elle vous plaira. Elle parle de Narcissa au moment où elle sauve Harry. C'est assez dramatique mais ça se finit bien ^^ Titre et lien de la chanson en note de fin. Bonne lecture !

 

Je vous rends mon âme

 

 

 

 

 

 

 

Narcissa Malefoy venait d'être sommée par Voldemort de se rendre auprès d'Harry Potter afin de constater sa mort, bien que celle-ci ne fasse que peu de doute. Le Seigneur des Ténèbres avait presque gagné, une fois que sa suprématie aurait été reconnue, sa victoire serait complète. Narcissa avait été aux premières loges pour voir Potter se laisser abattre par son maître mais pour elle, cette victoire importait peu : Drago, son fils unique, était peut-être mort à l'heure qu'il était. Elle qui avait toujours contrôlé la vie de son fils, ne pas savoir où il se trouvait et dans quel état lui était insupportable. Pourquoi avait-il fallu qu'il soit mêlé à ces sombres activités ? Pourquoi le Seigneur des Ténèbres l'avait-il voulu pour serviteur ? Peut-être qu'au fond, la voie qu'avait choisi sa sœur Andromeda – elle ne savait même pas si son cher Ted était encore vivant - était la plus honorable. Peut-être que la sécurité n'était pas dans la pureté du sang mais plutôt dans le mélange des races. Qu'en savait-elle, elle, la petite princesse Black, placée sous une cloche de verre dès son plus jeune âge pour la tenir ignorante de la vie réelle ? Peu importaient la victoire, le pouvoir, la richesse et la pureté du sang si Drago était mort. S'il n'était plus, c'était à cause d'elle. De combien de personnes avait-elle causé la souffrance ou la mort par son soutien pour les mangemorts ?

 

 

 

Je prie le ciel qu'il me pardonne

 

Pour ceux qui ont souffert

 

Sous le poids de ma couronne

 

Je n'étais qu'une mère.

 

 

 

Tout ce sang gâché, toutes ces vies perdues… Tout ça par sa faute. Combien allaient encore mourir ? Si Potter avait gagné, elle aurait certes croupi en prison, mais cela aurait été mérité, et les obscures actions du Maître auraient été terminées. Elle allait lui donner la victoire, faire constater à tous la mort de l'ancien Survivant, mais ce serait le dernier cadeau qu'elle ferait au Seigneur des Ténèbres. Dès que la victoire serait officielle, si par miracle Drago était encore vivant, ils s'enfuiraient, ensemble. En emmenant son fils loin de ces horreurs, elle pourrait enfin faire quelque chose de bien dans sa vie. Tant pis si Lucius restait en arrière. Et si Drago était mort, ce qui était plus probable car après tout, c'était un mangemort, Narcissa fuirait seule, quitterait l'Angleterre, peut-être même se retirerait elle du monde magique. Elle avait entendu parler de lieux moldus ou les femmes cherchant un sens à leur vie se retiraient, les couvents. Il paraissait que le Dieu moldu, à l'instar de Merlin, acceptait les personnes sans distinction.

 

 

 

Si mes errances en chemin

 

Ont fait pleurer les anges

 

Si j'ai vécu en vain

 

Que la main du divin tombe et se venge

 

 

 

Ou alors, si aucun couvent ne lui ouvrait ses portes, si elle restait, à juste titre, considérée comme une paria aussi bien dans un camp que dans l'autre, comme une traîtresse d'un côté et une servante du mal de l'autre, si même les moldus ne voulaient pas d'elle, n'ayant plus de but et plus de fils, elle se suiciderait, probablement. Un avada kedavra, c'était si vite arrivé, cela ne faisait même pas mal. Mais non, elle se souvint qu'elle n'aurait même pas ce luxe de mourir sans douleur, dans un magnifique éclair d'un vert brillant. Un vert comme les yeux de Potter, probablement éteints maintenant. Tout comme les yeux gris de Drago avaient de fortes chances de l'être. Drago à qui elle avait laissé sa baguette. Puisque Potter lui avait pris la baguette d'aubépine que Narcissa lui avait choisie. Tout était lié. Enfin, qu'à cela ne tienne, s'il le fallait, elle achèterait une arme moldue, ce serait moins propre mais tout aussi vite fait. Même pas de formule à prononcer. Elle s'avança, emplie de ses sombres pensées, à travers la forêt tout aussi obscure que son âme. Elle slaloma entre les arbres, sillonna les chemins et traversa le vent froid, aussi dur que cette guerre, jusqu'à arriver au corps inanimé.

