S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Bonne année HPF !


Bonne année !

Image

L'Équipe de Modération d'HPFanfiction vous souhaite une belle année 2022 !
Qu'elle soit meilleure que les précédentes et qu'elle vous apporte ce que vous souhaitez : en particulier, de belles lectures et plein d'inspiration pour l'écriture.

Si vous souhaitez vous fixer de bonnes résolutions, plein de projets fourmillent sur le forum : le Janvier Review dont on vous a déjà parlé, le Jeu des Neuf Familles pour vos lectures de romans, BD et autres formats, Mon Défi Écriture et Mon Défi Lecture... Il y en a pour tous les goûts !

Bonne continuation sur HPF !


De Equipe de modération HPFanfiction le 06/01/2022 17:24


27éme édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 27e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 7 janvier à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 02/01/2022 21:01


Sélections du mois


L'équipe de Podiums vous souhaite une très bonne année ! ♥


Félicitations à Amnesie, Lyssa7 & Fleur d'épine, et Calixto, vos coups de cœur de l'année 2021 !

En février, c'est le moment ou jamais d'encourager Neville Londubat pour lui montrer à quel point il peut être valeureux, talentueux, et digne d'intérêt ! Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Et pour cette nouvelle année 2022, préparez votre sac à dos et partez en janvier à la découverte de toutes les petites (et grandes) Créatures magiques qui peuplent ce monde ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour lire les onze textes proposés et voter ici.



De Equipe des Podiums le 01/01/2022 18:27


Janvier Reviews


reviewter [v.] intr : état résultant de l’indigestion ou de la surproduction de reviews.

Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?
Découvrez le Janvier Reviews ! Un mois entier de reviews, à consommer sans modération. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Un marathon de lecture et de reviews avec un Optimal à la clé !
À bientôt !




De le 27/12/2021 21:01


Joyeuses fêtes !!!!


Hohoho

En cette période propice au renouveau, nous avons mis à jour la présentation de notre équipe. D'autres pages du site suivront bientôt alors restez attentif.ves. ;)

En attendant, toute l'équipe de modération d'HPFanfiction vous souhaite un très Joyeux Noël, rempli de douceur, de joie et de bonne humeur !
Et comme nous fêtons également Noël au Schtroumpfistan, nous tenons à vous informer que les délais de validation sont susceptibles d'être plus longs pendant les fêtes.

Joyeux Noël !!!


De Équipe de modération HPFanfiction le 24/12/2021 15:14


118ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 118e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 17 décembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 08/12/2021 15:36


À l'image de mon père par Dedellia

[22 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

J'ai décidé de participer au fabuleux concours des bleues avec Roxanne Weasley, telle que je me l'imagine. Il fallait d'abord réécrire l'épilogue du 7e tome du point de vue d'un autre personnage que Harry, tout en restant fidèles au canon.
Voici donc ma participation !
Note de chapitre:

Pour les contraintes :
-2017 mots compteur HPF dans la gare: Au mot près
-Maximum 5 répliques de l'épilogue : Aucune
-Mentionner un Potter dans un geste canon : Fait ! (et même plusieurs Potter)
-Respecter les faits canons : Je ne vois pas de problème
-OC ou personnage de la saga un seul point de vue: Roxanne Weasley uniquement
-Mots tabous -D Potter, train, Poudlard, horloge et barrière : Ça c'était franchement difficile. Ils vont à Poudlard en train! Les Schtroumpfettes ont eu bien du plaisir
Troisième année à l’école de magie. C'était une année importante, non ? Durant la première, ils découvraient le château, la magie et ce nouveau monde loin de leurs parents qui s'offrait à eux, tandis qu'en deuxième année, ils avaient la possibilité d'enfin se découvrir eux-mêmes. La troisième année leur permettait de se développer.

Roxanne avait découvert la magie d’un nouvel œil. Maintenant, la sorcière aux longs cheveux bruns avait découvert que la magie pouvait être belle et puissante. La jeune Weasley savait aussi qu’elle était bien différente de sa famille que ça lui plaise ou non. Elle n'était pas comme Fred ou son père qui étaient beaucoup trop extravertis. Un peu plus comme sa mère, du moins physiquement, elle était toutefois beaucoup plus posée. Pour preuve, elle était à Serdaigle, ce qui avait pratiquement causé une crise cardiaque à son père. Elle n'était pas la première Weasley à échapper aux Gryffondor, mais la fille de George, celui qui avait eu retenue après retenue et qui avait fait les quatre cents coups, dans la maison des studieux c'était inenvisageable. Il ne l'avait pas dit, mais Roxanne était certaine qu'il était déçu, car il aurait aimé qu'elle suive sa voie. Sauf qu'elle était loin du but. En effet, elle n'avait pas enfreint une seule règle à l’école de magie — et même avant de l'intégrer — et avait même encouragé ses proches à en faire autant. Une future préfète, voilà ce qu'elle était.

Alors qu'elle sortait du wagon après avoir déposé sa malle, elle aperçut son oncle Percy avec une femme blonde discutant avec véhémence de règlements concernant les anciens balais. À ses côtés, Lucy, qui intégrait elle aussi sa troisième année, paraissait s'ennuyer au pas possible, ce que Roxanne comprenait parfaitement.

