S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Journées reviews du 3, 4, 5 décembre 2021


Lire, écrire…

PAPA-NOËL : Oh oh oh ! Viens aider les lutins lors de la Journée Reviews de décembre !
MAMAN-NOËL : Elle se déroulera du vendredi 3 au dimanche 5 décembre !
LUTINS : Alors viens nous rejoindre en t'inscrivant ici !

Le principe ? Réparti.e.s en binômes ou trinômes, vous écrivez au moins 10 reviews à votre binôme (5+5 pour le trinôme) pendant ces trois jours, sur HPFanfiction ou le Héron, au choix.




De le 24/11/2021 10:54


117ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 117e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 20 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De Équipe des Nuits le 11/11/2021 14:44


Sélections du mois


Félicitations à Taka, Catie et popobo qui remportent l'enchanteresse Sélection Lieux Magiques !

Pour janvier 2022, c'est le thème de Créatures Magiques qui vous arrachera peut-être quelques frissons d'horreur... ou quelques soupirs de Boursoufflets attendris ! Vous pourrez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de novembre, pleurez, criez, lamentez-vous ou peut-être, guérissez en faisant votre Deuil. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Et on se retrouve en décembre pour la Sélection de Noël qui sera tout à fait spéciale (comme l'année dernière en fait) !


De Equipe des Podiums le 08/11/2021 12:08


26ème édition des Nuits Insolites HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 26e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 6 novembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 30/10/2021 19:21


Inscrivez-vous aux Journées Reviews !


Lire, écrire…

La Journée Reviews d’octobre se déroulera du vendredi 22 au dimanche 24 octobre. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !

Le principe ? Réparti.e.s en binômes ou trinômes, vous écrivez au moins 10 reviews à votre binôme (5+5 pour le trinôme) pendant ces trois jours, sur HPFanfiction ou le Héron, au choix.



De Les JR le 19/10/2021 20:31


Semaine d'adaptation ludique


La SAL revient !

Que vous ayez envie de découvrir le forum et ses sites, de braver des défis en équipes, ou de partager votre savoir de fossile de l'asso, vos pokeballs et vous pouvez vous inscrire dès à présent dans le vestibule !


De La SAL le 18/10/2021 14:50


La maîtresse des ténèbres par AlexG57 New!

[36 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +

La silhouette encapuchonnée s'avançait lentement entre les arbres. Elle sortit enfin de la forêt pour se retrouver sur le bord de la falaise, au clair de lune. Les rayons argentés coloraient la mer en gris. En bas de la falaise, elle voyait les vagues s'écraser sur les rochers.

La capuche tomba, dévoilant une jeune femme d'une vingtaine d'années. Elle était très belle. Blonde, les cheveux longs et ondulés, elle avait un teint de porcelaine qui mettait en avant sa bouche rose presque rouge, de long cils noirs qui accentuaient la profondeur de ses yeux rouges. Une aura de mort l'entourait.

Ici, sous le clair de lune, le mal se dégageait d'elle.
Elle sourit et leva la main. Une lueur brillait en son creux. Elle relâcha la lumière qui tomba au bas de la falaise, au milieu des rochers.
La lumière s'accentua et grossi.
La jeune sourit en regardant la lumière augmenter.

Un rocher sortis de la mer, puis un autre, et ils commencèrent à grossir.
La femme pointa sa baguette sur la masse rocheuse luisante qui sortait de l'eau et celle-ci commença à reculer plus loin dans la mer.
La femme commença à s'élever du sol et flotta en suivant la formation rocheuse qui continuait de grossir.

Tout en la pointant de sa baguette elle murmurait des incantations dans différentes langues.
La formation rocheuse commença à prendre une forme, elle devint une montagne, une montagne qui ne cessait de grandir, encore et encore.
Un dôme bleu se forma tout autour et s'étendit à mesure que la montagne grossissait.

