S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Nouvelles des Podiums du joli mois d'avril


Bonsoir à toustes !

En ce début de printemps, c'est la nouvelle pousse des sélections nouveau format qui fait sa germination !

Vous pouvez donc voter pour le thème du prochain trimestre de lectures, ici, entre le personnage Hagrid, la catégorie Romance ou le genre Aventure/action, jusqu'au 30 avril !

Egalement jusqu'au 30 avril, vous pouvez lire ici les textes de la Sélection Enfances, puis voter ! Nous vous encourageons fortement à laisser un petit mot après votre lecture, cela motive et encourage toujours, et donne corps à notre volonté de favoriser les échanges autour des textes sélectionnés.

De jolies récompenses sont prévues grâce aux créations graphiques de lilychx ! Rendez-vous au début du joli mois de mai...


De L'Equipe des Podiums le 03/04/2024 00:05


143e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 143e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 12 avril à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. C'est ici pour vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !

 


De L'équipe des nuits le 31/03/2024 15:51


Journées Reviews de mars !


Aux membres d'HPF,

Les prochaines Journées Reviews auront lieu du vendredi 22 au lundi 25 mars. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page jusqu'au jeudi 21 mars.

A bientôt !


De Journées Reviews le 17/03/2024 18:35


142e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 142e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 23 mars à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. C'est ici pour vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !

 


De L'équipe des nuits le 12/03/2024 11:27


Grand Ménage Orange 2024


C'est le retour du Grand Ménage Orange !



A partir du 4 mars 2024, les modératrices d'HPFanfic vont s'atteler à la tâche titanesque suivante : vérifier que les fics publiées depuis 2020 par les membres de l'association (et bénéficiant donc de la validation automatiques) respectent le règlement ! Soit 4 ans de fics à lire, depuis le dernier GMO, ce qui représente un très grand nombre de chapitres, et va donc nous prendre un bon moment.

Si vous voulez nous faire gagner un peu de temps, ou rendre notre travail moins fastidieux, n'hésitez pas à vérifier vos fanfictions (longueur des chapitres suffisante, conformité des résumés, ratings appropriés...) !

Pour en savoir plus sur la façon dont le GMO va se dérouler, rendez-vous ici, nous vous avons concocté une description détaillée de notre fonctionnement.

Souhaitez-nous bonne chance !


De Equipe de modération d'HPFanfiction le 03/03/2024 18:22


Le Savant Fou - Effraction au Ministère - Deuxième Edition du concours !


Vous aviez aimé le concours du « savant fou » ? Les aurors Scamender et Gaunt sont de retour avec une nouvelle mission pour les cadets en formation!

Votre histoire sera cette fois centrée sur la médicomagie, et plus précisément sur les maladies sorcières et les accidents magiques. En effet, la communauté sorcière est en danger à cause d’un virus qui s’attaque aux noyaux des sorciers, et les forces de l’ordre ont besoin de mains supplémentaires. Etes -vous donc prêt à relever le défi et à rejoindre le bureau des aurors ? »

Les inscriptions seront ouvertes jusqu’au 16 mars 2024 . Une fois que vous serez inscrit, vous devrez choisir votre POV : écrire du côté des médicomages ou des patients.
Venez nous rejoindre au bureau des aurors . Nous avons vraiment besoin de vous ! C'est par ici pour transplaner ! !

A très vite, les cadets !


De Le Savant Fou - Effraction au Ministère ! le 24/02/2024 21:24


Amitiés, Vadrouilles et Canard Laqué par popobo

[83 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Pour mon troisième AVC, j'ai choisi d'écrire sur les fondateurs, en savoir un petit peu plus sur la vie de chacun juste avant la création de Poudlard.
Les textes sont plutôt indépendants les uns des autres, mais des idées se mélangent et se croisent.
(Pour info, les chapitres ont été écrits au fil des défis et ne sont donc pas dans l'ordre chronologique de l'histoire)
Note de chapitre:

Contraintes :
♥ Mention devra être faite de l’école dans laquelle vous avez été envoyée pour cet « A vos claviers » !
♥ Votre héros devra découvrir une pratique de la Magie qui lui est inconnue
♥ Les mots Oui, non, blanc, noir sont interdits.
♥ Votre texte comprendra au moins un dialogue de deux cent mots.
♥ Contrainte de mots :800 mots minimum
Godric Gryffondor n’était pas rassuré. Depuis son départ, il avait le pressentiment que cette mission ne serait pas une réussite. Ernesto Algrey, un sorcier très réputé en Pays de Galles, l’avait embauché pour se rendre en Extrême-Orient à la recherche du Re’em, une créature magique dont le sang était très recherché et prisé. Ainsi, depuis deux jours, le sorcier réputé pour son goût pour l’aventure, explorait le sud de l’Asie afin de mettre la main sur le rare bœuf à la peau dorée.

