S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Il va s'en sortir... par popobo

[8 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Joyeux Noël Lyssa
Note de chapitre:

Pour info, les prénoms de Cora et Jonathan Finnigan sont une invention de ma part, tout comme leur métier etc
La nouvelle était tombée et puis plus rien.

« L’attaque de Poudlard a commencé » avait répété une voix masculine avant de se taire.

Depuis la terrible annonce, Coraly Finnigan était restée figée assise dans le fauteuil du salon. La radio grésillait encore quand son mari arriva.

Jonathan Finnigan était un homme grand et élancé. Malgré sa cinquantaine approchant, il paraissait plus jeune grâce notamment à sa stature de sportif. Ses cheveux blonds et courts l’aidaient également à faire presque dix ans plus jeune.

Coraly et Jonathan Finnigan était un couple assez atypique. Elle était une sorcière et travaillait à temps partiel à la boutique de brocante du chemin de Traverse comme briseuse de sorts et vendeuse. Lui avait pris un emploi dans une agence de location de voitures après avoir travaillé plus de vingt ans comme chauffeur de bus. Cora utilisait sa baguette magique quand Jonathan se servait de télécommandes. L’une s’intéressait vaguement aux résultats du championnat de Quidditch du pays quand l’autre suivait attentivement tous les scores de la première ligue de football d’Angleterre. Cora et Jonathan paraissaient peut-être différents mais ils préféraient plutôt dire qu’ils étaient complémentaires.

Ce qui les réunissait surtout et avant tout, était leur fils unique, Seamus, âgé maintenant de dix-huit ans.

Ce soir-là quand Mr Finnigan rentra de son travail et découvrit sa femme, le visage blême, assise inerte dans le salon, il lâcha immédiatement ses affaires, comprenant que quelque chose de grave se passait.

- Que se passe-t-il Cora ? Qu’est ce qu’il t’arrive ? s’inquiéta-t-il en rejoignant sa femme.

Mais devant son silence et ses yeux embués, il comprit aussitôt.

- C’est Seamus ! Que se passe-t-il ?

- A la radio… Shackelbolt … Pouldard... , bredouillait péniblement Mrs Finnigan.

Jonathan Finnigan connaissait l’existence de la radio sorcière et clandestine que sa femme écoutait de plus en plus ces derniers temps. Quelques mois auparavant, elle avait ainsi appris que Dean Thomas, le meilleur ami de Seamus, était en fuite dans le pays. Cette nouvelle avait beaucoup perturbée la femme de Jonathan qui avait dû la rassurer de son mieux. Mais lui même s’inquiétait aussi de savoir quel serait l’avenir du jeune garçon égaré en pleine campagne.

Depuis, Cora Finnigan suivait les émissions avec assiduité, redoutant chaque fois de mauvaises nouvelles.

En ce début du mois de juillet, le pire semblait finalement être arrivé.

Il fallut plus de dix minutes à Cora Finnigan pour reprendre ses esprits et contrôler sa voix et ses émotions afin d’expliquer ce qu’il se passait vraiment à son mari.

- Tu-Sais-Qui est à Poudlard, résuma-t-elle d’une voix enrouée. C’est la guerre et notre fils est là-bas.

En larmes, Cora s’effondra à nouveau dans les bras de son mari. Le couple resta ainsi, enlacé et perdu, pendant de longues minutes.

Jonathan tentait de comprendre ce qui se passait, d’assembler tous les éléments qu’il connaissait pour saisir ce que tout cela signifiait. Le plus grand mage noir dont sa femme ne prononçait jamais le nom était réapparu et se trouvait à l’école de magie alors que Cora refusait de croire encore à son retour seulement quelques mois auparavant. Et sans que Jonathan sache pourquoi ni comment, son fils se trouvait en ce moment face à lui.

- Tu es sûre ? préféra-t-il douter. Est ce qu’il y a une chance pour que Seamus ne soit plus à l’école ?

Alors que Cora lui répondit par des pleurs, Jonathan lui même ne croyait pas à ce qu’il disait. Il savait évidemment que son fils était resté sur le lieu de la bataille.

- Ca va aller, répondit-il alors tout en continuant de consoler sa femme au creux de ses bras. Tu sais bien, notre fils s’en sort toujours.


Le souvenir de son fils à peine âgé de cinq ans se tenant complètement trempé au milieu de Hyde Parc revint alors immédiatement à l’esprit de Jonathan.
La famille avait décidé de passer un week-end à Londres mais lors d’une promenade dans le célèbre parc, Seamus avait profité de l’inattention de ses parents pour aller suivre les canards. Maintenant, le père souriait de cet épisode mais quand Seamus s’était retrouvé complètement immergé dans l’étang, il n’avait pas été aussi réjoui. Mais alors qu’il ne savait pas nagé, Seamus avait réussi à sortir seul de l’eau retrouvant alors ses parents complètement abasourdis.