 

 

 

J'apprends la douleur

 

Soumise au seigneur

 

Si tout me condamne

 

Je vous rends mon âme

 

 

 

Narcissa se souvint alors. Elle se rappela les châtiments corporels, les humiliations, les larmes de Drago quand il avait reçu la marque, le sang, le feu, les moldus qui suppliaient qu'on les épargne, les grimaces de douleur de Lucius chaque fois que la marque se déclenchait, accompagnés de la lueur de folie meurtrière dans les yeux de sa sœur Bellatrix, le manoir occupé par Voldemort, le baratin sur une race plus pure, son fils devenu un tortionnaire à cause d'elle – heureusement, Severus lui avait au moins épargné de devenir un meurtrier. Puis la déchéance totale de la famille Malefoy. Et elle s'était battue pour ça ? Elle avait fait tuer des gens pour qu'elle et sa famille subissent ça en retour ? Elle se dégoûtait. Cette guerre la dégoûtait. Narcissa en était sûre, pour elle il n'y aurait pas de rédemption possible. Andromeda qui avait pris dans sa jeunesse la foi d'une religion moldue appelée le christiannisme lui avait parlé un jour des « flammes de l'Enfer » où atterrissaient les criminels en tout genre. Il ne faisait aucun doute que lors de sa mort, ce serait là qu'elle finirait. Elle s'avança encore, ruminant ses sombres pensées, quand soudain… un souffle ! Etait-ce possible ?

 

Toi mon enfant, mon trésor

 

Endormi dans les cieux

 

Vois-tu mon coeur noir de remords

 

J'aurais dû t'aimer mieux

 

 

 

Narcissa s'approcha plus, encore un peu plus, toujours plus, jusqu'à s'accroupir au niveau du « cadavre ». Elle vérifia le pouls de Harry, se demandant si son imagination lui jouait des tours. Un autre souffle, faible, comme retenu. Un battement de coeur. Un frémissement. Elle ne rêvait pas, Harry Potter était bel et bien vivant ! Et cette chose l'effraya car la sorcière savait bien ce que tout cela signifiait. Elle qui avait toujours été faible, elle qui n'avait jamais su prendre une décision et qui avait toujours suivi d'abord ses parents, puis sa sœur aînée et enfin son mari avait à présent entre ses mains non pas la vie d'un seul homme mais l'avenir de toute une nation, que disait-elle, de tout un monde !

 

