S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Outrage à notre éthique par Stylesorg

[35 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Et de 5 ! J'ai hâte de lire vos retours !!  

PS: Je vous conseille d'écouter Intro de The XX (ce bijoux et oui) avec le chapitre !!

Un bourdonnement d’une intensité sans nom tira la jeune rousse de son profond sommeil. Des voix semblaient provenir de tous les côtés, s’immiscer dans sa tête et déclencher des vagues de douleurs dans son cerveau. Difficilement, Lily ouvrit les yeux mais aussitôt la lumière du jour la fit renoncer. Son corps, dont elle reprenait conscience petit à petit était tant ankylosé qu’elle ne savait pas encore comment elle allait faire pour bouger. 

 

Par Merlin, mais qu’il s’était-il passé? 

 

« Mais que s’est-il passé bon sang! s’exclama une voix nom identifié dans la tête de la rouquine

- C’est une excellente question Minerva mais ce jeune homme refuse de répondre tant que Miss Potter sera endormie! s’insurgea à son tour le professeur Moore. 

 

Péniblement, Lily ouvrit de nouveau les yeux sur ce qui ressemblait à l’infirmerie. Les murs blancs lui brûlèrent les rétines et déclenchèrent de nouveau une douleur lancinante au niveau de sa tête accompagnée d’un haut le coeur. 

 

- Quand on parle du loup… murmura une voix douce près d’elle. 

 

Bien qu’indéterminée, la voix en question déclencha une vague de frissons chez Lily, la faisant légèrement trembler. Douce, grave, avec des petits accents hautains. Bon sang, elle sentit sous ses vêtements les poils de ses bras se hérisser …. de dégoût ? Excellente question. 

 

Malfoy, assit (et forcé d’y rester) sur une chaise près du lit où reposait le corps frêle de son homologue de potion, regardait la jeune fille se débattre avec le drap blanc que l’infirmière avait posé sur elle. 

 

-Tu es ridicule, lui dit-il sans le moindre tact, levant les yeux au ciel devant ce spectacle affligeant. On aurait dit un bébé têtard dans un filet … 

- Je… Qu’est ce qu’il s’est passé?  

- C’est aussi la question que nous nous posons Miss Potter, dit sèchement la directrice. 

 

Les petits yeux de McGonagall fusillait les deux adolescents qui lui faisaient face. 

 

- Le professeur Moore m’a rapporté que vous aviez délibérément fait exploser la salle de potion. J’attends de votre part des explications et ce, maintenant. 

- Je… Lily regarda autour d’elle et se souvint alors des événements récents. 

 

Le cours de potion, l’arrogance de Malfoy, la marque, le voeux, l’explosion…  par Merlin ça avait fonctionné ! Elle n’était pas morte ! Un énorme sourire naquit sur les lèvres de la jeune femme, sourire motivé par une poussée d’adrénaline sans précédent. Son plan avait fonctionné avec brio ! Personne n’avait été blessé, la salle avait belle et bien explosée et… ses yeux se figèrent sur les marques dorées du tatouage sur son bras. 

 

Bien moins importantes qu’auparavant, les marques bougeaient lentement sur son avant bras. Aucune chaleur, aucune douleur, rien.  Plus les voeux avançaient plus elles disparaitraient. Plus que deux et Lily serait libre, enfin pour l’instant… 

 

- Miss Potter pourriez vous nous expliquer ce sourire satisfait sur votre visage? Je ne suis pas certaine que vos parents abordent le même air quand ils apprendront…

- Oh professeur je vous en prie, ne dites rien. Je vous prie de m’excuser, j’ai fait une terrible erreur avec ma potion. Jamais je n’ai pensé que… 

- Ah ! Donc c’est bien vous Miss Potter ! Moore lui lance un regard ébahi. Je n’en crois pas mes oreilles Miss Potter, vous me décevez énormément. Vous rendez-vous compte du danger que vous avez fait courir à vos camarades! Non mais … 

- Charles s’il-vous-lait, l’interrompit la directrice en touchant son épaule d’un geste amical. Il est vrai Miss Potter que nous sommes tous très déçu de votre comportement. 50 points en moins pour Gryffondor et une semaine de retenue.  Maintenant nous allons vous laisser.

 

La directrice se retourna, accompagnée du professeur de potion lequel continuait de grommeler dans sa barbe qu’à une autre époque, la jeune fille aurait été exclue. Toutefois, avant de passer la porte, la directrice fit volte face et jeta un regard perplexe à Malfoy au-dessus de ses lunettes. 

