S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


... mais aujourd'hui reste encore à vivre ! par Nymph78

[14 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Concours à 4 mains de Ielenna 

> Thème : Défi

> Tous les personnages et époques sont autorisés. 

> Il faut respecter le réglèment général de HPF.

> Texte de minimum 1 000 mots pour un OS ; 10 000 mots pour une fiction longue.

> Tous les genres et rating acceptés. 

> Echéance au 1er Mars ==> déplacée au 8 Mai. 

> Bien évidemment : avoir un partenaire d'écriture (deux autres mains quoi ^^) 

Note de chapitre:

Hello !!! It's me !!! (vous pouvez rigoler ! ^^)

Je vais vous raconter une petite histoire ; c'est l'histoire de deux filles, passionnée de la même saga, qui un jour, après avoir discuté dans quelques mails, ont eu l'idée folle d'écrire une fiction ensemble. La sauce a pris et l'amitié s'est créée. 

Vous l'aurez peut-être compris, cette histoire c'est la mienne avec mon amie princesse. Nous avons commencé par notre fiction Jily, Keep Calm (qui voit son dernier chapitre s'écrire petit à petit) et, grâce à Ielenna et son concours, nous vous embarquons pour une nouvelle fiction sur nos Maraudeurs préférés ! 

En espérant que ça vous plaira, bonne lecture ! 

*****

30 Juillet 1980, 20:15

*****

 

« - Notez ici votre nom complet ainsi que celui de votre épouse Mr Potter. Ensuite il vous faudra signer en bas de la page et verser deux Gallions pour la location de la chambre. Vous pouvez rejoindre votre femme ensuite Mr Potter, et vous n'oublierez pas de lui faire compléter cette feuille pour que son accouchement se passe au mieux.

Deux Gallions pour une putain de chambre ?! Ils se gênent pas à St Mangouste ! Je sors de ma poche, en marmonnant des paroles incompréhensibles, les deux pièces en or et les pose sur le comptoir avant de tenter d'imiter la signature de mon meilleur ami. Rappelez-moi pourquoi est-ce que j'ai fait le pari de m'occuper de Lily une journée ? C’est du délire…

Je rends la feuille à la médicomage, qui m'en tend une autre, « spécial maman » d’après ce que j’arrive à lire en diagonale. Putain, pourquoi c’est écrit si petit ?! Je comprends une phrase sur trois… Je récupère le dossier, et je tourne les talons pour me diriger dans le couloir que la médicomage m'indique. 

Lorsque je rentre dans la chambre 222, je constate qu’en face de moi se trouve une Lily tordue de douleur, assise sur son lit. Une autre infirmière s’occupe de tasser les oreillers dans son dos, un sourire colgate collé sur son petit minois, alors que ma meilleure amie est entrain de la fusiller du regard. Et bien pour une fois que ce regard ne m’ai pas adressé. C’est plutôt bon signe. Enfin…. jusqu’à ce que je croise son regard qui semble plutôt… heureux ?! Oups… Ses yeux me dévisagent alors et je croise une once d'espoir avant que celui-ci ne soit remplacée par un air paniqué. Double oups !

Que veux-tu que je fasse, ma belle ? Je vais pas te laisser toute seule ! Je vais me faire tuer par James si je fais ça ! Bon… j'avoue, je panique un peu quand même ! Après tout, elle est juste à deux doigts d’accoucher. Et quand je dis deux doigts, c’est au sens médical évidemment… Je me sens pas bien tout d’un coup. Quelques sueurs froides s’aventurent dans ma nuque et entre mes omoplates, mais je prends sur moi.  Je prends sur moi uniquement pour Lily ! Et on va faire du mieux qu'on peut ! A deux… sans James qui pour l’instant est introuvable !!!!

Je prends mon plus grand sourire, un de ceux dont j'ai l'habitude et demande à mon « épouse » - putain rien que cette idée me fait marrer… et complètement flipper:

- Est-ce que tu fais des allergies particulières, chérie ?

Son regard, vire de la panique au stress ultime… Bien, bien, bien… il doit me rester encore quelques minutes de vie ultime. J’esquisse un coup d’oeil vers la porte, désireux de sortir de cette pièce qui est sur le point de se transformer en enfer, puis je me re-concentre sur l’infirmière qui s’adresse à Lily, tout sourire, avec son petit uniforme un peu trop court à mon avis.

Cassiopée aurait dû être infirmière tiens…

- Je vous laisse avec votre mari Mrs Potter. Je reviens dans vingt minutes !

