S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Sur le pas de porte par Laura1406

[4 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Voici ma modeste participation à l'Echange de Noël de cette année. J'ai eu le plaisir d'écrire pour Satchrê et je ne me suis toujours pas remise de son avis sur ce texte... ! Ça fait très longtemps que je n'avais pas écrit de fanfiction alors j'espère que ça vous plaira :)

Encore un très joyeux Noël à Satchrê !
La pluie commençait à tomber lourdement sur le sol lorsqu’il arriva dans le village silencieux. Toutes les maisons étaient plongées dans la pénombre et les lampadaires peinaient à illuminer le chemin qu’il devait à présent parcourir. Il ne savait pas à quoi s’attendre. Dumbledore l’avait prévenu de la difficulté de la tâche mais à mesure qu’il approchait de la maison des Potter, Hagrid sentait ses yeux le brûler, sa gorge se tordre et ses mains trembler. Une larme s’écrasa dans sa barbe hirsute.

Au loin, il reconnut du premier coup d’œil cette maison dans laquelle il n’avait jamais mit les pieds. C’était comme si un rocher venait soudain de tomber dans son estomac tant la douleur était intense. Hagrid renifla bruyamment alors qu’il passa le portail. Il ne savait plus s’il était prêt à voir le massacre qui venait de ce produire ici.

Un morceau de toit s’était effondré sous lui-même et des particules de poussières tourbillonnaient dans le jardin. Il mit sa grosse main devant ses yeux et continua son périple jusqu’à pousser la porte d’entrée, à moitié en lambeaux. Sous ses pas, le parquet grinçait et il n’y avait que le bruit de ses talons pour rompre le silence pesant régnant dans la pièce. Le cœur battant, il vit le corps de James au bas des escaliers, déformé par la mort au regard vide, comme si on avait soudain coupé les fils d’une marionnette. Hagrid le prit dans ses bras, retourna dans le salon et déposa James sur le canapé tout en prenant soin de lui fermer les paupières, doucement. Le jeune homme semblait dormir paisiblement à présent.

Le demi géant fit demi-tour une nouvelle fois, tentant de contenir ses larmes et sa colère. Il n’arrivait pas à croire qu’à l’étage, il y avait Lily, dans le même état. Et Harry, seul et dépourvu de parents à l’âge d’un an. Alors que dehors, le monde magie fêtait la défaite du mage noir, Hagrid se frayait un chemin dans les décombres de la maison. Il était dans un autre monde, dans cette autre facette que cette nuit du 1er novembre représentait.

Arrivé dans la chambre du petit garçon, il entendit des pleurs saccadés alors qu’une partie du toit recouvrait le sol. Le vent soufflait, la pluie tombait et la lueur de la nuit passait au travers de cet énorme trou. Hagrid dégagea les tuiles et les poutres aussi vite qu’il le pouvait, la rage bouillonnant dans tout son corps. Près du berceau, Lily était là, visage face contre terre, repliée sur elle-même tel un fœtus. Comme pour James, il l’allongea sur le lit et tenta d’effacer de sa mémoire cette expression si torturée qu’elle arborait pour dernière émotion.

Il s’avança alors vers Harry, tremblant de toute part en voyant ce si petit corps, ces si petites mains, ces si petites joues inondées de sanglots. Sur son front, une cicatrice en forme d’éclair était inscrite, rouge et presque sanglante. Ce pauvre petit devait souffrir le martyr. Hagrid, désemparé, chercha une couverture, un plaid, quelque chose pour le réchauffer. Il trouva dans une commode un édredon et s’empressa de couvrir le bébé. Il le prit dans ses bras alors qu’Harry pleurait et instinctivement, commença à le bercer lentement.

« Ça va aller, Harry, ça va aller… Tu es en sécurité maintenant. Ça va aller, je te le promets », dit-il de sa grosse voix.

Du bout de son doigt, il caressa la chevelure noire du petit garçon. Ce dernier le regarda de ses grands yeux verts, calmé presque tout de suite par cette voix qu’il sembla trouver rassurante. Hagrid et Harry restèrent ainsi un long moment, à se fixer l’un l’autre, dans un silence devenu apaisant. L’homme n’arrivait pas à le quitter des yeux, et son cœur, si meurtri en arrivant, s’adoucissait à mesure que le bébé se blottissait dans ses bras.

Doucement, Hagrid redescendit dans le salon et cacha les yeux de Harry jusqu’à ce qu’ils se retrouvent de nouveau dans le jardin. Les nuages d’un blanc gris masquaient la lune. Au loin, un hululement se faisait entendre, brisant cette bulle dans laquelle il s’était plongé à l’instant même où il avait recueillit le petit près de lui. C’était étrange et doux à la fois. Tout d’un coup, il avait la sensation qu’il pouvait gravir des montagnes pour Harry. Ce garçon qu’il avait seulement aperçu devenait à ses yeux la chose la plus précieuse qu’il ait jamais tenu entre ses mains.

Il voulait le protéger, le rassurer, lui donner tout l’amour qu’il ne pouvait plus recevoir de James et Lily. Il voulait que Harry ne se sente jamais seul, surtout pas abandonné. Il voulait pouvoir lui dire tout ce qu’il aurait besoin d’entendre quand l’âge des questions arriverait. Il voulait pouvoir le faire rire quand il pleurerait, le voir grandir et s’épanouir, le rassurer quand le poids de ce qu’il venait de vivre serait trop lourd à porter. Il voulait lui donner tout ce qu’il possédait pour qu’il soit heureux.

