S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Outrage à notre éthique par Stylesorg

[35 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonjour à tous et à toutes ! Merci beaucoup de lire ce nouveau chapitre! 

Un grand grand merci pour ma super bêta SumireShann qui fait un travail incroyable !! 

N'hésitez pas à me communiquer vos impressions (il y a pas mal de lectures sans review ce qui est un peu dommage...) ! 

Je vous embrasse, bonne lecture ! 

Les nuits qui suivirent le fameux épisode dans le couloir des Serdaigle furent tout simplement chaotiques, qu’il s’agisse de celles de Malefoy ou bien de celles de Potter.

 

Le corps secoué par différents cauchemars tous profondément liés à deux yeux gris, Lily n’avait de cesse de se réveiller en sueur, le cœur battant à cent à l’heure. Au final, alors que sa montre indiquait quatre heures du matin, la jeune rousse fini par renoncer au sommeil et parti s’installer dans un des canapés rouges de la salle commune. Seule face au feu de cheminée qu’elle venait de raviver, elle repensa aux mots acerbes que lui avait craché son pire ennemi.

 

Il avait découvert, d’une façon qu’elle n’expliquait toujours pas, qu’elle était vide et ce constat la chamboulait. Cette révélation qu’elle avait elle-même faite des années plus tôt relevait de son intimité la plus extrême. Face à ce phénomène, Lily n’avait eu de cesse d’emprunter des masques et d’agir de façon à faire disparaître tous les indices pouvant mener à ce terrible constat : Lily Potter était dans son for intérieur un véritable amas de sentiments inachevés, d’incertitudes, de peurs et de névroses.

 

Ce qu’elle ressentait ? Par où commencer. Élevée dans l’ombre de ses aînés, Lily, pour se démarquer, avait été tout ce qu’ils n’étaient pas ; James était indiscipliné là où Lily était parfaitement droite et douce ; Albus était un fêtard et Lily un modèle de rigueur. Pourtant, on ne l’avait jamais aimée plus. Elle n’avait jamais été la préférée, celle que l’on attend, celle que l’on réclame. Elle était au contraire la troisième, le bonus, la cerise sur le gâteau. Lily Potter était un accessoire dans sa propre famille.

 

Cette unique petite phrase lui fit monter les larmes aux yeux. Un accessoire, oui. Même ses grands-parents Weasley qui depuis tant de temps attendaient d’avoir une petite fille à gâter avaient eu Rose avant elle et ses autres cousines.

 

À Poudlard, Lily était de nouveau la sœur d’un tel, la fille d’un tel et elle n’en pouvait plus. Cette célébrité que certains lui enviaient, elle ne la voulait pas, elle la détestait. Lily avait envie d’être une inconnue, pas une parenthèse dans une bibliographie.

 

Tout le problème venait de là : Lily aspirait à faire de grandes choses par elle-même. Elle voulait voir le monde, découvrir tout ce qu’il y avait à découvrir, vivre tout ce qu’il y avait à vivre. Et c’est là que Malefoy intervenait : ses espoirs, cet albinos hautain, arrogant, détestable, stupide et argh, elle n’avait plus les mots, était désormais le seul pouvant la priver de ce qu’elle désirait.

 

Ce foutu serment inviolable qu’ils avaient scellé depuis maintenant un mois et demi était de nouveau la manifestation d’une entrave à son encontre et ça, Lily n’en pouvait plus. Ses yeux embués dessinaient les courbures dorées du tatouage – invisible aux yeux d’autrui sauf de Malefoy – sur son avant-bras. Comment une chose si belle pouvait-elle être si néfaste, si mauvaise, si terrible ? Cette réflexion pouvait facilement s’appliquer au garnement blond qui lui pourrissait la vie.

 

Vers six heures du matin, Lily remonta dans son dortoir afin de prendre une douche, très longue et particulièrement brûlante. L’eau fit rougir sa peau laiteuse couverte de taches de rousseurs au point de commencer à la brûler, ce qui déclencha un frisson de satisfaction chez l’adolescente. Les limites, flirter avec les limites : elle adorait. Tandis qu’elle enfilait son uniforme elle repensa encore aux paroles de l’horrible Serpentard : avait-elle adoré le 1er vœu qu’il lui avait obligé à faire ? mettre la vie en danger d’autrui, exploser une salle de cours… non, jamais elle ne pourrait aimer ça. Lily était bien trop droite et disciplinée. Toutefois, l’adrénaline qu’elle avait ressentie en restant jusqu’à la dernière minute pour jeter dans le chaudron la peau de serpent… Aaah jamais elle ne pourrait lui donner raison ! Accepter cette odieuse vérité revenait à laisser gagner Malefoy, autrement dit, à lui montrer qu’il avait effectivement détruit son intégrité…

