S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Les héritiers d'Hécate par Carminny

[61 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Bonjour à toutes et à tous !

Me voici donc pour participer à l'AVC3 au sein de l'Académie Hérodote. Je vous laisse découvrir ça.

Note de chapitre:

Pour ce premier défi, les consignes sont les suivantes:

« Je ne veux pas que ma maison soit murée de toutes parts, ni mes fenêtres bouchées, mais qu'y circule librement la brise que m'apportent les cultures de tous les pays » 
Mahatma Ghandi
Le Tournoi des Trois sorciers a pour but de créer des ponts entre les jeunes générations sorcières de pays différents. Vous devrez écrire un texte dont le thème principal est le choc des cultures, entre votre (ou vos ) personnage principal et une communauté étrangère. Cette rencontre peut avoir lieu, par exemple lors d'un événement international (sportif, politique, culturel), d'un voyage, voire à travers une correspondance... C'est comme vous voulez !

♥ Mention devra être faite de l'école dans laquelle vous avez été envoyée pour cet « A vos claviers » ! 

♥ Votre héros devra découvrir une pratique de la Magie qui lui est inconnue 

♥ « Ni oui, ni non, ni blanc, ni noir » ! Les mots Oui, non, blanc, noir sont interdits. 

♥ Votre texte comprendra au moins un dialogue de deux cent mots 

♥ Contrainte de mots : 800 mots minimum


Petite mise en contexte: mon texte joue à Londres de 1810 dans une grande famille sorcière, sang-pure et noble.

Je tiens à préciser que certains propos tenus ne sont pas politiquement corrects de nos jours et ne reflètent pas mes opinions personnelles. (Voilà, ça c'est dit.)

Et puis, l'univers d'Harry Potter appartient à JK Rowling.Bonne lecture !

 

Annie Neyes soupira de soulagement en parvenant enfin à s'abriter dans l'entrée. La pluie diluvienne qui s'abattait sur Londres depuis le début de la semaine ne l'avait pas épargnée dès qu'elle avait quitté la maison. Elle ouvrit doucement la porte et s'essuya les pieds avant de pénétrer dans l'entrée. Nettie la débarrassa de son manteau dégoulinant.

- Annie ! Vous êtes rentrée ? Philomena Macmillan passa la tête au-dessus de la rampe d'escalier. 

- Avec le parchemin demandé, madame.

Annie lui montra le paquet qu'elle apportait, puis la rejoignit au premier étage.

- Venez, j'ai besoin de vous un instant, Annie. Ensuite vous pourrez préparer Dosy et Isy. Leur père souhaite les voir ce soir.

- Bien, madame, acquiesça Annie et la suivit dans le petit salon.

Là toute la partie féminine de la maisonnée était déjà rassemblée. Annie laissa glisser son regard sur la dame de la maison. Philomena Macmillan était grande et brune et portait une robe vert pastel en mousseline qui la faisait paraître encore plus élancée. Elle agitait sa baguette magique tout en parlant à sa belle-mère, la large et vieille Bexelinda Macmillan, née Selwyn. Dans sa robe blanche et son châle bordeaux, elle imposait une atmosphère calme et studieuse dans le petit salon à laquelle se soumettaient les trois enfants présents.

Cordelia, l'ainée, était assise sur le canapé et attendait les directives de sa mère, en apparence tranquille mais Annie pouvait voir aux mouvements de ses yeux qu'elle aurait volontiers rejoint ses deux cadettes dans leur jeu. En effet la brune Theodosia et la blonde Isyphenia étaient occupées avec leur maison de poupée. C'était de ces trois jeunes dames qu'Annie était censée s'occuper en tant que gouvernante. Cependant Philomena Macmillan l'utilisait volontiers comme secrétaire ou comme dame de compagnie lorsqu'elle le souhaitait, malgré la réprobation de Bexelinda.

Annie fit une profonde révérence devant la doyenne en espérant fortement que sa coiffure n'avait pas été dérangée par l'humidité.

- Madame ? interrogea-t-elle ensuite la maîtresse de maison.

Celle-ci arrêta de tourner en rond et se posa sur canapé en soie crème, avant de se relever aussi rapidement.

- Vous n'êtes pas sans savoir, Annie, que cette année nous nous devons d'inviter pour le réveillon. Il reste cependant la question des invités. Je refuse d'inviter la descendance de Laetitia et Claudius après ce qui est arrivé à leur fille.

- Se marier à un moldu... marmonna Bexelinda Macmillan en fronçant le nez. Un déshonneur pour toute la lignée. Je ne veux plus entendre parler d'eux.

- Alors nous ne pouvons pas inviter les Fitzmorgan. Leur Estella se retrouve dans une malheureuse situation maintenant. Ni les Fitzmerlin sans quoi nous attiserons le conflit, alors que ma propre sœur en fait partie.