Vingt minutes ?! Mais c'est le temps que mon corps soit entièrement flagellé par une Lily outrée pour mon mensonge qui lui a valu un faux espoir !

- Qu'est-ce que tu as fait ?! s'énerve-t-elle dès la médicomage sortie. Où est James ?

Bah justement… je sais pas !

- Surtout ne t'énerves pas, je lui avoue, presque apeuré. Mais je n'arrive pas à le contacter et comme il n'y a que la famille qui peut-être avec toi, bah… j'ai dis que c'était moi… James Potter !

Oui je sais, c'est très con ! Mais quand ta meilleure amie hurle de douleur tu prends la première idée qui te passe par la tête ! J’allais pas la laisser seule dans cet galère d’accouchement !

Je me passe une main sur le visage… Qu’est-ce qui m'a pris de parier que je pouvais m'occuper de Lily pendant une journée entière ?!

 

*****

Vingt-quatre heures auparavant

Le 29 Juillet à 19:30

*****

 

Le grincement des pneus de ma moto sur les pavés de Godric’s Hollow me ramène doucement sur terre, et je coupe le contact avant de mettre la béquille. Devant moi, s’étend la maison que James et Lily ont acheté après Poudlard. C’est un petit cottage sur deux étages, avec des grandes fenêtres, une petite véranda derrière, et une jolie allée pavée qui mène jusqu’à leur porte d’entrée. Mignon tout plein. Je retiens un sourire en descendant de ma moto, et je remonte le col de ma veste malgré la chaleur des nuits d’été. Putain, cette baraque est tellement différente de mon apart’ à Londres. A l’opposé. Bon, faut dire qu’on a pas la même vie du coup. Il est marié et bientôt papa. Et pas moi… je ne touche même pas cette hypothèse du bout des doigts. Que dalle… et ça tombe bien car Cassiopée ne touche pas non plus cette hypothèse du bout des doigts ! Au moins, on est fixé…

Je m'avance doucement vers la porte d'entrée et je sonne, restant mes habituelles dix secondes planté sur le bouton. Je suis certain qu'en haut Lily a fait un bond de quinze mètres ! Je ricane un moment à cette idée lorsque la poignée de porte s'abaisse et que je me retrouve devant mon meilleur ami, la baguette tendue devant lui :

- Quelle est la particularité de Remus ? m'interroge-t-il tout bas.

J’avais oublié ce détail… Ca aussi, chez moi, ça n’existe pas…

- C'est un loup-garou, je lui chuchote, comme à mon habitude.

Cette stupide recommandation du Ministère est devenu une tradition chez les membres de l'Ordre. Mais je me demande un truc… tu fais comment quand tu invites des amis pour la première fois chez toi ? Tu n'as pas encore de secret avec eux alors forcément tu dois faire sans !… Ou alors tu inventes un code ? Je sais pas ! 

- Ca va Pat' ? Entre, ne reste pas planté comme un piquet ! m'invite les yeux rieurs de James.

Ne reste pas planté comme un piquet ! C'est bien une expression de moldu, ça ! Je rigole cependant avec lui parce que ses expressions me font rire tout le temps. Faut dire que les moldus ne manquent pas d’imagination pour ce genre de conneries. 

- Installe-toi dans le salon, me dit James en fermant la porte derrière moi. Lily est en haut mais je vais la prévenir que tu es arrivé.

Alors que James part chercher ma belle-sœur, je m'installe dans le vieux canapé en tissu bleu roi dans lequel j'ai passé bon nombre de mes soirées ! C'était le canapé du manoir des Potter, l'une des seule chose que James avait voulu récupérer après leur décès… tout le reste est resté en l’état au Manoir. James n’y a pas remis les pieds depuis cet événement. Cela fait plusieurs mois maintenant. Un jour il  retournera, je le sais… Peut-être même pour y vivre avec Lily, et leurs enfants, mais là… la situation et les sentiments font que ce n’est pas possible…

Mon meilleur ami revient très rapidement avec deux bouteilles de bière moldue dans les mains et m’en tends une, un sourire en coin.  Il pense à tout, Cornedrue !

- Alors comment va ma Lily préférée ? j'interroge en buvant une gorgée de bière.

- Et bien… encore deux semaines de grossesse et on sera tous tranquille, je pense…, m’avoue-t-il en se laissant tomber sur le fauteuil en face de moi.