 

Comme tous les jours, Lily arriva l’une des premières dans la Grande Salle pour prendre son petit déjeuner. Saluant quelques autres âmes matinales, elle alla s’asseoir là où l’attendait son hibou – Jordy – la Gazette du Sorcier posée près de son assiette. Après lui avoir offert un petit morceau de biscuit, Lily congédia le hibou pour commencer à lire les nouvelles du jour. C’était sans compter l’intervention inopinée d’Aaron Hodkings, le batteur de Serdaigle qui lui avait offert de se revoir une semaine plus tôt. Sous l’effet de la surprise, Lily avala de travers son jus de citrouille, ce qui fit sourire tendrement le jeune homme aux yeux bleus océans.

 

— Je suis vraiment désolé de t’avoir surprise, dit-il en ébouriffant ses cheveux noirs.

— Ce n’est rien, le jus de citrouille est juste à proscrire pendant nos rencontres !

— Justement… on ne s’était pas revu le soir du match, ni après d’ailleurs… J’espère que je ne t’ai pas offensée, je n’avais vraiment pas fait exprès de renverser mon verre…

 

Lily sourit et l’invita à s’asseoir pour discuter. Bien entendu qu’ils ne s’étaient pas revu ce soir-là puisque Malefoy lui avait barré le chemin avant de l’humilier – et de la blesser – alors qu’elle venait le retrouver.

 

— Non non, ne t’excuse pas je t’assure. Je voulais venir, mais tu comprends, avec la victoire c’était un peu compliqué de quitter la salle commune.

— Oui je comprends bien. Je me disais, tu sais que l’on pourrait peut-être se planifier un autre rendez-vous ? Qu’est-ce que tu en penses ?

— Parce que c’était un rendez-vous ? demanda Lily, les yeux étincelants, le cœur battant un peu trop vite à son goût.

— Eh bien, ça pourrait l’être, répondit Aaron en lui souriant doucement ce qui fit rougir la jeune fille, si tu ne vois pas d’inconvénient bien sûre.

— Je serai très heureuse de sortir avec toi, Aaron.

— Parfait, dans ce cas disons dans quatre jours, jeudi vers dix-huit heures ? On se retrouve dans la cour carrée ?

— Avec plaisir !

— Génial, bonne journée Lily ! fit-il en se levant, l’embrassant sur la joue sous les yeux brillants de Mary qui venait de s’installer face à Lily quelques secondes plus tôt. Oh salut Mary.

— Salut Aaron, bonne journée ! répondit la concernée, hilare.

 

Pendant que le jeune garçon s’éloignait et que Mary préparait son interrogatoire, le regard brûlant de Malefoy attira l’attention de Lily, laquelle l’ignora royalement pour afficher un sourire adorable à son amie. Bon sang, cela devait bien faire une éternité qu’elle ne s’était pas sentie aussi bien.

 

— Allez je t’écoute, pose-moi toutes tes questions !

— Aaah par où commencer ! Vous avez rendez-vous ? Où ? Quand ? Par Merlin il va falloir que je te prête une robe Lily, hors de question que tu mettes des guenilles pour sortir avec Aaron Hodkings !

— Qui sort avec Aaron Hodkings, s’enquit Hugo en s’asseyant à côté de Lily tout en commençant à se servir du pudding.

— Lily a un rencard !

— Non, enfin !

— Oh arrêtez ça va, répondit la jeune fille aux anges, nous allons juste… je ne sais pas, boire une bière au beurre ou bien nous balader, je l’ignore à vrai dire !

— Mais c’est terrible ! s’exclama Mary en reposant son jus de citrouille sans y avoir touché, comment est ce que je suis censée savoir quoi te prêter comme vêtements si tu ignores où tu vas ?

 

Hugo et Lily levèrent ensemble les yeux au ciel avant de changer de sujet. Pour la première fois en une semaine les deux amis retrouvaient une Lily souriante et non pas murée dans ses réflexions. De bonne humeur, ils se donnèrent rendez-vous pour manger ensemble à midi, Hugo n’étant pas dans le cours de Défense contre les Forces du Mal des filles.

 

Toutes les deux portées par un débat sur les robes de couleur jaune (improbable pour Lily qui avait les cheveux roux et recommandée par Mary) ne firent pas attention au groupe de Serpentards qui les suivait, les foudroyant du regard.

