S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Le Quidditch, c'est tout par Carminny

[5 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Dans le cadre de l'échange de Noël 2017, pour Samantha Black.

Joyeux Noël !

C'était un froid matin de février. Le soleil d'hiver peinait à réchauffer les landes d'Ecosse et le froid prédominait encore. Cependant le ciel était bleu clair et annonçait une belle journée. De toute façon rien au monde n'aurait pu empêcher la centaine d'élèves de Poudlard à sortir au stade de Quidditch et s'exposer au froid hivernal seulement armés de leurs capes et écharpes, gants et bonnets aux couleurs de leurs maisons. En effet, en ce samedi matin avait lieu une rencontre décisive pour le classement des équipes. Les Gryffondor ne menaient que d'une trentaine de points devant les Poufsouffle bien décidés à renverser la situation. Le match promettait d'être serré et même le plus intéressant de la saison : non seulement les Serpentard avaient pris bien trop de distance dans le classement pour qu'une des deux équipes pouvaient espérer les rattraper, mais en plus les Serdaigle s'étaient faits écrasés lors de leurs matchs, la rumeur disait qu'il n'y avait jamais eu une équipe aussi pitoyable depuis une centaine d'années.

Les élèves se serraient donc dans les gradins pour encourager l'une ou l'autre des équipes à force de drapeaux, de banderoles et évidemment de cris. Nymphadora Tonks faisait partie de ces élèves. Emmitouflée dans sa cape d'hiver et son écharpe couleur Poufsouffle, la septième année tentait de découvrir si elle encourageait l'équipe de sa maison ou alors son meilleur ami Charlie Weasley, l'attrapeur adverse. Elle s'était certes laissée entraînée dans les gradins jaunes et noirs par ses camarades de dortoirs mais elle n'avait pas prévu de ne pas encourager les acrobaties aériennes que le rouquin n'allait pas manquer de faire. Brandissant une pancarte dessinée par ses soins qui affichait à tour de rôle "ALLEZ POUFSOUFFLE" et "GO CHARLIE", les deux phrases ornées par un blaireau dont elle était particulièrement fière.

Aussi indécis aux yeux de ses amis que sa pancarte, étaient ses cheveux qui détonait de la masse par leurs couleurs. En effet Tonks avait délaissé son mauve habituel pour des mèches jaunes et noires sur la droite et rouges et dorées sur la gauche. Une fois de plus elle bénissait son talent de métamorphomage qui lui permettait cela sans avoir recours aux lotions colorantes que brassaient certains de ses condisciples. La dernière fois qu'Alissa avait voulu se teindre les cheveux en jaune à l'occasion du match Serpentard-Poufsouffle, elle s'était retrouvée avec une belle couleur émeraude qui n'était partie que trois semaines plus tard.

Quelqu'un se racla la gorge dans le mégaphone magique. La centaine d'élèves se calma un peu et le commentateur, un septième année de Serdaigle, put se faire entendre dans tout le stade.

- Mes amis, nous sommes enfin aujourd'hui ! Bienvenue au match qui opposera la féroce équipe de Gryffondor à l'équipe stratège de Poufsouffle ! Accueillons maintenant les joueurs comme il le faut ! D'abord, à ma droite, les lions ! Applaudissez Charlie Weasley, leur attrapeur vedette, Olivier Dubois, le gardien baraqué, ...

Tonks ne comprit pas la suite sous les sifflements des Poufsouffle et des Serpentard qui soutenaient l'adversaire de leurs ennemis, et les acclamations des Gryffondor et des Serdaigle. (La semaine précédente les sixièmes années de Poufsouffle avaient eu de meilleures notes à l'examen de métamorphose que leurs condisciples de Serdaigle, ce qui était tout bonnement inacceptable pour ceux-ci.)

- ALLEZ, CHARLIE, TU ES LE MEILLEUR ! beugla Tonks lorsque son ami passa devant elle.

Le rouquin lui adressa son sourire charmeur qui faisait fondre toutes les filles autour de lui, tandis qu'Alissa lui enfonça son coude dans les côtes.

- Aïe, protesta Tonks.

- Ne l'encourage pas. Il fait partie de l'ennemi !

- Mais il est beau, soupira Iris. Vous croyez que je peux lui demander de sortir avec moi ?

Tonks échangea un regard avec Alissa avant d'annoncer la réalité. 

- Tu sors déjà avec lui depuis trois semaines.

- Oh, Iris rougit légèrement. J'ai toujours encore du mal à le réaliser.

- Hier dans la salle de classe vide tu semblais assez bien réaliser, taquina Alissa son amie.

Une nouvelle vague de clameur attira l'attention des trois Poufsouffle. Leur équipe entrait sur le terrain ! Tonks et ses deux amies sautèrent sur leurs pieds pour hurler le nom de leur maison. Puis Madame Bibine rassembla les deux équipes en position de départ, et Charlie et le capitaine des blaireaux Aidan Kiely s'écrasèrent mutuellement les doigts.