 

- Sachez monsieur Malfoy que je vous tiens malgré tout à l’oeil. 

 

La porte close, le jeune blond pu enfin se lever du siège où il avait dû rester de nombreuses minutes. S’étirant sous le regard inquisiteur de Lily, Scorpius reprit son sac, négligemment posé par terre et se dirigea vers la porte à son tour. 

 

- Pourquoi tu étais là ?  s’étonna alors Lily tout en s’asseyant à son tour, les yeux fixés sur le dos du Serpentard qui ne prit pas la peine de se retourner vers elle pour lui répondre. 

- Il fallait bien que je m’assure que tu ne baves pas aux professeurs d’où te venait l’idée. 

- Mais enfin… ça fait parti du serment que je ne puisse pas en parler Malfoy…

 

Haussant les épaules d’un air désinvolte, le blond franchit la porte et laissa Lily seule dans l’infirmerie. Enfin… quelques secondes plus tard Mary et Hugo entrèrent avec fraqua dans la pièce et se jetèrent sur la rouquine. 

 

- Par Merlin Lily j’était morte d’inquiétude! s’étrangla Mary en la serrant fort, trop fort même, contre elle sous les approbations de son cousin. Nous avons entendu la salle de Potion exploser et puis il y avait des rumeurs disant que tu étais impliquée… 

- Mary, Mary je t’assure que ça va je… 

- Je suis sûr que ce n’est pas de sa faute! la coupa Hugo en faisant les cent pas. C’est encore lui n,’est-ce-pas ? j’en suis certain, sa démarche satisfaite me rend fou,  Arg si James savait il le tuerait …

 - Non mais Hugo ce n’est pas de sa … 

- Faute ? Pas de sa faute? mais enfin Lily pourquoi irais-tu faire exploser une salle de cours? Toi surtout ! 

- Je … 

- Non vraiment, je ne tiens plus, cet abruti d’albinos va trop loin ! Si la surprise dont il parlait ce matin c’était de te faire renvoyer je … 

- HUGO STOP ! Lily fit de grands gestes pour lui faire arrêter sa diatribe. Je vais bien ok et c’est de ma faute je me suis trompée dans ma potion, mentit-elle à son cousin. 

 

Mentir, la jeune fille se décomposa, elle en avait horreur. Toutefois, elle ne pouvait faire autrement: comme elle l’avait rappelé à Malfoy, ne rien dire était l’une des conditions inaliénable du serment. Malfoy… l’esprit de Lily divagua quelques secondes du côté du jeune homme blond aux yeux de diamants. Pourquoi était-il présent lors de son réveil? Et puis, que s’était-il passé dans ce couloir exigu des cachots où la douleur du tatouage avait été tel qu’elle avait perdu conscience? La seule chose dont elle se souvenait était la présence de deux bras inconnus qui l’avaient retenus de s’écraser sur la pierre poussiéreuse du couloir. Se pourrait-il ? Non certainement pas. S’il s’agissait des bras de Malfoy, Lily était prête à parier qu’il l’aurait jetée dans un lieu oublié ou bien qu’il l’aurait piétiné. 

 

- Lily ? 

- Oui pardon je pensais à autre chose., s’excusa-t-elle. ça vous dit que l’on rentre à la Salle Commune? Je me sens beaucoup mieux. 

Hugo fronça les sourcils et aida sa cousine à se redresser. 

Quelque chose clochait et il comptait bien découvrir quoi. 

 

***

 

Une semaine plus tard, le premier match de Quidditch de l’année allait opposer Gryffondor à Serdaigle. Les deux maisons n’étant pas particulièrement ennemie, l’ambiance au château était bien plus enjouée que compétitive. A la table des rouges et or, Lily, d’ores et déjà en tenu s’apprêtait à partir en direction du terrain lorsqu’Aaron Hodkings, un Serdaigle de septième année, renversa maladroitement son jus de citrouille sur les cheveux de la même teinte de la jeune femme. 

 

- Non mais j’hallucine… s’enflamma Lily en se levant, furieuse. 

Le jeune homme aux cheveux noirs et aux yeux bleus, ne pu se retenir de rire, tout comme la moitié des élèves présents dans la Grande Salle pour le petit déjeuner.

- Mon dieu Lily, je suis …

- Désolé ? Stupide ? 

