S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


L'envol par Seonne

[41 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Cette histoire répond au concours de Catie, Sept années à Poudlard (ou ailleurs...).

Tout d'abord, je tiens à remercier Catie, car son concours m'a permis d'écrire sur un personnage que j'aime beaucoup : Lisa Turpin. Pour les intéressés qui aimeraient en savoir un peu plus sur mon fandom personnel autour de ce personnage, je vous invite à lire Pour une danse.

Je remercie aussi Eejil9 pour ses conseils et son avis éclairé, Chouette, ma super bêta qui fait un boulot de dingue, et Sun, qui a repris la bêta en cours de route et corrigé tous les chapitres restant super rapidement ♥

Pour chaque chapitre, je préciserai dans la note d'auteur à quelle(s) contrainte(s) j'ai répondu ^^ elles seront mise en évidence dans le texte.

Bonne lecture !

Note de chapitre:

Première année – Thème : Amitié improbable

Contraintes utilisées – Contrainte de style : Une lettre de l'alphabet, que vous choisirez, ne doit pas être présente dans votre texte. (Dans ce texte, il s'agit du "w").

Contrainte estivale : Cinq phrases qui se suivent doivent commencer par les lettres formant le mot « Soleil », dans le même ordre (S-O-L-E-I-L). (Lettres en gras dans le texte).

Serrant fort son billet au creux de sa main, Lisa prit une grande inspiration et retint son souffle alors qu'elle poussait son chariot de plus en plus fort. Elle ferma les yeux quelques secondes avant l'impact – mais il n'y eut pas d'impact. Lorsqu'elle rouvrit les paupières, elle se trouvait sur un quai semblable en tout point à celui des voies 9 et 10, à ceci près qu'il était bondé d'enfants en robes et capes. Ils poussaient de grosses malles sur lesquelles se trouvaient parfois un hibou ou un crapaud en cage. Quelques étoiles d'émerveillement s’allumèrent dans les pupilles de Lisa. Elle y était. Dans moins de dix minutes, elle serait en route vers Poudlard, l'École de Sorcellerie.

 

Elle se retourna vers sa famille. Son père cachait difficilement les larmes qui perlaient au coin de ses yeux. Alfie et Mark, ses deux demi-frères, jetaient tout autour d'eux des regards curieux. Ils allaient lui manquer, tous les trois. Elle eut une pensée pour sa mère, qui n'avait pas pu l'accompagner. Cela valait mieux, s'avoua-t-elle au fond d'elle-même. Depuis le décès tragique de sa fille aînée, Maddison, Joy Turpin n'était plus la même. Lorsque le professeur McGonagall était venue leur annoncer que Lisa était une sorcière, sa mère avait fait l'une de ses pires crises de paniques depuis des années. Lisa avait rapidement compris qu'il valait mieux la tenir écartée de la magie. Cela n'était pas bon pour sa maladie.

 

À Poudlard, tout serait tellement différent. Loin des enfants stupides qui l'avaient toujours mise à l'écart sous prétexte que sa mère était folle. De ceux qui la regardaient avec pitié car jamais elle ne connaîtrait sa grande sœur, de ceux qui critiquaient sa famille recomposée. Seule sa famille lui manquerait. L'innocence d'Alfie, les yeux rieurs de Mark, le sourire de son père, l'amour de sa mère, la gentillesse de Chrystal, sa belle-mère. Elle prenait un nouveau départ. Ce ne serait pas facile, mais elle était convaincue que c'était pour le mieux.

 

Après des embrassades humides, elle monta bien tant que mal à bord du train et s'installa dans un compartiment vide. Elle s'assit juste à côté de la fenêtre, observant sa petite famille. Les deux garçons semblaient terriblement déçus de devoir rester chez eux alors que leur grande sœur s'en allait faire de la magie. Mark lui avait même demandé de l'emmener dans sa valise. Elle espérait qu’ils la rejoignent un jour à Poudlard. Avec un pincement au cœur, elle se demanda si Maddie avait été une sorcière. Cela aurait pu expliquer la réaction de sa mère.

 

— On peut s'installer avec toi ? demanda une voix timide, la tirant de ses pensées.

— Oui, oui... Bien sûr.

 

Celle qui avait parlé était une jeune fille qui devait sûrement entrer en première année, elle aussi. Ses longs cheveux noirs encadraient son visage rougissant et ses yeux ébène semblaient fuir le regard de Lisa. Avec elle se trouvait un garçon du même âge et qui abordait un large sourire. Une mèche noire barrait son front, faisant ressortir ses yeux d'un bleu glacial.

 

— Excuse Su, elle est un peu timide. Je m'appelle Michael Corner, annonça-t-il en tendant la main à Lisa.

— Lisa Turpin, répondit-elle en la serrant.

