S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Maudite Saint-Valentin ! par Samantha Black

[35 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Bonjour tout le monde !

Cette fanfiction a été écrite dans le cadre du concours "La Mécanique du cœur" organisé par Princesse et dont les contraintes étaient :
-Un 14 février, ton histoire se déroulera.
-Un couple "canon", tu choisiras.
-Un personnage du nom de Valentin ou Valentine, tu feras intervenir.
-Un baiser raté, tu décriras.
-Dans ton texte les paroles d’une musique, tu glisseras.
-Dans ton histoire les mots « arthrose », « saucisson », « boule puante », « pervers » et « alcoolique », tu placeras.
-De l’humour, tu distilleras.

Pour ma part j'ai choisi d'écrire sur la pire Saint-Valentin d'Alicia Spinnet et j'ai choisi la chanson Tous les garçons et les filles de Françoise Hardy. Vous trouverez les paroles de la chanson en italique et les mots à placer en gras dans le texte.

Bien entendu l'univers de Harry Potter appartient à JK Rowling et je ne touche donc pas une seule mornille pour mes écrits. Je tenais à remercier Lyssa7 pour sa bêta-lecture et aussi Princesse pour l'organisation de ce concours.

Enjoy ! o/
Samantha

Ce matin-là, Alicia fut réveillée par la douce et mélodieuse voix de sa meilleure amie. Elle enfouit son visage sous son oreille, tentant de ne pas laisser le monde merveilleux des songes s'éloigner trop rapidement d'elle.

— Encore cinq minutes, Val, marmonna-t-elle.
— Tu me dis ça chaque lundi Al ! Et à chaque fois, on finit par arriver en retard au cours de McGo. J'ai pas envie de me retrouver à nettoyer la salle des trophées le soir de la Saint-Valentin !

La Saint-Valentin ! Elle l'avait complètement oubliée celle-là, et aurait préféré ne pas s'en rappeler. Depuis quelques semaines, elle avait la désagréable impression que tous les garçons et les filles de son âge se promenaient dans Poudlard deux par deux. Même Valentine, sa meilleure amie, avait trouvé l'amour dans les bras d'un Serdaigle, Roger Davies. Rien que ça !

Alicia s'extirpa de son lit avec difficulté tandis qu'elle entendait Valentine se pomponner dans la salle de bains. Angelina, Camilla et Patricia, les trois autres filles avec qui elles partageaient leur dortoir, l'avaient déjà quitté. Alicia était toujours la dernière à se lever.

Assise sur son lit, la jeune femme attacha ses longs cheveux noirs en un chignon négligé avant de se lever et de s'étirer doucement. Olivier les avait fait travailler comme des elfes de maison la veille. Il était devenu complètement obsédé par l'idée de gagner la coupe de Quidditch et ne cessait de les faire s'entraîner. Si par le passé, Alicia avait pu pensé qu'il était obnubilé par ce noble sport, cette année n'avait fait que confirmer cette impression. Olivier mangeait, lisait, dormait et même – elle en était certaine – urinait Quidditch ! Sa vie toute entière tournait autour de cela. Il trouvait même le moyen de parler de ses tactiques lorsqu'il l'aidait à faire ses devoirs à la bibliothèque une fois par semaine.

La jeune femme se frotta les yeux. Son lit lui manquait déjà. Elle bâilla longuement avant de se diriger vers la salle de bains. Valentine la salua d'un « Hey » joyeux tout en continuant à appliquer son mascara. Alicia pénétra dans l'une des deux cabines de douche et se déshabilla avant d'allumer l'eau. Elle poussa un léger cri en la sentant si froide.

— Je crois qu'il n'y a plus d'eau chaude ! s'exclama Valentine. Patricia a passé au moins une demi-heure dessous. Je suis sûre qu'elle a un rendez-vous avec ce grand benêt d'Hilliard !
— Parce que toi tu n'as pas rendez-vous avec Roger ? rétorqua Alicia tout en commençant à se savonner.

Ce n'était pas la première fois qu'elle prenait une douche froide. Patricia et Angelina avait la sale manie de vider l'eau chaude au moins une fois toutes les deux semaines. Mais le jour de la Saint-Valentin... Alicia était sûre qu'il s'agissait d'un signe, et pas d'un bon.

— Ça n'a rien à voir. Roger est cent fois plus intéressant que ce prétentieux d'Hilliard. Je sais pas comment elle fait franchement. Un peu comme Deauclaire ! Tu t'imagines, toi, sortir avec Percy Weasley ? Merlin cette horreur ! Je suis sûre que même dans ses rêves il parle de décrets et de lois magiques, poursuivit-elle sans attendre de réponse. Au fait, tu as pensé à ce que tu vas dire à Olivier ?
— A Olivier ? demanda Alicia faisant mine de ne pas savoir ce dont lui parlait Valentine.
— Fais pas ton veaudelune avec moi, Spinnet ! Tu sais très bien de quoi je parle !