- Et le souaffle est lancé ! C'est le nouvel poursuiveur de Poufsouffle qui le rattrape, j'ai nommé Cédric Diggory ! Passe à Cadwallader. Passe à Diggory. Hé, les Gryffondor, vous dormez ou quoi ? Les deux jeunes poursuiveurs de Poufsouffle se dirigent droit vers vos buts !

- ALLEZ ! vociféra Tonks depuis son siège. VOUS ETES LES MEILLEURS !

- Diggory tire ! Le souaffle vole droit vers l'anneau central, quel lancer, mes amis ! Mais Dubois est là ! Zéro - zéro avec une tentative par Poufsouffle à la quatrième minute de match ! Ca promet des émotions, de l'action !

Et le commentateur garda raison. Trois heures plus tard, Tonks et ses amies venaient de finir leur paquet de chocogrenouilles, les Poufsouffle menaient de 340 à 190 points. Le vif d'or avait été entraperçu quelques fois mais ni Charlie ni Aidan n'avait tenté de l'attraper tout deux espérant que leurs poursuiveurs réussiraient à creuser l'écart des points.

- Souaffle à Cadwallader, le pauvre commentateur était presque aphone tant il s'était excité sur la rapidité du jeu. Cadwallader se dirige vers les anneaux plus ou moins protégés par Dubois. Mais ! Que vois-je ?! Weasley plonge ! A-t-il vu le vif ou n'est-ce qu'une feinte ? Ah non, Kiely accélère également, il semble qu'ils aient aperçu le vif d'or. Vif d'or qui, je ne vous apprends rien, apporte 150 points à l'équipe qui l'attrape et termine le jeu. 150 points c'est-à-dire exactement le nombre de points nécessaire à Gryffondor pour atteindre l'égalité. Il est certain maintenant que les poursuiveurs de Poufsouffle dominent le jeu ! Ils se rapprochent l'un de l'autre. Je vois le vif ! Il est pile entre les deux attrapeurs ! C'est la course ! 

- VAS-Y, CHARLIE ! s'époumona Tonks depuis sa tribune. TU PEUX L'ATTRAPER !

Alors que les deux attrapeurs n'étaient plus qu'à deux mètres l'un de l'autre, le vif monta en flèche. Les deux attrapeurs le suivirent sous les yeux ébahis des spectateurs.

- Et DIGGORY MARQUE ! On est à 350 à 190 ! N'importe qui attrapera le vif, Poufsouffle gagnera !

- YESSSS ! beugla Tonks sans détacher son regard de Charlie qui referma la main sur la petite balle dorée.

- WEASLEY TIENT LE VIF ! C'EST POUFSOUFFLE QUI GAGNE !

Tonks partit dans une danse de joie, rapidement accompagnée par les autres Poufsouffle. En regardant Charlie atterrir et se diriger vers les vestiaires, elle eut l'idée de l'inviter à la fête de victoire dans la soirée. C'était toujours sympa et elle avait une préférence pour les soirées où était présent son meilleur ami. Il avait attrapé le vif : ça se fêtait.

☆~☆~☆



Olivier Dubois ne savait pas ce qu'il faisait là. Lorsqu'il avait croisé Charlie Weasley qui sortait de la salle commune, ça lui avait paru être une bonne idée de l'accompagner à la fête des Poufsouffle. Après tout il n'allait pas refusé une telle invitation. Chaque maison avait ses propres avantages pour les fêtes. Pas qu'il s'y connaissait mais il avait entendu des septièmes années en parler à la bibliothèque.

Par exemple la salle commune des Serpentard était parfaite pour la fête : peu de préfets faisaient leur tournée par les cachots - il y faisait bien trop froid -, et puis apparemment la luminosité n'était pas sans rappeler une discothèque. Malheureusement les verts et argents ne l'avaient jamais invité à aucune fête. Mais évidemment les Gryffondor n'étaient pas en reste pour faire la fête. Ils trouvaient toujours une raison pour fêter. Un anniversaire par exemple. Ou la veille des matchs de Quidditch. C'était une honte ! Les joueurs avec une gueule de bois jouaient affreusement mal. C'était à peine s'ils tenaient sur leurs balais. Quand lui, Olivier Dubois, deviendra capitaine, il n'y aura plus ces fêtes. Il pourrait compter sur Percy pour l'aider à abolir cette mauvaise habitude. Pourvu que son ami rouquin n'entendrait pas parler de cette soirée chez les blaireaux. 

Mais bref. En tout cas les Poufsouffle étaient très accueillants et leur salle commune était proche des cuisines, parfait pour récupérer des petites choses à grignoter. Et puis il espérait croiser Jane Cadwallader. C'était l'une des poursuiveuses de la maison jaune et noir. Il voulait juste lui parler de sa technique de lancer de souaffle, rien de plus.