— Tu rentres en première année, toi aussi ?

— Oui, dit-elle succinctement.

— Dans quelle maison tu veux être ?

— Je...

 

Confuse, Lisa jeta un regard perdu aux deux autres. Visiblement, ils devaient tous les deux avoir plusieurs sorciers dans leur famille. Serait-il difficile, pour une fille de Moldus comme elle, de s'intégrer parmi tous ces gens qui semblaient en savoir tellement plus qu'elle ? Elle rougit en avouant qu'elle n'avait la moindre idée de ce dont il lui parlait. Rapidement, le brun lui expliqua le système des différentes maisons de Poudlard. Alors qu'elle réfléchissait à la question qu'il lui avait posée, ils furent à nouveau interrompus par l'entrée de deux garçons blonds.

 

— Il reste de la place, ou elles sont réservées ? demanda l'un des deux d'un air inquisiteur.

— Asseyez-vous ! répondit joyeusement Michael. Comment vous vous appelez ?

— Ernie Macmillan, se présenta immédiatement le garçon qui avait parlé. Et lui, c'est Anthony Goldstein.

— Ton nom me dit quelque chose, releva Michael. Tu n'aurais pas des frères et sœurs aînés à Poudlard ?

— Oh, ma famille a le Sang Pur depuis neuf générations. Autant te dire qu'il est normal que mon nom te dise quelque chose, si ta famille est sorcière.

 

La conversation s'orienta à nouveau sur les différentes maisons. Le très sérieux Anthony semblait avoir étudié la question avec attention, déterminant que sa place était évidemment à Serdaigle, la maison des intellectuels. Ernie affirmait que cela lui était égal, que seul le Choixpeau pourrait en décider, et qu'il accepterait avec sagesse sa décision. Sa manière de parler, plutôt pompeuse, faisait beaucoup rire Michael. Ces deux là ne risquaient pas de s'entendre, remarqua Lisa. Alors que Michael affirmait dans un éclat de rire que s'il avait existé une maison spécialisée dans le langage châtié de la bourgeoisie sorcière, Ernie en aurait été l'élève le plus distingué, la porte s'ouvrit à nouveau sur un garçon qui abordait le même air perdu que Lisa.

 

— Je... Je m'appelle Justin Finch-Fletchley. Je peux m'installer avec vous ?

 

Le train prit son départ presque au moment exact où il s'assit sur la banquette, à côté d'Anthony. Ils s'amassèrent tous à la fenêtre, agitant leurs mains dans un dernier signe d'au-revoir. Une fois la gare hors de vue, les conversations reprirent de plus belle.

 

Lisa apprit que Michael et Su se connaissaient depuis l'enfance, de même que Ernie et Anthony. Justin, comme elle, était né-Moldu. Ernie et Anthony partageaient le même sérieux, et elle songea que tous les deux seraient probablement envoyé à Serdaigle. Michael, qui semblait être le blagueur de la bande, irait probablement à Poufsouffle – et au vu des échanges électriques entre eux, mieux valait qu'il ne se trouve pas dans la même maison que Anthony. Su, comme elle, n'ouvrait presque pas la bouche, de même que Justin, trop intimidé par ces trois jeunes sorciers qui en savaient bien plus qu'eux. Lisa songea avec un pincement au cœur qu'à peine le départ pris, elle était déjà angoissée par le futur déroulement de la soirée. Et si on lui disait qu'elle n'était acceptée dans aucune maison ?

 

***

 

Tous les yeux étaient braqués sur eux, et sur le chapeau rapiécé qui, après une chanson, entama la répartition. Lisa maudit un instant son nom de famille – elle allait encore passer dans les derniers.

 

Contre toute attente, Michael fut finalement envoyé à Serdaigle sous les applaudissements tonitruants de la table des bleus et bronzes. Vint ensuite le tour de Justin, qui atterrit à la table des Poufsouffle. Anthony rejoignit Michael, tandis que Ernie fut envoyé aux côtés de Justin. Les deux garçons parurent tristes d'être ainsi séparés. Les noms continuèrent de se succéder alors que Lisa cherchait un peu de courage dans les yeux de Su, la dernière de leur compartiment à n'avoir, comme elle, pas encore été répartie. Lorsque sa camarade s'avança vers le tabouret, le Choixpeau ne prit qu'un instant avant d'annoncer qu'elle appartenait à la maison de Serdaigle.

 

Un murmure ébahi secoua la Grande Salle à l'annonce du nom de Harry Potter. Quelqu'un sur sa droite lui expliqua rapidement qui il était, et Lisa reporta un regard admiratif sur ce garçon à l'histoire légendaire. Cela lui fit presque oublier, un instant, son angoisse.

 

— Turpin, Lisa !