— Roxy ! s'écria alors ladite cousine en courant vers elle.

Surprise cette réaction affectueuse, la jeune fille resta figée alors que Lucy la serrait dans ses bras. Ce n'est pas qu'elle n'aimait pas sa cousine, mais elles n'avaient jamais été très proches malgré leur proximité en âge. La raison facile aurait été de dire qu'elles étaient totalement de personnalités opposées, mais c'était plus que ça. Il y avait toujours eu une certaine jalousie entre elles, car si Roxanne était loin d'être à l'image de son père, Lucy était tout autant éloignée du sien. À dire vrai, si Roxanne n'avait pas hérité d’une ressemblance frappante avec sa mère, elles auraient cru avoir été échangées tant elles ressemblaient au père de l’autre. S'en était cocasse pour le reste de la famille, mais aucune des deux n'appréciaient les remarques que tous s’amusaient à faire, car l'une comme l'autre aurait aimé être à la hauteur de leur père.

Roxanne avait plusieurs fois entendu Percy dire à sa cadette de se comporter comme elle, alors qu’elle-même avait vu les mines admiratives de son père lorsqu’il entendait les aventures de Lucy. Jamais il ne l’avait regardée de cette façon. Des déceptions, voilà ce qu’elles étaient, alors qu’elles auraient pu être une fierté en étant l’autre. Finalement, sa cousine expliqua sa réaction incongrue :

— Je cherchais un moyen d'échapper à mon père, chuchota-t-elle.

Roxanne hocha la tête et s’éloigna encore un peu du wagon, sa cousine sur les talons. Elle n’appréciait que peu sa présence, mais avec une tête rousse comme celle de Lucy, ses amis risquaient de la trouver assez facilement. Alors qu’elle pensait avoir trouvé Ella, l’une de ses plus proches amies, son cousin James passa à la course devant elles avec son chariot semblant venir de chez les moldus. Regardant vers la direction d’où il venait malgré la brume, elle parvint à reconnaître Lily, Albus et leurs parents qui suivaient ensuite le passage de James tous ensemble. Puis, elle les perdit de vue alors qu’ils s’enfonçaient dans le brouillard.

— Roxy ! cria une voix toutefois bien différente de la première.

Comme s’ils s’étaient passé le mot, son ami Liam la serra dans ses bras après avoir pratiquement hurlé son nom. Mais, elle avait bienplus confiance en la sincérité de Liam. Se sentant probablement de trop, Lucy en profita pour se volatiliser, ce qui ne désola pas vraiment Roxanne.

— J’ai cru voir Ella par là, annonça la fille d'Angelina.

— On est tous là-bas, il ne manquait que toi, rigola Liam.

Sur ces mots, ils se dirigèrent vers leur groupe d’amis, mais ils se firent intercepter.

— Hé, Rox !

Et voilà une bonne façon de saluer les gens se dit Roxanne en se retournant.

— Salut James !

— Tu as vu mes parents ? demanda-t-il d’un air surexcité.

— Par là ! indiqua-t-elle.

— Super ! Merci ! J’ai vu Victoire et Teddy s’embrasser !

Il n’expliqua rien de plus et s’enfuit vers ses parents. Un peu perplexe de l’attitude de son cousin, mais tout de même enthousiaste de la révélation qu’il venait de lui faire, elle haussa les épaules avec un sourire lorsque Liam lui demanda des explications. Elle venait probablement de confirmer à son ami ce qu’il pensait déjà, à savoir, que les Gryffondor étaient cinglés, mais ça n’avait pas d’importance.

— Roxy ! entendit-elle encore alors qu’elle rejoignait ses amis.

Voilà que ça recommençait. Avait-elle reçut une malédiction qui condamnait les gens à la saluer de manière stridente, puis de lui faire un câlin ? Ah oui, sauf James. Bon, elle n’avait pas reçu de malédiction finalement. Même si cette fois, plusieurs voix s’étaient entremêlées, elle reçut quand même un câlin de chacun d’eux.

— On t’attendait, expliqua Ella.

— C’est ce que Liam a dit, je ne pensais pas que vous arriveriez tous autant à l’avance.

— À l’avance ? plaisanta Sandy. Tu veux qu’on soit en retard ?

Roxanne jeta un coup d’œil aux grandes aiguilles qui indiquaient l’heure : il restait encore vingt minutes. Beaucoup arrivaient bien plus tard, mais elle ne releva pas. Ses amis étaient tous très ponctuels, ils l’étaient tant qu’elle se disait que leur épouvantard devait être une montre en retard, ce qui les condamnerait à ne pas être à l’heure.

Roxanne tourna finalement son regard vers Harry, celui qui n’avait pas encore parlé sauf pour la saluer.

— Comment étaient tes vacances, Munch ?

Ses parents avaient décidé de donner le nom de l'Élu à leur fils, ce qu'il n'appréciait pas, alors Roxanne l’avait surnommé Munch.