Alicia avait le béguin pour Olivier depuis près d'un an. Valentine lui avait fait jurer que si rien ne se passait d'ici la prochaine Saint-Valentin, celle-ci donc, elle irait lui déclarer sa flamme.

— Je sais pas si c'est une bonne idée, Valentine !
— Tu ne sais pas ? Tu comptes laisser passer ta chance ? Tu sais qu'il est peu probable que tu le revois quand il aura quitté Poudlard.
— Je le sais bien. C'est juste que... C'est mon capitaine... Si... S'il n'est pas intéressé, tu imagines la gêne que cela risque de provoquer entre nous !
— Si... Si... C'est sûr qu'en ne tentant rien, tu risques rien ! rétorqua sa meilleure amie moqueuse. Être Gryffondor ou ne pas être... Telle est la question.

Alicia l'entendit quitter la pièce et annoncer qu'elle l'attendait dans la salle commune. Pour une raison qui lui échappait, la jeune femme sentait que cette Saint-Valentin allait être encore plus désastreuse que celle de l'année passée. Pourtant, Lockhart avait mis la barre très haute avec sa décoration hideuse de la Grande Salle et ses nains tous plus aimables les uns que les autres. Alicia rougit de honte en se rappelant la déclaration des plus embarrassantes qu'elle avait reçue de la part d'un prétendant qui avait préféré rester anonyme. Valentine avait suggéré qu'il ne s'était peut-être pas fait connaître à cause de l'air horrifié qu'elle avait arboré avant, pendant et après la chanson, pourtant très romantique, qu'avait chantée son cupidon. En même temps, elle n'allait tout de même pas fréquenter quelqu'un qui avait trouvé intelligent de lui déclarer sa flamme à travers un nain au visage renfrogné et à la voix aussi mélodieuse que des ongles sur un tableau.

Alicia attrapa la serviette qui se trouvait sur la porte de la cabine et s'enroula dedans. Elle quitta la douche et se dirigea directement vers le dortoir laissant derrière elle une traînée d'empreintes de pieds. Elle soupira légèrement avant d'attraper des sous-vêtements ainsi que son uniforme. Alicia se dépêcha de s'habiller, elle savait que Valentine n'avait aucune patience et qu'elle risquait de râler si elle la faisait trop attendre. La jeune femme se passa rapidement un coup de peigne, jeta un coup d’œil au miroir et grimaça en voyant les cernes qu'elle arborait sous ses grands yeux noirs. Elle ne dormait décidément pas assez ces derniers temps.

Elle poussa un nouveau soupir et décida qu'elle pourrait toujours demander une potion à Madame Pomfresh si cela ne s'arrangeait pas dans les prochains jours. Alicia attrapa son sac posé au pied de son lit, se précipita vers la porte du dortoir et descendit les marches quatre à quatre. Valentine était appuyée contre un des canapés de la salle commune et discutait avec Duncan Connelly, un garçon de leur année.

— Ah Alicia ! s'exclama-t-il en la voyant. Enfin sortie d'hibernation à ce que je vois !

Valentine rit doucement tandis que Alicia répliquait qu'elle aurait préféré y rester.

— Je le dis à chaque fois mais c'est dingue comme les matelas sont confortables. Vous pensez qu'ils leur lancent un sort pour qu'ils soient aussi attirants ? demanda-t-elle alors qu'ils se mettaient en route.

Valentine secoua légèrement la tête mais un léger sourire étirait ses lèvres. Depuis le temps qu'elle connaissait Alicia, elle avait fini par connaître son amour pour les lits et tous les endroits où il était possible de s'endormir plus généralement. Elle se faisait, d'ailleurs, un plaisir de lui rappeler de temps à autres la fois où elle l'avait trouvée endormie sur la branche d'un arbre. Valentine en plaisantait aisément désormais mais Alicia se souvenait parfaitement de la frayeur que sa meilleure amie avait eu en la découvrant ainsi. Valentine croyait encore qu'Alicia serait tombée si elle n'était pas intervenue - Alicia en était persuadée - bien qu'elle lui ait répété plus d'une fois le contraire.

— Je pense surtout que tu es une dormeuse dans l'âme, Al, répliqua Duncan.
— Au fait ! Elles ont préparé quelque chose cette année Connelly et O'Brian ? questionna Valentine.