 

Elle marcha d'un pas chancelant vers le tabouret, quittant les deux garçons qui restaient après elle dans la liste alphabétique. Elle s'assit et crut qu'elle allait s'évanouir. Tous les regards étaient braqués sur elle. Cependant, après quelques secondes de délibération, elle ne put retenir un soupir quand elle fut répartie à Serdaigle. Elle rejoignit Su, Michael et Anthony, alors que les deux derniers étaient répartis à Gryffondor et Serpentard.

 

Durant le dîner, elle fit la connaissance des autres élèves de son année – Terry, Mandy, Stephen, Kevin, Morag et Padma. Michael et Anthony continuèrent de s'envoyer des piques durant tout le repas, tandis que Padma sympathisait avec Mandy. Kevin et Stephen semblaient déjà se connaître, et parmi les trois filles restantes, la très extravertie Morag accapara toute l'attention. Su, plus en retrait, semblait ne pas apprécier sa manière de parler si fort et de faire de grands gestes. Lisa, quant à elle, observait joyeusement ses camarades, se disant qu’elle les appréciait déjà tous.

 

En se couchant ce soir-là, elle se dit qu'elle allait définitivement vivre une année – une scolarité ! – extraordinaire.

 

***

 

Les premières semaines de cours furent aussi passionnantes qu'épuisantes. Les élèves de première année travaillaient toute la journée, et s'exerçaient encore dans la salle commune une fois leurs devoirs terminés. L'entrée de la tour de Serdaigle était gardée par un aigle, et pour y entrer, il fallait chaque fois répondre à une question – s'ils n'y parvenaient pas, ils étaient forcés d'attendre que quelqu'un d'autre entre ou sorte pour les aider. Michael et Anthony passaient leur temps à se chamailler, et contrairement à ce que les apparences auraient pu laisser présager, la timide Su, la Morag au caractère bien trempé et la distraite Lisa s'étaient liées d'amitié.

 

***

 

La fête de Halloween, avec l'entrée du troll dans le château, fut sûrement le trente-et-un octobre le plus exceptionnel que Lisa eut vécu.

 

Le lendemain, en se levant, elle se souvint de la date. Le premier novembre. Cela faisait dix ans jours pour jours que sa sœur était décédée à cause de l'explosion de cette conduite de gaz. Pour la première fois depuis son entrée à Poudlard, l'image de sa mère hurlant à la mort le jour de son onzième anniversaire ne put quitter son esprit. Joy Turpin n'avait eu besoin que de trente seconde pour décréter qu'elle haïssait la magie, qu'elle s'opposait à ce que sa fille se rende dans cette école. Les entrailles de Lisa restèrent nouées toute la journée et elle décida de ne pas en parler à ses amies – ni des divagations de sa mère, ni du décès de sa sœur, dix ans auparavant. Elle ne voulait pas que l'on sache que sa mère était folle, et elle se voyait mal aborder le sujet de sa sœur en omettant un pareil détail.

 

Puis ces pensées quittèrent finalement son esprit alors qu'elle se concentrait à nouveau sur ses cours. Novembre passa, puis décembre lui succéda. Enfin arrivèrent les vacances de Noël, et Lisa ne put s'empêcher d'appréhender son retour à la maison. La première semaine, chez son père, serait merveilleuse – il n'y avait pas de doute à cela. Mais elle passerait la seconde chez sa mère...

 

***

 

Le réveillon fut somptueux, le repas, délicieux. Ses cadeaux remplirent Lisa de joie, elle reçut même une boîte de Chocogrenouille de Morag et une plume Autoencreuse de la part de Su. La semaine fila plus rapidement que Lisa n’aurait pu l’imaginer, et elle se trouva bien trop rapidement à son goût devant la porte rouge de la maison de sa mère.

 

Les premiers jours se passèrent sans accroche. Elle ne mentionna pas une fois la magie, prit grand soin de laisser toutes ses affaires au fond de sa grande malle, cachée sous son lit – elle avait pensé à faire tous ses devoirs la semaine précédente. Elle ne sortit presque pas – elle n'avait pas d'amis, ici. Elle crut presque que tout pourrait bien se passer. Jusqu'au jour de son départ. Lorsque son père sonna à la porte, que Lisa descendit les marches chargée de ses affaires. Au moment où sa mère aperçut la grosse malle frappée de ses initiales, tout bascula.

 

— Lisa ! Lisa, non, je t'en supplie, je te l'interdis ! Moi vivante, tu ne retourneras pas là-bas ! Non, non, non, ne me prenez pas ma petite fille... Ils te feront du mal, je ne leur laisserai pas ma petite fille ! Lisa, Lisa, non...

