S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Collision par Antig0ne

[2 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonjour à tous et bienvenue sur cette nouvelle histoire « Collision » !

Vous y découvrirez Arianne Macmillan et Betty Allen, des filles rancunières, susceptibles, amoureuses, et vraiment pas faciles à vivre, qui vont cotoyer des mecs déjantés, désabusés, farceurs et amoureux, sur fond de Rollings Stones, de Beatles, de rencards et de mangemorts… Cette histoire commence en 1967.

Listing rapide des personnages


Poufsouffle

Andromeda Black 7ème année

Alice Fraser 7ème année

Arianne Macmillan 7ème année

Ted Tonks 7ème année

Léo Lhuzman 7ème année



Gryffondor

Molly Prewett 7ème année

Chloe Joplin 7ème année

Arthur Weasley 7ème année

Frank Londubat 7ème année

Betty Allen 6ème année

Fabian et Gideon Prewett 6ème année

Marlene McKinonn 6ème année

Kingsley Shackelbot 6ème année

Julie Manning 5ème année



Serpentard

Rabastan Lestrange 7ème année

Rodolphus Lestrange 7ème année

Bellatrix Black 6ème année

Rebecca Parkinson 6ème année

Lucius Malefoy 3ème année

Narcissa Black 2ème année



Serdaigle

Dorcas Meadow 7ème année

Peter Bradbury 7ème année



Bonne lecture ! On commence avec un chapitre de Betty !
J’aimerais pouvoir dire que je ne suis qu’une fille banale, à qui rien d’extraordinaire n’arrive jamais, croyez-moi. Toutefois, si c’était le cas, je ne crois pas que vous seriez là à lire cette histoire, ni que je serais là, à la raconter.

Il y a une chose importante à savoir déjà, pour commencer, je suis une sorcière. Et demain, je retourne à Poudlard, l’école de sorcellerie de Grande-Bretagne, pour entamer ma sixième et avant-dernière année d’étude. Avant quoi ? Eh bien, je n’en aucune idée.

Il y a autre chose de tout aussi important et qui me définit désormais, que je le veuille ou non. Il y a deux mois, au début de l’été, mon frère a été assassiné. C’était un sorcier, comme moi, alors que nos deux parents sont des moldus. Ce qui fait – enfin faisait – de nous des sangs de bourbe. Plus âgé que moi, il avait déjà fini Poudlard et avait trouvé un travail à Pré-au-lard, dans une boutique de farces et attrapes. Il est décédé dans des circonstances encore non expliquées par les Aurors, mais ce n’est pas compliqué, je sais qui l’a tué. Les disciples du mage noir qui se fait appeler… Je n’y arriverai pas.

Bref. Vous-savez-de-qui-je-parle.

Voilà deux choses qui font que je ne suis pas exactement une fille banale. Mais à part ça… J’ai seize ans, je ne suis ni assez mince ni assez grande, j’ai deux meilleurs amis supers, ça je dois bien le reconnaître et je suis amoureuse d’un garçon plus âgé qui ne sait apparemment pas que j’existe. Comme le dit la chanson, je ne suis qu’une grosse, grosse fille, dans un grand, grand monde…

xxx

Je trempe ma tartine de pain beurré et de confiture de fraise dans mon chocolat chaud, quand un hibou grand duc, que je reconnais comme étant un hibou de Poudlard, vient toquer à la vitre de la cuisine. J’ouvre la fenêtre, et le hibou entre. Il se pose sur la table sans ménagement et grignote ma tartine.

- C’est tes résultats d’examens ? s’exclame ma mère en arrivant dans la cuisine.
- Oui, sûrement, répondis-je.

Je ressens une légère appréhension à l’ouverture du courrier. Je ne suis pas spécialement une bonne élève, c’est évident. Je déplie le parchemin et ma mère et moi découvrons les résultats en même temps.

Relevé de Notes de Cinquième Année – Épreuves de B.U.S.E.S
Mademoiselle Betty Allen


Métamorphose E

Sortilège O

Potion A

Botanique E

Divination P

Soins aux créatures magiques A

Histoire de la magie A

Défense contre les forces du mal E

Astronomie P


- C’est très bien, ma chérie, dit ma mère.

Depuis la première année de Philip, elle s’est habituée au système de notation de Poudlard.

- Tu veux que l’on fête cela ce soir ? On peut commander des pizzas, propose ma mère.
- On peut commander japonais, plutôt ?