C’est dingue mais à chaque fois qu’on demande des nouvelles de Lily maintenant, on a toujours des réponses sur sa grossesse ! Mais jamais sur elle-même… Et puis pour le « on sera tous tranquille » je demande à voir… un bébé dans les pattes, c’est pas ce que j’appelle de la tranquillité !

- J'ai demandé comment mon amie Lily allait pas comment se passait sa grossesse ! Je reprends en rigolant.

Bon, faut dire que c’est THE sujet en ce moment chez les Maraudeurs… James papa, ça a été la surprise de l'année je crois ! Et le choc de sa vie aussi… Je le revoie encore à tourner en rond dans mon appart’, fulminant de colère au point d’avoir de la fumée qui sortait des oreilles. Assez flippant !

- Si tu savais comme elle est chiante ! lâche subitement James en soufflant.

J’avale de travers, et manque de m’étouffer avec la mousse de ma bière. 

Pardon ?! 

Je demande d’autres informations, plus précises on va dire,  à mon meilleur ami qui ne trouve rien de mieux à me répondre que :

- Elle est tout le temps à la maison, du coup elle devient complètement maniaque ! Elle est constamment sur mon dos : « James fait ça… » « Tu devrais faire comme ça ! »  « Touche pas ça… » « Mange pas ça… » ! IN-SU-POR-TABLE !!!

Insupportable ? J’ai envie de dire que ça ne change pas de d’habitude….

- Et le pire dans tout ça, c’est que je peux rien lui dire, soupire-t-il en se passant une main dans les cheveux.

- Elle a peut-être besoin que tu sois compréhensif ? proposé-je en haussant les épaules.

Lily, je l’adore ! Vraiment ! Mais je sais qu’elle peut-être horrible quand elle veut, mais pas à ce point là. Faut pas déconner ! C’est juste une femme enceinte.

- Compréhensif ? s’étrangle James. Je ne peux pas faire mieux. Il n’y a jamais rien qui va. Elle n’est jamais contente… « J’ai froid » « j’ai chaud » « j’ai faim » « j’ai plus faim » « j’ai mal au ventre, à la tête, envie de vomir » « je peux pas me lever » « j’ai mal aux chevilles »…

Mes sourcils s’arquent et je réprime un fou rire au fond de ma gorge tant je suis abasourdis par le spectacle que m’offre mon frère de coeur. Je devrais le prendre en photo, tiens. 

Il est assis sur le canapé, les cheveux en pétard, comme d’hab j’ai envie de dire, et il imite à la perfection sa femme en montant dans les aigus à chaque fin de phrase. Par Merlin, je crois qu’il est entrain de perdre la tête… Est ce que je dois appeler St Mangouste ?! 

-… et ce n’est que la face cachée de l’iceberg ! s’arrête un moment James, essoufflé. 

Je vais appeler St Mangouste. Juste au cas où….

- … cette femme là-haut, reprend-t-il en pointant du doigt les escaliers. Ce n’est pas ma femme. C’est autre chose…

Il me fait vraiment flipper, là !

- Du genre ? demandé-je, moqueur. Un lutin de Cornouaille ?

- Oh non… Cette femme là-haut est un Magyar à Pointes ! s’exclame-t-il en écarquillant les yeux tout en faisant semblant de se hisser une corde autour du cou. 

J’éclate de rire avant de secouer la tête. Et dire que des enfant, ils en veut plein…. donc plein de fois où Lily sera enceinte !

- Un Magyar à Pointes ? Oh t’exagères, Cornedrue, confié-je en refoulant une nouvelle crise de rire.

James me dévisage un moment, avant de froncer les sourcils. J’aime pas ce regard…

- Tu sais quoi ? Reste une journée avec elle et tu vas comprendre ! bougonne mon meilleur ami en croisant ses bras sur son torse tel un enfant.

Un véritable enfant !

- Je sais que Lily a son caractère, mais bon… elle ne doit pas être si horrible que ça ! Et puis, ce n'est pas comme si elle n'avait jamais été chiante !

C'est vrai quoi, c'est Lily Evans !

- Tu verras quand Cass' sera enceinte, tu feras moins le malin, Patmol ! se moque James en rigolant.

Mais oui bien sûr ! Cassiopée enceinte ! Et pourquoi pas mariée en plus ?

- Cassiopée et moi, on n'y est pas encore, je réponds rapidement. On n'est pas marié, on ne vit pas vraiment ensemble et puis, on veut pas d'enfants ! Enfin surtout moi !

- Ouais… ça arrive plus vite que tu ne le penses ça, mon petit, m'explique James d'un ton moqueur.

