S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


There and back again par Eejil9

[15 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Bonjour à tous !

Voici ma participation au génialissime concours de Lyssa7, le Miroir à Double-Sens. Petit rappel des contraintes : le contexte doit être celui de la septième année d’Harry, année où Voldemort a pris le contrôle du Ministère de la magie et de Poudlard. Les points de vue seront ceux de deux personnages diamétralement opposés.

Diamétralement... Pas tout à fait. J'ai choisi Minerva et Severus, et je vais surtout jouer sur les nuances de gris.

Il y a aussi des mots imposés : Dague, hiver, loup, mur, trahison. Le texte doit faire entre 2000 et 10 000 mots, et le personnage doit se remettre en question à un moment.

Alors dans cette histoire, il va y avoir du gris partout et des remises en question à tout va, donc ça risque d'être un peu moins clair que les contraintes de base. J'ai décidé de faire un diptyque de deux courts chapitres, chacun contenant à chaque fois la totalité des mots imposés parce que j'aime le challenge. (Ils sont en gras)

 

Le titre est bien celui du livre de Bilbo chez Tolkien (vu que c'est mon idée fixe du moment). Sauf que j'ai décidé de le prendre au sens tout à fait métaphorique. Severus et Minerva ont été ennemis, collègues ou même amis, puis ennemis à nouveau. There and back again.

 

Ces deux textes ont été écrit dans le cadre de la nuit du 25 novembre, et légèrement repris (mais rien de flagrant). Une participation à un concours écrite en 2h... Je sais que je joue avec le feu. Mais avec l'agreg, je n'ai pas beaucoup plus de temps à lui consacrer. Les thèmes étaient "Blafard" pour le premier texte et "Refuser" pour le second.

 

Je vais tout poster d'un coup parce que j'ai beau faire deux chapitres pour plus de clarté, ils fonctionnent ensemble. D'ailleurs, si vous en avez la possibilité ou l'envie, je vous conseille de les lire tous les deux d'une traite, sinon les parallèles vont être plus durs à voir.

Je vous retrouve en note de fin d'histoire pour préciser des trucs, notamment au niveau du choix des personnages, puisque j'avais déjà fait le même type de diptyque pour le concours de Seonne l'hiver dernier. J'ai essayé de faire quelque chose de différent, du fait des contraintes différentes, mais ma conception des personnages n'ayant pas changé, il se peut qu'il y ait des éléments communs. On peut tout à fait faire correspondre cette fic avec Négatifs, comme une sorte de diptyque "prequel" si vous voulez, mais le point de vue est différent. Bref, j'arrête de vous embêter, et je vous retrouve à la fin !

 

Ah oui, j'oubliais, comme c'est une période compliquée pour tout le monde, j'ai décidé de ne pas embêter plus encore ma super bêta Seonne que je submerge déjà avec ma fic pour l'échange de Noël. C'est donc du pur moi sans avis extérieur, je vous avertis... ça risque d'être spécial, soyez indulgents :mg:

 

Bonne lecture :)

 

 

Chapitre 1 : Des regrets à la haine

 

Minerva quitta le bureau directorial en claquant la porte. Le bruit sourd du battant résonna dans l’épais mur de pierre. Maigre consolation à la rage qui lui dévorait le cœur et l’âme. Elle entreprit, comme toujours, d’établir la liste exhaustive des défauts de Severus Rogue.

Il était odieux. Il refusait d’interdire aux Carrow d’exercer les élèves âgés à la torture sur les premières années. Il n’avait pas l’air d’en éprouver le moindre regret. Il était froid comme une nuit d’hiver, sans cœur, sans âme.

Il était laid. Minerva eut un rire sans joie – heureusement que le couloir était désert –, c’était, étrangement, l’argument le plus puéril qui la satisfaisait le plus. Il était laid. Il avait toujours eu le teint blafard. Minerva ne l’avait pas connu autrement qu’avec un visage comme fait de cire. Adolescent déjà, il avait cette peau blanche ou jaunâtre, cet air constamment souffrant. Qui aurait pu croire qu’un corps si maladif pouvait renfermer une âme de taille à tromper autant de grands sorciers ?

Albus…

Le sentiment de trahison était si fort qu’il donnait à Minerva l’impression de s’enfoncer à grand coups de dague dans son cœur. Elle avait mis des années à accorder sa confiance à Severus Rogue. Elle avait eu tant de mal à croire Albus, mais elle avait fini par céder… Oui, elle regrettait bien de le dire, mais elle s’était liée d’amitié avec ce traître qui, en tissant une toile de croyances et de manigances, les avaient tous trompés. Il avait trompé Albus.

Comment pouvait-on tromper Albus ?

