S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Seul sous le ciel par Selket

[13 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Contraintes du concours

♦ Vous devrez donc mettre en scène une tradition ou une fête ! Côté fanfiction, il doit s'agir d'une tradition/fête sorcière
♦ Vous devrez insérer un proverbe ou adage : sorcier dans le cas de la fanfiction


Les paysages s'enchaînent devant moi tandis que la locomotive avale les rails.
Épuisé je soulève doucement une paupière avant de me renfoncer dans mon siège en espérant trouver une meilleure position.Tout espoir de m'endormir m'ayant quitté je colle mon front contre la vitre en laissant mes pensées errer.
Ankylosé je m'étire en veillant à ne pas faire de bruit par égard aux quelques voyageurs présent dans la voiture. Cela fait maintenant 10h que je traverse les grandes plaines américaines et il m'en reste encore cinq.
Même si au début l'idée de prendre le train, et de voir sous ses yeux le paysage se dérouler, m'avait paru séduisante maintenant je la regrette quelque peu tandis que mon dos me fait souffrir. Depuis mon point de départ je me retrouve à enchainer les modes de transport et saut de puce. De la pirogue dans la forêt amazonienne au portoloin de Buenos Aires, d'un second portoloin au MACUSA au train à Arkansas city, plus la voiture qui m'attendra à la gare de Cortez on peut dire que j'ai presque tout essayé.
C'est vrai que ça aurait été plus simple de prendre l'avion à New York pour Cortez Colorado, mais j'ai la phobie de ce mode de transport. Une peur irrationnelle depuis que tante Hermione nous a tous amené en avion à Paris.


Il faut voir le bon côté des choses avec le train j'en vois du pays. Comme si depuis mon départ d'Angleterre j'en avais pas vu assez.
Après un court séjour en Chine pour la fête de Duanwu, mes études de paleoethnologue en poche j'étais parti à Rio de Janeiro avant de partir étudier une tribu de sorciers vivants en plein coeur de la forêt Amazonienne.
Mais tout ici me parait à nouveau différent. Les paysages qui se succèdent devant mes yeux ne se ressemblent pas. Ce pays est tellement grand, tellement différent des vallons herbeux et pluvieux de chez moi que ça me fait tout drôle. Plus j'approche de ma destination et plus les arbres se font rares, plus l'herbe sèche se fait remplacer par une végétation adaptée aux faibles pluviométrie.


Enfin je touche un but. Le train ne va pas tarder à arriver à Cortez grande ville de la région des four corners. Cette région doit son nom à la rencontre des états de l'Arizona, du Colorado, du Nouveau-Mexique et de l'Utah en un seul point. Le seul quadripoint de tous les Etats-Unis.
Pas au bout de peine j'entreprends de descendre du train afin de rejoindre le hall de gare en attendant la personne qui vient me chercher. Les trop nombreuses escales et changement de transport m'ont épuisé. Et s'il y a bien une chose que je n'aime pas c'est le temps d'attente. Temps perdu à rester immobile, à faire le pied de grue avant d'embarquer à nouveau.


Par moment je me demande pourquoi j'ai accepté cette proposition d'emploi. C'est tellement différent de mon travail d'avant. Mon travail en Amazonie me plaisait, mais j'avais eu envie de prendre l'air de changer d'environnement. A force la pluie et l'humidité je n'en pouvais plus. On peut dire que là je suis servi niveau dépaysement, challenge et faible hygrométrie. Fini l'étude et la protection d'un des derniers peuples indiens de l'Amazonie.
J’ai du mal à laisser mes protégés se débrouiller seuls avec les mercenaires engagés par les grandes compagnies industrielles dans le but de les spolier de leur terre, n'hésitent pas pour cela à user de leurs armes. Sans oublier les problèmes causés par le braconnage des créatures magiques par des sorciers peu scrupuleux.
Entre la lutte contre ces criminels et mon idée de dressage et élevage de perroquets en voie de disparition, pour palier à ce problème de hiboux qui se perdent systématiquement dans la forêt, on ne peut pas dire que je me suis ennuyé pendant ces années perdues dans la forêt tropicale.