- Ouais bah chaque chose en son temps, je le coupe. En attendant c'est ta femme qui est enceinte, pas ma copine !

James me regarde, les yeux rieurs. Je baisse ma voix pour lui redemander confirmation :

- Tu exagères un peu quand même ! Lily n'est pas si chiante que ça !

- Je t'assure Patmol, elle m'épuise, elle n'est jamais contente de rien ! C'est l'enfer sur terre depuis trois mois ! se plaint James en se prenant la tête dans les mains.

- Tu exagères, Cornedrue ! je lui dis en m'esclaffant.

- Tu parles… Je te laisse même pas vingt-quatre heures avec Lily sans que tu ne craques ou que tu m'appelles e catastrophe ! me parie-t-il.

Oh ne me tente pas Cornedrue ! Tu sais que je suis bon joueur… et très mauvais perdant !

- Tu veux parier ? je lui propose.

Nous nous regardons avec mon frère pendant quelques secondes : on le tente ou on le tente pas ? Finalement nous nous claquons discrètement la main pour pas que Lily ne nous entende :

- Je te parie une bouteille de Whisky que je tiens facilement une journée avec Lily !

J'ai hâte de la déguster cette bouteille !

- Tu rêves, Patmol ! Tu n'y arriveras pas… tu supportes déjà pas Cassiopée quand elle se plaint, alors qu'elle ne le fait jamais…

Faux ! Elle se plaint tout le temps ; et « je suis trop grosse » et « je suis trop blonde » et « je suis trop grande ! » elle est infernale !

- Alors Lily… Non… impossible, reprend-t-il en se tapant la cuisse, comme s'il était pris d'un énorme fou rire.

- Et moi… je te parie que je tiens une journée dans péter un câble et sans t'appeler au secours Tu fais une fixette sur la grossesse de ta femme, je suis certain que tu exagères ! Elle doit être chiante mais sans plus… laisse-moi faire, je gère !

Lily quoi !

- Tu es sûr de toi là ? m'interroge une nouvelle James.

- Fais moi confiance ! Elle va se tenir à carreau, je gère, je le rassure en rigolant.

Les femmes ça me connaît ! Ta Lily sera sous bonne garde ! Mon meilleur ami se lève et rappelle sa femme, qui est toujours en haut. Elle peut descendre je vais pas la mordre ! J'entends un rapide « j'arrive » suivit d'une succession de craquements de marche provoqués par les pas violents d'un éléphant… pardon Lily. Je me lève du fauteuil pour la saluer.

- Salut ma belle ! Tu as une bonne mine dis donc ! Un vrai petit rayon de soleil, je la complimente en lui faisant un clin d'oeil.

- Je dors quatorze heures par nuit, bien sûr que j'ai bonne mine ! Me répond-elle sèchement.

Ouhla ! Les hormones de grossesse la travaillent vraiment ! Je croise le regard de James et nous étouffons un rire dans nos poumons. Surtout nepas rigoler, surtout ne pas rigoler ! Je mime sa poitrine à mon meilleur ami… Rosemerta a du soucis à se faire elle a une concurrente de taille.

- Tu t'entraînes pour ton implantation mammaire ? raille-t-elle en s'asseyant près de James.

Je tousse pour masquer mon rire avant de prendre un air innocent :

- Quoi ? Ah non ! Je chassais un moustique, j'annonce en claquant mes mains dans les airs comme une otarie. C'est bon, il est mort !  je conclue en faisant semblant de frotter mes mains l'une contre l'autre pour me débarrasser des restes de l'insecte imaginaire.

Lily lève les yeux au ciel… bon ok, elle m'a pas cru ! C'est le défaut d'avoir une meilleure amie très intelligente ; elle comprend toujours tout !

 

*****

Le 29 juillet 1980, à 23h30

*****

« Bon.. c'est pas le tout mais je vais rentrer ! Je dois terminer quelques affaires pour l'Ordre, j'annonce en me relevant du canapé où nous nous sommes installés après le repas. Lily se lève pour m’accompagner jusqu’à la porte d’entrée, alors que James termine de ranger la salle à manger. 

- Quand est-ce que Cassiopée revient de Lesbos ? me demande Lily, les yeux dans le vide. Elle me manque…

Elle me manque aussi ! Ca fait près de deux semaines qu'elle est partie pour une grande réunion entre Amazones et je n'en peux plus de rentrer tous les soirs dans un appartement vide de sa présence ! Non pas qu’elle me manque ! Faut pas déconner. C’est juste que…. que ça me fout le cafard. Enfin… bon, peut-être qu’elle me manque. Mais rien qu’un peu !

