S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


 

Nous affichons sur la page d’accueil de HPFanfiction les textes de Les Nerles et Catie qui ont remporté la Sélection Drago Malefoy de juin 2023 !

Pour le mois de septembre, venez lire la Sélection Eté des Fiertés LGBQTIA+ ! Vous pouvez découvrir six histoires bienveillantes et voter jusqu'au 30 septembre ici.

Et pour continuer dans une bulle de douceur, rien de tel que la sélection Feelgood, qui attend vos propositions de textes jusqu’au 30 septembre sur cette page ou en commentaire de cette news ! Vous aurez ensuite le mois d’octobre pour lire les textes et voter.

Intéressé.e par un projet de changement de format des Aspics ? Venez postuler auprès de l'Équipe, par MP à Lilychx, CacheCoeur, Tiiki ou PititeCitrouille, en réponse à cette news, ou par mail à podiums[at]herosdepapierfroisse.fr !

 

 

 

 


De L'équipe des podiums le 10/09/2023 15:53


135e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 135e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 30 septembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !


De L'équipe des Nuits d'HPF le 05/09/2023 20:21


Mise à jour du règlement d'HPFanfiction


Afin de continuer de vous proposer du contenu de qualité et de renforcer notre position concernant le traitement des violences sexistes et sexuelles, le règlement du site HPFanfiction a été mis à jour ! Ces modifications sont avant tout faites pour faire du site un espace le plus sécurisant et agréable possible pour le plus grand nombre.

Les modifications concernent les points 24, 25 et 27.

Les Trigger Warnings (TW) et Content Warnings (CW) sont désormais obligatoires et les avertissements doivent être ajoutés dans les warnings de la fic et en début de chapitre. Nous comptons sur vous pour bien relire les points concernés (et pourquoi pas tout le règlement, tant qu'à faire !), ainsi que pour veiller à appliquer ces consignes.

Nous avons également créé un nouveau warning Relation toxique / abusive, et nous vous invitons à en lire la définition sur la page de définition des ratings et warnings.


De Equipe de modération d'HPFanfiction le 14/08/2023 16:59


134e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 134e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 25 août à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A très bientôt !


De L'équipe des Nuits d'HPF le 01/08/2023 12:14


133e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 133e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 22 juillet à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les Nuits d'écriture en vous inscrivant ici !


Pour en savoir plus sur les Nuits, on vous explique tout sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits d'HPF le 06/07/2023 18:54


Sélections du mois


Félicitations à Amnesie et Wapa qui remportent la Sélection Personnages secondaires et tertiaires de mai 2023 !

Pour le mois de juin, venez lire la Sélection Drago Malefoy ! Vous pouvez découvrir sept histoires sur notre Serpentard préféré, et voter jusqu'au 15 juillet (prolongation de 15 jours) ici.

Pour faire suite au TransHPF Month, les Podiums vous proposent une sélection LGBTQIA+ sur trois mois. Cette sélection été des Fiertés attend vos propositions de textes jusqu’au 31 août sur cette page ou en commentaire de cette news ! Vous aurez ensuite le mois de septembre pour lire les textes et voter.


De L'équipe des Podiums le 03/07/2023 22:20


La parfaite et soudée famille Flint par Samantha Black

[6 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Tout l'univers de Harry Potter appartient à JK Rowling,je ne touche pas la moindre mornille pour mes écrits.

Edit 4/06/2020 :J'ai commencé à écrire cette histoire en 2015. Actuellement, elle comporte 10 chapitres, mais est loin d'être terminée. Je ne peux malheureusement pas vous promettre de la terminer un jour. A partir d'aujourdh'ui, je posterai un chapitre par jour jusqu'à ce que les 10 chapitres soient postés. :)
11 octobre 2025

.

.

.


Eurydice Flint était heureuse, mieux que cela encore elle n'avait encore jamais été aussi heureuse de toute son existence. Dans sa jolie robe en mousseline verte, la jeune femme rayonnait de bonheur. La bague autour de son doigt scintillait à la lueur des torches tandis qu'elle valsait au bras du père de son fiancé. Son regard balaya la salle à la recherche de ce dernier. Elle le trouva assez facilement. Attablé à l'une des tables rondes, Louis Weasley discutait avec Ted Lupin, un des meilleurs amis d'Eurydice. Ses boucles rousses plus longues que la normale dansaient autour de sa tête alors qu'il parlait avec énergie. Ted croisa le regard de la jeune femme et lui offrit un sourire.

