S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Ronald Weasley et les reliques de la mort par MrBiliusWeasley

[0 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +

 Ronald Weasley rangeait sa chambre. Il n’avait aucune envie de le faire et il n’y distinguait pas l’utilité. Mais quand on a une mère comme Molly Weasley, il faut mieux faire ce qu’elle dit. Elle l’avait réquisitionné tout l'été, lui et sa soeur, pour participer aux tâches de la maison. Tout cela devrait toutefois se calmer, car ses meilleurs amis allaient arriver. Hermione Granger devait arriver ce soir là, et Harry Potter serait là le lendemain. Ron, Hermione et les membres de l'odre du phénix allaient chercher le survivant chez lui pour l'emmener au Terrier car ce dernier n’est plus en sécurité, et qu’ils ont une chose des plus importantes à faire. Il n’est plus en sécurité car le seigneur des ténèbres est de retour et plus puissant que jamais. Et la chose qu’ils ont à faire concerne aussi Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. Ils vont devoir trouver les horcruxes pour en finir avec le plus grand mage noir de tous les temps. Ron n’en savait pas plus, mais était persuadé qu’Harry lui en informera davantage, à lui et Hermione, sur la mission que leur a confiée Albus Dumbledore. Cependant, il n’avait cessé de s’imaginer comment serait leur voyage. Bien qu’il n’avait rien d’attirant, car le but était au bout du compte de tuer le seigneur des ténèbres ce qui n’était pas une mince affaire, il était impatient d’y aller. Ils vont voyager, là où Harry leur dira, détruire les horcruxes et passer plusieurs semaines ensemble. Ils vont pouvoir faire ce qu’ils veulent tout en sauvant les sorciers. Oui, car il est vraiment question de sauver des milliers de gens. Le but des mangemorts est de contrôler les moldus, qu’il n’y ait plus que des sorciers de “sang-pur”. Il y avait, sur son lit, l’exemplaire de la veille de La Gazette du Sorcier, volée à son père. En gros titre, il y avait marqué :


 


Une famille Moldu assassiné, les enquêteurs vous dévoilent les avancés de l’enquête


 


Mercredi soir, les Aurors ont découverts tous les membres d’une famille Moldue tués chez eux, alors qu’ils prenaient le dîner en famille. Cette famille n’avait rien fait de mal. Alors que le père était en retard au travail, il a insulté une personne qui refusait d’avancer, bloquant alors toute la rue. Manque de chance, cette personne était un mangemort, Alecto Carrow. Il est donc venu le soir même torturer les parents et les enfants, ayant marqué sur chacun de leurs poignets : Je suis insignifiant et impuissant, je suis un moldu.


“Cette affaire nous fait savoir que la bande de Voldemort est aujourd’hui plus puissante que jamais. En assassinant cette famille moldue, qui n’avait rien fait de grave, ils envoient un message fort. Ils sont là, et sont prêts à faire régner la terreur. Non seulement dans le monde des sorciers, mais aussi dans celui des moldus. Les enquêteurs moldus ont cru à une explosion de gaz, grâce aux sortilèges utilisés par nos Oubliators, qui ont effectués un travail fantastique jusqu’ici.” Commente un Auror, préférant rester anonyme, pour ne pas attirer les mangemorts, en ces temps troubles. Cette action montre bien que nous sommes tous dans un état de peur insoutenable. Où sont les sauveurs ? En attendant qu’ils agissent, le ministère vous conseille de rester cloîtrés chez vous, si possible avec des sortilèges de protections autour  de votre maison.


 


Ron regarda tristement la photo de la famille. Sera-t-il à la hauteur pour battre le Seigneur des ténèbres et ses partisans ?  Harry oui, il le sera, c’est sûr. Il a traversé tellement de choses et il est le survivant, celui qui tuera Lord Voldemort. Hermione aussi le sera. Elle a toujours été l’élève la plus brillante en cours, et elle connaît énormément de sortilèges. Mais lui, qu’avait-il ? Il n’a rien de spécial, il n’était connu de personne et avait toujours été moyen à l’école. Qu’avait-il de plus, lui ? Que pourra-t-il bien apporter ?


- Ron, descends s’il te plaît ! Appela sa mère.  


Ron finit de mettre la dernière chaussette traînante dans un tiroir, et sortit de sa chambre pour se rendre dans la cuisine.