La femme resta là à flotter au-dessus de l'île qui naissait à ses pieds. Une île n'en finissait plus de grandir.
Lorsque le soleil commença à se lever, le dôme disparut, révélant une île de pierre et de terre, de sable et de glace, des lacs et des rivières, avec une montagne en son centre.

Elle atterrit sur l'île, toujours souriante, et jeta une poignée de graine sortie de sa poche.
Elles furent immédiatement aspirées dans le sol. Puis la femme se dirigea jusqu'à la montagne. Il lui fallut près d'une heure de marche pour en atteindre le pied.
Elle se mit à genoux et posa une main sur la montagne avant de fermer les yeux.

La terre se mit à trembler, des morceaux de roches se détachaient de la montagne, comme si quelqu'un en taillait les contours. La montagne commençait à avoir une forme, une forme bien précise. Un château. Un château construit au sein de la montagne.

Son poignet se mit alors à chauffer, non pas d'une manière douloureuse, mais comme une caresse, comme si quelqu'un lui attrapait le poignet.
Elle le regarda. Le serpent en forme de cœur était devenu noir.

Elle transplana immédiatement pour se retrouver devant son manoir. Il était là, devant la porte, mais son sourire n'était pas présent.
Elle s'approcha du jeune homme séduisant qu'elle aimait tant. Ses cheveux bruns presque noirs toujours si bien coiffés, son regard sombre, mais qui contenant une lueur rouge. Comme elle aimait ce garçon.
- Mon amour, dit-elle en se jetant dans ses bras. J'étais en train de l'installer, notre futur foyer.

Il l'embrassa tendrement.
- Déjà? Je ne pensais pas que tu le ferais si tôt.
- Je ne pouvais plus garder la pierre, une seule erreur et elle aurait prit racine ici, ce qui n'aurait pas été une bonne chose, tu ne crois pas?

Il sourit.
- Tu n'as pas tort, Rydley.

Elle ouvrit la porte et Mily, son elfe de maison, se précipita sur eux.
- Maîtresse Rydley est de retour? Avec un visiteur? Voulez-vous quelque chose?
- Oui, que tu retournes dans la cuisine et que tu ne nous déranges plus!

Mily s'inclina et disparut à toute vitesse pendant que Rydley et le jeune homme s'installaient dans le salon où elle fit apparaître un feu dans la cheminée.
- Mais que fais-tu ici? Je croyais que tu devais travailler?

Il baissa la tête.
- S'il te plaît, mon amour, dis-moi ce qu'il y a.
- J'ai trouvé une autre relique... Deux en fait.
- Les-quelles? Demanda Rydley avec fascination.
- La coupe de Poufsouffle et le médaillon de Serpentard.

Elle plaqua ses mains sur sa bouche.
- Incroyable, murmura-t-elle. Comment as-tu fait?
- C'est une vieille sorcière, Hepzibah Smith, qui les a. Elle est une descendante de Helga de Poufsouffle. C'est pourquoi elle détient la coupe. Quand au médaillon, apparemment, elle l'a acheté à Barjow. Qui le détenait d'une "femme en haillons qui semblait l’avoir volé sans avoir aucune idée de sa valeur" selon les dire de mrs Smith.
- Que vas-tu faire?
- Ce qui est nécessaire, bien évidemment.

Il eut l'air mal à l'aise, ce qui ne lui était pas coutumier.
- C'est pourquoi je suis là. Nous allons avoir un problème. Je suis trop prés du but, il me manque si peu d'éléments. Je ne peux pas m'arrêter là. Tu le comprends?

Rydley recula et le regarda les yeux pleins de larmes.
- Donc nous ne pouvons vivre ensemble.
- Pour l'instant non, murmura le jeune homme.
- Lord Voldemort, êtes vous en train de rompre notre engagement?