Tout n'était malheureusement pas rose pour le pauvre Ted. Depuis quelques mois, le jeune homme ne cessait de se disputer avec son épouse, Victoire Weasley. Le couple s'était marié près de trois ans plus tôt. Victoire, enceinte d'un peu plus de sept mois, discutait avec sa mère et Astoria Malefoy tout en caressant son ventre rond.

La musique ralentit doucement tandis que le disc-jockey annonçait l'arrivée d'un slow. Bill Weasley s'éloigna d'elle tout en lui faisant une légère révérence qui la fit rire. Son regard se posa sur ses parents qui dansaient serrer l'un contre l'autre. Ils allaient fêter leur trente ans de mariage le lendemain et pour leur faire plaisir Eurydice et ses frères avaient eu l'idée de leur organiser cette petite soirée.

Tous les gens qui comptaient dans leur vie avaient été conviés et peu n'avaient pas pu venir. Eurydice jeta un coup d'œil dans la direction de sa grand-tante, Victoria Connelly. Assise à la table d'honneur, la femme observait les danseurs d'un air bienveillant. Victoria était pour Eurydice ce qui se rapprochait le plus d'une grand-mère.

La jeune femme se dirigea vers elle en souriant et s'installa à ses côtés.

— Ça va Mamie ? questionna-t-elle. Tu ne t'ennuies pas trop ?

Victoria secoua la tête négativement.

— Tes frères et toi avez organisé une magnifique fête, déclara-t-elle en lui pressant doucement la main. Regarde-moi tes parents. Plus de trente ans et toujours fous l'un de l'autre, ajouta-t-elle.

Eurydice reporta son attention sur ses parents. Même de là où elle était, la jeune femme pouvait voir la petite étincelle qui brillait dans leurs yeux.

— J'aimerais tellement vivre la même chose avec Louis, souffla-t-elle

— Tu en doutes ?

— Non pas vraiment. J'ai décidé d'arrêter de me poser des questions quand il m'a demandée en mariage, répondit-elle.

Victoria hocha légèrement la tête approuvant visiblement ce que sa petite-nièce disait.

— Je crois qu'on te demande, remarqua-t-elle en fixant un point à l'autre bout de la tonnelle.

La jeune femme releva son visage et aperçut Jonas, son plus jeune frère, qui lui faisait signe de venir. Elle s'excusa auprès de sa grand-tante avant de se diriger vers lui.

— Qu'est-ce qu'il se passe ? demanda-t-elle lorsqu'elle arriva à sa hauteur.

— Suis-moi, se contenta de répondre Jonas.

Jonas la conduisit à travers les bosquets du grand jardin familial jusqu'à un banc près d'une fontaine. Eurydice plissa les yeux en voyant une silhouette assise dessus. La semi-obscurité ne permettait pas de voir bien loin. D'un coup de baguette, elle éclaira l'endroit. L'homme assit sur le banc sembla ébloui.

— Nikolaï ! s'exclama-t-elle en reconnaissant son autre meilleur ami.

— Oh Di ! s'écria-t-il en se levant d'un bond.

Avant qu'elle n'ait pu faire un geste pour l'en empêcher Nikolaï se précipita vers elle pour l'enlacer. A moitié baissé, le garçon avait posé le côté gauche de son visage sur le décolleté de son amie et la serrait contre lui à lui en faire mal.

— Tu m'as tellement manqué, Di ! bredouilla-t-il. Je suis content de te voir.

— Nikolaï, tu me fais mal, répliqua-t-elle en tentant de lui faire lâcher prise.

Le jeune homme s'éloigna d'elle rapidement et s'excusa visiblement sincère.

— Qu'est-ce qu'il lui arrive ? questionna-t-elle en se tournant vers son frère.

— Je crois qu'il a trop picolé. Je l'ai retrouvé en train de chouiner y a cinq minutes de ça, expliqua Jonas.

Eurydice reporta son attention vers son meilleur ami inquiète. Nikolaï n'était pas le genre de garçon triste ou mélancolie alors savoir qu'il pleurait à peine quelques instants plus tôt la préoccupait beaucoup.