- Euh ouais… écoute… tenta-t-il face à la rousse qui essorait ses longs cheveux en grommelant, pour me racheter tu veux aller boire une bière au beurre avec moi après le match ? 

 

Bouche bée, Lily regarda Aaron intriguée tout en attachant ses cheveux en queue de cheval. Elle l’avait déjà vu plusieurs fois dans les couloirs la regarder, bien qu’elle avait toujours pensé qu’il dévisageait Mary. Très mignon, batteur de l’équipe de Serdaigle, il était l’opposé exact de Malfoy: gentil, bien élevée, intelligent… Cependant, le jeune homme avait ruiné ses cheveux et l’avait humiliée devant toute la Grande Salle par conséquent…

 

- Elle accepte volontiers, mais attention, elle ne te fera aucun cadeau sur le terrain! intervint Hugo, lui-même batteur pour les Gyffondor. 

- Génial! Bon courage Potter, on se voit pendant le match et encore désolé pour tes cheveux, c’était involontaire… s’excusa de nouveau Aaron avant de fuir certainement vers le terrain, charrié par ses coéquipiers. 

- Hm c’était quoi ça ? 

- Oh Lily tu ne peux pas m’en vouloir, plaida Hugo en lui adressant un sourire enjoué, tu es tellement colérique ces derniers temps à cause de Malfoy et de ses idioties que sortir un peu te fera le plus grand bien! Et puis, entre nous, Aaron est canon ! 

 

Les trois amis explosèrent de rire tout en prenant la direction du stade à leur tour. Sur le chemin, Mary et Hugo n’eurent de cesse d’interroger Lily sur ce qu’elle pensait du jeune homme de Serdaigle. De son côté, la jeune fille ne pouvait qu’admettre que cette sortie lui ferait le plus grand bien. Depuis sa rupture avec Dean Brown de Gryffondor l’an dernier, elle n’avait eu aucun rancard et j’avais fréquenté aucun garçon. Enfin sauf Malfoy mais leur rencontre et ce qui les unissait l’un à l’autre n’avait absolument rien de romantique. 

 

Une fois Mary partie s’installer dans les gradins rouge et or, Hugo et Lily allèrent rejoindre leur capitaine pour revoir une dernière fois la stratégie mise en place contre les Serdaigle. Lily avait toujours désiré devenir capitaine de l’équipe, comme James et Albus ou bien avant son père, mais son traître de grand frère avait l’an dernier choix meilleur héritier. Enfin, « meilleur » tout est relatif. Albus avait alors considéré que ça petite soeur n’allait pas pouvoir supporter tant de pression, entre les stratégies à mettre en place et les ASPICS à la fin de l’année…  Foutaise. Lily avait largement les épaules d’une meneuse, et, de son côté, elle fomentait déjà son coup d’état pour devenir capitaine bien que celui-ci n’aboutirait certainement pas. 

 

Sur le terrain, le match fut une véritable réussite pour les rouges et or. Son talent, la jeune femme le devait à son père, lui-même attraper de génie. Voler avec quelque chose de libérateur, sentir l’air fouetter violemment son visage avait l’effet d’une douche froide pour la rousse: à coups de brise automnales, ses soucis disparaissaient. Ni Malfoy ni son stupide Serment Inviolable ne pouvait l’atteindre aussi haut dans le ciel. Et enfin, Lily était heureuse. Car, lorsqu’enfin elle parvint à attraper le vif d’or sous les yeux de l’école, c’était elle et non pas James, Albus, Ginny et Harry que l’on félicitait: c’était Lily. C’était son prénom que l’on scandait dans les gradins et son visage heureux que l’on voyait. C’était uniquement durant ce petit laps de temps que Lily n’était plus vide. 

 

*** 

 

« POTTER ! POTTER ! »

 

A peine la rouquine était-elle sortie des douches que ses coéquipiers accompagnés de ses camarades l’étreignaient en la félicitant. 

 

- Wow tu les as terrassés c’était dingue ! s’égosilla Mary, le visage couvert de peintures rouge et or. Je n’arrive pas à croire que tu réussis à faire tomber Mitchell de son balai ! 

- Oui enfin il s’est rattrapé au dernier moment ! enchaîna Hugo en ouvrant la porte de la salle commune totalement blindées d’adolescents en train de chanter, crier et boire. 