Il lui attrapa le poignet et l'attira à lui avant de l'embrasser avec passion.
- Tu es l'unique être au monde à avoir mérité ma compagnie. L'unique être au monde à avoir mérité mon attachement. L'unique être à avoir...
- Donc tu es venu rompre.
- Non, dit le jeune Voldemort. Je suis venu pour... Le retarder. Notre vœu est trop important. Notre rêve, notre vision, c'est trop important pour que nous le mettions en péril. Je veux que nous soyons prémunis de tout. Nous avons réussi à nous protéger de la mort avec nos horcruxes. Mais si jamais... Nous venions à faillir. Il nous faudrait une... Échappatoire. N'es-tu pas d'accord?
- Que me demandes-tu?
- Je vais devoir m'éloigner quelque temps, le temps de... Mettre certaines affaires au clair et d'essayer de retrouver les derniers éléments qui me manquent. En attendant, je ne peux me permettre de te perdre. Je ne veux pas que tu sois mêlée à tout ça. Si tu devais être touchée... Alors je veux te demander de faire quelque chose. Je veux que tu fasses toutes les recherches possible pour nous garantir l'immortalité, ou à défaut, nous permettre de revenir de l'au-delà si jamais nous venions à...

Elle acquiesça.
- Mais? Demanda-t-elle. Parce qu'il y a un mais, n'est-ce pas?

Voldemort eut un pâle sourire.
- Pour éviter qu'on ne t'associe à moi, je veux... Je dois t'effacer la mémoire. Effacer tous les bons moments, tout tes sentiments. Te faire oublier que nous avons été ensemble. Tout ce dont tu te souviendras, c'est que tu veux trouver un moyen de ramener les morts à la vie.

Rydley trembla.
- Pourquoi, murmura-t-elle. Je peux le faire sans t'oublier!
- Non, car tu es ma faiblesse. Si tu ne te souviens pas de moi alors on ne te fera pas de mal. Ils n'auront aucune raison de te faire du mal.
- Je ne veux pas t'oublier.
- Pas plus que moi. Mais pour que nous puissions construire notre monde parfait, nous ne devons plus nous souvenir de nos sentiments l'un pour l'autre.
- Comment ça?! Dit Rydley en tremblant.
- Je vais effacer ta mémoire. Ou plus exactement te reprendre tout tes souvenir de nous. Et toi, tu feras pareil avec moi. Ainsi, tant que nos projets n'auront pas été menés à bien, nous ne risquons pas de mettre l'autre en danger. Et lorsque nous aurons réussi...
- Lorsque nous aurons réussi rien du tout, dit Rydley avec colère.

L'aura de mort qui l'entourait devint plus forte à mesure que la colère montait en elle.
- Tom Jedusor, ne t'avise pas d'essayer de me manipuler, dit-elle d'une voix menaçante.

Voldemort se leva, son visage si séduisant était déformé par la colère et ses yeux sombres étaient devenu aussi rouges que ceux de Rydley.
- Rydley Thunder, murmura-t-il d'une voix encore plus effrayante. Ne t'avise plus jamais de m'appeler par ce nom infâme.

Ils avaient tout deux leurs baguettes à la main et elles lançaient des éclairs.
Rydley pointa sa baguette sur Voldemort.
- N'oublie pas qui t'a tout appris! Sans moi, tu ne saurais pas la moitié de ce que tu sais. Qui t'a révélé que Serpentard était un fourchelang? Qui t'a aidé à retrouver ta famille? Qui t'a enseigné comment créer des horcruxes? Qui t'a protégé de ce vieux fou de Dumbledore?!
- Ne me prends pas pour un imbécile, dit Voldemort en pointant sa baguette à son tour sur elle. Si tu ne m'avais pas aidé ça n'aurait rien changé. J'aurais simplement mis quelques heures de plus à tout apprendre! Je suis Lord Voldemort, ne l'oublie pas!

Ils se toisèrent du regard. L'air de Voldemort se radoucie très légèrement.
- La seule chose dont tu peux te vanter, c'est d'être la seule personne que j'...