— Quelque chose ne va pas Nikolaï ? demanda-t-elle doucement.

— Il a peut-être tout simplement l'alcool triste, intervint Jonas.

— Je pense pas non, répondit-elle en s'asseyant à côté de son meilleur ami.

Nikolaï fixait un point invisible devant lui. Eurydice posa sa main sur la sienne.

— Je pense que je vais vous laisser, déclara Jonas avant de s'éloigner.

— Ça ne va pas, Nikolaï ? Quelque chose s'est passé à ton travail ?

Il secoua la tête violemment.

— Qu'est-ce qu'il se passe alors ? Tu sais que tu peux tout me dire.

Dans la pénombre, Eurydice vit son ami prendre son visage entre ses mains. Il semblait vraiment aller mal.

— J'ai une vie de merde voilà ce qu'il se passe ! lâcha-t-il finalement. Ted est marié avec l'autre Barbie et va être papa. Tu as une carrière géniale et tu es fiancée à Boucle-Rousse. Et moi dans tout ça ? J'ai même pas réussi à être sélectionner à la dernière coupe du monde et j'ai personne. Je suis tout seul.

Eurydice pinça les lèvres ne sachant exactement quoi répondre.

— Tu n'es plus avec Lorna ?

— On s'est quittés la semaine dernière, soupira-t-il. Elle est… C'est une fille cool, Lorna, vraiment cool. Je l'aime bien mais…

— Mais ?

— Mais elle est pas toi ! s'exclama-t-il.

— Comment ça ?

— Oh putain Di ! Arrête de faire semblant de pas comprendre, s'il te plaît ! s'écria-t-il en se levant.

— Mais je… Je croyais qu'on avait décidé… commença-t-elle bredouillante.

— On avait rien décidé du tout. TU avais décidé que c'était pas une bonne idée, rétorqua-t-il. Je… Je voulais pas perdre ton amitié alors j'ai juste rien dit. Je pensais… Je pensais que tu finirais par changer d'avis mais Boucle-Rousse est arrivé et… J'ai vraiment été trop con ! Trop con !

— Nikolaï, je suis désolée. Je… Je ne savais pas.

— Désolée de quoi, Di ? De m'avoir friendzoné ? D'avoir pensé qu'on était mieux amis qu'ensemble ?

— Je pensais que ce serait mieux qu'on reste amis qu'au moins on était sûrs d'être toujours là l'un pour l'autre.

Nikolaï renifla avec mépris.

— T'as pas fait ça pour nous, Eurydice. Tu l'as fait pour toi comme la petite égoïste que t'es, cracha-t-il.

La gifle était partie avant qu'Eurydice n'ait pu la retenir. Elle claqua sur la joue et résonna dans le silence de la nuit.

— Je ne te permets pas, Nikolaï. J'ai beaucoup de défauts mais...

Avant qu'Eurydice n'ait pu finir sa phrase, son ami l'attrapa par les épaules et posa ses lèvres sur les siennes. Elle le repoussa violemment et le fixa éberluée. Nikolaï n'était vraiment pas dans son état normal pour réagir ainsi.

— Niko... commença-t-elle avant de le voir être envoyé quelques mètres plus loin par un jet de lumière.

— Je peux savoir ce que tu faisais à ma fiancée, Gudgeon ? s'énerva Louis.

La jeune femme tourna son visage vers le nouvel arrivant. Louis avait l'air hors de lui et pointait toujours Nikolaï de sa baguette. Derrière lui, Ted regardait la scène visiblement perdu.

— Rien qui ne te regarde, Weasley! cracha Nikolaï.

Ce qu'il se passait était totalement surréaliste. Nikolaï était en train de se relever et avait sorti sa baguette prêt à attaquer Louis mais Eurydice fut plus rapide et d'un Expelliarmus fit voler la baguette de son ami avant de faire la même chose avec celle de Louis et de les attraper au vol.

— Non mais ça va pas! s'irrita-t-elle. Premièrement, je ne suis pas un bout de viande pour lequel on doit se battre. Et deuxièmement, c'est l'anniversaire de mariage de mes parents. Alors on va tous se calmer.