 

Ils avaient appelé les infirmières, et s'en étaient allés. Un silence de mort régna dans la voiture tout le long du trajet. Lisa ne comprenait pas. Seule, elle se sentait désemparée face à la maladie de sa mère. Oh, bien sûr, il y avait toujours eu des hauts et des bas. Les crises refaisaient toujours surface. Et pourtant, jamais elle ne l'avait vue dans un état pareil. Il y avait quelque chose dans son regard, et pas uniquement cette sorte de folie. La peur. Voilà ce qui gagnait sa mère dès que l'on parlait de la magie.

 

Cela avait-il quelque chose à voir avec Maddie ? Lisa ne voyait aucune autre explication possible. Était-ce parce que sa grande sœur avait été... une sorcière ?

 

***

 

Le temps semblait passer de plus en plus vite, et rapidement arrivèrent les vacances de printemps. Lisa décida de ne pas rentrer. Ses frères lui manquaient terriblement, mais elle ne se sentait pas le courage de se retrouver à nouveau seule avec sa mère. Morag et Su, contre toute attente, décidèrent elles aussi de rester – leurs parents partaient en voyage et elles voulaient préparer les examens.

 

Le premier jour des vacances, Lisa se réveilla en sueur d'un cauchemar. L'image de sa mère, démente, hurlante, étaient encore imprimée sur sa rétine. Des larmes ruisselaient sur ses joues. Elle se dit qu'elle avait dû crier, elle aussi, car les visages attristés de ses deux amis étaient penchés au-dessus d'elle.

 

— Tu nous expliques, maintenant ?

 

Lisa se sentit comme une enfant prise en faute. Et dans le même temps, elle se réjouit que ses deux amies se soient aperçues du changement dans son comportement depuis les vacances de Noël. Elle décida simplement de tout leur expliquer.

 

— En réalité, je n'ai pas eu que deux petits demi-frères. Je... J'ai aussi une grande sœur, Maddison, qui a – avait – cinq ans de plus que moi. Elle est morte le premier novembre 1981, alors que ma mère l'emmenait à la danse, parce qu'une conduite de gaz a explosé dans la rue. Et depuis, ma mère est une peu... folle. Je... je ne sais pas comment dire. Elle fait de grosses crises où elle hurle des choses qui n'ont pas le moindre sens, comme si elle paniquait, sans raison. Et, chaque fois qu'on lui a parlé de la magie... C'est pire encore que d'habitude. Je... je me demande si cela pourrait être parce que ma sœur était une sorcière.

— Il y a un moyen très simple de vérifier, affirma Morag. L'école possède un registre recensant les naissances de tous les jeunes sorciers. On pourrait demander au professeur McGonagall de regarder, si tu veux, ajouta-t-elle avec douceur.

 

Lisa trouva l'idée merveilleuse, et les trois fillettes se rendirent immédiatement au bureau de leur professeur de métamorphose. Après qu'elles lui eurent expliqué la situation, cette dernière consentit à regarder. Lisa fut presque déçue d'apprendre qu'il n'en était rien. Maddison Turpin ne figurait pas sur le registre. Sa sœur n'était pas une sorcière.

 

Elle sortit simplement cette idée de sa tête, se disant que la haine de sa mère à l'égard de la magie était simplement inexplicable. Mieux valait qu'elle se concentre sur ses examens. Elle verrait bien comment se passerait l'été.

 

***

 

Les mois de mai et juin filèrent plus rapidement qu'elle n'aurait pu le croire, et l'année fut déjà terminée. Le cœur serré, il fallait rentrer pour l'été.

 

Le trajet en train avait presque un goût de nostalgie. Les conversations allaient bon train, mais chacun savait que les deux mois d'été qui les séparaient de la rentrée seraient longs. En regardant leur petit groupe, Lisa se dit que cette année avait été riche en surprises et en émotions. Qui aurait pu croire que Michael, Anthony et l'adorable Terry deviendraient aussi inséparables ? Que Su, Morag et elle-même serraient comme les doigts de la main ?

 

Pourtant, ces amitiés improbables étaient les plus belles qu'elle ait jamais connues. En repensant à l'angoisse qu'elle avait ressentie lors de son premier trajet dans ce train écarlate, elle se dit que ce nouveau monde avait surpassé toutes ses attentes.

Note de fin de chapitre :

Voilà pour ce premier chapitre, j'espère sincèrement qu'il vous aura plu ! Je suis plutôt fière d'avoir réussit à intégrer les deux contraintes dans celui-ci (et oui, écrire sans la lettre "w" est une contrainte – j'ai du retirer les mots "Poudlard Express", "Halloween" et "wagon" !).

Bon, plus sérieusement, j'espère que vous appréciez Lisa et ses compagnons de Serdaigle ! N'hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé d'eux dans une petite review ;) On se retrouve rapidement pour la suite !

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.