 

Malefoy, dont l’humeur était absolument exécrable depuis quelques jours fusillait la jeune rousse devant lui. Sa chemise avait été ruinée par la bière au beurre qu’elle lui avait jeté en pleine figure, si bien que la seule vue de ses cheveux carotte lui donnait des envies de meurtre. Mais ajoutés à cela son sourire niais et sa bonne humeur absolument nauséeuse, le Serpentard était absolument hors de lui.

 

Kyle Nott, son meilleur ami depuis toujours, de part le lien qui existait entre son père et le sien, avait remarqué le regard du jeune prince sur la fille Potter, ce qu’il ne manqua pas de lui rapporter :

 

— Scorpius, arrête on dirait bien que tu vas l’étrangler…

— Si seulement, siffla le blond en consultant sa montre. Ils avaient encore dix minutes avant le début du cours et ils venaient à l’instant de pénétrer dans la salle.

— Qu’est-ce qu’elle t’a fait ?

— Elle respire, c’est amplement suffisant à m’énerver. (Scorpius posa ses affaires sur son bureau en observant du coin de l’œil la rousse s’asseoir au premier rang.) Et puis c’est une Potter, par conséquent j’ai rien à expliquer.

— Calme mec, s’exclaffa Nott en haussant les épaules et s’assit à côté de son meilleur ami, elle t’a fait quoi au juste pour te mettre dans un état pareil ?

Soupirant, Scorpius sorti son manuel et le parchemin qu’ils étaient censés rendre aujourd’hui tout en saluant Alexander et Annabeth Zabini qui venaient de s’asseoir derrière eux. Reportant son intérêt sur Nott, il reprit :

— Cette fille est une véritable catastrophe interne, névrosée au possible. Le but du serment c’est clairement de la faire tomber de son piédestal tu vois, mais comment veux-tu faire tomber un truc qui n’est même pas en hauteur ?

— Attends attends, t’es en train de me dire que miss je suis parfaite est pas parfaite ?

— Miss je suis parfaite est en réalité miss je suis rien du tout, soupira Malfoy en ouvrant son manuel à la page du jour.

— Scorpius tu deviens vraiment trop mou avec le temps mon pote, ricana Nott en lançant un regard mauvais en direction de Potter avant de soutenir les yeux gris intrigués de son meilleur ami. Si Potter est cassée, répare-la. Si Potter n’est pas aussi haute qu’on le pense, reprit-il, fais la tomber quand même. Le but, Scorpius, c’est qu’il ne reste plus rien, c’est bien ce que tu veux non ?

 

Le blond releva les yeux vers la rousse devant lui. Le sourire qu’elle arborait, l’étincelle dans ses yeux… clairement oui, il restait encore beaucoup à casser. Le serment était un moyen comme un autre de faire aboutir ses projets. Ils étaient tous les deux en septième année, bientôt il n’aurait plus le temps de mettre son plan à exécution.

 

— Tu as raison, murmura Scorpius alors que le professeur de Défense contre les Forces du Mal entrait dans la salle et demandait le silence. Cassé, c’est pas détruit.

 

***

 

L’après-midi passa à une vitesse jamais vue. Les cours de potion ayant été supprimé jusqu’à nouvel ordre pour manque de matériel et de locaux disponibles – suite à l’explosion causée par Lily – les lundi étaient des journées agréables. Installées au soleil sur un banc de la cour de métamorphose, Lily, Mary et une autre fille de leur dortoir Gil Roose, profitaient de ces quelques heures de tranquillité avant de devoir se plonger dans les nombreuses dissertations qu’elles avaient à rendre.

 

Gil était un véritable rat de bibliothèque. Très belle, de longs cheveux bruns et des yeux verts pâles la rendaient absolument irrésistible aux yeux de tous les mâles du château. Par ailleurs, Lily avait appris très récemment que la jeune fille en question avait eu une histoire avec son frère aîné, un certain James…

 

— Alors il parait que tu as un date avec Aaron Hodkings ? s’enquit-elle en adressant un clin d’œil à Lily.

La concernée leva les yeux au ciel : pourquoi fallait-il toujours que ce qui la concerne fasse le tour de l’école… ?

— Ne me dis pas que tu as couché avec lui tout de même ?

— Non, pas lui, mais son meilleur ami ! s’exclama-t-elle enjouée. Toutefois j’ai toujours trouvé Aaron très mignon et d’après son meilleur ami…

— Non arrête ça tout de suite Gil ! l’arrêta Mary en explosant de rire. On parle quand même du potentiel petit copain de Lily là, tu peux pas lui déballer toutes ces choses avant qu’elle n’en juge par elle-même !