En un instant, leur instant, Hagrid s’était attaché à ce petit bonhomme à présent si calme et curieux de ce qui se passait autour de lui. Le nez rougit par le froid et les larmes, il regardait de ses yeux encore humides les lumières des lampadaires tenter de s’allumer sans cesse. De temps à autre, il croisait le regard de ce grand homme qu’il ne connaissait pas, intrigué par cette barbe et ces cheveux en pagaille, hypnotisé par les yeux noirs qui ne le quittaient pas.

C’était à contre cœur que Hagrid se voyait obligé d’accomplir sa mission et d’emmener Harry chez son oncle et sa tante. Il ne savait pas qui ils étaient, comment ils allaient élever ce garçon encore si petit et fragile. Il serait certainement entre de bonnes mains là-bas mais Hagrid aurait voulu faire plus pour Harry. Que ce moment dure plus longtemps, qu’il puisse encore le rassurer, lui dire que malgré la mort de ses parents, il deviendrait quelqu’un de grand et fort. Qu’il surmonterait cette épreuve comme personne et qu’il deviendrait un merveilleux sorcier.

Alors qu’il entendait le vrombissement d’un véhicule, Hagrid regarda Harry tout en avançant dans l’allée du village. Il s’arrêta net en voyant un jeune homme descendre d’une moto et s’approcher de lui. Il plissa les yeux et reconnut Sirius. Il avait l’air abattu, ne marchait pas très droit et lorsque ce dernier aperçut Hagrid avec Harry dans ses bras, il eut un soupir de soulagement.

« Je… viens d’apprendre », dit Sirius, la voix brisée.

Hagrid lui mit une main sur l’épaule et se laissa aller aux larmes qu’il retenait depuis des heures.

« Où est-ce que tu vas, avec Harry ?
– Dumbledore m’a demandé de l’emmener. Chez son oncle et sa tante.
– Donne le moi, Hagrid. Je suis son parrain, je vais m’en occuper, répondit Sirius, le corps tremblant.
– Je ne peux pas, Sirius, dit Hagrid, à la fois compatissant et attristé. Je dois accomplir ma mission. Je suis certain que Dumbledore te permettra de venir le voir.
– Je… Je ne peux pas le laisser seul.
– Il ne sera pas seul. Il sera avec la famille de Lily. Je suis désolé, je ne peux pas… C’est un crève cœur pour moi aussi mais je dois… Je dois le ramener auprès de… de ces gens. »

Sirius baissa la tête et s’essuya les yeux d’un geste rageur. Hagrid resta silencieux, peiné de ne pouvoir rien faire de plus pour le consoler.

« Prends ma moto, dit soudain le jeune homme.
– Comment ? demanda Hagrid, surpris.
– Si je ne peux rien faire pour garder Harry, je veux que tu prennes ma moto pour l’emmener… là où tu dois l’emmener.
– Mais…
– S’il te plaît, Hagrid », coupa Sirius en levant la tête pour le regarder dans les yeux.

Hagrid comprit à quel point cela lui tenait à cœur. Après un instant d’hésitation, il hocha la tête et resserra Harry près de lui. Il fit un bref signe à Sirius et enjamba le véhicule avec attention. Enroulé dans sa couverture, Harry avait toujours les yeux grands ouverts. Il ne pleurait plus et avait l’air enfin un peu plus serein. Hagrid le cala à l’intérieur de sa veste pour être certain qu’il n’ait pas froid pendant le voyage et mit en marche le moteur. Le vrombissement le fit légèrement vaciller et après avoir vérifier les commandes, il décolla doucement du sol.

Sirius leur disait au revoir de la main, la mine triste. Lorsque Hagrid releva la tête, il espéra intimement que le jeune homme s’en sortirait et que Dumbledore l’autoriserait à voir Harry de temps à autre. C’était sûrement l’une des choses qui l’aiderait à tenir face au drame de cette nuit.

Le froid commençait à se faire sentir à mesure qu’il gagnait de la hauteur. Au milieu des nuages cotonneux, Hagrid se frayait un chemin entre les gouttes d’eau et parfois les flocons de neige. Au creux de son ventre, Harry s’endormait et sa respiration régulière lui fit chaud au cœur. Il pensa à faire un détour pour rester auprès de lui encore un instant mais l’idée que Dumbledore les attendait de pied ferme le fit revenir à la réalité. Malgré l’attachement profond qu’il ressentait déjà pour ce petit être, il devait rester lucide. Ce n’était pas à lui de l’élever. Il serait heureux là-bas, il en était convaincu.

En amorçant la descente vers Privet Drive, Hagrid sentit l’émotion de nouveau l’assaillir. Il était déjà impatient de revoir Harry le jour de sa rentrée à Poudlard, ou peut-être avant, et de lui raconter cette rencontre. Il avait hâte de pouvoir l’inviter dans sa cabane, de lui offrir les cookies qu’il aimait tant cuisiner, de pouvoir lui offrir un cadeau pour Noël et son anniversaire. Il avait hâte de pouvoir discuter avec lui, apprendre à le connaître et voir quel garçon il deviendrait. Il ne savait pas quel rôle il jouerait dans la vie future de Harry mais il espérait au plus profond de lui-même qu’il pourrait le tenir.

Et alors qu’il le déposait sur le pas de la porte des Dursley, Hagrid se promit de faire tout ce qui était en son possible pour le protéger et d’être là pour lui, toujours.

« A bientôt, Harry. »
Note de fin de chapitre :

Merci beaucoup d'avoir lu ! :)
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.