Tout le monde gardait en mémoire le poème que les deux Serpentard avaient adressé à Olivier Dubois l'année passée. Tout comme celui d'Alicia, il lui avait été livré en chanson par un nain sur le dos duquel étaient attachées deux ridicules petites ailes. Alicia tenta de se remémorer les paroles ; une histoire de jeux de mots autour du nom et du prénom du capitaine de Quidditch de Gryffondor.

— Pourquoi je le saurais ?
— Je sais pas, peut-être parce que Connelly est ta cousine, doxy !
— Ah ça ! Tu sais, Avalon me dit pas tout, répliqua-t-il. On se connaît pas assez pour ça, ajouta-t-il.

Duncan avait appris quelques mois plus tôt que la sœur de son père avait eu une enfant et qu'elle n'en avait parlé à personne.

— Quand même j'aurais adoré être là quand Flint a reçu le sien ! Olivier m'a dit que c'était juste hilarant à voir, intervint Alicia. Il était fier comme un paon et paf... Une jolie sérénade vantant son manque d'intelligence et son nez cassé.

La jeune femme éclata de rire en imaginant la tête de Flint après cet affront, et se calma en voyant le regard que lui lançaient des Serdaigle de première ou deuxième année. Ils arrivaient non loin de la Grande Salle lorsqu'ils croisèrent les jumeaux Weasley.

— Salut les filles ! Duncan ! s'exclamèrent-ils en chœur.

Leurs trois condisciples les saluèrent en souriant avant de reprendre leur chemin. Alicia se retourna pour les suivre du regard et les perdit de vue alors qu'ils tournaient à l'angle d'un couloir.

— Je suis sûre qu'ils préparent quelque chose, déclara-t-elle.
— Ils préparent toujours quelque chose, rétorqua Duncan. La dernière fois c'étaient les boules puantes pendant le cours de Divination, la fois d'avant cette histoire dans la salle des trophées... Ils trouvent toujours quelque chose à faire.

Alicia hocha la tête. L'ingéniosité des jumeaux Weasley n'avait d'égale que leur imagination. Le groupe d'amis se trouvait à moins d'une vingtaine de mètres de la Grande Salle lorsque Valentine s'écria :

— Roger !

La jeune femme lui sauta au cou avant de l'embrasser d'une manière loin d'être chaste. Alicia esquissa un sourire en voyant le visage radieux de sa meilleure amie. Du coin de l’œil, la jeune femme put voir un couple de Poufsouffle qui se bécotait. Plus les années avançaient, plus Alicia avait le sentiment que tous les garçons et les filles de son âge savaient bien ce que c'était d'être heureux, alors qu'elle allait seule dans les couloirs de Poudlard. Elle était jalouse de tous ces couples et en même temps, ils l'agaçaient prodigieusement. Elle ne s'était jamais donné en spectacle avec son petit ami, Adam Parker. Cela s'expliquait sans doute au fait qu'ils s'étaient fréquentés moins d'une semaine et que leur relation était restée secrète. Gryffondor et Serpentard ne faisaient pas bon ménage.

— On va finir par être vraiment en retard, Val, remarqua-t-elle en passant à côté des deux amants.
— Je suis désolée, mon chéri, il faut que j'y aille, déclara Valentine.

La jeune femme vola un dernier baiser à son petit ami et lui promit qu'ils se retrouveraient en fin d'après-midi avant de suivre Duncan et Alicia. Le ventre de cette dernière commençait à crier famine et elle fut bien heureuse de pouvoir déguster un toast ainsi que de délicieux œufs brouillés.

— On commence avec quoi déjà ? questionna-t-elle entre deux bouchées.
— McGo comme tous les lundis, répliqua Duncan.
— Et comme je te l'ai dit tout à l'heure, fit remarquer Valentine.

Alicia avait toujours le chic pour oublier la moitié des choses qu'on lui disait, et cela pouvait être très gênant.

— J'ai pas envie d'y aller, marmonna-t-elle.
— Tu n'as jamais envie d'y aller, la reprit Valentine. On n'a pas le choix pourtant.
— Et si je me faisais porter pâle ?
— Tu l'as déjà fait il y a trois semaines. McGo est vieille pas stupide, rétorqua Duncan.
— Mais j'ai vraiment pas envie d'y aller. Limite, je préférerais me taper quatre heures de Rogue à la suite ! soupira-t-elle.
— Parle pas de malheur, répliqua Duncan avant de boire une gorgée de son thé.

Alicia poussa un nouveau soupir avant de laisser tomber sa tête sur la table.

— Aïe ! s'exclama-t-elle en se redressant brusquement.

Elle se frotta le front tandis que ses amis ne pouvaient s'empêcher de pouffer.