- Les Harris cependant pourraient servir d'intermédiaires si nous n'invitons pas Estella mais les Fitzmorgan... proposa la vieille sorcière.

- Les Harris sont éteints, intervint Annie timidement. Et les Gaunt n'accepteront jamais de venir, Birdie ne laissera jamais son fils seul.

- Vous avez raison, Annie. Nous leur enverrons une invitation par politesse, décida Philomena. Et ni Fitzmorgan ni Fitzmerlin ne mèneront leur conflit dans notre maison.

- Nous invitons les Selwyn, décréta Bexelinda. Si mon défunt frère ne pourra pas venir, sa femme et son fils viendront avec certitude. Alors nous pourront également inviter les Malefoy malgré le malheureux mariage de Lorimer avec une irlandaise il y a une quarantaine d'années, je pense qu'il est temps de les réintégrer à la bonne société. Après tout, cette créature est enterrée depuis quelques années.

- Les Lestrange et les Ollivander seront également invités, acquiesça la maîtresse de maison

.- Il ne reste que le fils Ollivander, exposa Annie calmement. Ses parents ont été emportés par l'épidémie de dragoncelle l'année dernière.

- Ah, celui-là. Philomena renifla. Il n'est toujours pas marié, espérons qu'il trouvera son bonheur rapidement. Ce qui me rappelle ma sœur Philadelphia. Quel drame qu'elle ait un an de plus que Gerald Ollivander ! Ils auraient formé un couple tout à fait charmant. Que faisons-nous des Truscott ?

- Leur fils cadet est un Fitzmorgan maintenant, réfuta Bexelinda.

- Mais les deux autres sont tout à fait acceptables, argumenta la maîtresse de maison. Sans oublier que Johanna a une conversation pour le moins intéressante. Nous inviterons mes deux cousins.

- Quel malheur que la dragoncelle ait également emporté Frances. Les Violet sont désormais également éteints.

- C'est le destin qui attend toutes les familles nobles, belle-mère, soupira Philomena. Mes filles, vous serez des beaux partis dans quelques années. Quant à Clarence et Philemon, j'ai espoir qu'ils perpétueront à notre lignée avec gloire.

La maîtresse de maison se tourna maintenant vers Annie.

- Rappelez-moi les noms. Je les noterai pour les soumettre à l'approbation de Monsieur Macmillan.Annie acquiesça.

- Eleanor, Virgil, Sylvia et Sylvester Selwyn. Sophoclus, Adeline et Christopher Malefoy. Earnest, Olivia, Walter, Rudolf et Reena Lestrange.

- Pauvre Earnest, soupira Bexelinda, il aimait tant Blanche.

- Gerald Ollivander. Philadelphia Brown. Frederick, Johanna, Earl, Pearl, Lewis et Benjamin Truscott. Et l'invitation honoraire pour les Gaunt.

Annie faisait une pause. Vingt invités, ce sera une petite soirée. Et encore les enfants étaient invités pour le réveillon.

- Merci, Annie. Vous pouvez disposer. Et emmenez les enfants. Je dois me concentrer.

- Bien, madame.

Annie entraîna les trois filles vers leurs appartements. Elle devait les préparer pour Monsieur Macmillan.

 


Annie Neyes ajusta distraitement le ruban bleu qui retenait les cheveux de Theodosia. Philomena lui avait commandé de rester avec les enfants puisque c'était son travail. Jusqu'à maintenant, ils avaient été très calme, jouant dans un coin du grand salon au rez-de-chaussée où avait lieu la réception.

- Arrêtez, Annie, protesta Dosy. Vous serrez trop.

Ses plaintes furent coupées court par l'arrivée des enfants plus âgés. Philemon se laissa tomber à côté de sa sœur. Annie leva un sourcil réprobateur dont il prit connaissance en se remettant droit avec un grognement. Son ami Lewis Truscott se plaça à ses côtés.

- Je préfère largement rester un enfant, constata le garçon blond. C'est bien meilleur d'être tranquille dans un coin avec vous, Annie, que de passer d'un invité à l'autre en répétant des jolies phrases face à des gens qui veulent juste savoir si vous ferez un bon parti pour les leurs.

- De toute façon, nous nous connaissons déjà et il n'y pas énormément de choix, remarqua Philemon. Tout le monde sait que Clarence épousera Reena et Sylvester Dosy et Christopher Isy. Et nous autres devront chercher parmi les familles moins prestigieuses. Sauf Cordelia qui devra se fiancer à Gerald Ollivander parce qu'elle est la plus âgée de toute notre génération.

- Ne dites pas de telles choses, Phil, le réprimanda Annie.

- Pourquoi pas ? Philemon se tourna vers Isy en haussant les épaules. C'est bien vrai, n'est-ce pas, ma petite sœur adorée ?

