S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Stay with me par Lyssa7

[3 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Petit os sur Mandy et Michael. Peut-être qu'il y aura un deuxième chapitre mais n'étant pas certaine, je préfère le déclarer comme terminé ! ;)

Note de chapitre:

Bonjour !

Petit os qui n'a rien d'extraordinaire mais qui fait partie de l'histoire que je me plais à imaginer entre Mandy Brocklehurst et Michael Corner. Il aura peut-être une suite mais ce n'est pas certain. :)

Bonne lecture !
Lyssa

Mandy se figea devant la porte, sa main restant en suspens. Devait-elle frapper ? Devait-elle retourner chez elle rejoindre ses draps froids et le silence assourdissant de son appartement ? A cet instant, elle regrettait de se trouver là, les larmes dévalant librement ses joues pâles et la terreur la faisant trembler de tous ses membres. Elle avait fait un cauchemar, un simple cauchemar dont les images angoissantes la hantaient. Un cauchemar si prenant et si réel qu’elle n’avait rien trouvé de mieux à faire que de transplaner presque aussitôt près de l’immeuble de Michael, vêtue de sa robe de chambre délavée et de ses chaussons à présent trempés par la pluie qui tombait averse depuis des heures.

Ses souvenirs se calquaient à son subconscient et lorsqu’elle s’était éveillée en sueur dans son lit glacé, les yeux écarquillés d’une peur innommable, la première idée qui lui était venue à l’esprit était de voir Michael, de sentir ses bras se refermer sur elle et calmer les sanglots haletants qui s’étranglaient dans sa gorge.

Sa main redescendit au niveau de sa cuisse et elle se mordit la lèvre inférieure jusqu’au sang. Elle avait vingt ans, la guerre était terminée depuis plus de deux ans, elle aurait dû savoir prendre sur elle et se raisonner mais elle n’y parvenait pas. La douleur lancinante dans sa poitrine était toujours bel et bien présente telle une lame qui lui lacérait les entrailles. A chaque fois que la jeune femme fermait les yeux, elle revoyait ce cachot dans un recoin sombre du château, ses poignets enchaînés au mur par de lourdes chaînes, ses hurlements qui se changeaient en gémissements. Elle se souvenait des statues de Poudlard qui s’effondraient à ses pieds en milliers de morceaux de pierres sans vie, les cris des élèves qui se battaient contre les mangemorts, les rires de ces derniers qui se répercutaient en écho, Lisa qui tombait au sol, inerte, et ses yeux bleus ne reflétant plus qu’un vide abyssal.

Ils l’avaient tuée et Mandy se demandait parfois s’il n’aurait pas mieux valu qu’ils en fassent de même pour elle. Elle était épuisée de vivre dans le chagrin et la douleur permanente, ses visions la rattrapant toutes les nuits dans son sommeil, ne la laissant jamais en paix. Lorsqu’elle s’éveillait, elle ne pouvait se défaire de cette angoisse qui lui enserrait le cœur, cette tristesse insondable qui ne la quittait plus. Se remettait-on un jour d’une guerre ? Réussissait-on à être heureux après cela ? Après avoir vu ce que le monde avait de plus horrible à offrir ?

Sa main se leva une nouvelle fois, son poing se serra fermement et elle s’apprêtait enfin à frapper quand la porte s’ouvrit sur elle, découvrant la silhouette massive de Michael dans l’entrebâillement.

- Andy ? Qu’est-ce que…

Sa voix se brisa sur les derniers mots quand il vit dans quel état elle se trouvait. Elle tremblait de froid, de peur, des gouttes d’eau roulaient sur ses joues sans que le flot ne s’arrête une seule seconde. Elle hoqueta et il lui prit doucement la main pour l’attirer dans le petit couloir de son entrée. Il attrapa un pull en mohair sur le portemanteau et lui tendit.

- Tu ferais mieux d’enfiler ça avant d’attraper la mort, dit-il.

Elle hocha la tête, enleva rapidement sa robe de chambre dévoilant un pyjama rose un peu trop grand et se saisit du pull avant de l’enfiler. Les larmes s’étaient calmées mais elle avait toujours cette angoisse sourde qui luisait dans ses yeux bruns. Il attendit qu’elle lève le regard vers lui pour reprendre la parole.

- Un cauchemar ? demanda-t-il alors même qu’il connaissait la réponse.

Ce n’était pas la première fois que Mandy débarquait à l’improviste chez lui pour cette raison. A chaque fois, elle avait ce même air terrorisé sur le visage et elle était incapable de parler pendant plusieurs minutes. Michael savait ce qu’elle ressentait, il était là quand elle s’était effondrée après la bataille de Poudlard. Il comprenait le moindre de ses gestes sans qu’elle n’ait besoin de dire un mot.