Il attendit qu'elle le dise à sa place, comme elle en avait l'habitude, mais rien n'arriva. Elle le toisait en lui jetant un regard noir.
- Si tu m'effaces la mémoire et moi la tienne, aucun de nous ne pourra retrouver l'autre, dit-elle simplement.
- Si. Te reviendront les souvenirs si je devais mourir.
- Et comme ça, je te ramènerais. Mais si MOI je devais mourir, que resterait-il? Rien. Les souvenirs te reviendraient, mais tu ne pourrais rien faire. Si je ne parviens pas à trouver le moyen de ramener les morts à la vie et que, par malheur, je devais mourir et que mon horcruxe soit détruit. Je disparaîtrais. Tu essayes de me manipuler pour que je fasse ce qui t'arrange! Tom Jedusor, je ne suis pas une imbécile comme tes imbéciles de fidèles!
- JE T'AI DIS DE NE PLUS M'APPELER COMME CA!

Un éclair vert fusa de sa baguette, mais Rydley le dévia de sa propre baguette, envoyant le jet de lumière dans le feu qui grossit quelques instants.
Voldemor se jeta sur elle et l'embrassa.
- Je ne veux pas te perdre, mais je ne veux pas détruire ce qu'on a essayé de construit, murmura-t-il.
- Alors dis-moi ce que tu souhaites construire, dit-elle sur le même ton.

Il la regarda. Elle vit qu'il s'ouvrait à elle, autant dans l'esprit que dans le cœur. Elle utilisa ses pouvoirs de legilimen et sonda toutes ses pensées, ses souvenirs, et son rêve. Son rêve de diriger un monde où les sorciers domineraient. Un monde où les moldus n'existeraient plus. Un monde où elle serait sa reine.
- Dis-moi juste comment nous retrouverons nos souvenirs. Et j'accepterais.

Voldemort lui caressa le visage tendrement.
- Si l'un de nous parvient à remplir son objectif, ou si l'un de nous meurt, la mémoire nous sera rendu.
- Cela pourra prendre des années, dit-elle à mi-voix.
- Mais nous avons l'éternité devant nous, n'est-ce pas?

Elle lui prit la main et l'embrassa.
- Je ne veux pas te quitter. Mais j'imagine que nous n'avons pas le choix.

Il lui prit le bras et montra son tatouage de basilic en forme de cœur. Il le toucha avec sa baguette. Les écailles du basilic se transformèrent pour former la phrase "Je veux t'épouser".
Rydley sourit et une larme tomba sur le tatouage.
- Moi aussi, murmura-t-elle avant de l'embrasser. Je veux aussi t'offrir quelque chose.

Elle alla vers l'armoire à côté de la cheminée et frappa sa baguette dessus. Elle l'ouvrit et l'intérieur était rempli d'objets de toutes sortes, des œufs, des objets en métal, des pierres, et même ce qui ressemblait à des yeux. Elle prit un gros œuf et referma l'armoire avant de la frapper d'un autre coup de baguette.
Elle s'approcha de Voldemort.
- Voici un œuf très spécial. À l'intérieur sommeil un serpent, un serpent bien particulier. L'une des dernières espèces que mes parents ont créés. Un mélange de vipère cornue, de cobra et d'anaconda. Il a été scellé par magie, il te suffira de retirer le sort de protection et le serpent devrait naître en quelques semaines. Son venin est très particulier, il cause une grande douleur et empêche les blessures de se refermer. Il peut aussi vivre très longtemps. Garde le, en gage de mon amour.

Voldemort prit l'œuf et le rangea dans sa poche avant d'embrasser Rydley une dernière fois.
Ils reculèrent et brandirent leurs baguettes l'un sur l'autre. Ils entamèrent les sorts de modification de mémoire, espérant, l'un comme l'autre, les retrouver un jour.

Rydley ouvrit les yeux et une larme coula sur sa joue.
Ses souvenirs étaient tous revenus d'un coup, ce qui ne voulait dire qu'une chose. Son tendre amour était mort.
Rydley pleura, car elle savait qu'il avait été sur le point de remplir son objectif. Sans Harry Potter, ils se seraient retrouvés depuis longtemps.