Isy lui fit un grand sourire en se blottissant contre son grand frère. Du haut de ses six ans, elle n'y voyait aucun inconvénient à se marier à son ami Chris. Annie soupira une nouvelle fois. Comme si les cinq jeunes enfants ne lui avaient pas suffi, il fallait que leurs ainés les rejoignent. Cordélia et Clarence s'étaient également glissés près d'elle. Pour les jumeaux il état impensable de se quitter d'une semelle pendant les vacances. Ils vivaient assez mal la séparation due à Poudlard pendant l'année.

- Un peu de calme, demanda-t-elle au trio de garçons qui jouaient à la course de dragons à sa gauche.

Sylvester, Rudolf et Nicholas acquiescèrent pour oublier sa recommandation quelques secondes plus tard. Annie observa le dernier. C'était Monsieur Macmillan qui avait insisté pour que son neveu soit invité. Les Roberts étaient certes une famille de bonne maison mais leur pouvoir magique décroissait à chaque génération. Il était quasiment certain que Nicholas soit cracmol.

Son attention fut attirée par un mouvement dans l'entrée. Annie pensait immédiatement aux Shafiq, eux-aussi placés sur la liste d'invités par Jeremiah Macmillan malgré les reproches de sa mère. En effet les Shafiq étaient des nouveaux arrivants, n'étant venus en Angleterre qu'au courant de l'année.Quelle idée de les inviter pour le réveillon de Noël ! Les Rosier, qui pourtant s'étaient installés à Londres il y a dix-huit ans, ne pouvaient pas prétendre le droit d'assister à cet évènement. Sans compter le nombre de bonnes familles anglaises qui n'étaient pas conviées. Mais il paraissait que Jeremiah Macmillan soit en bonne relation avec Leila Shafiq. Une cheffe de famille en plus. Effectivement les Fitzmorgan était également une famille matriarcale, mais ils descendaient de Morgane LeFay en personne, et ce n'était pas un héritage à négliger.

- Relevez-vous, demanda Annie aux enfants autour d'elle. Vous allez être présentés aux Shafiq.

Elle prononça leur nom comme si c'était la peste. Les enfants lui obéirent immédiatement et Isyphenia se plaça devant elle, lui tournant le dos.

- Vous pouvez remettre en ordre mon ruban, Annie ?

La gouvernante sourit doucement et replacer les boucles blondes à leur place. Quelques instants plus tard, le majordome fit entrer la famille Shafiq. Annie se concentra fort pour ne pas renifler de dédain en les voyant. C'était des étrangers aussi étrangers que possible. Ils portaient des tuniques aux motifs criardes et mêmes leurs chaussures étaient en couleur. Sans compter qu'aucun des quatre membres féminins ne portait de chapeau et que les deux garçons à l'instar de leur père portaient les cheveux jusqu'aux épaules.

- Ils ont l'air de sauvages, commenta Lewis devant elle.

Annie lui intima de se taire même si elle partageait son avis. Ce n'était pas pour autant qu'il fallait dire les vérités à voix haute comme tendait à le faire ces Gryffondor de Lewis et Philemon.

Jeremiah Macmillan fit faire le tour de présentation à ses invités. Annie s'apercevait très bien que derrière leurs politesses de façade les autres invités étaient ébranlés par ces nouveaux venus. Cela ne l'étonnait pas. Finalement le maître de maison guida les étrangers vers le coin des enfants. Dans un réflexe qu'Annie essayait de perdre, elle baissa le regard vers ses chaussures.

- Les enfants, Annie, je vous présente Leila Shafiq avec Amon, son mari, et leurs enfants Lapis, Seth, Horus, Rania et Sabra. Chers invités, voici mes enfants Clarence, Cordelia, Philemon, Theodosia et Isyphenia, ainsi que Sylvester Selwyn, Christopher Malefoy, Rudolf et Reena Lestrange, Lewis Truscott et Nicholas Roberts, accompagnés par notre gouvernante Annie Neyes. J'ose penser que les enfants vont jouer ensemble.

Annie risqua de relever son regard vers son employeur en faisant sa révérence. Monsieur Macmillan lui adressa un léger hochement de tête puis entraîna les parents Shafiq vers Gerald Ollivander. Annie se tourna vers ses cinq nouveaux protégés. Les trois petits s'étaient tout de suite vus inclure dans les jeux de dragons et de poupées. Mais les dénommés Lapis et Seth observaient avec méfiance les anglais. Annie soupira légèrement.

 - Bonsoir. Vous voulez-vous asseoir ? engagea-t-elle la conversation en désignant son canapé

.Les deux enfants acquiescèrent, tendus. Cordelia et Clarence se rapprochèrent également et Sylvester abandonna même son dragon vert à Rania pour se placer contre Annie dans une pose défensive. Il était vraiment adorable, ce garçon.

