S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


En route vers l'avenir par Jennifalily

[10 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Voici ma participation au concours "Dix neuf ans plus tard". Les contraintes sont :

*Réécrire l'épilogue du point de vue d'un autre personnage que Harry.


*Vous devez obligatoirement mentionner un Potter dans un geste canon. 


Vous devez obligatoirement respecter les faits canon de l'épilogue.


*Vous pouvez utiliser un OC ou un personnage de la saga. 


*Votre texte doit être un One-Shot et devra faire 2017 mots, compteur HPF.


Les 2017 mots devront se dérouler dans King's Cross et sur la voie Neuf Trois-Quart.


*Pas de mots imposés mais des mots tabous ! C'est plus drôle dans ce contexte  : trainPoudlardPotterhorlogebarrière.

*Vous avez jusqu'au 1er septembre 2017 à 23h59.

 

Les personnages, le lieu et la phrase en italique appartiennent à JK Rowling. 

Rose frissonna. Ce n’était pas la première fois qu’elle traversait le mur séparant la gare moldu du quai 9 3/4 , mais aujourd’hui, c’était différent. D’habitude elle ne faisait qu’accompagner un de ces nombreux cousins. Alors qu’aujourd’hui, elle allait enfin mettre les pieds dans la plus célèbre école de sorcellerie anglaise ! 

Levant la tête, elle jeta un regard à la pendule accrochée à l’arche la plus proche. Par Merlin, si seulement cette aiguille pouvait avancer plus vite !

-Dis maman, pourquoi je peux pas y aller moi aussi ? Je veux avoir une baguette et faire de la magie !

-Hugo, mon chéri, tu es trop jeune. Tu dois encore attendre deux ans.

-Mais c’est pas juste ! Tout le monde y va, sauf moi.

-Tu oublies Lily mon grand.

Rose aimait beaucoup son petit frère. Ils étaient très proches. Mais bon, ça faisait une semaine qu’il n’arrêtait pas de se plaindre. En plus, elle commençait à s’inquiéter. Son cousin, Albus, n’était toujours pas là…

-Ne t’en fais pas, lui dit son père sentant son angoisse. Albus sera là. Tu ne crois tout de même pas qu’il va rater un jour si important !

Il se rapprocha de son oreille, comme pour lui murmurer un secret.

-Et si il loupe le départ, je pourrais toujours l’emmener en voiture volante !

-Ron Weasley, je t’interdis de mettre de telles idées dans la tête de notre fille !

Ron éclata de rire sous l’air faussement outrée d’Hermione. Rose souris. Elle voyait bien, qu’à leurs manières, ils essayaient de la détendre. Elle adorait quand ils racontaient leurs souvenirs d’enfances.

-Voyons loin de moi cette idée ! 

Il se pencha une nouvelle fois vers sa fille.

-De toute manière, tu es une Weasley. Tu n’as pas besoin de mon aide, les bêtises, ça coule dans notre sang !

-Ronald Weasley !

Cette fois le sourire de Rose fut un peu plus crispé. En tant que Weasley, elle devait se montrer digne de sa famille ! Cependant elle avait quand même un peu de mal à croire que pour cela, elle devait faire toutes les bêtises du monde.

Regardant rapidement autour d’elle, cherchant toujours son cousin, elle remarqua que nombre de gens les regardaient, sa famille et elle, en chuchotant. Parfois, elle avait l’impression que tous ces murmures l’oppressaient. Si les gens avaient quelque chose à lui dire, qu’ils viennent le faire en face au lieu de parler dans son dos !

-Ne t’en fais pas ma puce, lui chuchota Hermione, qui observant sa fille, avait bien compris ce qui la tracassait. Laisse les parler. Pourquoi devrions nous nous soucier de gens que nous ne connaissons pas ?

Rose était bien d’accord avec ça. Mais elle avait du mal à comprendre que sa mère, candidate pour le poste de ministre de la magie, pense pareille. N’était-ce pas son rôle, justement, d’écouter les autres ?

Rose hocha cependant affirmativement la tête. Parfois, les adultes étaient trop compliqués à comprendre !

Nouveau coup d’œil sur la pendule. Se retournant encore une fois vers la foule, elle chercha une nouvelle fois la famille de son cousin. Seul lui pouvait vraiment comprendre l’inquiétude qu’elle ressentait.

Comme pour compliquer ses recherches, quelqu’un alluma la locomotive, envoyant sur le quai des nuages de fumées blanches. Est-ce que ça se disait, « allumer un locomotive » ? Ou alors disait-on « mettre en marche la locomotive » ?

Perdue dans ses pensées sans queue ni tête, elle entendit vaguement son père dire qu’il venait de repérer son frère, oncle Percy. Elle n’était pas très proche de lui, mais elle savait qu’il devait sans doute parler de la nouvelle loi qu’il voulait faire passer devant le ministère concernant la réglementation des balais volants. Il n’avait parlé que de ça durant les deux semaines de vacances qu’il avait passé au Terrier…

-Rosie ?