La rage monta en elle, l'aura de mort se fit tangible. Sa baguette lança des éclairs.
Elle aussi devait, désormais, remplir son objectif, pour retrouver son amour, et le venger.

Pour commencer elle devait retourner dans un endroit où elle n'était pas allée depuis ce jour-là. L'île.

Elle transplana et se retrouva sur la falaise où, il y a si longtemps, elle avait créée leur île.
Elle n'était pas visible, bien sûr, elle l'avait entourée de puissants enchantements. Elle brandi sa baguette et se mit à flotter en direction de l'endroit où elle avait laissée l'île.
La bulle de protection qui s'étendait tout autour de l'île, qui l'englobait, empêchait les moldus et les sorciers de s'y rendre. Aussi, lorsqu'elle sentit sa propre magie, elle annula, un bref instant, les sortilèges.

Elle se glissa sous la bulle avant qu'elle ne se referme, et retrouva son île. Mais elle avait beaucoup changé en 52ans.
Les plantes avaient fini par pousser, mais étrangement elles semblaient organisée. De même que l'île semblait découpée. Une zone était désertique, une autre forestière, une autre n'était que plage et une autre remplie de glace.

Rydley sourit, la magie avait mieux marché qu'elle ne l'avait espéré. Elle eut alors un pincement au cœur. Si elle avait tout de suite su que ses sorts fonctionneraient, elle aurait pu en faire part à Voldemort, et il ne serait pas...

Elle se dirigea vers le château. Lorsqu'elle se présenta devant, les portes s'ouvrirent d'elles-mêmes pour la laisser entrer.
Bien qu'elle ne soit pas restée pour le faire elle-même, la construction du château s'était poursuivi, et en suivant l'idée qu'elle avait eut.
D'instinct, elle sut où aller et se retrouva dans une grande salle où se trouvait 2 trônes en or. Un magnifique trône en forme de serpent, destiné à Lord Voldemort, l'endroit depuis lequel il aurait dû régner. Et l'autre avait une forme d'oiseau. Son propre trône. Où elle était déjà installée.
- Tu as fait un magnifique travail, dit Rydley à son double dans le trône.
- Merci, lui répondit celle-ci.
- Je ne pensais pas que mon sort te permettrait une telle liberté.
- La magie donne plus qu'on ne le pense. À mesure que le temps passait, ma conscience à fusionnée avec l'île. Rien d'étonnant, vu qu'elle est notre horcruxe.
- Qu'as-tu accomplis d'autre en mon absence?

Le double eut un sourire triste.
- J'ai recueilli des créatures magiques, comme nous en rêvions. Une armée de créatures magique qui nous aideraient à asseoir notre pouvoir sur les sorciers et les moldus.
- Tu y es parvenu? Comment?
- L'île nous obéit. Notre âme et l'île font intégralement partie l'une de l'autre. J'ai pu abaisser les protections pour attirer une sorcière. J'ai pris possession de son corps et je m'en suis servi pour faire ce que nous voulions.
- Qu'en as-tu fait ensuite?
- Elle est quelque part au fond de la mer.

Le double se leva du trône et s'avança vers Rydley. Elle flottait presque.
- Si nous nous touchons, nos souvenirs se mélangeront.

Elles tendirent leurs mains et lorsqu'elles se touchèrent, l'apparition intégra le corps de Rydley qui inspira à fond, sous le choc de 52 années de souvenirs.
Elle ferma les yeux et eut un sourire triste. Elle ressentait tout ce qu'il y avait sur l'île. Elle sentait les plantes pousser, les oiseaux posés sur les branches, les créatures aquatiques nager dans les lacs et les rivières. Elle sentait même les basilics dans leur fosse.
L'île était telle qu'ils l'avaient rêvé. Et elle ferait tout pour qu'il la connaisse.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.