Quitte à choisir, je préfère les sushis aux pizzas !

- Pas de problème, me répond-t-elle en souriant.

C’est agréable de la voir sourire, ces rares ces derniers temps. Je m’empresse d’écrire à Arthur et Ted, pour leur communiquer mes résultats. Ils vont se moquer de mes Piètres et me féliciter pour mon Optimal, je les connais par cœur.

xxx

- Tu es sûre que ça va aller, Betty ?

Je fixe ma mère, elle a cet air inquiet sur le visage qu’elle arbore presque toujours dorénavant. Nous sommes devant King’s Cross et elle s’est garée en double file. Les voitures nous dépassent rapidement, et quelques unes se permettent de klaxonner. Mon regard noir empêche un vieux moldu dans une Ford grise de nous insulter. Il remonte sa vitre en me voyant le fusiller des yeux et s’éloigne. Je ne pensais pas avoir un regard aussi terrifiant. Je devrais peut-être essayer face aux Serpentards. Ouais, non, mauvaise idée en fait.

- Betty ? insiste ma mère.

Qu’est-ce qu’elle croit ? Que ça va aller ? Comment est-ce que ça pourrait aller bien ? J’ai l’impression que plus rien n’ira jamais bien. J’ai envie de crier, de hurler, de m’époumoner, mais ce n’est pas dans mes habitudes, ce n’est pas mon genre, alors je reste calme, comme toujours. Et surtout, je sais qu’à travers cette question, elle essaye de se rassurer elle-même plus qu’autre chose. De ne pas penser à ce qu’il s’est passé début juillet.

- Je suis en sécurité à l’école, maman, ça ira bien, dis-je finalement.

Et là, clairement, c’est moi que j’essaye de rassurer. Ma mère hoche la tête, m’aide à sortir ma valise du coffre de la voiture et la cage de mon hibou. Elle me l’avait offert dès ma première année, mon frère lui ayant bien expliqué à quel point c’était utile dans le monde des sorciers. L’annonce de la magie de mon frère avait vacciné mes parents et la mienne ne les a donc pas tant surpris. Ils étaient, au contraire, contents que nous nous retrouvions à l’école ensemble, tout de même.

C’est mon frère, Arthur et Ted qui m’ont tout expliqué sur les sorciers, les contes de Beedle le Barde, la RITM, les gobelins ou encore les centaures. C’est grâce à eux que je ne suis pas perdue dans l’immensité de Poudlard. Que je n’étais pas perdue.

- Bon, eh bien, on se voit à Noël, ma chérie. Prends soin de toi et travailles bien, ajoute-t-elle.
- Fais attention à toi aussi, maman, murmuré-je, avant de rentrer dans la gare.

Je traverse les quais rapidement et me dirige jusqu’à la barrière qui me permet de passer de l’autre côté. Du côté sorcier, sur le quai 9 ¾, noir de monde. Des échos de conversations me parviennent, des mots, des phrases. Je jette un regard circulaire mais je ne vois ni Arthur ni Ted, je monte donc dans le train à la recherche d’un compartiment tranquille, vide de tous Serpentards malveillants.

- Betty !

La voix surexcitée qui m’appelle me sort de ma torpeur.

- Comment vas-tu ? me demande Arthur Weasley, un grand roux dégingandé de septième année de Gryffondor.

Je remonte une mèche blonde qui cachait mes yeux et lève le regard vers lui. Il vient juste de se glisser sur la banquette du comppartiment que j’ai choisi. Nous sommes tous les deux dans la même maison, mais je suis en sixème année. Dès mon arrivée à Poudlard, Arthur est venu me parler, trop heureux de rencontrer une née-moldue dans sa maison. Il s’intéresse à la culture moldue et à toutes ces choses qui nous semblent insignifiantes face à la magie, mais qui ont l’effet inverse sur lui, tels que l’électricité, les voitures, le téléphone, la radio… Arthur m’a ensuite présenté Ted Tonks, un Poufsouffle de son année, né moldu comme moi, et qui subi aussi les questions et les interrogations d’Arthur. Je pense que vous ne serez pas étonné si je vous dis que ses meilleurs notes sont celles d’étude des moldus.

Arthur et Ted sont venus à l’enterrement de mon frère, les pauvres ne savaient pas comment me consoler. Il n’y avait rien à dire. La famille d’Arthur est considérée comme traître à son sang, et Ted est dans la même situation que moi, nous risquons gros tous les trois. La plus part du temps, j’essaye de ne pas y penser, de me concentrer sur ma vie à Poudlard. Mais, parfois, je ne sais pas comment faire, c’est omniprésent.