— Super ! Le Brésil est magnifique et les sorciers sont simplement fascinants ! Je vous montrerai les photos durant le voyage.

Pendant que chacun glissait quelques mots sur ses vacances respectives, la locomotive siffla.

— Venez, indiqua Ella à Sandy et Roxanne. On va vous montrer notre compartiment.

Après avoir mémorisé l’emplacement où elle effectuerait ce voyage vers sa troisième rentrée, elle retourna vers ses parents pour les saluer. Alors qu’elle s’approchait, elle vit Fred et leur père comploter un peu en retrait de leur mère échangeant probablement sur les plans du premier. Finalement, elle vit son père lui tendre un petit sac. Sans se faire prier, Fred le prit et le glissa dans sa poche, ce qui fit soupirer Roxanne. Elle aurait tant aimé avoir ce genre de relation avec son père.

Elle les rejoignit et ils agirent comme si rien ne s’était produit dans les dernières minutes ce qui fit grossir son ressentiment. Elle était à ce point anodine ? Sa mère ne remarqua pas son état d’esprit et se contenta de la serrer dans ses bras en lui souhaitant une bonne année.

— N’oublie pas de t’amuser, ajouta-t-elle.

Bien que la remarque ne fût pas méchante, Roxanne ne put s’empêcher de grimacer. Encore une fois, même si c’était indirect, on lui reprochait d’être trop sérieuse et coincée. Qu’est-ce qu’elle y pouvait si elle n'avait pas la même notion de l'amusement ? C’était comme si ses parents pensaient qu’elle passait sa vie à étudier et qu’elle formait un groupe de lecture chaque soir avant d’aller dormir. Leurs préjugés sur les Serdaigle l’agaçaient profondément. Si au moins ils tentaient de les combattre, mais non. Au lieu de demander ce qu’elle faisait, ils l’interrogeaient sur ses cousins, le quidditch et la coupe des quatre maisons. Pour eux, elle étudiait, alors ce n’était pas digne d'intérêt. C’était principalement pour cette raison qu’elle ne leur avait pas dit que, depuis l’an dernier, elle s’entraînait au quidditch. Elle ne voulait pas que ses parents s’intéressent à sa vie maintenant qu'ils avaient un point commun.

Étonnement, lorsqu’elle avait demandé à ses cousins de garder le secret, c’était Lucy qui avait manifesté son accord en premier. En fait, ce n’était peut-être pas si surprenant, car elle comprenait ce que c’était. Cette année, elle espérait pouvoir intégrer l’équipe des Serdaigle sachant qu’elle en avait le talent, mais craignait que ses parents ne l’apprennent, ce qui gâcherait tout. Il fallait qu’elle trouve un moyen d’empêcher que ça ne sorte des murs de l’école.

Son père la serra lui aussi dans ses bras, mais ne dit rien de plus que :

— On se revoit à Noël.

Roxanne savait qu’il ne savait pas quoi dire. Tant qu’il ne la comprendrait pas, il n’y arriverait pas. Mais arriverait-il un jour à la comprendre ? Le désirait-il ? Ou espérait-il qu’elle changerait finalement un jour ? Ces questions ne servaient à rien. Elle salua ses parents, puis regagna la place que ses amis avaient trouvée. Aucun n’était revenu, alors elle sortit un livre pour patienter, mais n’arriva pas à lire, elle était probablement trop chamboulée.

Finalement, Ella revint, suivie des trois autres. Avait-elle de trop grosses attentes ? Non, elle ne croyait pas. Elle souhaitait simplement que ses parents comprennent qu’elle n’était pas uniquement celle qu’il croyait. Bien sûr, elle était intelligente et aimait les règles, mais ce n’était pas tout. Non, ce n’était pas tout. Car elle pouvait s’amuser aussi, mais s’ils ne cherchaient pas, ils ne comprendraient pas. Roxanne savait qu’ils l’aimaient, mais elle aurait aimé ne pas être une étrangère dans sa propre famille. Surtout, elle avait peur qu’avec les années elle s’éloigne de plus en plus d’eux. En fait, elle voyait déjà que ça commençait. La joie qu’elle avait de retourner étudier la magie témoignait pour elle, car c’était aussi un soulagement de pouvoir s’éloigner de sa maison et de ses parents. Elle sentait qu’elle était bien plus acceptée dans cette école parmi les Serdaigle que chez elle, ce qui lui faisait froid dans le dos. Mais « si seulement elle était comme Lucy » ne devait plus lui traverser l’esprit désormais, sinon elle n’avancerait jamais.

La locomotive siffla une dernière fois, alors qu’elle quittait la plateforme. Roxanne aperçut ses parents lui envoyer la main, mais elle préféra reporter son regard vers son compartiment. Un jour, son père serait fier d’elle, mais elle avait décidé que ce n’était pas à elle de changer, mais tout simplement à son père de l’accepter comme elle était.
Note de fin de chapitre :

Merci d'avoir lu !
Si vous avez aimé, aller lire les autres participations au concours. Si vous n'avez pas aimé, allez-y quand même, elles sont toutes différentesQ
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.