- Hermione vient d’arriver. Montre lui donc sa chambre. Oh, et Fred, George et Bill viennent dîner ce soir.


A côté de Molly se tenait Hermione. Elle le regarda et lui sourit. Elle était encore plus belle que dans ses souvenirs. Cela ne faisait que un mois qu’ils ne s’étaient pas vu, mais cela représentait une éternité pour Ron. Elle était habillée en moldue, sa valise à la main. Ses cheveux étaient plus soignés que d’habitude, elle avait une tresse inhabituelle, qui lui donnait un certains charme à en fait rougir le rouquin. Ron la dévisagea entièrement. Il se rendit compte que cela faisait sans doute plusieurs secondes qu’il n’avait rien dit et qu’il la regardai, et que cela commençait à être légèrement embarrassant.  


- Ah, salut...Euh, ouais monte.


Elle le suivit dans les escaliers, Ron n’osa pas entamer la conversation. Cela faisait tout de même 6 ans qu’ils se connaissaient et qu’ils passaient la plupart de leurs journées ensemble, mais l’an dernier était apparue une certaine relation troublante qui les rendait tous deux très gênés. Ron poussa la chambre de la porte de Ginny, où était marqué en gros : DÉFENSE D’ENTRER SANS AUTORISATION OFFICIELLE DE LA PROPRIÉTAIRE  DU LIEU.


- Voilà, je crois bien que c’est ici que tu dormiras...Ginny devrait arriver dans une petite heure, elle est aller s’entraîner au Quidditch. Dit-il sans oser entrer. Je te conseil de jeter ta valise sans entrer à l’intérieure, je crois il y a des pièges pour empêcher Fred, George et moi d’y entrer.


En effet, cela fut vérifié quand Hermione fit glisser sa valise, car trois oeufs tombèrent du plafond pour s’écraser contre celle-ci. Ron tira sa baguette de sa poche pour nettoyer, mais à peine avait-il eu le temps de l’agripper que les oeufs cassés avaient disparu. Hermione avait été plus rapide.


- Viens, lui dit-il. Il ne faut mieux pas rester proche d’un endroit comme ça. Je me demande bien ce qu’elle a à cacher pour prendre autant de précautions.


En vérité, il le savait très bien. Ginny était folle amoureuse de Harry, et Ron avait surpris plusieurs fois un cadre de lui sur la table de chevet de sa soeur, quand la porte était entrouverte. Ron se dirigea vers sa chambre.


- Comment va-t-elle ? Demanda Hermione en suivant Ron.


- Oh et bien elle passe la moitié de son temps dans sa chambre et l’autre moitié de son temps à s’entraîner au Quidditch.


Ron entra dans sa chambre et s’assit sur son lit. Hermione se mit en face de lui sur la chaise du bureau, recouvert d'exemplaire de magazines de Quidditch.


- Ca ne m’étonne pas, malheureusement, Dit-elle. Elle est folle amoureuse d’Harry depuis des années, elle n’a que lui en tête, elle…


-Oui oui je sais. L’arrêta Ron d’un geste de la main, ceci était trop dure à entendre. Imaginer que Ginny ne faisait que de penser et de rêver de son meilleur ami le rendait fou. Et c'était le cas poru Harry aussi ?


Sans faire attention à l’intervention de son ami, elle continua :


- Et dire qu’ils ont passés toute l’année dernière ensemble. Ils étaient tellement proches. Harry était si heureux aussi. Il avait réussi a tout oublier. A oublier que c’était le survivant, le garçon à la cicatrice.  Tu ne trouves pas ?


Ron émit un simple grognement en guise de réponse, s’efforçant de n’avoir aucune image en tête. Comment Harry a-t-il pu tomber amoureux de sa soeur ? Qu’est-ce qu’elle a de si attrayant ? Il était pourtant certain qu’il aimait Hermione. Et s’il était sorti avec Ginny pour oublier Hermione, voyant qu’elle se rapprochait de Ron ?


- Même pour lui c’est compliqué. Dit-elle en le sortant de ses rêveries. Il s’est senti obligé de la laisser tomber, tout ça parce que c’est l’élu. Comme toujours, ça prend le dessus. Le pauvre, il n’a jamais rien demandé, Harry.