- Tu lui manques beaucoup aussi ! je rassure Lily en la prenant dans mes bras. Elle doit rentrer demain dans la journée… enfin j'espère ! ajouté-je en un petit murmure.

Durant une de nos courtes discussions sur le monde des Amazones, Cass’ m’a avoué que sa mère, THE big Queen apparemment, lui avait promis de faire tout son possible pour qu’elle puisse rentrer demain à Londres. J’ai hâte…  Et je sais que pour Lily le stress est encore plus grand… A Lesbos aussi la guerre fait rage. Entre différents clans d’après ce que j’ai compris. Il faut dire que Cassiopée ne s’étend jamais sur sa vie là-bas. Elle se balade entre deux univers, deux mondes complètement différents et…. je ne peux rien faire et rien dire. C’est sa destinée, parait-il. Son choix… je suis condamnée à la partager.

J’entends Lily soupirer tout doucement et ses yeux vert sont rivés par terre. Cass’ lui manque terriblement. Je le sais très bien. Surtout depuis la mort de… de Mary quelques mois plus tôt. On en parle jamais entre nous, ou alors on parle de « L’accident »… Et Lily et Cass se sont encore plus rapprochés que jamais. Elle est assez inquiète de savoir sa meilleure amie si loin de l'Angleterre ; où l'ambiance n'est pas franchement mieux qu'à Lesbos ! 

Je chasse ses pensées morbides de ma tête et j'appuie sur la poignée de la porte. Avant de sortir, je lance un regard malicieux à ma meilleure amie :

- J'arrive demain à 7:30 pour te baby-sitter !

On verra bien alors si James a raison ! Je m'avance dans la petite allée et Lily me retient par le bras :

- Tu es sûr que tu ne veux pas rester dormir ? Me demande-t-elle, l'air inquiet. Ce n'est pas le moment de traîner !

- Je ne risque rien, je la rassure. Allez à demain Lily.

Je dépose un baiser sur sa joue et je remonte sur ma moto, retirant la béquille et démarrant.

- Et demain, on va bien se marrer tous les deux !

Je la salue une dernière fois avant de lancer un signe de la tête à mon meilleur ami à la porte et de m'envoler, passant en plein vol au dessus des toitures de Godric’s Hollow.

 

*****

Le 29 juillet 1980, à 00:00

*****

 

Je gare ma moto en bas de mon appartement et j’entre chez moi en posant les quelques sacs de repas, que Lily m'avait forcé à prendre avant de partir, à l'entrée. Au cas où je meurs de faim ! C’est bien connu que je suis du genre à me laisser dépérir…

J’esquisse un sourire en retirant mes  baskets, et je lance ma veste sur le canapé. Instinctivement, mes yeux glissent sur la commode en face de moi. Dessus,  se trouve une photo des Maraudeurs… une des dernière photos qu'on ait prise à Poudlard. Il y a deux ans, déjà ! On sourit tout les quatre, comme des cons devant l’objectif. A cette époque, on avait encore aucune idée du chaos qui régnait dehors. Dans le vraie monde

A côté de ce petit cadre s'en trouve un second, où je suis avec Cassiopée, James avec Lily et Remus avec Mary ; c'est la photo que l'on a pris, ensemble, au bal de septième année que Dumbledore avait organisé. Peter n’avait pas voulu tenir la chandelle, ce que je peux comprendre. Du coup, ça été lui le photographe sur ce coup-là. 

Mes pas me rapprochent de la commode, et mes yeux métallisés viennent détailler le visage de poupon de Mary. C’est la seule photo que j’ai d’elle dans cette appartement… Remus nous a fait promettre de ne plus jamais aborder le sujet. Chose qu’on a tous accepté, mais je n’ai pas pu me résoudre à effacer Mary de cette photo. Ce cliché c’est un peu le témoin de notre jeunesse gâchée, et un jour, un jour… Remus sera content de pouvoir la regarder de nouveau. Lorsqu’il aura fait sont deuil, et retrouvé l’amour.