- Je vais m’en sortir, lui dis-je, en forçant un sourire.
- J’ai de quoi te changer les idées, il faut absolument ce que je te montre ce que m’a envoyé mon frère Bilius !

La découverte du jour est un journal moldu. Arthur a l’air d’un enfant à qui on offre un cadeau de Noël en avance. Visiblement son frère Bilius lui a envoyé un exemplaire du Times, de fin août. Son frère est assez excentrique, il était en dernière année, quand nous avions respectivement quatorze et treize ans, et il nous faisait bien rire.

- Regarde, création de l’ASEAN, le 8 août 1967, ça veut dire quoi ? me questionne Arthur.
- C’est l’Association des Nations du Sud-Est Asiatique, c’est de la politique moldue.
- Ah… souffle-t-il.

Il se replonge dans le journal, cherchant d’autres articles intéressant.

- Regard une photo de voiture ! C’est embêtant que les photos moldues ne bougent pas, s’exclame Arthur.
- C’est sur…
- J’aimerais avoir une voiture, déclare-t-il, rêveur.

Dès qu’il découvre quelque chose sur le monde moldu, il vient nous interroger, Ted et moi. J’ai l’impression qu’il en sait plus que moi sur mon monde !

- Salut Arthur, salut Betty. Vous n’avez pas vu Dorcas et Chloe ?

Molly Prewett vient de passer la tête par la porte de notre compartiment.

- Salut Molly ! Non, désolé, je ne les ai pas vu, répondis-je.
- Sa… sa… salut… Mo… Molly… bégaye Arthur.

La septième année est déjà sortie, quand Arthur termine sa phrase. Perdue dans sa rêverie, il fixe la porte par laquelle sa dulcinée est apparue. Rayonnante comme toujours, Molly respire la joie de vivre a tel point que ça me déprime. Rousse, comme son futur mari, – il faut bien que j’y crois en ayant Arthur comme meilleur ami – de petite taille et joliement formée, elle est désespérement parfaite. J’ai failli oublier, elle est doué en sortilèges, elle fait de la couture, de la cuisine et elle est poursuiveuse. Bref. Changeons de sujet.

- Arthur…
- Quoi ? s’écrie-t-il. Oh, pardon.

Je secoue la tête en souriant. Le voyage se termine sans encombre et nous retrouvons Ted à l’arrivée, qui a passé le trajet avec sa nouvelle conquête, dont le nom m’échappe. Enfin, il n’y aucun intérêt à le retenir, cette histoire a du s’arrêter avec l’entrée du train en gare de Pré-au-lard.

xxx

Les cours ont repris depuis presque un mois et je erre dans Poudlard, entre les professeurs et les élèves qui me présentent leurs condoléances, l’air goguenard de Bellatrix Black, et ceux, en mal de sensations, qui viennent me demander des détails. Même les blagues des frères Prewett me font à peine rire. Je passe mon temps à suivre Arthur et Ted dans leurs délires ou leurs révisions – ce qui est plus rare – et à mater Léo Lhuzman. Rien de bien différent que l’année dernière. Sauf que mon frère ne m’écrit plus de lettres.

- Salut les gars ! s’exclame Ted qui vient s’asseoir sur le banc des Gryffondor.
- Les gars ? rétorqué-je.
- Oh, Betty, tu sais bien que je dis ça comme ça !
- Un Poufsouffle ennemi ! s’exclament Gideon Prewett, en faisant un signe de la main pour éloigner Ted.

Son frère explose de rire avec lui et Ted les regarde en secouant la tête.

- Je viens en paix, les gars !

Il n’en a pas marre d’appeler tout le monde « les gars » ?

- Vous avez trouvé vos déguisements pour la soirée d’Halloween ? demande-t-il en se tournant vers nous.

Je ne comprendrais jamais pourquoi des sorciers célèbrent Halloween, j’ai eu beau l’expliquer à Arthur, il n’a pas compris mon point de vue. Comment voulez-vous qu’un mec qui se dégise en moldu pour Halloween puisse comprendre ça… Oui, oui, c’est ce qu’il a fait l’an dernier.

- J’avais zappé…
- Ouais, ouais, me rabroue Ted, je suis sur que tu ne viendras pas, je te connais pas cœur, Betty. Tu ne veux pas venir pour ne pas voir Léo Lhuzman avec Chloé Joplin, c’est ça ?