-Hein ?

-Tu divagues. Encore.

-Mais pas du tout.

-Bien sûre que si. Dès que t’es stressé, tu te mets à penser à tout et n’importe quoi, le regard perdu dans le vide. On croirait que t’es folle.

-Hugo soit gentil avec ta sœur. C’est normal qu’elle soit anxieuse, c’est un grand jour pour elle.

-Elle ressemble quand même à une folle.

Rose je jeta sur son frère et ébouriffa ces épais cheveux roux. Il détestait ça plus que tout.

-Mais euh ! Maman, Rosie m’embête !

-Tête de gnome !

-Bave de veracrasse !

-Calamar gluant !

-Troll des montagnes !

-Ça suffit tous les deux. On ne vous a pas élevés comme des charretiers !

-C’est quoi un charretier maman ?

Tandis que sa mère commençait un long et ennuyeux monologue sur l’origine de ce mot afin d’éclairer son fils, Rose jeta encore un nouveau coup d’œil à la pendule. Plus le temps passait et plus elle angoissait.

-Alors, anxieuse la miss ?

Se retournant, Rose afficha un grand sourire, et sauta dans les bras de Teddy Lupin.

-Teddy ! Tu as pu venir !

-Bien sûre qu’est-ce que tu crois ! Je n’allais quand même pas rater la rentrée de mes cousins préférés.

-Tu dis ça tout le temps !

-Mais c’est vrai, vous êtes tous mes cousins préférés. Pourquoi devrais-je choisir entre vous tous ?

Génétiquement parlant, Ted Lupin et sa grand-mère, Andromeda Tonks n’avaient aucun lien de sang avec eux. Mais ils passaient tellement de temps avec le clan Weasley que c’était tout comme.

-Dis moi, tu n’aurais pas vu Victoire par hasard ?

-Non pourquoi ? Je sais juste que oncle Percy est quelque part sur le quai.

-Oh, pour savoir c’es tout.

Rose n’était pas dupe. Elle n’avait peut-être que onze ans, mais elle voyait bien qu’il était gêné. Bon d’accord, c’est vrai que quand Ted était embarrassé, ces cheveux devenaient roses.

-C’est vrai que vous sortait ensemble ?

-Hein ? Qui t’as dit ça ?

-Dominique. A moins que ce soit Roxane. Ou Molly. Je sais plus.

-Vous êtes tous beaucoup trop bavard.

-T’as pas répondu à ma question.

-Tu lâcheras pas l’affaire hein ? Oui je sors avec Vic.

-Berk !

-Et pourquoi ça ?

-Quand on sort avec quelqu’un, on s’embrasse. Et je trouve ça dégouttant d’échanger sa bave avec quelqu’un !

Teddy éclata si fort de rire qu’il failli en pleurer.

-Je m’attendais que James ou Lily me sorte quelque chose comme ça. Mais certainement pas toi !

-Bah quoi, c’est vrai.

-Attends d’être amoureuse, tu verras. Tu trouveras ça géniale d’échanger de la salive avec quelqu’un.

-Double berk !

Ron, qui s’était indiscrètement depuis le début, grimaça. Alors là, il était hors de question que sa petite Rosie « échange de la salive » avec quelqu’un avant ces trente ans ! Non mieux, ces quarante ans !

-Va t’en de la garnement, dit-il en frappant gentiment le bras de Teddy. Ne donne pas d’idées perverses à ma fille.

Teddy s’enfuit en riant.

-Papa, ça veut dire quoi perverse ?

-Heu…

Ron jeta un regard paniqué à sa femme. Hermione lui renvoya un petit sourire angélique. « Débrouille toi tout seul », semblait-il dire.

-Et bien… C’est quand…. Tu sais quoi ? Et si on allait dire bonjour à oncle Percy ?

-Mais moi je veux pas dire bonjour à oncle Percy, je veux savoir ce que ça veut dire perverse !

Tandis que les deux têtes rousses se perdaient dans la foule, Rose se retint de rire. Vraiment, elle adorait son petit frère !

-Alors ma grande, comment tu te sens ?

Rose regarda sa mère. Etait-il si évident qu’elle était terrorisée ?

Hermione s’agenouilla pour regarder sa fille dans les yeux. Elle se souvenait très bien de l’excitation qu’elle avait ressentie, lors de son premier jour. Bien sûre, elle avait été anxieuse, comme n’importe quel enfant le jour de la rentrée, mais rien de comparable à la peur qu’elle pouvait lire dans les yeux de sa fille.

-Tu veux me dire ce qui se passe ?

Rose hésita, ouvrit la bouche, la referma puis décida finalement de se confier.

-Et si… et si je n’allais pas à Griffondor ? Est-ce que je vous décevrais papa et toi ?

-Oh, ma puce !