— Non mais vous êtes sérieuses… ?

— Oh fais pas ta mijaurée, j’espère bien qu’on sera les premières au courant si toi et Aaron vous…

— Non mais et puis quoi encore ! s’étrangla Lily en attrapant sa cape pour la remettre. Je vais à la bibliothèque faire ma dissertation pour le cours d’Histoire de la Magie !

— Oh tu nous avais bien tout raconté pour ta première fois avec Dean alors pourquoi pas avec Aaron ? s’interrogea Gil.

— Oui et vous ne m’avez pas lâché pendant une semaine, ce qu’il a su, donc hors de question les filles ! On se voit ce soir, à plus !

 

Lily prit son sac et adressa à ses amies un petit signe de la main en riant avant de s’éclipser.

Sa relation avec Dean Brown avait été un véritable désastre l’année précédente. Celui qui était désormais – en plus de son ex-petit ami – le capitaine de l’équipe de Quidditch de Gryffondor avait effectivement été le premier amour de Lily. Ami d’Albus, âgé d’un an de plus qu’eux, Dean et Lily s’étaient rapproché de façon très rapide au cours de l’été précédent leur sixième année. Leur relation avait fait le tour de l’école et partout l’on entendait des ragots sur Lily et Dean se tenant la main, Lily et Dean s’embrassant sous le chêne, Lily et Dean au bord du lac… Au final, ça avait été bien trop étouffant pour l’un comme pour l’autre. Aussi, Lily n’avait absolument pas envie de rejouer le même scénario avec Aaron, si tant est que leur relation évolue dans ce sens.

 

Ouvrant la porte en bois de la bibliothèque, Lily alla s’asseoir sur une table libre dans un rayon éloigné du rayon Sortilèges. Sortant ses parchemins, sa plume et son encrier, Lily, un sourire toujours collé sur ses lèvres, alla rechercher le livre qui lui manquait pour compléter son devoir.

Barron, Barroux, Barrow… où était ce fichu livre ?

— Anna, c’est pas drôle, Scorpius veut vraiment qu’on trouve une fichue idée, murmura Kyle Nott en saisissant le poignet de Zabini.

Pétrifiée sur place, Lily était partagée entre sa curiosité à entendre de quoi voulait bien parler le meilleur ami de son pire ennemi, et l’envie d’éviter les problèmes.

— Kyle, c’est son problème par Merlin, s’il veut se débarrasser de la rouquine qu’il le fasse sans nous !

— Depuis quand t’es aussi peureuse, tu me fais honte.

— Je ne suis pas peureuse, mais j’en ai marre de faire le sale boulot ! La dernière fois on a passé deux heures à discuter du premier vœu et pour quoi au juste ? Pour qu’au final il se dégonfle et lui demande de faire exploser une foutue salle de cours ! Annabeth se dégagea de la poigne de Nott d’un geste brusque. Celui qui se dégonfle c’est pas moi, c’est lui.

 

Par Merlin mais quel avait été la première idée ? Lily fit un pas en avant dans l’espoir d’en savoir plus. Alors comme ça, cet infâme albinos osait demander à ses sbires des idées pour les vœux… Lily était effarée. Alors qu’elle devait vivre avec ce poids, mentir à ses amis, à Hugo, et que lui… Troublée et furieuse (adieu le bonheur engendré par Aaron), elle fit un pas en arrière et bouscula quelqu’un.

 

Sursautant, elle laissa échapper un petit cri en découvrant Malefoy, un sourire narquois aux lèvres. Glacée, Lily dévisagea son homologue dont le regard gris la foudroya sur place. Elle ne lui avait pas fait face depuis ce fameux affrontement dans les couloirs et elle n’avait absolument pas envie de recommencer. Cependant, les choses avaient changé. Elle n’avait plus peur, tout avait été dit. De plus, elle savait à présent qui elle avait en face d’elle. Savoir que Malefoy était aussi problématique qu’elle rassurait Lily. Ils étaient à forces égales, même si cet horrible serpent désirait la détruire.

 

— Potter, la salua-t-il sèchement.

— Malefoy, répondit-elle aussitôt sur le même ton en se tournant vers le rayonnage.

— C’est mal d’espionner tu sais, lui dit-il en s’appuyant contre le rayon de gauche, les bras croisés.

— Je n’espionnais pas, je…

— Alors comme ça tu fricotes avec Hodkings, décidément t’as mal retenu la petite leçon de la semaine dernière.

— Tu n’as tellement rien à faire que ma vie privée t’intéresse ?