Léo… Je vais baver. Ce mec est magnifique. Vraiment. Et je ne suis pas la seule à le penser, il est considéré comme le tombeur de l’école. C’est complétement mérité. Il m’a parlé une ou deux fois, dans les couloirs, ou à la bibliothèque, mais ça n’a jamais été plus loin que ça, à mon grand malheur.

- Je viendrais, dis-je en grommellant.

Depuis qu’il sort avec Chloé, cette Gryffondor insupportable, je l’évite le plus possible. Je ne pensais pas que ça me ferait autant de mal de les voir tous les deux ensembles… Pourtant, je le savais que c’était un amour à sens unique, mais que voulez-vous, je suis une rêveuse et je ne peux m’empêcher d’y croire. J’en rêve, j’invente des scénarios fous où il tombe dans mes bras. Mais ça n’arrive jamais en vrai. Enfin, quand on voit Arthur se liquéfier devant Molly Prewett, je me dis que je ne suis pas un cas désespéré à côté de lui…

- Au fait, l’anniversaire de Molly est le 30 octobre ! lancé-je soudain.

Arthur lève la tête, intéressé.

- Tu crois que je dois lui offrir un cadeau ? m’interroge-t-il.
- Tu peux lui souhaiter bon anniversaire, c’est déjà une bonne chose. Un cadeau, ça ferait peut-être trop harcélement… propose Ted.
- Invite-la à aller avec toi à la soirée d’Halloween ! ajouté-je.

Rougissant, Arthur plonge dans son journal. Bon, c’est pas demain la veille qu’il embrassera sa dulcinée, mais il va falloir prendre les choses en mains là… J’ai tellement envie de penser à autres choses, à des choses plus réjouissantes que mon frère, Léo Lhuzman ou les mages noirs…

xxx

- Sang de bourbe ! Déchet ! Immondice !
- Tu ne mérites pas d’être ici, tu voles la magie aux vrais sorciers !
- A qui as-tu volé ta baguette, monstre ?

Je presse le pas pour dépasser le plus vite possible le groupe des Serpentards. Les jumeaux Lestrange, Bellatrix Black et Rebecca Parkinson sont adossés contre le mur de la salle d’étude des runes et me regardent traverser le couloir. Les ignorer a toujours été ma réponse, mais plus ils deviennent forts, moins je le supporte. Les jumeaux Lestrange sont en septième année, tandis que Black et Parkinson sont de mon année. Je les supporte déjà en cours et en plus dans les couloirs. Tout ça pourquoi ? Mes parents ne sont pas des sorciers. Et oui, moi, Betty Allen ne suit d’un déchet à leurs yeux, sympa, n’est-ce pas ? Et c’est probablement ce qu’était mon frère à leurs yeux aussi.

- C’est ça, cours, stupide sang de bourbe, profite de tes derniers moments…

Le rire insupportable et acide de Bellatrix Black retentit dans le couloir et m’entoure, m’enveloppe, m’envahit… Cette fichue Serpentarde me terrifie alors qu’elle a mon âge. Les rumeurs disent qu’elle pratique la magie noire et s’apprête à rejoindre le fameux V dès sa sortie de Poudlard. Peut-être que c’est déjà le cas. Peut-être qu’elle sait qui a tué mon frère.

Je finis par arriver dans la salle de métamorphose. Je respire un coup avant de pousser la porte, pour me calmer. Marlene McKinonn est assise toute seule, au troisième rang, et je m’installe à côté d’elle. Elle est plongée dans un article de la Gazette du Sorcier. C’est l’une des seules à ne pas prendre un air compatissant en permanence avec moi.

- Vous êtes en sixième année, nous allons donc commencer à voir des sortilèges plus compliqués. Après les révisions de septembre, nous allons travailler tout le premier trimestre sur les animagus. Je ne vous demanderais pas d’en devenir un, et de toute façon c’est quasiment impossible, et ça prend des années, mais nous allons déjà essayer d’en comprendre toute la théorie, explique le professeur McGonagall.
- Mais vous, vous êtes un animagus, non ? s’exclame Kingsley Shacklebolt. Vous pouvez nous montrer ?

McGonagall soupire de lassitude en voyant que King ne lève pas la main, ce qui fait sourire les jumeaux Prewett, les frères cadets de Molly. Les trois sont toujours ensemble et mettent souvent l’ambiance en cours et dans la Salle Commune. Les jumeaux sont roux et de petite taille, comme leur sœur aînée et Kingsley a la peau foncée et les yeux marrons.