Mais maintenant qu'il était seul face à cette foule dense d'élèves de Poufsouffle, il se sentait un peu comme un intrus. Ils fêtaient tous leur victoire au Quidditch et il était le gardien adverse ! Peut-être qu'il devait faire demi-tour ?

- Dubois ! lança une voix surprise dans son dos. Qu'est-ce que tu fous là ? La défaite de ce matin ne t'a pas suffi ?

Olivier se retourna et fit face à Cédric Diggory, un grand troisième année et le poursuiveur qui avait mis le plus de but au match. Il portait deux ou trois caisses de bière-au-beurre et Olivier se pressa de le décharger d'une d'entre elle. Son cadet lui adressa un sourire reconnaissant.

- Je passais juste voir, expliqua le Gryffondor. Charlie m'a proposé de venir et je l'ai perdu.

- Oui, ça t'arrive souvent de perdre, rit Cédric. Mais viens, faut qu'on amène les boissons au bar avant qu'il n'y en a plus.

Olivier l'accompagna de bon cœur avant de comprendre ce que le Poufsouffle avait dit.

- Je ne perds pas souvent ! Je suis un gardien tout à fait exceptionnel !

- J'en ai rien remarqué, répliqua Cédric. Pour cela il était remarquablement facile de marquer. Mais peut-être que ce n'est que moi qui suis trop fort pour toi.

- Je joue beaucoup mieux que toi ! Tu avais juste de la chance. Je suis certain qu'en plus tu encourage une équipe de boulets !

- Les Tornades de Tutshill ne sont pas des boulets ! Tu ne t'y connais juste pas et ne veux pas l'avouer. Sinon tu n’encouragerais pas le club de Flaquemare ! Ils sont tellement nuls qu'ils n'ont même pas de vrai nom.

- C’est la première équipe qui a existé. Et ils ont battu les Tornades à leur dernier match !

- Ils ont eu de la chance, le vent était avec eux.

- Même les Canons de Chudley peuvent battre tes boulets, déclara Olivier avec hargne.

- Faut pas exagérer. Ceux-là sont vraiment piteux.

- On dit du mal des … ? interrogea Charlie Weasley en surgissant auprès d'eux. Je suis certain qu'ils vont faire un super score cette année !

Olivier et Cédric échangèrent un regard sceptique. Tout était plus probable que ça. Heureusement ce fut le moment que choisit Tonks pour venir rejoindre son ami rouquin, les dispensant de répondre.

- CHARLIE ! beugla-t-elle en bousculant Cédric et Olivier avant de s'accrocher au cou de son ami, le faisant presque tomber. Oups. Désolée.

- Tonks, la salua Olivier.

- Dubois ! Dis, Charlie, c'est mignon que tu l’as ramené ! Tu aimes la fête, Olivier ? Je peux t'appeler Olivier ? Je suis Tonks ! 

- Tonks…

- Oui, Olivier ?

- On se connaît déjà.

- Oh. Super ! Je peux te servir quelque chose à boire ?

Olivier la regarda faire de grands gestes avec les mains en parlant, manquant d'enfoncer son index dans le nez de Charlie. Cédric Diggory s'était discrètement éclipsé. Peut-être n’était-il pas tellement idiot qu'il semblait.

Tonks se penchait déjà pour attraper un verre tandis que Charlie essayait de l'en empêcher.

- Non, mais tu vas me laisser faire ?! protesta la métamorphomage. Je peux très bien servir.

Charlie lui lança un regard sceptique mais lâcha son bras.

- Non, merci, je ne veux rien, Tonks, se dépêcha de dire Olivier.

- Dans ce cas c'est moi qui prendrait bien un verre.

- Laisse-moi faire, s’interposa le rouquin entre Tonks et une bouteille.

- Espèce de lutin de Cornouailles ! Si je te dis que JE peux me verser un verre sans déclencher de catastrophe.

- Dis-moi, Tonks, est-ce que tu as une mémoire ? interrogea soudain Charlie.
Olivier pouffa en voyant la bouche de la Poufsouffle s'ouvrir, incrédule, sa mâchoire descendit et descendit et ses yeux s’agrandirent anormalement. Puis ses cheveux se colorièrent en rouge.

- Au dernières nouvelles tout être humain est doté de mémoire, intervint-il charitablement.

- Dans ce cas, enchaîna Charlie, l'air sérieux. Tu dois te souvenir du livre « La métamorphose de soi » que tu avais emprunté à McGo et qui t'a coûté deux semaines de retenues. Et de la fois où le jus de citrouille a atterri sur la chemise d’Alissa. Elle a crié au scandale dans la Grande Salle. Et puis il y avait aussi la fois où le verre s'est envolé et a touché Rogue.