Le sorcier britannique aux cheveux mordorés mais légèrement grisonnants, avait l’habitude des périples à l’autre bout du monde. Cela faisait plus de cinquante ans qu’il parcourait les plaines, les montagnes ou les forêts étrangères à la recherche des plantes les plus rares, des écailles les plus chères ou des venins les plus dangereux, pour le compte de riches sorciers ou de commerçants peu scrupuleux.



Godric Gryffondor se trouvait en pleine forêt de bambous. L’endroit ne ressemblait en rien aux forêts britanniques ou écossaises que l’aventurier connaissait par coeur. Ici, les oiseaux arboraient mille couleurs. La forêt était calme et apaisante, chaude et colorée, loin des hululements et de l’obscurité froide qu’il supportait en Europe.

Le mercenaire adorait voyager et découvrir les contrées étrangères qui lui révélaient à la fois les plus beaux trésors comme les plus grands dangers du monde. Sa mémoire regorgeait autant de beaux que de terribles souvenirs.

Il se remémorait notamment, encore clairement son excursion en Amérique du Sud. En pleine forêt équatoriale où entouré de dizaines de serpents, il avait échappé à une mort lente et douloureuse en sifflant inlassablement.

Mais ses voyages à travers le monde et les civilisations lui avaient également permis de rencontrer d’intelligents sorciers et de ravissantes sorcières. Godric se souviendrait toujours de ses quatre années passées sur l’île Australe au coeur du peuple aborigène où il s’était exercé aux joies momentanées de la vie de couple mais également à la magie chamanique locales.

Au cours des années, le sorcier britannique avait ainsi développé ses connaissances sur le monde magique, ses créatures ou ses cultures. Sa vie avait été riche en aventures. Il ne regrettait rien mais depuis que sa plus ancienne amie, Rowena Serdaigle, lui avait présenté Helga Poufsouffle et Salazar Serpentard, depuis qu’ensemble ils convoitaient un projet commun de créer une école de magie - depuis quelques mois maintenant - ses rêves étaient ailleurs.

Godric Gryffondor s’était décidé. Cette mission dans les contrées sauvages d’Extrême-Orient serait sa dernière mission.

Après avoir capturé le Re’em et récolté son sang, le sorcier était bien décidé à rentrer et rester en Angleterre. Après avoir parcouru le monde, combattu toutes sortes de créatures magiques, découverts autant d’objets que de nouveaux sortilèges, rencontrés des dizaines de cultures et de sorciers, il désirait enfin pouvoir se poser. Après cinquante années de voyages et d’aventures, il aspirait au repos et à la transmission de ses découvertes et rencontres. Il souhaitait écrire, notifier, répertorier ses connaissances, et puis surtout enseigner.

Depuis plusieurs mois, les rêves de Godric avaient ainsi changé. L’homme se projetait davantage derrière un bureau avec des livres et des parchemins. Il envisageait de plus en plus de poser son épée pour une plume. Le sorcier expérimenté désirait transmettre enfin ses connaissances. C’était l’esprit tourné vers ses nouveaux projets qu’il avança d’un pas lourd entre les buissons. A la pensée de bientôt retrouver ses amis, Godric Gryffondor était pressé de terminer sa quête.

Une dernière mission et il rentrerait.

Cela faisait maintenant trois heures qu’il arpentait la forêt sans repérer la moindre trace de Re’em. Le bœuf à la peau d’or restait introuvable. Pourtant, à ces températures estivales, les colonies auraient dû être visibles. Aucune empreinte dans la terre sèche venait rassurer l’aventurier. La chasse paraissait étrangement longue à tel point que le sorcier avéré commençait à se demander si les informations qu’il avait reçues sur la présence de la créature magique en ce lieu, étaient exactes. Cela faisait partie du métier aussi de subir les aléas des informateurs et autre intermédiaires malhonnêtes. Toutefois, l’homme, armé de son épée, continua d’avancer dans la forêt aux larges feuilles.

L’esprit égaré, ses pensées tournées vers ses amis, Godric Gryffondor n’était pas très vigilant. Alors qu’il taillait les branches et les feuilles de bambous, il ne perçut pas le soudain silence qui pesait autour de lui. L’absence de chants, l’arrêt des piaillements et des bruissements d’herbe aurait dû l’alerter.

L’épée à la main, il fut surpris et resta figé quand la bête à corne l’aveugla de sa peau dorée et chargea. Le Re’em venait de faire son apparition. Godric ne parvint pas à réagir à temps. Rapidement éjecté par la tête puissante de la créature, il sentit son esprit divagué lorsqu’il tomba à terre.

Le choc fut puissant.



Les idées s’entremêlaient. Les souvenirs se superposaient. Les duels qu’il avait accompli tout au long de sa vie se succédaient dans son esprit. La vue d’un cheval ailé disparaissait au profit d’une jeune et belle sorcière vêtue de bleu et d’argent. Les flammes d’un dragon Boutefeu qu’il avait croisé en Chine jaillirent aussi rapidement qu’elles disparurent. La vision d’un château de bois orné de fanons verts se brouilla pour laisser place à un cavalier qui fonçait en pleine joute. Une femme aux cheveux blonds. Un atelier de potions. Un chapeau marron. Une forêt de pins. Une tour en pierre touchée par la foudre…

Sans rien saisir de l’instant, Godric Gryffondor, le corps et l’esprit fatigués, vit dérouler des dizaines d’images de son passé. Quand tout à coup, il sentit une force invulnérable obliger son esprit à reprendre conscience. En confiance, il se laissa guider.