Ron se contenta de hocher la tête, ne sachant quoi ajouter. Impatient de changer de sujet, il prit la gazette dans ses mains et  montra le journal à Hermione.


- Tu as vus ça ?


- Oui, répondit-elle tristement. Quelle catastrophe. C’est désolant. Et...


Ces yeux se remplirent de larme si rapidement que Ron ne savait pas comment réagir.


- Quoi ? Qu’est ce qu’il y a ? Dit-il maladroitement, ne sachant quoi faire.


- Oh, Ron...mes parents, j’ai du leur lancer un sortilège pour modifier leur souvenir et pour qu’ils ne se rappellent plus de moi, pour qu’ils s’installent loin, loin du monde des sorciers...


Elle avait eu énormément de mal à terminer cette phrase sans s’effondrer. Elle commença à réellement pleurer. Ron se leva pour la rejoindre et pris maladroitement le bras de son amie. Elle soupira et l’enlaça. D’abord décontenancé puis soulagé, il resserra son étreinte autour de son corps. Ses pleurs commençaient à cesser quand elle le relâcha. Elle renifla et termina :


- Comme ça, Voldemort ne pourra pas les attaquer s’il apprenait...


Ron détestait qu’on prononce le nom du mage noir, il tressaillit mais ne dit rien. Hermione s'essuya les yeux d’un revers de manche et fit signe à Ron qu’il pouvait reprendre sa place initiale, sur le lit, puis au bout de quelques secondes de silence, elle sortit de la chambre. Ron était sous le choc. Quel courage, quelle force... Hermione avait modifié le souvenir de ses parents, pour venir les aider à détruire les horcruxes. Et elle s’était confiée à Ron. Il avait eu en quelques secondes l’instant le plus proche avec elle qu’il n’avait jamais réussi à avoir en 6 ans.


Pendant un moment où aucun des deux ne prirent la parole, il repensa à Harry et sa soeur. Sa soeur qui depuis un mois n’allait pas bien. Sa soeur qui était follement amoureuse de son meilleur ami. Ron était partagé entre le fait qu’il désirait que Ginny aille mieux, mais qu’elle ne sorte pas avec son meilleur ami, et en même temps...Si ça permettait que Harry ne pense plus du tout à Hermione. Ces deux-là étaient si proche. Quand Ron était sorti avec Lavande, ils avaient passés la moitié de leur temps ensemble. Comment avait-il réagi quand la situation s’était retournée et qu’Hermione avait excusé Ron ? Un peu plus tard, alors que Ron finit de ranger le dernier magazine de Quidditch traînant dans sa chambre, elle arriva.


- Ta mère m’a dit que tu rangeais ta chambre, tu veux qu’on continue ?


Ron fit la moue.


- Oh tu sais, un petit coup de baguette et c’est fini. Elle voulait que je le fasse sans magie.


- Ce n’est pas une mauvaise idée remarque, cela fait passer le temps en plus. Allez, je t’aide si tu veux.


Hermione entreprit de ranger tous les magazines de Quidditch qui trainaient un petit peu partout


- Ta mère sait que tu ne retourneras pas à Poudlard, cette année ?  Dit-elle en se penchant pour ramasser le numéro 76086, intitulé : Les Frelons de Wimbourne, prochains vainqueurs de la coupe ?


Ron était un peu gêné de révéler ça à Hermione.


- Eh bien, elle s’en doute un peu. Dit-il en se passant une main dans les cheveux. Mais elle ne sait rien d’officiel. Papa, lui, je crois qu’il s’y est fait.


Il n’avait cessé de chercher le meilleur moyen de leur dire depuis qu’il était rentré de Poudlard. Il savait comment allait réagir sa mère. Elle allait crier au scandal, en tentant de le ramener à la raison et à poursuivre ses études. Mais Ron n’allait pas lui laisser le choix. Il allait partir avec ses deux meilleurs amis dans le but très simple de sauver le monde.


- Tu penses que je devrais leur dire pourquoi on s’en va ? Demanda-t-il.


Hermione le regarda, déterminée et sûr d’elle.


- Bien sûr que non, Ronald. Tes parents voudront nous aider, ça compliquera tout. Dumbledore a très nettement expliqué à Harry que seul nous trois devront détruire les horcruxes.


- Oui mais...un peu d’aide ça ne fera pas de mal. Harry sait-il vraiment ce qu’il doit faire ?