- Rappelle toi, la veille de ses neufs ans, commença Jonathan tentant de redonner le sourire à son épouse en évoquant un autre souvenir de leur fils échappant au pire. Chez ton père, il avait emprunté un balai magique sans nous le dire. Il était tombé de plus de vingt mètres de haut et s’en était sorti avec une simple bosse au front.

Cora semblait se détendre légèrement.

- Oh oui, même les médicomages n’avaient jamais vu ça, se rappelait-elle. Et puis la fois où il avait voulu préparer du potage dans mon vieux chaudron. La cuisine avait complètement explosé mais lui avait juste perdu quelques cheveux !

Jonathan sourit lui aussi au rappel de cet autre souvenir. Leur fils était vraiment téméraire, il n’avait peur de rien, c’était une de ses principales qualités mais il était surtout chanceux. Il avait déjà échappé tant de fois à de situations catastrophiques. A chaque fois, le mauvais sort ne semblait jamais l’atteindre.


- Notre fils va s’en sortir, affirma Jonathan.







-
- -
- - -
- - - - - -
- - - - - - - -
---




- Si je transplane à Pré-au-Lard, je pourrais peut-être entrer dans Poudlard, lança tout à coup Cora alors que les minutes d’attente et d’inquiétude s’égrainaient.

- Quoi ! C’est la guerre, tu ne vas pas aller là-bas.

- Je sais me battre. Moi aussi, je suis contre Tu-Sais-Qui. Moi aussi, je peux aider !

- Si tu vas à Poudlard, ce sera pour de mauvaises raisons. Tu veux sauver ton fils, mais tu vas te retrouver là-bas face aux autres mangemorts et ça n’aidera pas Seamus, marmonna Jonathan nerveux. Reste ici, avec moi !

- Je ne peux pas rester ici à attendre. C’est horrible. C’est intenable.

Jonathan ne savait plus quoi dire. Sa femme avait raison, c’était insoutenable d’attendre sans rien pouvoir faire. Lui-même se trouvait encore plus incapable de faire quoi que ce soit pour aider.

Attendre. Ils pouvaient seulement attendre. Attendre des nouvelles. Attendre que quelqu’un les contacte. Attendre, ils ne pouvaient que attendre.


Cela faisait maintenant près d’une heure que le message de Potterveille était paru et la radio grésillait toujours. D’un coup de baguette magique, Cora se résigna à l’éteindre. Le silence s’installa alors dans le salon. Etrangement, le calme paraissait serein. La tension s’était apaisée mais l’inquiétude était toutefois encore lourde. Cora surveillait désormais le foyer éteint de la cheminée. Jonathan avait inutilement les yeux rivés sur le téléphone.

La petite maison dans laquelle vivait le famille Finnigan était simple et modeste mais les équipements à la fois sorciers et moldus permettaient au couple de vivre paisiblement. Parfois la magie et l’électricité ne faisaient pas bon ménage mais dans l’ensemble, tout le monde s’y retrouvait.

Douloureusement assis dans les fauteuils du salon, Jonathan et Cora avaient fini par trouver le sommeil. Par intermittence, ils avaient réussi à fermer les yeux par brefs instants. La fatigue avait honteusement pris le dessus sur l’attente jusqu’à ce que l’aube arrive et que les premiers rayons de soleil percent à travers les fenêtres.

Jonathan esquissa un mouvement pour se lever et se rendre dans la cuisine quand soudain le cheminée se colora de flammes vertes. Un visage inconnu apparut.

- Coraly Finnigan ? interpella une voix féminine.

À genoux devant la cheminée comme implorant Merlin, Cora écoutait avidement.

- Seamus ? Comment va mon fils ? cria-t-elle involontairement.

- Madame, répondit la femme d’une voix posée et apaisante. Votre fils est à Sainte Mangouste, au service de pathologie des Sortilèges. Son état est stable. Il va bien mais il a toutefois besoin de soins …

Jonathan et Cora lâchèrent simultanément un soupir de soulagement et de délivrance. La conversation ne dura pas très longtemps. La guérisseuse leur donna peu de détails sur l’état de leur fils mais le principal était dit. Leur fils était en vie. Seamus avait fait la guerre contre le Seigneur des Ténèbres et ses mangemorts et il avait survécu. Il avait connu le pire et il s’en était sorti.
Note de fin de chapitre :

C'est un petit OS plutôt sur l'attente des parents pendant la dernière bataille mais je reconnais que l'histoire des parents de Seamus mériterait d'être davantage développée (un jour peut-être dans une autre fic ...)
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.