Rose grimaça à l’annonce de ce surnom, beaucoup trop bébé pour elle, mais Hermione serra sa fille contre elle sans en prendre compte.

-Ecoute moi bien. Tu restes notre fille, quelque soit la maison dans laquelle tu iras. Quoique tu fasses, du moment que tu es heureuse, on sera fière de toi. Tu as peut-être l’impression que ton père ne penses pas ça, avec toutes ces allusions très peu discrète de grand benêt, mais il veut simplement le mieux pour toi, pour que tu sois heureuse !

Rose hocha la tête peu convaincue. Elle avait tellement entendu ses oncles menaçaient ses cousins de les déshériter si ils allaient à Serpentard…

-Regarde moi ma grande. Tu pourrait avoir la peau jaune, allait à Serpentard, avoir des cornes ou que sais-je encore que tu ne te débarrasserais pas de tes vieux parents comme ça. Compris ?

Rose sourit contre l’épaule de sa mère. Elle était rassurée. Un petit peu.

-N’écoute pas ton père d’accord ? Tu peux être sûre qu’il te parleras de déshéritage si tu ne vas pas à Griffondor. A croire que c’est une tradition chez tous les garçons Weasley qui ont des enfants ! Mais il t’aime énormément tout comme moi.

C’est à ce moment précis que Ron et Hugo réapparurent suivis quelques secondes plus tard par Harry, Ginny, Lily et Albus

-Salut, dit Albus, l’air tout autant soulagé de voir Rose qu’elle-même l’était de le voir.

Elle lui adressa un sourire radieux, et s’approcha de lui, tandis que Hermione et Ginny discutait de leurs vacances et que Harry, aidé par Ron, montait l’énorme malle ainsi que la chouette d’Albus dans un des wagons.

-Alors, pas trop stressé ?

-J’ai pas dormis de la nuit, lui répondit son cousin, le regard un peu plus serein depuis qu’il avait rejoint sa cousine. Et toi ?

-Pareil. James et ses blagues pourries en moins, ajouta-t-elle en lui filant un coup de coude, comprenant bien que c’était lui, la plus grande source d’inquiétude d’Albus.

Le jeune garçon lui sourit. Un petit sourire, mais c’était mieux que rien.

Tout le monde finit par se rejoindre. Comme l’avait dit sa mère, Ron ne manqua pas de les prévenir que Griffondor était la seule maison où ils avaient le droit d’aller. Rose ne répondit rien, tout comme son cousin, et leurs mères respectives s’empressèrent de les rassurer.

Mais Ron n’y pensait déjà plus, tout occupé qu’il était à dévisager un jeune garçon qui était aussi blond que Rose était rousse. Elle entendit son père dire qu’il s’agissait de Scorpius Malfoy. Elle l’entendit préciser qu’elle devait être toujours meilleure que lui, sans pour autant sympathiser.

Rose avait beau savoir que leurs familles respectives se détestaient, elle trouvait ça un peu extrême. Elle décida, juste pour contrarier son père, qu’elle irait lui parler quand l'express serait parti. Il avait l’air aussi anxieux qu’elle et Albus, ce qui leurs faisaient un point commun.

Une nouvelle fois perdue dans ses pensées, elle n’avait pas remarqué que James était revenu, alors qu’il parlait avec ardeur.

-Tu savais toi, que Teddy et Vic sortait ensemble ? Demanda Albus

-Oui, il me l’a confirmé avant que vous arriviez.

-Berk !

-Exactement ce que j’ai dit !

-Il est presque onze heures, les coupa Harry en consultant sa vieille montre.

 Rose se tourna une dernière fois vers ces parents. C’était la première fois qu’elle partait si longtemps sans eux.

Ses parents la serrèrent longtemps contre eux. Ils allaient vraiment lui manquer énormément.

-On se reverra à Noel, ma puce.

-N’oublis pas de nous écrire.

-Et sois sage. Ecoute bien tes professeurs.

-Enfin pas trop quand même, lui dit son père avec un clin d’œil.

Pour toute réponse, Hermione le frappa sur la tête.

-On t’aime ma puce.

-Tu m'écriras Rosie ? demanda son frère, je vais m'ennuyer sans toi.

- Bien sûr mini gnome. T'auras plein de détailles. Et si j'arrive à convaincre James de me ramener des bonbons de Près-au-Lard, je t'en enverrais plein !

Rose grimpa dans le wagon dont elle ouvrit la fenêtre. Albus la rejoignit beaucoup plus paisible. Il faudrait qu’elle lui demande ce que lui avait dit son père.

Parfois, Rose se demandait si son oncle Harry n'aurait pas du être thérapeute au lieu d'Auror. Il arrivait toujours à calmer les gens, en particulier Albus.

Puis, Ron fit une dernière blague et la locomotive démarra. Rose Weasley était enfin en route vers son avenir.

Note de fin de chapitre :

Et bien voilà comment je vois Rose Weasley. Même si 2017 mots c'est peu ^^

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.