Malgré son énervement, McGonagall se tranforme rapidement en chat, sous les « wouah » des élèves, puis revient sous sa forme humaine. Faut avouer que c’est super classe, quand même ! Elle reprend le cours et commence à écrire les points importants au tableau. La plume de Marlene copie toute seule, pendant qu’elle continue à lire la Gazette. Il faut absolument qu’elle me dise comment elle fait ! Je reste toujours aussi émerveillée qu’au premier jour, face à la magie…

Soudain, le bureau de McGonagall se tranforme en cochon alors qu’elle allait poser ses feuilles de notes dessus. Eclats de rire général, les jumeaux Prewett et Kingsley essayent de se cacher derrière leurs sacs ou leurs voisins, mais c’est peine perdue, McGonagall les a repéré. Qui cela pourrait-il être d’autre en même temps ?

- Prewett ! Shacklebolt ! J’enlève dix points à Gryffondor et vous serez tous les trois en retenues, vous commencez bien l’année !

Je n’ai jamais vu un professeur aussi… Impartial ? Bon, c’est une qualité en même temps, mais sérieusement, ni Flitwick, ni Chourave, ni Slughorn n’enlèvent de points à leurs propres maisons. Du moins pas autant, et pas s’ils ont le choix. Avec elle, pour que l’on gagne la coupe des quatre maisons, il faudrait être parfait. Je suis sûre que si elle m’entendait, elle dirait « oui, c’est cela, soyez parfaits et irréprochapbles ». Mais personne n’est pas parfait ? Enfin, à part Léo Lhuzman, bien sûr.

- Je ne sais même pas pourquoi je vous ai accepté dans ma classe d’ASPICS, grommelle-t-elle, avant de reprendre le cours.

xxx

Qu’il est beau… Ses cheveux bruns tombent négligemment sur ses yeux verts et il sourit… Il me sourit, et ses lèvres m’appellent… Elles n’attendent qu’un baiser…

- Aïe !

Ted Tonks, le mec qui est sensé être mon ami, vient de me donner un coup de coude dans les côtes.

- Arrêtes de le mater comme ça, c’est indécent.
- En plus, tu baves dans ton jus de citrouille, ajoute Arthur.
- Oh toi, avec Molly, tu n’as rien à dire, répliqué-je.
- D’ailleurs, tu as invité ta future femme pour Halloween ? demande Ted.

Arthur plonge dans ses haricots verts et bafouille des mots incompréhensibles.

- Oui ? insiste Ted.
- Non ! Elle voudra jamais !
- Tu n’en sais rien, tu n’as pas essayé. Ton cas n’est pas perdu, contrairement à celui de Betty ! déclare Ted.
- Eh ! protesté-je.
- Molly est célibataire, elle ne sort pas avec tous les mecs de Poudlard… continue mon pseudo-meilleur ami.
- Léo ne sort avec tous les mecs de Poudlard !
- Il sort avec toutes les filles de Poudlard, c’était une métaphore. Tu vois, tu es un cas désespéré, ajoute Ted.

Super, mes amis me soutiennent vraiment, c’est sympa.

- Tu y vas avec qui, toi d’ailleurs ? demande Arthur.
- Aucune idée, la plus part des belles filles de cette école sont des sangs-purs et évitent de me parler, répond Ted en haussant les épaules.
- Comme si tu galèrais à séduire les autres filles ! dit Arthur en souriant.
- Sympa pour moi !

C’est vrai que les relations entre sorciers issus de vieilles familles de l’aristocratie sorcière et sorciers issus de petite famille moldue, comme Ted et moi, ne sont pas au beaux fixe. Surtout que Ted se retrouve avec Andromeda Black, Alice Fraser et Arianne Macmillan dans sa promotion. Les trois filles traînent ensemble depuis la première année et sont toutes les trois de sang-pur. Ces classifications de sang, je ne les ai pas comprise tout de suite, Arthur m’a tout expliqué. Sa famille est considérée comme traitre à son sang depuis des générations, pourtant, sa mère, Cedrella, est une Black. Mais si j’ai bien tout compris, elle a été reniée de sa famille pour avoir épousé Septimus Weasley, le père d’Arthur. Logiquement Bellatrix, Andromeda, Narcissa et lui sont des cousins éloignés, mais les trois filles ne lui adressent jamais la parole. Narcissa reste toujours avec sa sœur Bellatrix et Andromeda ne parle pas à grand monde. Elle n’est pas à Serpentard, ce qui doit faire d’elle la moins raciste des sœurs Black.