— Par Merlin non, je n’ai que faire de ce que toi et l’autre abruti faites dans votre coin, répondit-il en mimant un haut le cœur qui fit le lever les yeux au ciel de Lily.

 

Trouvant enfin le livre qu’elle cherchait avant de tomber sur la discussion de Nott et Zabini, Lily s’approcha de Malefoy dans l’espoir qu’il la laisse retrouver sa place.

 

— Qu’est-ce que tu veux au juste aujourd’hui, Malefoy ?

— Qu’est-ce que tu as entendu ?

— Pas grand-chose outre que tu n’as absolument aucun imagination visiblement et que, elle fit mine de réfléchir pour le provoquer, ta meilleure amie – l’est-elle véritablement ? – dit que tu es peureux.

Le visage du Serpentard se renferma d’un coup. Ce soir, il aurait une conversation avec Annabeth.

— C’est d’ailleurs pas très juste tout ça, reprit Lily en fonçant les sourcils, tu as le droit de parler du serment avec eux mais moi je ne dois en parler à personne ?

— Nott et les jumeaux ont choisi que nous mettions en place le Serment Inviolable, difficile de faire en sorte qu’ils ignorent cet aspect de notre vie.

— Il n’y a pas de « notre » Malefoy, maintenant ôte-toi de mon chemin, que j’aille travailler. Je ne suis pas franchement d’humeur à me disputer tu vois.

 

Il la laissa passer et Lily alla aussitôt se rasseoir face à ses parchemins, ouvrant le livre de sortilège qu’elle avait trouvé à la bonne page. Malefoy, l’ayant suivie, se posta face à elle, prennent appuie sur ses mains.

 

— Potter…

Il prit un temps d’arrêt.

— Je veux que tu arrêtes de voir Hodkings.

 

Effarée, la rousse releva la tête. Non mais pour qui se prenait-il celui-là ! Auparavant très satisfaite que, pour une fois, ils aient pu avoir une discussion civilisée, la colère monta en flèche.

 

— Je te demande pardon ?

— Hodkings. C’est non.

— Non mais… (Lily prit une grande inspiration pour se clamer et éviter de crier : ils étaient dans une bibliothèque tout de même), je peux savoir pour qui tu te prends là ? Je fais absolument ce que je veux, sauf s’il s’agit de ton deuxième vœu, le provoqua-t-elle.

— Tu me donnes la gerbe à sourire comme une abrutie, alors je veux que tu arrêtes, et non, ce n’est pas mon deuxième vœu. Manquerait plus ça !

— Va te faire foutre, cracha Lily en le fusillant du regard.

— Je t’ai prévenu Potter, tu arrêtes ou bien je l’arrête pour toi ! s’exclama Malefoy sous les regards étonnés des autres membres de la bibliothèque qui leur soufflèrent des « ssssh ».

— Tu parles anglais ou bien tu veux que je l’écrive, va te faire foutre Malfoy, ma vie ne te concerne pas. Qui je vois, ça ne te concerne pas. Tu supportes pas que je sois heureuse ? Bah crève-toi les yeux !

 

Au même instant la vieille bibliothécaire débarqua, le visage écarlate, les lunettes de travers sur le nez.

— Potter, Malefoy, une retenue !

— Mais ! voulu commencer Lily mais la vieille femme aigrie lui fit signe de se taire.

 

Escorté par la bibliothécaire, Scorpius dû sortir de la bibliothèque sans ajouter le moindre mot, bien que son regard fut particulièrement explicite.

Exténuée, Lily s’écroula sur sa table, la tête sur ses parchemins. La manière dont Malefoy s’insinuait dans sa vie privée maintenant commençait à la rendre dingue. Après quelques minutes et tout autant de sourire, Lily se remit au travail et boucla en une heure et demie sa dissertation.

 

Une fois dans la salle commune, la jeune fille gravit les escaliers qui la séparait de son dortoir. Gil et Mary étaient en pleine discussion quand Lily entra et jeta son sac sur son lit.

 

— Les filles, j’ai besoin de vous !

— Qu’y a-t-il ? demanda Gil en se redressant sur son lit. Ça concerne Aaron ?

— Oui ! J’ai besoin de vous pour une robe, j’ai l’intention de lui faire tourner la tête jeudi soir !

— Woah, Lily Luna Potter tu sors le grand jeu, j’adore ! s’extasia Mary en éclatant de rire, se levant déjà pour ouvrir son placard.

 

Malefoy pouvait toujours rêver, Lily Potter ne cédait pas aux menaces.

 

 

Note de fin de chapitre :

Aloooors? Dites moi tout!!! 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.