Il avait toujours été là pendant cette période sombre qui leur avait pris leur innocence, leur adolescence, laissant un peu de leur âme éraflée sur le sol en marbre. Ils avaient gagné mais pouvait-on réellement parler de victoire dans une guerre ? Pouvait-on prétendre au trône quand c’était des vies qu’on prenait, qu’on effaçait d’un geste de la baguette et que les pertes étaient aussi conséquentes d’un côté comme de l’autre ? La guerre était terminée mais cela ne voulait pas dire que les douleurs s’étaient estompées. Ils avaient été marqués au fer blanc pour le reste de leur vie et tout ce qu’ils étaient capable de faire, c’était ne pas flancher, tenir debout et essayer d’avancer. Pas à pas.

- Je… je suis désolée, finit-elle par dire en passant une main rageuse sur ses joues couvertes de larmes. Je ne savais pas… J’étais… C’était… tellement réel.

Il ne répondit pas, se contentant d’ouvrir l’espace de ses bras où elle se précipita pour cacher son visage, noyant le t-shirt de Michael d’une nouvelle salve de larmes. Le jeune homme lui tapota légèrement le dos et il la sentit se détendre contre lui. Elle finit par s’écarter et n’osa plus le regarder.

- Je n’aurais pas dû débarquer comme ça. C’est la troisième fois ce mois-ci, soupira-t-elle alors qu’il l’entraînait dans le salon en glissant son bras sous le sien.
- Je ne dormais pas de toute façon, répondit-il en haussant les épaules.

Un verre de whisky trônait encore sur la table basse et elle n’eut pas besoin qu’il lui dise pour savoir que Michael avait passé sa soirée à boire, à se complaire dans l’évanescence de la boisson, anesthésiant toutes émotions. Elle lui lança un coup d’œil de côté et il lui sembla que les épaules du jeune homme s’affaissèrent un peu plus.

Mandy savait que la guerre ne l’avait pas épargné, qu’il avait subi bien pire de la part des Carrow que quelques jours enchaîné dans un cachot. Il ne lui en avait jamais parlé. Il se jugeait sans doute responsable du sort de ce gosse onze ans qu’il avait tenté de libérer, qu’il n’avait eu ensuite que ce qu’il méritait. Lorsqu’elle l’avait revu après des jours de captivité, il était amaigri, affamé et les marques qu’elle avait discerné sous sa robe de sorcier lui avaient donnée la nausée. Pire encore, cette lueur de provocation qui le définissait avait disparu, le réduisant à un être faible, sans consistance, qui avait erré pendant des semaines. Elle l’avait soutenu. Ils l’avaient tous soutenu. Padma, Lisa, Terry, Anthony, et elle. Tous les cinq, ils avaient tenté de le relever mais ce n’était plus possible, ce n’était plus vivable. Ils avaient rejoint les élèves reclus dans la Salle sur Demande.

Pendant des mois, ils avaient tenté de survivre, de tenir, d’attendre. Neville Longdubat et Ginny Weasley disaient que Potter et ses amis viendraient pour les sauver. Ils avaient raison. Seulement, Harry Potter leur avait à peine jeté un regard avant de repartir dans sa quête et les avait laissés là en leur demandant de se préparer à combattre pour la paix, sans leur en dire plus alors même qu’ils s’étaient déjà battus pour que Poudlard tienne debout, qu’ils avaient tout fait pour protéger les leurs.

Michael s’était emporté à juste titre contre lui, Mandy ne pouvait pas lui donner tort. C’était presque trop facile de leur donner des ordres. Potter n’était pas là, Potter n’avait pas vu l’horreur qui régnait dans les couloirs, dans les classes, dans les cachots. Il n’avait pas entendu les hurlements, les gémissements, les pleurs.

Les souvenirs de Mandy ne cessaient de se répéter en boucle dans son esprit, comme une mélodie qu’on n’oublie pas, un refrain lancinant qui ne vous quitte jamais. Elle se laissa tomber sur le vieux canapé de Michael, épuisée.

- Je ne sais plus quoi faire pour que ça s’arrête, avoua-t-elle, les larmes traçant des sillons sur ses joues creuses.

Michael ne sut pas quoi lui répondre. Que pouvait-on dire quand on était soi-même anéanti, brisé par son passé ? Il s’assit près d’elle dans un soupir et la tête de la jeune femme vint se poser sur son épaule.

- Reste avec moi ce soir, Andy.

Elle releva la tête vers lui et dans un souffle, un murmure, elle accepta.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.