Hermione haussa les épaules.


- Je ne sais pas. Si Dumbledore nous a dit qu’il faut mieux garder ça pour nous, c’est qu’il y a une raison. Dans tous les cas, nous devrons aider Harry, proposer des idées. Je pense quand même qu’il a un plan.


Ron s'apprêtait à répondre, mais sa soeur fit irruption dans la chambre.


- Ron, viens mettre la table s’il te plaît. Oh, salut Hermione !


Les deux filles se saluèrent chaleureusement. La soirée fut très agréable, Ron retrouva ses frères. L’humour de Fred et George lui faisait beaucoup de bien, même s’ils passaient la moitié de leur temps à le charrier. Bill, quand à lui, était venu avec Fleur, au plus grand plaisir de Ron. Elle était si belle. Pas la même beauté qu’Hermione, bien sûr. Fleur était à moitié Vélane, elle avait donc une sorte de beauté hypnotisante qui faisait hausser les yeux d’Hermione au ciel quand elle s’apercevait que Ron la regardait fixement, pendant plusieurs secondes. La mère de Ron n’aimait pas Fleur, ça se voyait beaucoup. Pour éviter les pics que lui lançait fréquemment Molly dès qu’elle en avait l’occasion, Ron et ses frères faisaient toute la conversation. Quand à Arthur, il émettait un avis également réservé sur la jeune fille mais le faisait moins remarquer que sa femme.


- Bon alors, vous êtes impatient, pas trop stressé par le mariage ? Demanda le père de Ron en servant du ragoût dans l’assiette de Fleur.


Effectivement, ils avaient prévu, au dépit de Molly, de se marier cet été. Alors que Bill ouvrit la bouche, Fleur fut la première à répondre.


- Oh ça va être super, c’est sûr ! Bill est tout stressé. Moi je suis si contente, ce sera fantastique. J'espère qu’il y aura beaucoup de monde, et puis cette robe magnifique que...


- Que Bill t’a acheté la semaine dernière, merveilleuse et argentée, comme la couleur de la lune, on sait. Coupa Molly, visiblement fatiguée du récit que Fleur racontait à chaque occasion.  


Ron prit l’assiette de ragoût que venait de lui servir son père, et avala une énorme portion. Il pensait qu'il était important de profiter de manger copieusement, avant de partir avec ses amis, où la nourriture se verrait sans doute moins bonne que celle préparée par sa mère. Sans qu’il s’y attende, Fred posa une question qui allait le mettre terriblement mal à l’aise.


-,Et vous ? Dit ce dernier en regardant successivement Ron et Hermione, assis l’un en face de l’autre.  Impatient d’être à Poudlard ?


Ron leva la tête, mal à l’aise. Il regarda Hermione, qui lui fit un signe qui signifiait : “Vas-y, tu es coincé”.


- Et bien...commença-t-il.


Comment leur dire ? Leur dire qu’il va arrêter les études pour aider ses amis à sauver le monde ? Il n’avait pas assez réfléchi pour leur dire maintenant.


- Oui, fin bref ! Dit Arthur en secourant Ron.


Ron le regarda avec un profond sentiment de gratitude. Malheureusement, sa mère semblait avoir compris.


- Non non non. Pas bref, Arthur. Comment prévoyez vous cette année ? Il va falloir bien réviser, bien apprendre ses cours, n’est ce pas ?


Ron décida de ne pas réagir. Sa mère fronça les sourcils. Il vit Molly tourner la tête vers Hermione.


- Toi, Hermione, j’imagine que tu as déjà commencé, n’est ce pas ? Il faut être prudent pour les aspics, ce n’est pas…


- Maman enfin, nous ne sommes pas obligé de parler de ça maintenant. Coupa Bill, volant au secours de Ron et Hermione. Comment ça se passe dans votre magasin, les gars ?


- Disons que c’est parfait.


- Ca n’aurait pas pu aller mieux.


- Mais ça aurait pu être pire.


- Je ne te le fais pas dire.




Note de fin de chapitre :

Ce chapitre a été entièrement imaginé par moi, car ce moment de l'histoire n'est pas raconté par JK.Rowling, Harry n'étant pas présent chez les Weasley.

 

J'éspère que vous avez aimé, je vous donne rendez-vous pour le second chapitre, où Ron ira chercher Harry à Privet Drive. 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.