- Oui enfin toi, on sait que tu rêves d’y aller avec Leo alors… marmonne Ted.
- Et alors ? m’exclamé-je Tu ne comptais pas m’inviter de toute façon.
- Oula non !
- Sympa bis, dis-je en grommelant.
- Bon, eh bien je sens qu’on va y alller tous les trois alors, dit Arthur, dépité.
- Tu nous proposes un plan à trois là ? se moque Ted.

Aïe, les haricots verts d’Arthur, qui n’avaient rien demandé à personne, viennent de finir leurs vies sur la tête de Ted. L’action de mon meilleur ami provoque l’hilarité à la table des Gryffondor. Les jumeaux Prewett applaudissent Arthur.

- Les Gryffondors sont meilleurs que les Poufsouffles ! s’exclame Kingsley, mort de rire.
- Je proteste ! s’exclame Ted, en enlevant les haricots de sa tête. Les Poufsouffles sont géniaux !
- C’est ce qu’on verra à Halloween… commence Fabian Prewett.

Il a un petit sourire moqueur, et fait un clin d’œil à son frère.

- Avec les costumes ! termine Gideon Prewett.
- J’aurais le meilleur costume, c’est certain ! lance Ted.
- Le défi est lancé ! Qui prend les pari ? s’écrie Kingsley.

De l’autre côté de la table, Molly, Chloé et Dorcas soupirent, alors que Frank a l’air ravi de ce pari.

- Tu as vu comme Molly nous regarde ? chuchote Arthur, elle me trouve nul !
- Mais non !

Vraiment, je suis un cas désespéré et lui non ? Tu peux répéter, Ted ?

xxx

- Tiens, un traite à son sang et deux sang de bourbe, pourquoi ça ne m’étonne pas ?
- Dégage, Bellatrix, lance Arthur, sans même la regarder.
- Oh, mais le Weasley se rebelle. Regarde Rebecca, on a ici un Weasley dans son environnement naturel, entouré de voleurs.
- Je n’ai volé ma magie à personne, stupide serpent ! s’écrie Ted.

Oh non… Ils veulent vraiment que l’on se batte ou quoi ? Je ne me sens pas d’humeur à subir les foudres de Bellatrix Black.

- Pardon ? Comment tu m’as appellé là ?
- On court ! s’exclame Arthur.

Sans réfléchir, je me mets à courir en dicrection de la tour de Gryffondor. Voilà ce que j’aime, éviter les conflits. Elle ne peut s’empêcher de nous chercher, rien ne nous oblige à lui répondre. Je préfère garder mes forces pour des choses plus importantes !

Ted et Arthur me suivent et nous arrivons rapidement devant le portrait de la Grosse Dame. Ce sprint m’a essouflé, je n’arrive même pas à parler pour donner le mot de passe ! Je n’ai pas l’habitude de faire du sport, et depuis la mort de mon frère, j’ai relégué le sport au dernier plan de mes préoccupations ! Et la nourriture au premier plan... Alors, merci mes kilos en trop, je suis épuisée par cette course. Arthur reprend son souffle et finalement la Grosse Dame nous laisse passer, en oubliant de réprimander Ted, qui n’est pas de sa maison. Ce dernier passe souvent la soirée dans notre salle commune, et personne ne proteste.

Arthur se jette sur le canapé, à côté de Frank, qui lit la Gazette. De son côté, Ted se dirige vers Kingsley et les jumeaux, probablement pour discuter de leur fameux pari. Ce qui me fait penser que je ne sais toujours pas comment je vais me déguiser pour cette soirée. Halloween était plus simple quand j’étais petite, je ne connaissais pas Poudlard ni la magie et je me déguisais en sorcière. Eh oui. Seulement aujourd’hui, ça ferait un peu cliché.

Je ne sais même pas si j’ai vraiment envie de faire la fête. Arthur et Ted sont toujours partant, et ils disent que ça me fera du bien. Mais je n’en sais rien, je me sens tellement détachée de tout… Je pense à mon frère, à la mort, au danger, aux études, aux ASPICS, à l’amour, à Molly et Arthur, à Léo… Je pense trop, ma tête va exploser.
Note de fin de chapitre :

Merci d'avoir lu ! N'hésitez pas à donner votre avis !
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.