Elle avait toujours fait ce qu'on lui disait de faire, sans chercher à savoir ce qui était juste ou ce qu'elle-même voulait. Elle avait joué à la poupée parce qu'on lui avait dit d'y jouer. Elle avait entretenu son image parce qu'on le lui avait dicté. Elle s'était abstenue de toute activité de plein air parce qu'on le lui avait demandé. Elle avait caché ses émotions parce qu'on l'en avait sommée. Elle avait demandé au Choixpeau de la mettre à Serpentard parce qu'on le lui avait ordonné. Elle avait pris des cours de danse parce qu'on lui avait dit que c'était bien. Elle avait excellé en potions parce que c'était ce qu'on attendait d'elle. Elle avait brillamment passé ses BUSE et ses ASPIC parce qu'il le fallait. Elle avait appris la magie noire parce qu'on le lui avait conseillé. Elle s'était mariée trop jeune à Lucius, un homme qu'elle estimait mais n'aimait pas parce qu'on l'avait exigé d'elle. Elle avait rejoint Voldemort, sans toutefois porter la marque (le seul choix de sa vie) parce qu'elle le devait. Et elle n'avait eu qu'un seul enfant parce que Lucius n'en voulait pas plus. Ou plutôt elle n'en avait gardé qu'un. En réalité, ce que personne ne savait, c'était que Narcissa Malefoy avait eu un autre bébé, une petite fille. Une nuit où Lucius avait bien voulu d'elle, deux ans après la naissance de Drago, elle avait oublié le sortilège de contraception. Elle avait vu qu'elle était enceinte et cette fois là, elle qui retenait toujours ses larmes, cette fois la, elle avait pleuré plus que n'importe quelle fontaine. Elle avait tenté d'en discuter avec Lucius sans lui dire qu'elle attendait un deuxième enfant de lui mais celui-ci n'avait rien voulu entendre, affirmant que la famille Malefoy n'était pas une famille de poules pondeuses comme ces traîtres à leur sang de Weasley et que tout ce dont il avait besoin était d'un unique héritier. Narcissa avait donc dissimulé sa grossesse pendant neuf longs mois puis elle avait accouché dans un miteux hôpital moldu et avait confié sa fille à un orphelinat. « Appelez-la Elsa. » avait-elle seulement dit avant de s'enfuir honteuse. La jeune fille avait-elle développé des pouvoirs ? Etait-elle seulement encore vivante ? Ou était-elle morte comme Drago l'était probablement ? Et elle, pourquoi restait-elle là si ses enfants n'étaient plus de ce monde ?

 

Pourquoi mon Dieu rester sourd

 

Au fil de mes prières

 

Pour quel pêché si lourd, jusqu'à mon dernier jour

 

Vivre en enfer

 

 

 

Tout ce qu'elle voulait, c'était retrouver son fils et s'enfuir avec lui. Avait-elle donc été une si horrible personne pour mériter cela ? Après tout, elle n'avait fait que suivre ce qu'on lui avait dit, ce n'était pas elle qui était à l'initiative de toutes ces atrocités. Oui, elle était lâche, c'est vrai mais n'était-elle pas une femme ? Tout ce qu'elle avait fait, c'était de suivre son mari, comme on le lui avait toujours appris. Etre soumise, digne, obéissante, bien paraître en société et ne laisser transparaître aucune émotion, tel avait été son apprentissage. Certes, elle avait fait les mauvais choix, elle n'avait jamais su s'imposer. Et à présent, elle qui jamais n'avait pris la peine de se demander où était sa vie, qui s'était toujours contentée de suivre les autres sans demander d'explications, elle avait entre ses mains l'avenir du monde ? Mais où était la cohérence ? Qu'était ce test si cruel ? Oui, elle avait fait plus de mal que de bien. Mais cela méritait-il un châtiment si dur ? Après tout, si elle avait tant fait de mal sur terre, pourquoi restait-elle en vie ? S'il existait effectivement un être supérieur, qu'il la foudroie sur le champ, plutôt que de la laisser subir le doute et l'angoisse !

 

 

 

J'apprends la douleur

 

Soumise au seigneur

 

Si tout me condamne

 

Je vous rends mon âme

 

 

 

Après tant d'hésitation, Narcissa prit sa décision. Elle, elle ne pouvait pas choisir. Son choix dépendrait donc de la seule et unique personne qui comptait encore pour elle. Elle n'était pas quelqu'un de bien, elle le savait, mais elle aimait son fils, plus que tout. Alors, pour cette fois, Drago et Potter iraient de paire. Si Drago était vivant, le Survivant serait épargné. Ainsi, elle rentrerait dans le château et pourrait retrouver son fils. En revanche, si ce dernier n'était plus, Narcissa laisserait le monde sorcier sombrer dans le chaos. Quoiqu'il en soit, plus jamais elle ne marcherait avec les mangemorts. Peut-être risquait-elle sa vie mais de toute manière, la vie d'une complice de multiples meurtres valait-elle encore quelque chose ? Il n'était plus temps de revenir en arrière. Prenant le destin de la planète en main, elle posa la question fatidique :

 

«_ Drago, est-ce qu'il est vivant ? Est-ce qu'il est au château ?