- Oh, ça je m'en rappelle, rigola Olivier. Il était furieux.

- Sans oublier les fois où tu as versé le thé dans le jus de citrouille ou l'inverse. Ou encore où en reposant la carafe, tu as renversé le verre tout juste rempli.

- Surtout lundi quand tu as réussi à répéter cela quatre fois de suite, compléta une jeune fille qu'Olivier ne connaissait pas.

- Ah oui, elle était bonne, celle-là, rit Charlie.

Tonks afficha une moue boudeuse qui faisait ressembler ses joues à des souaffles.

- Oh, ça va, hein. Et puis maintenant il n'y a ni Rogue ni McGo ni même Alissa dans les parages.

Olivier rigola tout en essayant de trouver un moyen de les laisser. Il n'avait pas prévu de se laisser arroser. Charlie avait passé un bras autour des épaules de la fille qui était arrivée. S'il réfléchissait, elle lui disait quelque chose. Le baiser qu'elle échangea ensuite avec le Weasley lui rafraîchit la mémoire. C'était bien la petite amie de son capitaine. Rose ou Tulipe. Un prénom dans ce genre. Elle ne jouait pas au Quidditch.

- Bon, on va danser ?

Tonks avait apparemment renversé la bouteille et par conséquent abandonné l'idée de boire quelque chose. Maintenant elle attrapa Olivier par le bras et l'entraîna sur la piste. Charlie et Violette les suivirent en rigolant.

La musique ne disait rien à Olivier mais il devait aussi avouer qu'il ne s'y intéressait pas particulièrement. Ça devait être une chanson d’un groupe de rock sorcier. Tonks se trémoussait à ses côté et il eût le plus grand mal à éviter les pieds et les mains de la métamorphomage qui semblaient en avoir une vingtaine de trop.

- T'aime les Bizarr'Sisters ? cria Tonks par-dessus le bruit ambiant.

Olivier haussa les épaules tout en essayant de garder le rythme dans ses mouvements. Ainsi c'était leur musique ? Le volume baissa et les danseurs s'arrêtèrent. Tonks réussit à trébucher et à marcher une dernière fois sur le pied d'Olivier avant de retrouver son équilibre.

- Prêt pour le prochain morceau ? lui sourit Tonks.

Olivier regarda autour de lui d'un air désespéré. N'y avait-il pas quelqu'un pour sauver ses pauvres pieds ? Son regard se posa sur Jane Cadwallader, la meilleure poursuiveuse de l'équipe de Poufsouffle.

- Tu mates qui ? l'interrogea la métamorphomage.

- Personne, rougit Olivier.

- C'est Cadwallader, hein ?

- C'est juste qu'elle est une excellente joueuse de Quidditch.

- Qu'est-ce que le Quidditch vient faire là-dedans ?

- Tout a un rapport avec le Quidditch ! s’exclama Olivier, outré.

- Exactement mon avis, sourit une voix derrière lui.

Olivier se retourna et reconnut justement Jane Cadwallader.

- Désolée, Tonks, je vais te piquer ton cavalier, déclara-t-elle avec un large sourire.

Stupéfait, Olivier se laissa entraîner. Jane voulait danser avec lui ?! Il n'en revenait pas de sa chance.

- Tu es très douée au Quidditch, la complimenta-t-il. Je ne sais pas ce que ferait ton équipe sans toi.

- Merci. Tu n'es pas mal non plus, tu sais.

Danser avec Jane était beaucoup plus facile que cela l'avait été avec Tonks. Leurs mouvements harmonisaient naturellement et Olivier en profitait pour observer la poursuiveuse. Jane avait des cheveux châtains coupés carré et de beaux yeux bruns. Son petit nez retroussé ne gâchait rien surtout accompagné du rouge à lèvres qu'elle avait mis. Olivier ne la connaissait seulement en cape de Quidditch ou de cours, alors que là elle avait opté pour une belle robe verte qui soulignait sa fine taille.

Lorsque la musique se termina, Olivier fit une moue déçue. Mais déjà Jane avait tendu sa tête et leurs lèvres se rencontrèrent. Délicieux, étaient les siennes. Olivier aurait volontairement continuer à embrasser Jane jusqu'à la fin de la soirée, voire un peu plus longtemps.

Cependant les danses continuèrent. Et les élèves autour d'eux commencèrent à râler. Olivier guida Jane vers le bar où il espérait un peu plus de calme.

- Je vois qu'on s'amuse bien, les jeunes ! commenta Charlie qui était adossé contre le mur, un verre à la main.

Olivier rougit un peu mais Jane rigola juste en faisant remarquer que :

- Tu as du rouge à lèvres sur ton col, Weasley.

C'était une merveilleuse fête post-Quidditch.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.