— Il... commença Louis en pointant Nikolaï du doigt.

— Il est complètement bourré, le coupa Eurydice. Il s'est descendu une demi-bouteille de vodka à lui tout seul, Louis. Ted ! Tu peux t'occuper d'eux ? Je crois qu'Alex a de la potion de dégrisement dans son atelier.

Ted hocha la tête et Eurydice se précipita vers la maison. L'atelier de potioniste de son frère se trouvait au sous-sol de la demeure.

— Di ! appela la voix de sa mère. Il y a un problème ? demanda-t-elle en venant vers elle.

— Rien de grave. Nikolaï a un peu trop forcé sur la vodka. Je vais lui chercher une potion de dégrisement, expliqua-t-elle rapidement.

Avalon Flint hocha la tête et suivit sa fille du regard alors qu'elle pénétrait dans la maison. La jeune femme descendit les escaliers et se dirigea vers la porte du laboratoire d'un pas rapide.

— Alhomora, déclara-t-elle la baguette pointée vers la porte.

La porte s'ouvrit légèrement et Eurydice la poussa complètement. Elle écarquilla les yeux en voyant la scène devant elle. Assis sur la paillasse de son bureau, son frère, Alexander, avait le pantalon baissé et était en train de recevoir une fellation. Alex se releva rapidement remontant son pantalon précipitamment.

— Je... Euh...

Son excuse mourut dans sa gorge lorsqu'elle reconnut la personne avec lui. Albus Potter. Son frère et Albus Potter. Son frère et un autre homme.

— Pardon, souffla-t-elle finalement avant de fermer la porte.

Elle entendit à peine son frère l'appeler tandis qu'elle se dirigeait vers les escaliers. Elle allait mettre le pied sur la première marche lorsqu'une main se ferma sur son bras. Elle se tourna vers son assaillant et croisa les yeux gris de son frère.

— Eurydice ! Laisse-moi t'expliquer ! la supplia-t-il presque.

Du coin de l'œil, elle vit Albus Potter à l'entrée du laboratoire. Elle n'arrivait pas à y croire. Alexander avait une liaison avec Albus Potter. Était-ce sérieux ? Alexander était-il homosexuel ? Louis le savait-il ? Pourquoi son frère ne leur en avait jamais parlé ? Comment n'avait-elle pas pu le voir ?

— Pourquoi ? ne put-elle s'empêcher de demander.

— Je... Eurydice... C'est... Papa et maman... Je... Je ne savais pas comment vous le dire. J'ai eu peur, avoua-t-il.

Le frère et la sœur se fixèrent quelques secondes en silence. Elle ne savait tout simplement pas quoi dire. La surprise et la gêne d'avoir été témoin des ébats d'Alexander lui permettaient difficilement de réfléchir

— Je... Nikolaï est complètement saoul, lâcha-t-elle. J'étais venue chercher de la potion de dégrisement, expliqua-t-elle.

— Je vais t'en donner. Suis-moi ! Tu devrais aller retrouver les autres, Albus, ajouta-t-il en se tournant vers lui.

Eurydice entra dans le laboratoire à la suite de son frère. Son regard ne put s'empêcher de se poser sur la paillasse sur laquelle il était assis à moitié nu quelques minutes plus tôt. Elle se sentait extrêmement gênée et ne savait pas exactement si cela venait du fait qu'elle ait vu son frère dans cette position ou si cela avait avoir avec la manière dont elle avait découvert son secret.

Elle reporta son regard vers lui. Alexander avait ouvert l'un de ses nombreux placards dans lequel il attrapa l'un des flacons. La jeune femme tendit la main pour le récupérer mais son frère ne le lâcha pas.

— Tu ne diras rien aux parents, n'est-ce pas Di ?

— C'est pas à moi de le faire, se contenta-t-elle de répondre.

Alexander soupira visiblement soulagé. Il se passa les deux mains dans les cheveux préoccupé.

— Louis ne le sait pas.

Eurydice lui lança un regard surpris. Elle s'était attendu à ce que son fiancé en tant que meilleur ami d'Alexander soit dans la confidence.

— J'avais peur qu'il me regarde différemment si je lui disais, qu'il pense que je voulais faire des trucs avec lui, tu vois ?