Alors que j'attends dans ce hall de gare presque vide à cette heure de la journée, je laisse mes pensées se dévider tant et si bien que je suis prêt à avoir le mal du pays, à force de repenser à l'Angleterre que j'ai quitté durant l'année de mes vingt ans. Depuis ce jour où j'ai tout laissé derrière moi sans me retourner je n'ai plus jamais foulé le sol anglais si ce n'est, il y a de cela cinq ans. Cinq ans sans jamais retourner au pays c'est long.
Je ne regrette en rien mon départ. Heureux de vivre de cette passion que mes parents n'ont jamais encouragée je bénie chaque jour ma petite Lucy de m'avoir poussé à continuer mes études. C'est elle qui m'a encouragé à contacter celle qui fut mon mentor pendant toutes ces années. C'est elle qui m'a soutenue là où mes parents m'avaient ordonné de cesser cette lubie.
Pourtant, j’ai toujours cru que mon père aurait-été fier de moi. N’est-il pas un briseur de sort ? N’a-il pas parcouru le monde, pénétré dans les tombeaux les plus anciens ? Avec le recul je me dis qu'il n'espérait pas cette vie de solitaire pour moi, il en avait peut-être souffert ? Ou alors il s’était seulement rangé du côté de ma mère qui a toujours été surprotectrice ?
C’est peut-être seulement qu'il est impossible de céder au carcan de la famille Weasley. Même oncle Charlie a été obligé de venir s'installer après la guerre en Angleterre. A croire qu'il ne fait pas bon vivre ailleurs si on est des Weasley. On peut voyager mais, pas disparaitre pendant quelques années à l'autre bout du globe.


Oui je l'ai un peu dur de quitter la forêt Amazonienne pour venir se perdre ici. L'Amazonie c'était mon premier chez moi. Le premier endroit où je me suis enfin senti libre sans le poids des regards familiaux. Prendre la décision de quitter mon premier lieu de travail, là où je me suis formé à mon métier a été un crève coeur. Mais comment aurais-je put dire non à celle qui avait été mon mentor ?
Quand elle est venue me chercher dans ma retraite afin de me proposer un poste de paléoéthnologue des civilisations sorcières au fin fond du Colorado j'ai dit oui. Peut-être dois-je cette proposition moins à mon talent qu'à la pénurie de personne pratiquant ce métier ? Peut-être oui mais je ne m'en soucis pas j'ai l'opportunité de travailler avec deux des plus célèbres magiearchéologiste de l'Angleterre et je ne vais pas m'en plaindre. Travailler avec les deux femmes exceptionnelles qui ont accomplie les plus grandes fouilles magiques de ce siècle c'est un rêve de gosse.


Patiemment j'attends celle pour qui je fus son premier élève. Elle aura du retard elle m'a prévenue il y a de cela trente minutes. Assis sur mon gros sac, je lis le guide de la région que j'ai commencé dans le train. Cela a le mérite de me faire patienter tout en me permettant d'en apprendre plus sur l'endroit où je vais pendant au moins deux ans.
Le Parc National Mesa Verde est une oasis de verdure dans ce désert. Ilot de verdure et trésor de l'histoire Amérindienne cet endroit recense quatre mille quatre cents sites archéologiques ce qui lui a valu d'être inscrit comme site du patrimoine mondial de l'UNESCO, d'après le guide il s'agit d'une sorte de programme de sauvegarde moldu.
Alors que je plonge dans la description des sites sorciers à voir dans les alentours j'entends mon nom résonner dans le hall.
La cinquantaine, grande, mince et coiffée de son éternel chignon décoiffé Astoria Greengrass s'avance vers moi dans un grand sourire.

Note de fin de chapitre :

La gare de Cortez Colorado existe réellement

Le Parc National Mesa Verde est bien inscrit à l'UNESCO du fait de ses 4400 sites archéologiques.

Mesa Verde veut dire Plateau vert en Espagnol.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.