Un éclat lumineux attire mon regard, et je me retourne vers la dernière photo, l'une des plus moldue de mon appartement. Mes quatre photos de photomatoneich ou je ne sais quel appareil moldu que j'ai pris avec Cassiopée pendant notre micro voyage pour l'Ordre à Paris. C’était il y'a trois mois, et ça va faire presque trois ans que nous sommes ensemble ; déjà… Trois ans ! Oh mon dieu, ça me parait tellement récent, et pourtant ça commence à dater… Les longs cheveux blonds de Cassiopée sont presque collés à ma joue, et nos regards sont fixes alors qu’un sourire ravageur éclaire nos visages. C’est drôle de se voir sur une photo qui ne bouge pas ! Pourtant, j’ai l’impression que la bouche de Cass' murmure quelque chose… quelque chose que je n’entends pas. 

Un soupir s’échappe de ma bouche et je baisse le cadre photo pour que l’image soit posée contre la commode. Je ne supporte pas de la voir en photo. Je veux voir ma petite amie en vrai ! Et pas seulement son image…

J’attrape un verre et y verse quelques gouttes de Whisky dans ce dernier, avant de m'installer dans le canapé, les pieds sur la table basse. La nuit va être longue…

***

Le 30 Juillet 1980 à 6:00

Mon réveil sonne et instinctivement je l'éteins avant de tourner la tête sur l'oreiller vide qui se trouve à côté de moi. J'ai hâte que Cassiopée rentre ! Et qu'elle quitte son appartement aussi ! Et que je puisse me réveiller tous les matins de ma vie devant ses yeux de biche… Enfin quand elle sera enfin rentrée ! Je me lève lentement de mon lit, emportant ma couette derrière moi, la trimbalant dans tout mon salon jusqu'à la cuisine où j'allume la cafetière. J'avale mon café en deux temps, trois mouvements et je renvoie la couverture sur mon lit avant de filer dans la salle de bain pour me préparer. C'est quoi cette sale gueule ?! Je passe un bref coup de brosse dans ma tignasse avant d'enfiler un jean, un t-shirt et d'attraper ma veste en cuir et mes clés de moto pour m'envoler. De bon matin je ne peux pas voler très très vite et il va me falloir au moins quarante minutes pour arriver à Godric’s Hollow ! Je démarre et je regarde les mêmes toits que j'ai vu quelques heures auparavant dans l'autre sens. Toutes ces différences d'une maison à une autre, la taille, la couleur, la forme… tout peut varier d'une maison à une autre et c'est ça que j'aime à Londres. Je passe près de Big Ben qui continue de tourner, comme depuis des années, laissant le temps défiler sur ses aiguilles célèbres dans le monde entier. Je continue ma traversée de l'Angleterre pour arriver à 7:15 devant chez James et Lily. Je suis à l'heure… pour une fois ! J'envoie un patronus à mon meilleur ami et très vite la porte d'entrée s'ouvre, laissant apparaître James en caleçon, sa baguette à la main. Après avoir répondu à son habituelle question j'entre et dépose quelques affaires dans le salon. James monte se préparer en quatrième vitesse et me rejoint ensuite :

- Je te confie Lily et le bébé Patmol… me dit-il. Prends bien soin d'eux, me demande-t-il en me tapant l'épaule avant de quitter la maison.

T'inquiète James… je gère ! Je me dirige dans la cuisine et prépare un thé à Lily avec du gâteau au chocolat de la veille au soir et dépose le plateau sur la table basse en face du canapé. Quand la princesse Lily sera prête elle pourra manger ! Si elle meurt de faim je vais me faire tuer !

 

Je regard ma montre qui affiche 7:40… La journée va être longue je le sens ! 

Note de fin de chapitre :

Vous devriez me voir derrière mon écran... je suis toute rouge... J'ai très très peur de ce que je vous allez penser dans ce chapitre et de cette nouvelle fiction ! 

Dans Keep Calm vous aviez l'habitude des infos de Nymph78 mais dans cette fiction on va changer un petit peu ! 

Depuis que j'ai commencé l'aventure KC avec princesse et que les lecteurs m'ont découvert, la majorité d'eux s'accordent à me dire que "j'écris bien James"... Alors forcément quand on me demande d'écrire sur son meilleur ami, beaucoup plus je m'en foutiste... je flippe comme une dingue ! Je vais être honnête ; sans l'aide précieuse de princesse sur certains passages, je n'aurais jamais réussi à vous sortir ce 1er chapitre ! Alors voilà... j'espère que ça vous aura plu et que vous avez hâte de lire la suite ! princesse vient de me l'envoyer et maintenant il ne me reste plus qu'à écrire mon POV ^^

Au fait, la fiction se fera en trois chapitres ^^ 

Sur ce, je vous invite à découvrir le POV de Lily par princesse ici et je vous dis à la prochaine (certainement dans une petite semaine ou moins <3) ! 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.