 

Sans plus attendre Hugo comme Lily fut accueilli par des exclamations de joie de la part de leurs camarades Gryffondor. Dans la minute, la jeune fille fut munie d’un gobelet rouge remplie de ce qu’elle identifia comme de la bière au beurre. Tout rire, elle bue, saluant les uns et les autres, dansant un peu sur les musiques nouvelles qu’un élève de sixième année commençait à diffuser sur des enceintes géantes. l’ambiance était géniale, la victoire de l’équipe rendait absolument tout le monde heureux. 

 

Vers 18h, munie cette fois ci de deux gobelets, la jeune rousse sortie de la salle commune en direction de celle des Serdaigle, un sourire mutin collés aux lèvres. Bien qu’ayant perdu, elle espérait qu’Aaron serait toujours d’accord pour boire ce fameux gobelet. Ironie du sort, c’est lui qui le lui devait et c’est elle qui allait le lui offrir. 

Au détour d’un couloir - qu’elle ne pouvait bien entendu contourner pour accéder à la tour des Serdaigle - Lily tomba nez à nez avec le groupe tant redouté des Serpentard. 

 

Ameutés, les jumeaux Zabini, Nott et Malfoy se tenaient là à échanger quelques messes basses. Face à l’arrivée de la jeune fille, Nott esquissa un sourire en coin en direction de Malfoy et, sans plus attendre, prit la main de la fille Zabini pour l’amener ailleurs avec lui, suivit de près par le jumeau de celle-ci. Seuls, face à face, Malfoy s’approcha de Lily de son habituel pas traînant. 

 

« Il parait que t’es pas tombée de ton balais Potter, dommage j’avais pourtant parié …

- Lâche moi un peu Malfoy et ôte toi de mon chemin, soupira Lily en lui faisant signe de déguerpir.

 

Quelques mètres les séparaient à peine et la tension entre eux étaient à son comble. Visiblement le Serpentard ne voulait pas bouger, ce qui agaça d’autant plus la jeune fille. Pourquoi fallait-il toujours qu’il fasse des histoires? Soupirant, elle reprit: 

 

- T’as eu ce que tu voulais non? Je l’ai faite exploser ta putain de salle alors maintenant fiche moi la paix.

- T’as aimé ça, avoue le.

 

La répartie du blond paralysa la gryffondor. Pourquoi diable disait-il ça. Comment pouvait-elle avoir aimé ça? 

 

- Tu n’es pas sérieux j’espère? 

- Je suis très sérieux. 

C’était la goutte de trop qui fit déborder le vase. 

- Dans ce cas tu n’es qu’un sombre idiot Malfoy ! Tu trouves ça amusant toi de mettre en danger tes camarades? De faire exploser une salle ? De planter un cours alors que nous passons nos ASPICS dans quelques mois? Et puis merde, elle le fusilla du regard, sa voix partant dans les aiguës tant elle était furieuse. j’ai manqué de me faire renvoyer Malfoy ! Non attends, c’est ce que tu veux hein? Bah tu t’en planté ! Mon intégrité va très bien, tout le monde va bien et tu n’es qu’un…

 

Scorpius explosa de rire, penchant la tête sur le côté, décrivant Lily du regard avec insolence. 

 

- T’as adoré ça et tu n’arrives même pas à le cacher, c’est terrible. 

- Non mais faut te le dire en quelle langue espèce d’abruti ! 

 

Le regard de diamantine du serpentard foudroya sur place la jeune rousse sous la gifle infligée à son égo. 

 

- Je t’interdis de m’insulter sale gosse, il la regarda de haut en bas dédaigneusement en faisant un pas en avant, t’es tellement hypocrite avec toi même ça me donne envie de gerber. Non mais regarde toi, il fit un pas supplémentaire, t’allais où comme ça ? Voir l’autre abruti de Serdaigle ? Tu crois quoi, qu’il va remplir le putain de vide en toi ? 

- Comment tu …

- Comment je quoi ? Comment je sais à quel point t’es vide ? Je te l’ai déjà dit Potter, t’es un livre ouvert. Ta vie est d’une tristesse, ça me donne envie de rire. Il te suffit qu’un inconnu t’accorde un minimum d’intérêt pour que tu rappliques c’est désobligeant. T’es tellement vide, tellement creuse, tellement névr… 

 

Le gobelet parti d’un coup, la seconde suivant, Malfoy était couvert de bière au beurre, le visage écarlate, les yeux grands ouverts. Elle avait osé. Toute tremblante de colère Lily finit pas lui jeter le second gobelet alors qu’il lui attrapait le poignet avec force, appuyant sur l’ecchymose qu’il avait déjà laissé la dernière fois. Il l’a plaqua contre le mur en pierre glacé avec une violence inouïe, dégoulinant de rage et d’alcool. 