Après plusieurs minutes de lutte, il ouvrit enfin les yeux.

Il était entouré de bambous. L’air était frais et parfumé. Dès la première inspiration, Godric se sentit revigoré. Il venait d’échapper à une mort aussi subite que stupide.

Un homme aux cheveux longs et sombres se tenait devant lui en souriant. Celui-ci, les mains jointes, s’inclina dans un salut traditionnel. Godric Gryffondor tenta de reprendre ses appuis afin de se donner une meilleure contenance et de répondre cordialement au salut mais ses forces n’étaient pas encore suffisantes pour le maintenir debout.


- Restez assis, cher ami. Vous êtes encore trop fatigué.

- Que m’est-il arrivé ? demanda Godric, portant sa main droite à sa nuque douloureuse.

- Une femelle Re’em vous a attaqué. Vous étiez entré sur son territoire. Votre odeur a suffi à l’énerver.

- Une femelle ! s’exclama Godric qui malgré l’attaque, considéra la rencontre avec la créature encore plus exceptionnelle.

- Quelle folie vous a mené jusqu’à elle ? demanda alors l’homme habillé d’une robe en lin ceinturée d’un large et long drapé rouge.

- La folie d’un mercenaire peu précautionneux, sourit Godric, légèrement revigoré.

Devant le regard interrogateur de son sauveur, il se présenta :

- Je viens d’Angleterre, là où les forêts sont faites de chênes et de pins et où les hippogriffes sont plus nombreux que les dragons. J’ai passé mon temps à parcourir le monde à la faveur de sorciers plus riches et moins aventuriers que moi. J’ai traversé des dizaines de pays, découverts autant de cultures et combattus de nombreuses créatures magiques. Je ne sais pas si c’est de la faute à la femelle Re’em ou de mon âge avancé, mais je me sens désormais fatigué de toutes ces aventures aussi enrichissantes que périlleuses. Ma folie correspond surtout à mon imprudence. Votre arrivée m’est salvatrice.

- Votre passion vous motive, elle reste vive mais votre esprit reste distrait, énonça l’homme sage.

- Vive! Je n’ai même pas eu le temps de brandir mon épée ni ma baguette, pensa l’aventurier encore à terre. Mais que s’est-il passé ensuite ? J’ai senti une voix mystique m’appeler… Comment m’avez trouvé dans cette vaste forêt ?

- J’étais en pleine méditation à quelques kens d’ici. Votre esprit était si agité et distrait que j’ai perçu votre imprudence et je suis arrivé. Le kami Inugami et votre propre magie vous ont ensuite secouru.

- Kami Inugami ?

- Inugami est une divinité. Avec mon omamori, que je tiens de mes ancêtres et qui est l’objet le plus précieux que je possède, j’ai invoqué la magie ancienne et traditionnelle pour implorer votre protection.

Le sorcier coréen sortit une sorte d’amulette en soie rouge, brodée de fils dorés. Godric Gryffondor comprit rapidement que l’objet, à peine plus grande que la paume de sa main, était aussi important et précieux qu’une baguette magique. Il était envoûté et impressionné. Comment un si petit objet pouvait conserver la puissance et la magie d’une divinité aussi longtemps ?

- Les Omamori sont très importants chez nous. Ils recueillent la magie ancestrale de la nature notamment. Ils sont porteurs de grandes forces et je m’efforce, comme mon père avant moi, et son père avant lui, de transmettre ce lien entre les jeunes sorciers et les esprits divins.

- Vous enseignez la magie ? s’intéressa aussitôt Godric oubliant comlètement les douleurs, le Re’em et le sang à récolter.

Les deux hommes, toujours assis l’un en face de l’autre, au milieu d’une forêt de bambous, seulement dérangés par le vent frais et sec, continuèrent d’échanger naturellement et cordialement. Plus le sorcier lui parlait de sa mission de transmission et d’éducation, plus Godric sentait son corps reprendre des forces.

- Selon moi, l’éducation et la transmission sont primordiales au développement de notre culture et de notre magie, était convaincu l’homme sage qui admirait lui-même son talisman.

Godric, écoutant d’une oreille attentive, ne cessait d’acquiescer.

- Notre rencontre et nos échanges sont également inestimables, ajouta sincèrement Godric, le corps désormais revigoré et l’esprit nourri. Je ne pourrais jamais assez vous remercier pour votre aide, l’assistance de votre omamori, vos paroles et votre écoute. Votre sagesse et votre altruisme me touchent. Merci à vous, cher ami.

- En attendant la création d’une école de la Coopération Magique Internationale, où un jour, peut-être, nos cultures se mêleraient, je vous souhaite, mon ami, de la réussite et du bonheur dans votre projet à venir.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.