— Arrêtez de rire !s'écria-t-elle. Ça fait mal.
— En même temps, tu viens de filer un coup de boule à la table, remarqua Duncan, tu t'attendais à quoi ?
— J'ai mal évaluer la distance entre ma tête et la table, c'est tout. De toute façon, c'est pas ma faute, c'est la faute du calendrier.
— Quoi ? Qu'est-ce qu'elle raconte ? demanda Duncan sans comprendre.

Du coin de l’œil, Alicia vit sa meilleure amie lever les yeux au ciel.

— Alicia pense qu'elle est maudite.
— Mais je suis maudite.
— Maudite ?
— Elle est persuadée qu'il ne lui arrive que des mauvaises choses le jour de la Saint-Valentin.
— Il ne m'arrive que des mauvaises choses le jour de la Saint-Valentin, affirma Alicia avec force. Tu ne te rappelles pas l'année dernière ? Je me suis prise la porte de la salle de sortilèges dans la figure et je me suis cassée le nez !
— Comment t'as fait ton compte ? questionna Duncan intrigué.
— Le professeur Flitwick sortait de la salle, Alicia faisait pas attention... Paf ! Une porte !

Duncan ne put s'empêcher de sourire tandis que Valentine pouffa légèrement.

— Et puis, il y a ce poème aussi, ajouta Alicia tentant de prouver son point de vue.
— Poème ?
— Ouais, tu sais celui qu'elle a reçu de son admirateur secret.
— Ah ça ! T'as trouvé que c'était une mauvaise chose ? s'étonna Duncan.
— Pas mauvaise juste gênante et humiliante, répliqua Alicia sincère.
— Humiliante carrément ? T'en fais pas un peu trop Alicia ? rétorqua Duncan.
— Pourquoi tu réagis comme ça ? demanda Valentine. Ce serait pas toi l'admirateur secret de notre petite Alichou par hasard ?

Alicia jeta un coup d’œil dans la direction de sa meilleure amie et put voir le regard soupçonneux qu'elle lançait à leur camarade de classe.

— Moi ? Désolé de te décevoir mais non, répondit le jeune homme calmement.

Valentine le fixa quelques instants, suspicieuse, avant de déclarer :

— Je te crois.

Alicia fronça les sourcils en entendant le ton que son amie avait employé. Elle semblait certaine de ce qu'elle affirmait.

— On devrait y aller ! On va vraiment finir par être en retard sinon, remarqua Alicia après avoir jeté un coup d’œil à sa montre.

Valentine et Duncan se levèrent dans un même mouvement tandis qu'Alicia attrapait son sac, qu'elle avait posé à ses pieds, et quittait la salle à la suite de ses amis.

— Au fait ! Kenneth va bien, Dun ? demanda Valentine.

Son amie fronça les sourcils. Valentine avait posé sa question sur un ton qui se voulait banal mais Alicia n'avait pu manquer la pointe de curiosité qui s'y était glissée.

— Ouais. Il m'a dit qu'il devait passer à la bibliothèque avant les cours mais bon c'est assez habituel chez lui, répondit-il. Pourquoi tu me demandes ça ?
— Comme ça, pour savoir. C'est juste que ça fait un moment que je ne l'ai pas vu, mentit-elle.

Alicia se demandait souvent pourquoi son amie persistait à raconter des mensonges alors qu'elle était bien incapable de le faire. Valentine lui avait dit elle-même qu'elle était tellement peu convaincante qu'à cause d'elle ses cousines moldues avaient deviné que le Père Noël n'existait pas.

— Il m'a pourtant dit qu'il t'avait croisée hier alors que tu traînais avec Davies, répliqua Duncan.
— Justement ! On s'est juste croisés et j'ai trouvé qu'il avait une petite mine.

Alicia leva les yeux au ciel tout en se demandant si son amie cesserait un jour d'essayer de raconter des bobards. Elle en devenait presque ridicule à tenter de garder un visage impassible tout en se grattant le nez, chose qu'elle faisait toujours lorsqu'elle mentait.

— Ok, rétorqua Duncan.

Alicia put voir rien qu'à la manière dont il lâcha ce petit mot qu'il ne la croyait pas. Qu'est-ce que pouvait bien mijoter Valentine ? Elle n'eut pas le temps de pousser plus loin sa réflexion car la cloche retentit annonçant le début de leur cours de métamorphose. Valentine avait raison, elles étaient toujours en retard le lundi matin.

Note de fin de chapitre :

Alors qu'avez-vous pensé ? Selon vous, Alicia va-t-elle sauté le pas et avouer son amour à notre capitaine préféré ? Arrêtera-t-elle d'être en retard le lundi matin ?

N'hésitez pas à donner votre avis ! Et pensez à faire un tour sur les autres fanfictions de cette série

!

A bientôt pour la suite !
Samantha :)
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.