 

- Non! Je t’interdis de me toucher ! Arrête! hurla-t-elle en se débattant frénétiquement comme une folle. 

- Sinon quoi hein ? Tu vas faire quoi Potter ? Tu vas te plaindre à papa ? Tu me donnes la gerbe regarde toi espèce de …

- Arrête! Je te hais, je te hais, va t-en ! 

- Fais face merde, regarde toi, t’es tellement faible ! Regarde toi, hurla t-il a son tour à quelques centimètres de son visage ruisselant de larmes. Ce serment c’est tout ce que tu as Lily, t’as rien, t’es rien ! Tes amis c’est ta putain de famille, t’es obligée d’être parfaite pour qu’on t’apprécie! Ses mains broyaient les poignets de la rousse et à présent elle ne savait plus ce qui faisait le plus mal: lui ou bien ses mots. Tu ressens tellement rien qu’il te faut risquer ta vie et celle des autres pour que tut te sentes vivre !

 

Les mots du Serpentard frappèrent Lily en plein coeur et réveillèrent toutes les douleurs enfouies qu’elle contenait. Fermant les yeux, s’agrippant à lui autant qu’il s’agrippait à elle, elle luttait contre ses démons. Elle était comme folle, hantée par les horreurs qui sortaient de la bouche du garçon contre qui elle se battait mentalement. 

 

- Tu dis n’importe quoi… Murmura t-elle en secouant la tête de gauche à droite

- T’avais raison, tu ne vaux même pas le coup, on détruit pas ce qui est déjà cassé, la provoqua t-il.

 

Dégouté, Malfoy la lâcha et la regarda tomber au sol sous le choc. La surplombant, il l’observa comme un insecte sous sa chaussure. Le corps frêle de l’adolescente secoué par des spasmes le laissait particulièrement indifférent. 

Humain? Non. Blasé? Certainement. Détruire Potter était sensé le faire briller, cette satisfaction qu’il avait de lui faire mal n’avait pour objectif que de nourrir la rancoeur qu’il avait contre sa famille. Mais à quoi bon? Ce n’était une adversaire qu’il avait devant lui, c’était un déchet. Qu’il s’agisse d’amour ou de haine, les observations étaient les mêmes: sans luttes, il n’y avait aucun intérêt. 

 

S’agenouillant devant elle, il releva son menton, et enfin il eut ce qu’il voulait, ce qu’il attendait depuis le début: de la rage. Ses yeux rougis, injectés de sang le transpercèrent de par en par. D’un geste brusque, elle dégagea sa main de son menton et lui envoya une gifle en plein visage.

Déstabilise, Scorpius se redressa difficilement en frottant sa peau rougie, étonnamment plus enjoué qu’énervé.

Vas-y Potter, reprends du poils de la bête. Rends ce jeu intéressant.

Sous ses yeux, la gamine auparavant sur le sol, brisée se releva pour lui faire face. Fasciné, Scorpius la regarda en riant. Cette fille était pleine de ressource finalement. Etait-ce parce qu’il l’avait touchée qu’elle avait décidé de bouger? Est-ce  pas ce simple petit contact physique prodigué par une personne qu’elle haïssait qu’elle avait trouvé la force de se reprendre?  Son rire se renforce alors qu’elle ramassa les deux gobelets vides sur le sol. 

 

- Tu es fou, lui cracha t-elle en lui tournant le dos.

- Et bien quoi, c’est tout? Pas de coups? Tu renonces? Tu ne vas pas retrouver ton amoureux Potter?

- Va au diable, balança t-elle par dessus son épaule avant de changer de couloir, le laissant comme un con, trempé et riant. 

 

Quelque chose avait changé dans ce couloir. 

Abattue sur le sol froid, assaillie par les insultes et les vérités de Malfoy, quelque chose s’était brisé chez Lily mais quelque chose venait de naître aussi. Enfin, elle comprenait, elle savait contre qui elle allait devoir lutter.

 

 

Scorpius Malfoy était exactement elle : vide et tourmenté. Et, effectivement, de la façon la plus malsaine qui sois, cette haine entre eux parvenait à remplir leur vide respectif.  

Note de fin de chapitre :

Dites moi tout, cette relation S-L, qu'en pensez-vous?  Dites moi si vous voulez la suite ;)

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.