 

_ Oui. » souffla le Survivant qui allait probablement le rester encore quelques temps – Narcissa n'avait pas de doute là-dessus. Décidée, elle retourna vers son maître et d'une voix forte déclara :

 

«_Il est mort !»

 

J'apprends la douleur

 

Soumise au seigneur

 

J'attends la violence

 

De ma dernière révérence

 

 

 

Narcissa venait probablement de signer son arrêt de mort. Le Seigneur des Ténèbres lui ferait payer très cher sa trahison, avant même d'être tué par Harry Potter. De toute manière, plus grand-chose ne lui importait, elle voulait juste revoir Drago une dernière fois avant de mourir. Au moins, elle partirait en ayant commencé à rattraper le mal qu'elle avait fait. Si en revanche, elle restait vivante, ce qui lui semblait bien peu probable, elle consacrerait sa vie à faire au moins autant de bien qu'elle avait fait de mal. C'était donc une femme repentie qui marchait dans les rangs des mangemorts avec pour unique objectif de retrouver son cher fils pour le protéger.

 

Tout alla très vite. Voldemort fit un discours. Il tenta de récupérer Drago mais le jeune homme s'était rendu compte que le camp qui lui avait été imposé n'était pas le bon. Il refusa de le suivre et Narcissa le protégea, en dépit des regards de haine que lui lancèrent Lucius et Bellatrix. Croyaient-ils encore que leur stupide maître gagnerait ? Ils auraient déjà de la chance s'ils s'en sortaient vivants ! Il tenta ensuite de rallier Neville Londubat à sa cause. Bellatrix rit. Narcissa, elle, ne voyait pas ce qu'il y avait de drôle. Neville refusa fermement, soutenu par des adolescents qui levaient leur baguette. Puis le Maître voulut lancer une nouvelle attaque, tentant d'enflammer le garçon qui avait osé lui tenir tête. Pendant ce temps, Narcissa attrapa Drago et tenta de s'esquiver mais n'y parvint pas. Elle resta donc en retrait mais suffisamment proche pour voir Harry Potter sauter des bras de Hagrid en lançant un sonore confringo puis Neville Londubat de trancher la tête de l'affreux serpent qui servait d'animal de compagnie à son maître. Puis, tout ne fut plus que débandade.

 

Lorsque, serrée contre Drago dans un coin de la grande salle, elle vit sa sœur exploser, elle ne pleura pas. Bellatrix était depuis longtemps une cause perdue et sa mort ne pouvait que faire le plus grand bien à l'humanité. Terrée dans son coin, telle une intruse, elle songeait plutôt à renouer le contact avec Andromeda et pourquoi pas, si elle en avait l'occasion, chercher sa fille. Lucius ne lui dicterait plus jamais sa conduite. Plus personne ne lui dirait ce qu'elle devait faire.

 

Le duel final allait avoir lieu dans quelques instants mais venait d'abord le moment des révélations. Narcissa apprit d'abord que Severus avait su bien avant elle distinguer le bien du mal. Cela n'excusait pas ce qu'il avait fait avant, bien sûr, mais qui parmi eux était excusable ?

 

«Ce nouveau maître a enlevé la baguette à Dumbledore contre la volonté de celui-ci, sans jamais très bien comprendre ce qu'il avait fait» dit ensuite l'Elu. Drago tressaillit et là, Narcissa comprit. Elle comprit que Harry Potter avait sauvé le vie de son fils et elle lui en serait éternellement reconnaissante. Puis le maître fut vaincu, le silence se fit et Narcissa Malefoy comprit qu'elle n'allait pas mourir mais au contraire démarrer une nouvelle vie, la vie d'une femme de bien.

 

 

 

Note de fin de chapitre :

J'espère que ça vous a plu ! Une review pour me dire ce que vous en pensez ?

Chanson : "Je vous rends mon âme" de 1789 Les Amants de la Bastille

https://www.youtube.com/watch?v=5D9xWXkcnsg

 

Kiss !

Volcane4

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.