Eurydice hocha lentement la tête. Alexander et elle n'avaient jamais été vraiment très proches. Elle était passionnée de Quidditch alors qu'il passait sa vie dans ses potions. Il était allé à Serdaigle et elle a Serpentard. Et surtout ils avaient un peu plus de six ans d'écart. Eurydice avait aussi remarqué que contrairement à ce qu'elle avait pensé sa relation amoureuse avec le meilleur ami d'Alexander ne les avaient pas rapprochés mais au contraire éloignés.

Eurydice avait toujours été plus proche de son plus jeune frère. Jonas et elle avaient huit ans d'écart mais partageaient une passion commune le Quidditch. Le jeune homme avait d'ailleurs intégré à la fin de ses études à Poudlard, les Wigtown Wanderers en tant que gardien. Eurydice quant à elle n'avait jamais pu devenir joueuse à cause de son vertige mais la jeune femme travaillait pour le Vif Express, un magazine de Quidditch réputé, depuis sa sortie de l'école. Elle avait pendant un temps couvert les matches qui se déroulaient à Poudlard puis avait commenté quelques matches de la ligue de Grande-Bretagne et d'Irlande. Elle travaillait désormais à la rubrique de cette ligue et était pressentie pour commenter les matches de la prochaine coupe du monde.

— Je... Je suis désolé pour tout à l'heure. J'aurais préféré que tu l'apprennes pas ainsi.

Eurydice se retint de lui répondre qu'elle aussi aurait aimé en avoir eu connaissance d'une autre manière. Voir son frère à moitié nu en train de recevoir une fellation était quelque chose dont elle aurait souhaité ne jamais être témoin.

— Ça dure depuis longtemps entre Potter et toi ? osa-t-elle finalement demander.

— Quelques mois. On travaille ensemble, tu sais, pour Gerbert Jones.

Eurydice hocha de nouveau la tête.

— Il faut... Je dois y aller. Les autres doivent m'attendre, s'excusa-t-elle. On reparlera de ça plus tard, d'accord ?

— D'accord, répondit son frère.

Un petit sourire étirait ses lèvres. Eurydice resta plusieurs secondes à le fixer avant de finalement quitter la pièce. Elle gravit les marches menant au rez-de-chaussée d'un pas rapide avant de se diriger vers le jardin. Elle retrouva Ted et Nikolaï assis sur un banc mais il n'y avait plus aucune trace de Louis. Les deux amis semblaient discuter calmement ce qui la rassura quelque peu. Les gravillons crissaient sous ses pas ce qui la rendait fort peu discrète et les fit tourner leur visage vers elle.

— Bois ça ! ordonna-t-elle à Nikolaï en se plantant devant lui.

Docilement, Nikolaï prit la fiole et la but d'une traite. Eurydice le fit grimacer légèrement. Pour l'avoir déjà testée, elle savait que cette potion était loin d'avoir bon goût. Les yeux de Nikolaï se voilèrent quelques secondes avant de revenir normaux.

— Voilà ! Je vais vous laisser, déclara la jeune femme avant de se diriger vers la tonnelle.

— Di ! Attends ! s'exclama Nikolaï dans son dos. Je suis désolé.

Elle arrêta de marcher mais ne se retourna pas pour autant.

— J'ai pas envie d'en parler ce soir, Nikolaï. Je suis fatiguée et j'ai juste pas envie d'y penser, répliqua-t-elle

Son ami n'insista pas alors qu'elle revenait vers la gigantesque tonnelle sous laquelle ils avaient dîner quelques heures plus tôt. Lorsqu'elle pénétra à l'intérieur, un vieux tube des années 1990 lui vient aux oreilles. Ils avaient insonorisé l'endroit pour ne pas déranger leurs voisins.

Elle repéra son père et sa mère qui discutaient avec le demi-frère de cette dernière. Son père lui sourit et elle se sentit obliger de lui répondre. Ils semblaient s'amuser et s'était tout ce qui comptait. Eurydice se dirigea vers le buffet et se servit un verre de punch. La soirée avait été des plus mouvementées.

Note de fin de chapitre :

Alors qu'avez-vous pensé de ce premier chapitre ? La famille Flint vous paraît-elle toujours aussi parfaite et soudée ?

N'hésitez pas à donner votre avis ! :)
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.