Il l’avait trompée, elle. Elle savait qu’elle n’était responsable de rien, mais en ouvrant, ne serait-ce qu’un peu, la porte de son cœur, elle avait l’impression d’avoir fait entrer le loup dans la bergerie. Oh, si elle n’avait pas été aussi mièvre… Elle n’en serait pas là, à regretter chaque sourire accordé et chaque soutien apporté.

 

Cela lui apprendrait à faire confiance à n’importe qui. Elle qui avait fait la leçon à Albus pendant des semaines lorsqu’il avait nommé Severus – oh, pourquoi ne parvenait-elle pas à penser à lui en le nommant Rogue ? Il ne méritait aucune familiarité de sa part – professeur. Un ancien mangemort, professeur, on aurait tout vu ! Et pourquoi pas un vampire, tant qu’on y était ? Lord Voldemort lui-même, tant qu’à faire ? à l’époque, elle avait bien voulu croire que Severus était repenti – comme elle se trompait ! – mais tout de même, quel modèle pour les enfants ? Cet homme avait tué, il avait torturé, il avait assassiné des innocents. Elle s’était battue contre des hommes comme lui. Comment pouvait-elle supporter de le voir tous les matins à la table du petit-déjeuner ?

Minerva secoua la tête. Si elle avait su, à l’époque, qu’il n’était pas repenti... Si elle avait su, à l’époque, qu’un jour elle n’aurait pas d’autre choix que de déjeuner avec l’assassin de son mentor, le bras droit de Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom... Minerva serra sa baguette dans sa poche. Si elle avait su, elle l’aurait probablement provoqué en duel. Mais aurait-elle seulement gagné ?

C’était ce doute-là qui l’empêchait de faire quoi que ce soit. Quelle aide pourrait-elle offrir à ses pauvres élèves si elle était six pieds sous terre ? Comment empêcher la torture, comment tenir l’école à bout de bras ? Qui serait là pour le faire ? Pomona n’avait pas les tripes pour cela, Filius pas la stature. Elle devait tenir. Elle devait étouffer la haine et la culpabilité, elle devait trouver ce drôle de courage qu’il fallait posséder pour courber l’échine face à l’injustice et pour refuser le combat qu’on brûle de mener.

 

Pour tenir, elle énumérait ses défauts. Severus était laid, il avait la peau blafarde et l’âme noire.

Quand il avait été son élève, elle ne l’avait jamais trouvé attachant. C’était un pauvre garçon, c’était vrai, et elle aurait peut-être dû l’aider. Peut-être que si elle avait pu l’aider… Une main tendue, et tout cela ne se serait peut-être pas passé. Le visage de Minerva se ferma. Elle lui avait tendu la main. Des années plus tard, certes, mais elle avait été là. Trop tard peut-être… Elle aurait dû intervenir plus tôt. Elle balaya l’argument d’un revers de main, signe qui témoignait de son trouble – elle n’utilisait ordinairement pas de gestes pour appuyer ses débats intérieurs.

Elle aurait dû aider Severus mais cela n’expliquait pas tout, cela n’expliquait pas ça. Rien au monde ne pouvait justifier qu’on torture des enfants. Rien au monde ne pouvait justifier qu’on apprenne à des enfants à torturer d’autres enfants. Aucune raison, rien… Minerva aurait livré l’Angleterre entière à Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom, pour sauver l’innocence de ces êtres dont elle avait la garde, et Severus

Il y avait une monstruosité insurmontable dans la trahison et dans le meurtre. Mais ce forfait-là, celui de la torture des innocents par les innocents, cela surmontait l’insurmontable même.

Laid, il était laid. Blafard de peau et d’âme. Maladif, sans éclat. Minerva se plaisait à penser qu’il était le pire être que la terre eût porté après Lord Voldemort. Cela la réconfortait un peu. Il y a des malveillances contre lesquelles le courage ne peut rien. Si elle pouvait se croire impuissante, la culpabilité serait moins forte. Minerva faisait de son mieux pour piéger sa raison et, ainsi, échapper toujours plus efficacement au poids des regrets.

 

Si Severus les avait trompés, c’est qu’il avait été plus fort qu’eux. Ils avaient combattu sans faillir, ils avaient juste été surpassés par une monstruosité telle qu’ils n’auraient jamais pu la prévoir.

 

La culpabilité étouffait Minerva, alors elle tentait de la transformer et déception et en haine. Piètre consolation.

 

Au détour d’un couloir, elle vit une chevelure rousse se dissimuler derrière une tapisserie.

- Miss Weasley, le couvre-feu est passé. Je vous conseille de gagner votre dortoir ou, du moins, un endroit où les Carrow ne risquent pas de vous trouver.

Ginny sortit de sa cachette, rassurée.

- Vous ne m’enlevez pas de points ? hasarda-t-elle.

Minerva soupira. La jeune fille était courageuse, certes, et on ne pouvait qu’approuver sa lutte. Mais elle était d’une insouciance qui la perdrait.

- Moi ? Je n’ai vu personne. Filez, maintenant.

 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.