- D'où venez-vous ? interrogea Clarence curieux.

- D'Egypte, répondit instantanément Lapis Shafiq. Tu as quel âge, Cornelia ?

Cordelia échangea un regard paniqué avec son frère jumeau. Annie hésita à rappeler l'étrangère à l'ordre. Elle avait tutoyé son élève ! En plus de choisir un mauvais nom. Décidément ces étrangers n'avaient aucun sens des convenances. Mais Philemon, qui décidément écoutait également, prit ses devants en bon Gryffondor.

- Ne manquez pas de respect à ma sœur !

- J'en suis navrée, s'excusa Lapis étonnée. Cela fut par ignorance.

Annie se détendit. Peut-être que finalement ils n'étaient pas si sauvages que ça. Puis elle intercepta le regard de Seth qui passa d'elle aux autres enfants puis retourna sur elle. Annie rougit légèrement et détourna rapidement les yeux.

- Alors nous avons le même âge, jubila Lapis à ce moment. Cela veut dire que je connaîtrais déjà deux de mes camarades de classe lorsque j'entrerai à Poudlard cet hiver !

- Pas tout à fait. Cordelia secoua la tête. Je suis des cours particuliers auprès d'Annie. Mais tu seras dans la même année que Clarence.

- Ah ? s'étonna l'égyptienne. Les filles ne vont pas à Poudlard ? C'était le cas pour l'Académie perdue, pendant l'Antiquité. Mais nous ne vivons plus à cette époque !

Clarence lui sourit :

- Il y a des filles à Poudlard. Mais pas celles de la noblesse. Pour cela nous partageons l'avis des moldus.

A cet instant, Seth sembla se décider de poser la question qui lui brûlait sur la langue.

- C'est normal que vous soyez bizarre ? lança-t-il à Annie qui se sentit rougir légèrement.

Elle ne savait que trop bien ce qu'il voulait dire. Entre tous les enfants bruns et blonds, elle détonnait avec ses cheveux roux. Sans oublier ses yeux.

- Seth ! s'exclama Lapis. Sois courtois. Elle n'a qu'une couleur de cheveux différente. En Egypte, il n'y a pas de blonds non plus et pourtant tu ne les montres pas.

- Mais regarde, elle a les yeux de deux couleurs différentes !

Maintenant Annie rougit réellement. Elle avait souvent eu droit à ce genre de remarque lorsqu'elle avait été à Poudlard et elle avait appris à les ignorer, mais celle de ce jeune étranger la blessait. C'était juste parce qu'il ne connaissait pas, tentait-elle de se dire. Ça ne devait pas exister en Egypte.

Lapis se pencha pour regarder, intriguée malgré elle.- Ce n'est pas très poli, lui fit remarquer Annie.

- Mais c'est vraiment particulier. D'habitude les gens qui en sont touchés meurent dans les trois jours.

- Pardon ?

Annie n'y comprenait plus rien. Ses yeux à elle étaient de cette couleur depuis sa naissance. Comme chez tout le monde, même si en effet son droit était vert et son gauche gris.

- Lorsqu'on fait du vaudou, la victime change d'abord de couleur de yeux puis meurt. Vous êtes sûre que personne ne veut vous tuer?

- J'en suis certaine. Et qu'est-ce que le vaudou ?

- Un type de magie où l'on plante des aiguilles dans une poupée. En Egypte, nous les utilisons surtout pour nous protéger des demi-sorciers et des moldus, comme vous dites.

C'était plutôt difficile à imaginer, trouvait Annie. Elle se pencha pour consoler Isy qui avait seulement entendu la fin et voulait sauver sa poupée préférée. Les Shafiq s'y connaissaient en sorcellerie apparemment. Ou du moins connaissait une autre qu'eux anglais. Mais il se méfiaient des autres sorciers et moldus.

Finalement les Shafiq n'étaient pas si étrangers que ça.

Note de fin de chapitre :

J'espère que ça vous a plu ou du moins qui vous avez réussi à suivre avec la tonne de personnages introduits. Si vous voulez des anecdotes sur les familles, j'en ai en réserve. Et je vous en mets une ici parce que c'est probablement la plus intéressante ;)

La famille qui n'est pas invitée ici, c'est la famille Black. Oui, vous avez bien lu. Livia Black s'est mariée à un moldu et même si elle a été déshéritée, les autres familles se méfient des Black maintenant. Ironiquement c'est son frère Orion Black (le premier de ce nom) qui commence la noble et très ancienne famille des Black, même s'il n'apparaît pas sur l'arbre généalogique au square Grimmault, cette maison ayant été acheté plus tard par son fils.

Voilà donc. N'hésitez pas à laisser un commentaire ou à aller lire les autres participations (toutes écoles confondues).

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.